Partagez | 
 

 Tiens donc ? [PV Katia]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Tiens donc ? [PV Katia]   Mar 8 Mar - 1:32

[HRP=Clic]

Une journée calme parmi tant d'autres au Palais Royal de Jeyna. Le soleil perçait volontiers les nuages pâles qu'offrait le ciel à la vue des rêveurs, et cet après-midi aurait put être comme les autres sur Az-Mary : les couloirs silencieux troublés seulement par les gardes lourdement armés accomplissant avec zèle leur tâche, la salle d'audience vide...La vie au château semblait comme arrêtée, en plein sommeil. Ce n'était pas la mort qui l'avait remplacée, mais une sorte de léthargie profonde. C'était comme si le monde semblait ne plus se soucier de sa couronne.

Mais Jonathan, pour dire vrai, ne s'en rendait pas compte. Il passait le plus clair de son temps dans les jardins du Palais, assit sur un banc de pierre à l'ombre du Saule Pleureur pluri-centenaire et dont les ramure tombaient sur plusieurs mètres, comme une pluie de feuilles. Là, le Roi lisait. Des romans tous plus noirs et funestes les uns que les autres, des livres d'Histoire et même quelques archives du Royaume. Une lecture bien particulière en somme. Il y avait prit goût lors de son éducation, bien que le terme goût soit exagéré. Disons que cela l'occupait de manière constructive. Oui, Jonathan n'avait pas de loisirs, il passait le temps de la manière la plus utile possible. A l'heure actuelle il parcourait l'une des pièces maîtresses d'Edmund Nacht, un écrivain réputé pour la noirceur de ses œuvres. Il trouvait en cet écrivain un art de manier la langue subtil et élégant, et son style le dépaysait quelque peu des habituelles histoires d'amour impossible, se soldant la plupart du temps par un suicide collectif. Non pas que les mots le touchaient, mais il lui semblait bon pour son esprit de l'occuper autrement qu'avec de l'eau de rose diluée dans le sang.

Un oiseau vint se poser sur un des rameaux de l'arbre majestueux, une colombe d'un blanc nacré. Dès que Jonathan posa son regard sur elle, la créature s'envola sur le champs, comme effrayée par un regard si vide. Sans y prêter plus d'attention, il s'en retourna aux pages noircies d'encre. Il bougeait si peu qu'il semblait avoir fait corps avec la pierre sur laquelle il reposait, assit là depuis des heures. Les rayons de l'astre du jour caressait de temps à autre sa peau si pâle, tandis qu'une légère brise secouait ses cheveux couleur d'ébène ainsi que son ample chemise. L'herbe frémissait doucement sous le souffle du vent, et aucun bruit ne semblait vouloir troubler le silence si doux et oppressant à la fois du cadre. Comme s'il s'agissait d'un sacrilège de briser cette osmose muette créée entre l'obscur lecteur et la cour du palais argenté.

Pourtant, un léger bruit de pas attira son attention, un écho dans les allées de marbre adjacentes au cloître. Malgré tout il ne quitta pas du regard le livre à la reliure dorée, sachant déjà à qui appartenait cette démarche caractéristique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Mar 8 Mar - 3:02


    La matinée avait été pour le moins frustrante. Levée aux aurores par le bruit non pas doux et gazouillant des créatures qui nichaient habituellement sous son volet, mais par les tonitruantes trompettes qui répétaient pour la parade des Pierres, Katia s'était réveillée coiffée comme un balais brosse, et avec en prime deux Nobles dans sa chambre. Ces deux-là même qui n'avaient pas compris la semaine précédente qu'elle voulait se lever seule, s'habiller seule et ne pas se marier avant d'avoir explorer la totalité de son monde. Ce qui en clair, signifiait approximativement jamais. C'était d'une humeur de chien qu'elle avait constaté que sa chevelure avait encore éclairci, lui donnant plus que jamais l'air de l'ange qu'elle n'était pas. Elle avait beau avoir essayé tous les maquillages utilisés sur cette fichue planète, elle n'avait pas réussi à effacer ce teint presque divin que lui donnaient ses longs cheveux. L'époque où un coup de khôl et une brosse suffisaient à la rendre invisible lui manquait cruellement, et ce n'était que le réveil.

    La suite de la journée n'avait pas été bien meilleure. Elle avait consulté, ordonné et envoyé les demandes de quêtes importantes qui attendaient depuis trop longtemps que quelqu'un sauve une ménagère, un couple ou une ferme toute entière. Appelée ensuite par le maître de Cérémonie, elle avait travaillé sa voix pour soit disant chanter lors de la Remise des Pierres. En quatre années de présence sur les terres d'Az-Mary pas une seule fois elle n'avait eu à faire autre chose que prononcer son discours et guider les biolides sur la Voie. Chanter? Mais quelle idée absurde. Soit disant, cela la sanctifiait. Soit disant. Chaque fois qu'on lui rappelait qu'elle était Naïa, elle souriait en glissant que c'était elle qui avait failli détruire le monde de sa pureté et de sa niaiserie. Et puis, Jonathan était Titan. Titan, Naïa. Beurk. C'était absurde, et totalement impensable que leurs pierres soient aussi opposées qu'elles étaient complémentaires.

    Presque autant que les rumeurs selon lesquelles un mariage consanguin serait organisé. Ils étaient frères par la mère. Frères de sang. Enfin, demi-frères. Et cousins, accessoirement. Enfin, bref, il était absolument hors de question qu'elle se soumette à des croyances et qu'elle... épouse Jonathan.

    Premièrement parce que Richard la tuerait.
    Ensuite parce que Jonathan la tuerait.
    Et enfin parce qu'elle se tuerait si aucun des deux ne l'avait fait avant elle.

    C'était dans cet état d'esprit que Katia était allée s'entrainer dans la salle aux Miroirs. Autrement dit, qu'elle s'était assise au milieu des habitués du château, s'était mise en pleine lumière et avait médité, les yeux fermés, profitant de la caresse du soleil. Entourée par tant de biolides, elle avait senti une sérénité la remplir, et le calme la gagner. Son cœur avait lentement battu au rythme des pierres qu'elle sentait autours d'elle. Comme si l'améthyste avait été le moteur d'une immense machine de paix, de vie, d'harmonie. Un créateur de puissance divine et bienveillante.

    Elle se réveilla lorsque son menton toucha sa poitrine, en sursaut. La méditation avait se désavantage, la renvoyer droit dans les bras de Morphée. Calmée, et plus sereine, elle s'était levée, et avait rejoint les jardins, terrain idéal pour tester ses nouvelles capacités. Elle les sentait encore, du bout des doigts. Comme prêtes à bourgeonner, et à l'aider à améliorer encore un peu le monde. Elles étaient là, juste là. Elle les avait perçues pour la première fois deux jours auparavant, lorsqu'une malaise avait envahi tout son être à la visite de l'orphelinat. Il fallait qu'elle fasse quelque chose. Elle savait qu'elle aurait dû pouvoir faire quelque chose. Qu'elle aurait dû. Mais cela ne venait pas, si bien que depuis elle s'entraînait à manier la lumière dont elle disposait déjà, attentive à tout ce qui pouvait la faire progresser. Et justement... quelqu'un répondait enfin à son appel muet.

    Assis sur un des bancs du jardin, encore un livre sans doute glauque, certainement très malsain entre les mains, penché négligemment sur une page qui attirait toute son attention, Jonathan. Ses cheveux de jais juraient avec le ciel, clément, qui offrait du soleil entre de fines bandes de nuage, les traits très légèrement froncés en une mine concentrée, il ne dit rien en l'entendant arriver. Pourtant, Katia s'approcha de lui, le plus silencieusement possible, et se pencha dans son dos, balayant de ses propres cheveux le haut de la tête de son frère.

    *Bouh* lança-t-elle mentalement, un petit sourire aux lèvres, avant de faire le tour, et de se placer face à lui, le regard ironique et, il faut l'avouer, un brin prétentieux.

    *Encore en train de te persuader que l'être humain n'est qu'une erreur de la Nature ?* Elle se pencha, puis plissa les yeux pour lire.
    *Edmund Nacht ? Waow, en fait tu veux devenir un tyran.*




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Mar 8 Mar - 3:30

Comme il s'y attendait depuis qu'il avait entendu ses pas, Katia, sa sœur, n'était là que pour une seule chose. Toujours la même depuis des mois : le déranger, se payer sa tête. Et comme à son habitude, Jonathan ne leva même pas les yeux lorsqu'il sentit la présence de la Reine irradier près de lui, pas même lorsque ses cheveux presque blancs vinrent passer devant son visage durcit par la concentration.

" Encore en train de te persuader que l'être humain n'est qu'une erreur de la Nature ?"

Et comme à son habitude, une fois de plus, Jonathan ne répondit pas. Il ne la connaissait que depuis cinq ans maintenant, mais il la connaissait par cœur comme une leçon ressassée encore et encore. Il devait d'ailleurs en être de même pour elle. Il savait que c'était là une approche comme les autres. Mais dire simplement bonjour devait sans doute manquer d'originalité aux yeux de celle-ci. Et pourtant tous les deux étaient inséparables. Le Destin s'amuse avec ses pions de bien étrange manières parfois : ces deux-là que tout opposaient avaient la tâche de régner ensemble sur le monde entier, ils étaient frères et sœur, et de surcroît étaient profondément liés. Il se décida enfin à refermer son livre en même temps que ses yeux lorsque Katia lui annonça son hypothèse :

"Edmund Nacht ? Waow, en fait tu veux devenir un tyran ?"

Il afficha un petit sourire, à mi-chemin entre l'ironie et l'amusement, avant de répondre, toujours les yeux fermés :

"Félicitations, tu m'as percé à jour et réduit à néant mes plans de domination."

Enfin il rouvrit les yeux et dirigea son regard améthyste vers la fontaine qui trônait au beau milieu du jardin, mais qui restait mystérieusement silencieuse. Elle n'avait jamais fait le moindre bruit depuis que Jonathan la connaissait, et l'on disait qu'elle était trop orgueilleuse pour salir son apparence sublime avec la cacophonie du clapotis de l'eau. Le Roi posa le livre à côté de lui et brisa de nouveau le silence, en même temps que les oiseaux recommençaient à chanter.

"Ma lecture ne t'as jamais convenue, aussi loin que je me souvienne. Du moins tu ne la cautionnais pas. Sans doute encore un autre trait propre à l'Opale, l'attrait vers tout ce qui est sombre et sinistre..."

Il ne fallait pas se voiler la face, il était vrai que la Pierre qu'il portait à l'oreille l'avait légèrement changé.

"Ou peut-être que je suis tout simplement fou ?
"

Il afficha de nouveau son sourire à demi-amusé, celui qui ne laissait rien entrevoir de ses pensées, excepté ce qu'il voulait bien laisser percer. Puis il se releva, saisissant son livre. Il était étrange de parler du temps passé avec quelqu'un que l'on en connaît réellement que depuis cinq petites années. Là encore, connaître est un bien grand mot. Le terme approprié serait découvert, ou alors redécouvert. Après tout ils ont passé le début de leur existence ensemble, mais le reste...Si loin et proche à la fois. Les erreurs de Jonathan l'avaient faite souffrir, évidemment, et de nombreuses fois. Bien trop nombreuses pour lui permettre de rester un frère. Et pourtant ils étaient là, tous les deux, à discuter dans le jardin. Comme si de rien n'était.

"Comme je présume que tu n'es pas seulement venue me souhaiter le bon jour, je présume que je peux faire quelque chose pour toi. De quoi s'agit-il ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Mar 8 Mar - 4:08


    S'il y avait quelque chose que Katia avait appris à reconnaître depuis le temps, c'était bien le mensonge. Mais aussi ses formes plus subtiles, que sont l'hypocrisie, l'ironie vexante et la prétention pure par provocation diffamatoire. On n'y était pas encore avec Jonathan, mais ça s'en rapprochait un peu trop à son goût. Le sourire disparut du visage de la reine lorsque Sa Seigneurie daigna lui rappeler qu'elle n'aimait pas ses lectures. Oh, ce n'était pas vraiment ça, mais la déprime, le gris, le noir, la mort, la souffrance, ça allait bien cinq minutes. Et à vrai dire si Jonathan n'avait pas été l'héritier de Titan, elle se serait vraiment posé des questions sur son état mental. Aussi calme qu'elle était vivante, aussi réservé qu'il était malin, et aussi vieux qu'elle était novice. Vieux, cela s'entend.

    Elle était parfois impressionnée par la quantité de savoir qu'était capable d'emmagasiner son frère, et par toutes les choses qu'il pouvait retenir. Mais surtout par sa maîtrise de l'épée qu'elle avait pu constater une fois seulement. Elle ne l'avait pas vraiment vu combattre, ou alors de loin, mais même de loin, le hurlement de douleur de sa victime ou au contraire, le son presque ténu de sa chute dans la poussière lui arrachait le cœur pour le broyer. Jonathan était redoutable, et savait manier les mots de la même adresse que sa lame.

    "Fou, je ne sais pas" lui répondit-elle dans un sourire, ouvrant enfin la bouche. La conversation silencieuse semblait ne pas être quelque chose qu'il affectionnait. Sans doute parce que ça lui permettait de voir dans sa tête, en quelques sortes. "Mais en tous cas, je pense que tu pourras m'aider ô grand manitou."

    Une façon plus ou moins polie de lui demander la permission d'emprunter un peu de son temps. Que pourrait-elle donc en faire? Elle n'était pas vraiment débordée par le travail ces derniers temps, de la paperasse s'accumulait, et les audiences étaient si rares que Katia s'était demandé plus d'une fois si le peuple était mort, avant de se résoudre à accepter qu'ils formaient une équipe que tous aimaient, ou en tous cas, qui fonctionnait. Lui, figure d'autorité. Figure de rébellion forte contre le père tyrannique. Figure sombre et respectée parce que dangereuse et sue dangereuse. Les Mariens n'avaient pas encore digéré les frasques du jeune prince. Elle, figure de douceur, à tort sans doute. Figure de main de fer dans un gant de soie, d'innocente, de novice, et parfois de niaise. Quelque chose qui lui déplaisait fortement. Cette même image, qui lui avait vue interdite la foire aux armes de l'an dernier. Et qui lui avait interdit le tournois également.

    Allons, quoi ? Elle avait elle aussi participé à vaincre Zacchary. Jonathan n'était pas le seul acteur.

    Et puis, Richard qui la considérait comme une petite chose fragile, qu'est-ce que ça pouvait l'énerver.

    Elle pinça les lèvres et s'assit à côté de son frère, bras croisés sur sa poitrine. Autant y aller franchement avec cet être qui, une demi-dizaine d'années plus tôt n'était même pas une poussière dans son esprit.

    "J'ai pris le plus beau retour de veste de ma vie, alors j'aimerais bien effacer ce mauvais souvenir avec un peu d'entraînement. Mais notre Conseiller refuse catégoriquement de me laisser sortir, et je n'ai ni l'envie ni la force d'aller chercher de l'aide auprès de Jules ou Richard. Surtout Richard."

    A ce nom, sa mine se renfrogna, son nez en trompette se fronça et lui offrit la plus belle grimace royale qu'elle ait pu faire. Katia activa avec douceur sa pierre et tendit la main vers le ciel, aspirant lentement les rayons du soleil en faisant luire sa paume. Elle canalisa cette énergie au creux de son poing et fit craquer ses phalanges en le refermant.

    "Je veux qu'ils arrêtent de me traiter comme de la porcelaine."

    Elle abattit violemment son poing sur le banc, qui se tassa légèrement, affichant une très légère marque d'impact.

    La reine déplia ses doigts et les fit jouer, laissant s'échapper les dernières lueurs de sa peau, attendant une réponse sans faire mine d'en avoir vraiment envie. Après tout, Jonathan pouvait bien refuser de jouer son jeu, et de se plier à sa mise en scène.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Jeu 10 Mar - 0:07

"Mais en tous cas, je pense que tu pourras m'aider ô grand manitou."

Jonathan ne répondit pas, se contentant de regarder sa sœur s'asseoir à côté de lui. Évidemment qu'elle avait besoin de lui. Elle ne l'aurait sans doute pas approché sinon. Malgré leur fraternité, ils ne se voyaient que très rarement, encore moins souvent en dehors de leur fonction de Roi et de Reine. D'où la légitimité de la question suivante : qu'allait-il devoir faire pour le bon plaisir de la petite princesse ? Pourquoi petite ? Ses connaissances sur Az-Mary n'étaient pas restreintes, elles étaient quasiment nulles, tout autant que celles concernant la tradition, les mœurs de son monde à lui.

"J'ai pris le plus beau retour de veste de ma vie, alors j'aimerais bien effacer ce mauvais souvenir avec un peu d'entraînement. Mais notre Conseiller refuse catégoriquement de me laisser sortir, et je n'ai ni l'envie ni la force d'aller chercher de l'aide auprès de Jules ou Richard. Surtout Richard."

Le Roi laissa tomber le silence durant quelques secondes, le temps de s'assurer si elle pesait bien ses mots. Ainsi donc c'était cela dont il s'agissait ? Jonathan la roue de secours allait devoir s'occuper de sa sœur car elle jugeait ses habituelles compagnies comme indignes d'elle ? En avait-elle assez de subir les grossièretés de Stanford ? Sa bêtise ? Son égocentrisme ? Étrange, aussi loin qu'il se souvienne, Jonathan avait toujours crut que ces deux-là étaient inséparables. Le pyromane aurait-il mit le feu aux poudres ?

"Je veux qu'ils arrêtent de me traiter comme de la porcelaine."

Un sourire malicieux vint se peindre sur le visage de l'aîné. Tiens-donc, une fois de plus elle voulait. La couronne aurait elle enflée la tête de sa porteuse ?

"Avec tout le respect que je te dois, Majesté, tu exiges beaucoup."

Cesser de la traiter comme une enfant fragile ? Jusqu'à preuve du contraire, et malgré toute l'affection due Jonathan avait pour elle, c'est ce qu'elle était, jusqu'à preuve du contraire du moins. Elle avait certes fait face à Zacchary au même titre que lui et les autres, cependant son habileté au combat restait bien moindre, tout comme sa capacité de concentration et de gestion du royaume. Elle était Reine, mais hélas n'avait pas encore les épaules pour cela. Le temps où elle serait capable de régner viendrait, il en était sûr, le temps où elle se battra à nouveau pour ses idéaux. Or ce temps semblait aux yeux de la princesse fort lointain. Elle désirait y remédier en s'entraînant. Dans quel but ? Il l'ignorait. Sans doute pour une bonne raison. Elle était inexpérimentée, pas stupide.

"Tu souhaites donc t'entraîner avec moi si j'ai bien comprit ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Jeu 10 Mar - 11:40


    "Avec tout le respect que je te dois, Majesté, tu exiges beaucoup."

    Katia haussa un sourcil et afficha une mine dépitée. Ok, c'était très mal barré. Si même Jonathan se mettait à la considérer comme un bout de sucre, elle allait finir à danser avec les biches dans le plus simple appareil pour l'amour de la Vie. Un peu mécontente de cette réponse, courte, franche, et aussi absolument injuste (c'est vrai ça, elle n'exigeait rien, elle voulait. Ce sont deux choses nettement différentes), elle ouvrit la bouche, et la referma quand Jonathan continua.

    "Tu souhaites donc t'entraîner avec moi si j'ai bien comprit ?
    - Je veux simplement qu'on me reconnaisse à ma juste valeur, Jonathan. Et si pour ça il faut que je te montre que je tiens debout si on me souffle dessus, alors je le ferai."

    Elle fronça ses royaux sourcils, tapotant l'améthyste, aujourd'hui accrochée à son oreille, pendant qu'une question revenait en boucle. Est-ce que Richard aurait été plus ouvert à sa proposition si elle avait été aussi forte à la course qu'au maniement d'une massue? C'était vrai, après tout, qu'elle n'était pas particulièrement guerrière. Leur effroyable quête sous la Mer de Glace en avait été une preuve bien suffisante. Elle s'était pris tellement de coups ce jour-là que même la peur de mourir était devenu un sentiment qu'elle gardait au fond de son cœur, pour se souvenir de ses erreurs. Et ce jour-là, face à cette espèce de Slivoïde glacial, elle avait vraiment, vraiment eu peur de mourir. Tout ça pour quoi? Pour qu'on lui offre de l'indépendance. Tu parles, elle avait encore fini dans les bras de Richard l'indépendance.

    "Je pensais organiser un tournois pour calmer les tensions. Et j'y participerai. Un tournois d'épreuves sportives, d'équipe et de combat pour les derniers debout. Mais pas pour le regarder."

    Elle leva les yeux au ciel et ferma les yeux pour sentir la chaleur et la lumière l'envahir doucement, avec une douceur presque exagérément chaleureuse. Katia savait qu'elle en était capable, là n'était pas le vrai problème. Le problème, c'était de convaincre les têtes de cochon qui lui servaient de frère, de conseiller, d'amis ou même de peuple qu'elle en était capable. Et pour ça rien de tel qu'une démonstration, à armes égales.

    "Oui, j'ai besoin d'un entrainement."




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Dim 20 Mar - 23:45

"Je veux simplement qu'on me reconnaisse à ma juste valeur, Jonathan. Et si pour ça il faut que je te montre que je tiens debout si on me souffle dessus, alors je le ferai."

Pour la première fois depuis des lustres, le souverain d'Az-Mary haussa un sourcil, ce qui traduisait chez lui une surprise partielle. Chose dont allait pouvoir se vanter sa cadette. En effet le Roi avait la réputation de s'attendre à tout, et rien ne semblait à même de le surprendre : aussi imperturbable qu'un brise-vagues. Au fond, il s'y attendait, mais certainement pas de cette façon, pas avec cette note de défi et de colère dans la voix. Autre fait extraordinaire qui succéda au premier, plus discret cette fois, est que Jonathan sans en laisser rien paraître éprouvait une sorte de satisfaction et de fierté vis à vis de la princesse. Enfin elle se décidait à prendre son avenir en main, seule, sans plus passer par les autres tels que Stanford, devenu trop présent dans la vie royale au goût de l'aîné. Une bonne chose en somme.

"Je pensais organiser un tournois pour calmer les tensions. Et j'y participerai. Un tournois d'épreuves sportives, d'équipe et de combat pour les derniers debout. Mais pas pour le regarder."

Jonathan écoutait sans rien dire sa sœur, le temps qu'elle finisse de lui exposer ses souhaits. Jonathan lui n'avait plus besoin de rien, il attendait seulement qu'elle résume en quelques mots ce qu'elle souhaitait, afin qu'ils cessent tous les deux de perdre leur temps. cette histoire de tournoi pour l'instant était bien loin dans son esprit, maintenant ce qui comptait à ses yeux était de voir sa cadette porter les armes et se battre.

"Oui, j'ai besoin d'un entrainement.
-Parfait."

CLIC !

En à peine quelques secondes, en un geste à peine visible à l'œil nu, Jonatha se redressa du banc et défourailla son sabre long et acéré et frappa la tempe de sa jeune soeur à l'aide de la garde. Tandis que son élève se remettait du choc, le maître franchit un bond la distance qui le séparait du centre du jardin et pointa son fer vers la princesse, sa main libre sur le bassin, le regard perçant dans lequel scintillait enfin l'excitation des lames qui se croisent.

"Allez, défends-toi."
CLIC !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Lun 21 Mar - 0:07


    Ainsi, le coup d'envoi était donné. Katia, non mécontente de voir que Jonathan n'émettait pas de protestation, rentra cependant la tête dans les épaules quand Jonathan porta le coup, légèrement surprise par cette attaque soudaine. Autrefois, elle aurait été très mécontente de se faire avoir d'une telle façon. Mais à y bien réfléchir, jamais elle n'avais combattu directement Jonathan. Une fois elle l'avait vu se battre et avait frémis pour les deux partis. Mais jamais, elle ne s'était engagée à armes contre lui. Enfin. Peut-être que son entrainement porterait enfin ses fruits. Katia réveilla sa pierre d'une caresse et se mit à luire, aspirant doucement les rayons du soleil. Son regard violine devint brillant, sa peau diaphane étincelante, et toute son âme se mit à éclairer les jardins, comme un appel de la Déesse en personne.

    Mais jouer de la pierre serait tricher, et elle n'aimait pas vraiment la triche. Alors elle se contenta de sortir ses bolas de ses dessous. Deux chaînes fines mais solides au bout desquelles pendaient deux petites masses hérissées de pics. Le genre de choses qu'un clown aurait portées sous un chapiteau. La reine attendit d'avoir reçu le maximum de lumière pour faire tournoyer d'abord lentement ses balles, puis de plus en plus vite, de chaque côté, les enchevêtrant avec une rapidité époustouflante, témoin d'années passées de gymnastique, lointaines mais encrées dans ses réflexes. Lorsque les balles furent assez rapides pour la décoiffer et même faire frémir l'herbe d'effroi par leur vitesse, elle les dépétra et les fit tourner à ses deux côtés, plus modestement, avant de se mettre à courir.

    Légèrement déstabilisée par le poids et la force centrifuge qui l'emportaient contre la direction dans laquelle elle devait aller, la reine porta appui sur son pied plus tôt que prévu. S'aidant de la lumière pour propulser de toutes ses forces la chaîne, glissante entre ses doigts, qui fonça droit comme un pieu vers le Souverain, avant de...

    Le manquer.
    D'au moins une bonne dizaine de centimètres.

    "Merde."

    Katia ramena en express sa bola et attaqua de front cette fois, projetant ses armes comme deux boulets de canon, emportés par la force de poussée, en simple mesure d'avertissement. Soit, c'était peu réglementaire, mais son poing passa ainsi la défense qu'elle avait vu, et elle y concentra toute sa lumière pour porter un premier coup. Et pour se rattraper de sa bêtise précédente.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Lun 21 Mar - 0:28

Jonathan regarda Katia se relever, la main tenant le fer frémissante d'excitation. Le sang du Roi coulait de nouveau comme il y a de cela plusieurs années, lorsqu'il devait faire face sans aucun répit à des adversaires plus ou moins habiles. Il espérait que sa sœur serait à même de faire durer la lutte. Un entraînement digne de ce nom, ça ne dure pas cinq minutes. Ça ne s'arrête que lorsque l'un des deux combattants soit à bout de forces.

Ce fut la Reine qui se jeta la première sur l'adversaire, avec une charge maladroite mais meurtrière de bolas. Ce genre d'armes n'existait pas sur son monde auparavant, et Katia les avaient faites fabriquer par le meilleur forgeron du royaume : deux sphères mortelles qui se balancent au bout de longues chaînes. Voilà donc avec quoi se battrait la princesse. L'assaut, bien trop lent, fut évité d'un simple pas en arrière par Jonathan. Une arme telle que la brandissait Katia nécessitait beaucoup plus de force que ça pour être vive, aussi elle jugea bon de relancer la charge en s'appuyant cette fois sur le pouvoir de sa Pierre. Jonathan la réservait pour sa part pour plus tard, si jamais Katia parvenait à le forcer à en faire usage.

L'attaque, rehaussée de magie promettait un petit carnage si le maître des ombres n'agissait pas vite, aussi il choisit à son tour de faire front, les rafales d'énergie déployées par les armes tournoyantes auraient vite fait de raser la cour du château. Il ignorait si l'effet était voulut ou non par sa sœur, mais des dommages collatéraux auraient du mal à faire passer ce combat pour un simple entraînement. Il ramena la garde près de son épaule, le fer pointé vers sa sœur, et chargea à son tour. Il était étrange de voir une fille si frêle manier deux armes aussi dévastatrices, cependant elles ne firent pas le poids lorsque Jonathan plaça son sabre entre les deux chaînes au moment où elles se croisaient, lesquelles s'enroulèrent autour de l'épée. Le choc ne manqua pas de faire frémir le Roi, qui était loin de s'attendre à une telle énergie déployée pour un simple combat amical. Mais peu importait, les bolas étaient immobiles, et leur porteuse aussi, à moins qu'elle ne les lâche ou trouve un moyen de les démêler.

Quoi qu'il en soit, Jonathan ne lui laissa pas cette opportunité, car il envoya dans la poitrine de sa sœur un coup de pied vif et puissant. Il avait hâte de savoir ce qu'elle pourrait bien faire face à une attaque physique, ses armes immobilisées.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Lun 21 Mar - 1:29


    Oh bon sang. Bras et poignets entremêlés dans ses chaînes comme une simple débutante Katia réagit au quart de tour. Jonathan et son sérieux habituel ne lui laissèrent qu'une fraction de seconde pour réagir au coup qu'elle le vit porter. Elle arqua son corps vers l'avant, présenta son épaule droite, et encaissa son pied dans un craquement sinistre, signe que son épaule l'avait pour le coup lâchée. Grimaçante de douleur, cela lui permit au moins d'assouplir sa prise sur les chaînes. Elle tira sur son bras gauche de toutes ses forces, pour déstabiliser son adversaire et concentra la lumière pour soigner son épaule alors que, penchée sur son pied gauche, sa cheville droite allait chercher tout droit le tibia du Roi. Mâchoires serrées par la concentration, Katia lâcha enfin ses chaînes et roula, en saisissant une au hasard à la fin de sa course pour faire tourner de force son frère.

    Le dernier "cloc" de son omoplate lui indiqua qu'elle était intacte. Katia resserra sa prise sur la chaîne, et s'élança une seconde fois, genou en avant pour cueillir à la colonne son adversaire, ce qui ne manquerait pas de lui faire très mal. Elle hésita cependant un instant, juste celui suffisant pour que sa trajectoire dévie légèrement, la sorte de l'axe et l'oblige à lâcher sa chaîne. Luisante, Katia remonta son genou à sa poitrine dans un cri d'effort, de la force portée par ce coup. Mais le maître des Ombres avait toujours un tour d'avance. Et elle commençait sérieusement à se demander pourquoi c'était sur elle, qu'il l'avait.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Ven 25 Mar - 20:34

Il s'avéra que la lutte s'annonçait coriace, si l'on en jugeait la manière dont Katia refusait de lâcher prise. Après tout, c'était elle qui avait demandé à s'entraîner. Le comble aurait été qu'elle cède après le premier assaut. Chose qu'elle n'envisageait apparemment pas. Sitôt qu'elle eut retrouvé ses appuis et remit son bras en état, elle fonça droit sur son dos qu'elle l'avait forcé à exposer par un habile jeu de chaînes. Genou en avant, irradiant de magie, elle s'apprêtait à porter un terrible coup à Jonathan...Paré à toute éventualité, il attendit le bon moment pour réagir, moment qui ne vint cependant pas.

Il jeta un regard méprisant à sa sœur qui avait hésité à attaquer lorsqu'elle n'aurait pas dût et lui fit de nouveau face alors qu'elle recommençait sa charge, le genou plus haut cette fois, pour faire moins mal. Faiblesse impardonnable. Il se pencha en arrière juste à l'instant où l'assaut allait être porté, l'évitant de quelques centimètres et abattit son coude sur la jambe de Katia, qui, emportée par son élan, continua sa course mais avec une trajectoire sabotée. Trajectoire qui ferait qu'elle s'écraserait sous peu, la jambe droite endolorie, proche de l'infirmité.

Ce qui ne manqua évidemment pas : portée par sa propre force, elle allait bien trop vite pour espérer atterrir en douceur, qui plus est le coup porté par Jonathan avait été dévastateur, assez puissant pour faire flancher un cheval. Savoir se battre ce n'est pas juste enchaîner des attaques, c'est aussi se montrer sans pitié. Katia aurait droit à deux leçons en une. Elle était venue s'entraîner auprès de lui pour acquérir la même force. Cette force ne s'obtenait pas en faisant preuve de faiblesse ou de compassion vis à vis de ses adversaires. Il n'incombait qu'à elle de lui prouver que la faiblesse n'avait pas sa part en elle.

Le regard hautain qu'il abattait sur elle était glacial, à la fois signe de défi et punition. Avait-elle la force pour se remettre de pareille attaque et poursuivre le combat ? Était-elle prête pour faire face à des opposants qui voudraient sa mort ? Assez mûre pour savoir ce qu'un véritable combat signifiait, et que brandir les armes n'a rien d'un jeu ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Ven 25 Mar - 20:56


    La douleur était assez intense pour lui tirer un gémissement. Le genou de travers, elle resta plié, poings encore prêts à frapper, dans une position proche de la révérence, et tourna son regard violine sur le monarque, laissant sa voix mourir dans un souffle, avant de s'écrouler, sa jambe ne la tenant plus. Elle sentit son cœur battre lentement à ses oreilles, tandis que Jonathan restait debout. Elle savait, oui, elle était persuadée qu'il portait sur elle ce regard méprisant. Le même que celui qu'avait utilisé Zacchary lors de leur combat sur la Mer de glace. Le même que celui qui lui avait posé le plus de difficultés de toute son existence.

    Katia sentit doucement le flux de sa pierre la quitter, et son corps perdre son aspect céleste alors que la douleur irradiait de plus en plus fort le long de sa jambe, remontant en cercle dans ses cuisses et ses orteils. Elle leva un regard terni sur son frère, dégagea ses dents supérieures en un sourire mesquin et se redressa sur le poignet, malgré sa jambe en morceaux. Très bien, alors si c'était le moment de jouer elle allait jouer. Sans pitié ? Ce serait donc la donne. Le premier qui cède a perdu. Elle pouvait se soigner, lui se fondre dans l'ombre. Soit. Katia appela la lumière qui vint bien plus vite que la première fois, et sa jambe se redressa dans un claquement sec alors que sa Majesté commençait à s'illuminer plus fort, toujours plus fort. Le regard de la reine se chargea de colère, une colère noire et délicieusement malsaine. Avec lenteur, elle dégagea ses jupons et sortit deux quilles. Longues comme son bras, plus épaisses que ses cuisses, et dont le sommet était orné de pics. Puis, un boomerang vint à prendre place à leurs côtés. Parfaitement équilibré et au moins aussi tranchant que l'arme de Jonathan, il faisait partie de la deuxième partie de la surprise.

    Celle où elle ne plaisantait plus.
    Et où elle n'hésiterait plus.

    Katia chargea brièvement sa main et lança le boomerang loin devant elle avant de commencer à jongler, jetant un regard très sûr d'elle à Jonathan. Les quilles, passivement, montaient et descendaient. Petit à petit plus rapidement, plus fort et avec plus de poids. Puis, avant d'avoir le temps de dire "merde", une quille quitta sa trajectoire, et Katia se tenait déjà devant Jonathan, abattant dans l'axe de rotation de la quille, d'une pirouette calculée, toute la puissance d'attraction sur son frère. Le boomerang revint dans le même temps, frappa dans la quille encore en l'air et la dévia, droit comme un mortier, vers la tête du Souverain.

    Coup de chance.

    Katia plia pour éviter de se faire écraser par sa propre quille et frappa sans pitié juste sur l'os du bassin du monarque, avant de reculer et se récupérer ses quilles, dans un cercle digne d'un athlète lanceur de marteau. Elle aussi pouvait faire mal, même si pour ça elle devait être déloyale.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Ven 25 Mar - 21:14

Visiblement, l'heure n'était plus aux politesses. Tant mieux. Dans un enchaînement digne des plus grands assassins, Katia porta son premier véritable assaut à son frère, galvanisée qu'elle était par sa Pierre de Vie et de Lumière. Lui attendrait pour faire appel aux Ombres et à la Mort, même le coup qu'il reçut droit sur le bassin, qui lui ôta un soupir de souffrance, ne le poussa pas à faire appel à sa magie destructrice. Il pouvait encore faire usage de son sabre, de plus le regain de confiance de la reine l'avait entièrement attisé, comme un souffle brûlant sur de la braise qui ne demande qu'à prendre feu.

A genoux suite au coup précédent, il se tenait la hanche dégoulinante de sang brûlant, le regard toujours fixé sur sa sœur. Son regard avait cessé de se faire méprisant, il était redevenu concentré. La leçon était visiblement passée, et il allait enfin pouvoir entamer la deuxième partie de son cours magistral. Il se releva et lâcha sa hanche. Il ôta de sa main gauche son sabre qui s'était fiché dans le sol durant sa chute et pointa celui-ci vers sa sœur. Percer la garde d'un adversaire entièrement soumit à la magie et à la colère n'est pas chose facile, surtout lorsque cette magie provient d'une pierre telle que l'Améthyste. Cela restait néanmoins faisable. Toujours sabre en avant, Jonathan se mit à courir à grandes enjambées en direction de sa sœur et d'un coup sec et horizontal fit cesser son numéro de jonglerie en envoyant balader l'une des quilles en l'air.

Avant la moindre réplique il contourna à rapidement et en seulement deux pas Katia, se retrouvant dans son dos en à peine une seconde, comme s'il était apparut là, jaillissant de nulle part. A la suite de quoi il donna entre les omoplates de sa sœur à l'aide de sa garde lourdement ferrée. Mais pas le temps pour elle de s'affaler, car dans l'instant il repassa devant elle cette fois pour lui asséner un coup de pied vertical de bas en haut, qui s'apprêtait à frapper son menton avec la violence d'une ruade d'étalon.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Ven 25 Mar - 21:32


    Katia haussa un instant son sourcil droit. Elle l'avait touché ! Lui, l'intangible Jonathan Phoenix, plus grand escimeur de la Cour avait été sensible à son coup ! Et, si elle en croyait le sang qui coulait maintenant de sa hanche, pas de la moindre façon. Une pointe de remords lui attaqua la gorge, alors qu'elle pensait que sans la Lumière elle serait à terre depuis bien longtemps. Mais Jonathan ne lui laissa pas le temps de réfléchir plus que cela, car avant qu'elle puisse y penser, une de ses quilles vola. Elle attrapa la seconde, prête à frapper, et reçut un formidable coup entre les épaules, qui la fit plier. L'instant d'après, sa bouche explosa de douleur, et un flux d'hémoglobine se répandit sur son menton et le haut de sa robe.

    Son habilleur serait complètement fou.

    Groggy, Katia marcha quelques pas comme un ivrogne avant de pouvoir commencer à y voir clair. Comme un automatisme, elle sentit son corps se soigner lentement mais sûrement à l'aide de la lumière. La douleur était telle qu'elle en pleurait, non sans s'en vouloir. La reine sentit un flot de furreur regagner un cran et, plaçant, un doigt devant elle, tenta de sortir les mots d'entre ses lèvres.

    "Tlggr... Tlemps... Mrrtot..."

    BOUM.

    Ce fut l'exact bruit que fit la lumière lorsqu'elle sortit d'entre ses mains, épaisse comme un tronc d'arbre, pour filer droit vers son adversaire. Un trop plein de lumière et une trop faible capacité à la contenir alors qu'elle en irradiait. Surprise par son propre geste, la reine resta, main en avant, bouche pleine de sang, abasourdie. Elle fixa sa main et plia ses doigts avant de se redresser, portant la masse à son épaule douloureusement couverte d'un hématome, puis chargea. Elle saisit la quille au sol que Jonathan avait renversé et, sans se préoccuper du creux dans le jardin digne d'une roue de Monster Truck, envoya une quille droit sur le monarque avant de charger son poing, et de lui envoyer dans le nez. Pas très efficace mais toujours douloureux. Dans le même mouvement, elle recula la tête et lui asséna un coup de boule puissant pour lui faire lâcher son arme.

    Oui, son entraînement était en train de virer en règlement de comptes de récréation.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Ven 25 Mar - 22:15

Jonathan étouffa le cri de stupeur qui avait manqué lui échapper lorsqu'il vit la puissance libérée par sa sœur : un immense rayon de lumière qui fonçait droit sur lui à une vitesse folle. Mais que fabriquait Katia ? Qu'elle veuille le tuer passait encore, mais de cette manière...La magie déployée échappait de toute évidence à son invocatrice, elle la dépassait de loin. Pas même Zachary n'avait eut a essuyé pareille fureur. Pour cause, jamais la Reine n'avait utilisé un sort de cette envergure. La Lumière courait de plus en plus vite vers Jonathan, dont la seule défense résidait désormais dans son sabre. Si les enchanteurs avaient correctement fait leur travail, il devrait être en mesure de diminuer la puissance de l'assaut. Il plaça donc son arme devant lui, peu avant que la lumière ne vienne s'y écraser. L'affrontement de l'acier face à cette Magie était une véritable épreuve de force et de volonté pour le Souverain qui, il le savait, ne pourrait résister plus de quelques secondes.

Lorsqu'il céda, il fut littéralement emporté par la lumière mortelle, inondé de magie dévastatrice. Lorsque le sortilège s'évapora, Jonathan était encore debout, mais il avait reculé de plusieurs mètres, le sabre toujours placé devant lui. Cependant il était gravement brûlé sur tout le corps, ses habits étaient fumants par endroits. La plaie infligée il y a peu était maintenant brulée et noircie, et derrière lui, le mur était partiellement ruiné. Katia était-elle encore consciente ? On aurait dit que l'Améthyste avait prit possession de son corps, comme si elle n'était qu'une vulgaire marionnette. Elle s'était laissée emporter par le flot grisant de la Lumière absolue, et quiconque y cède devient le plus grand danger pour les autres et pour lui-même.

Mais il ne put y songer plus longtemps : Jonathan para de justesse une des quilles meurtrières envoyées par sa sœur, qui semblait en transe, mais ne put éviter le poing ni le crâne de celle-ci qu'elle envoyait de toutes ses forces contre son visage. Il vacilla, cracha du sang, et son sabre tomba à terre. Cependant lui était resté debout, le visage ensanglanté et noircit par la chaleur étouffante. Il regarda un instant son sabre au sol, et porta de nouveau son regard vers Katia Phœnix. Il ferma les yeux. C'était au tour des Ombres de parler à présent. L'Opale Noire attachée à sa boucle d'oreille se mit à luire d'un éclat indigo aveuglant, et ses répliques se mirent elles aussi à étinceler les unes après les autres. Lorsqu'il rouvrit ses paupières, deux flammes noires s'agitaient au fin fond de ses pupilles, devenues félines.

Le Soleil était maintenant haut dans le ciel, et après la lumière totale, des ombres étaient parsemées dans tous les recoins du jardins, l'une d'entre elles aux pieds de Jonathan.

Le regard inexpressif mais ardent, il plongea son poing dans l'obscurité et le ressortit aussitôt, cette fois comme embrasé d'un feu effrayant de noirceur et de mort, un feu agité ne demandant qu'à dévorer la chair. Il saisit de sa main ordinaire le col de la Reine, une main froide et pâle comme la Mort elle même, et arma son poing face au front de la porteuse de l'Améthyste.

"Si tu ne peux contenir la puissance de ta Pierre, alors je ne peux rien pour toi."

Sa voix était devenue résonnante, comme venue d'outre tombe. Il était étrange de voir la Mort en train de sermonner la vie, mais l'une comme l'autre devaient faire un choix, remettre à plus tard leur règlement de comptes, ou bien en finir maintenant, sous peine de voir cet entraînement dégénéré devenir un véritable bain de sang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 0:21


    Katia n'avait jamais craint la mort. Se trouver de l'autre côté du mur lui avait apporté une certaine sérénité à l'idée de, un jour, quitter le monde des vivants pour franchir le pas. Mais elle devait avouer, que ce n'était pas une simple petite angoisse qui s'était emparée d'elle à sentir l'Opale s'activer. La même angoisse qu'elle avait autrefois ressentie face à cette sorte d'hydre d'ombre qui les avait attaqués, tous. Là. Le poing de la Mort en personne face au visage, elle devait avouer qu'elle avait peur. Oui, très peur. Et qu'elle avait soudain une sérieuse envie d'abandonner.

    "Si tu ne peux contenir la puissance de ta Pierre, alors je ne peux rien pour toi."

    Pardon?

    Katia sentit de nouveau l'adrénaline pulser à travers tout son corps et inspira profondément, tache lumineuse parmi les ombres propulsées par son frère et contraire partout dans le parc. Furieuse, elle se mit à trembler, si fort que bientôt le jardin du Palais en fut réduit à un tableau en noir et blanc. Noirci par les ombres qui dévoraient jusqu'au soleil. Blanchi par la lumière qu'aspirait et générait à grands goulots la reine.

    "Il y a ceux qui progressent, et les autres qui s'assoient sur leur suffisance." chuchota-t-elle doucement avant de saisir à son tour la nuque de son frère, sa main nimbée de lumière prête à lui faire craquer les cervicales dans le même temps que sa propre tête serait blessée.

    Même si, à l'intérieur, elle était déjà blessée.
    Ne pas contenir sa pierre.
    Ce roquet lui tapait sur les nerfs.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 0:46

"Il y a ceux qui progressent, et les autres qui s'assoient sur leur suffisance."

La réplique de son opposante ne fit que traverser son esprit. Elle était devenue avide de puissance, cela ne faisait aucun doute. L'Améthyste aurait-elle dévoré jusqu'à l'âme de Katia ? Mais que devait-il faire, lui, qui connaissait les moindres recoins du terrifiant pouvoir des Pierres, qui l'avait côtoyé, et qu'il avait apprit à faire sien, que devait-il faire ? Obéir à la couronne qu'il portait, et faire taire une Katia ivre de puissance ? Ou bien...à son cœur ? Le même qui l'empêchait il y a de cela des années de la tuer lors de leur première nuit passée ensemble, sous le ciel étoilé, et avec elle la flamme de la Rébellion toute entière ? Ce même cœur qui ne se manifestait presque jamais ?

Un instant il relâcha sa prise sur la robe de sa sœur, sa seule famille, la dernière trace de la vie heureuse et ordinaire qu'il aurait put mener, et les flammes dévorant son bras s'apaisèrent. Il ne pouvait pas lui faire du mal...Il ne pouvait s'y résoudre. Même l'Opale Noire, qui s'était profondément liée à son porteur, lui murmurait de la libérer de sa poigne menaçante et glaciale. Pourquoi tenait-elle à la vie de son ennemie jurée, l'Améthyste ? Ennemies mais pourtant inséparables, attachées au même destin, aux mêmes tragédies et trahisons.

Ce firent les éclairs de fureurs et de folie jetés par les yeux de Katia qui lui firent raffermir sa prise mortelle autour du cou de celle-ci. Elle ne semblait visiblement pas encline à faire cesser la lutte. Pourquoi avait-il accepté de se battre contre elle ? A force de vouloir à tout prix l'endurcir, avait-il fait d'elle une mégalomane assoiffée de puissance ? Ou bien n'avait-elle pas les épaules ni la volonté à même de contenir la force emprisonnée dans sa Pierre ? Jonathan ne savait rien de la réponse, et se faisait de plus en plus hésitant. La cour du château avait été ravagée par le seul déploiement de Magie de Katia. Qu'en serait-il s'ils devaient s'affronter ? La ville serait rasée ? Combien de morts inutiles ? Une fois de plus...

Il prit sa décision. Il ferma les yeux et aussitôt l'Opale cessa de scintiller, en même temps que ses répliques, et son bras, sa peau, retrouvèrent leur apparence ordinaire. Enfin il lâcha sa sœur, avant de la fixer droit dans ses yeux inondés d'une lumière aveuglante.

"Ça suffit. Si tu veux quelqu'un pour passer tes nerfs royaux, vas donc sacrifier un serviteur sur ton propre autel. Mais ne compte plus sur moi pour te rendre ce genre de services."


Dernière édition par Jonathan Phoenix le Sam 26 Mar - 1:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 1:15


    Les évènements s'enchaînèrent sans qu'elle puisse y faire quoi que ce soit, réduite au rang de victime des agissements de son adversaire. Car disons-le franchement, Katia n'était à cet instant apte à rien du tout, sinon se transformer en berserk de lumière, prêt à tout pour avoir un peu de sang. Une vague de soulagement la traversa de la tête aux pieds lorsqu'elle sentit l'Opale Noire se désactiver, et vit Jonathan redevenir lui-même, effrayant et blanchâtre, mais pas noir de Mort. Sa prise en revanche se resserra autours de son cou, la fit respirer par sifflements, son regard dardé sur celui du roi. Quoi c'était comme ça que ça devait se finir? Par une humiliation, une de plus. Parce qu'il était plus fort et plus expérimenté, plus réfléchi qu'elle-même? Allons.

    Elle relâcha sa prise sur sa nuque en même temps que lui-même la laissait descendre, l'écouta cracher son venin, pour la deuxième fois en quelques secondes, et laissa la lumière s'échapper d'elle en un léger souffle qui alla caresser l'herbe du Jardin désormais dévasté par la violence de leur combat. La reine garda ses doigts dans la chevelure de son frère et les retira lentement, le regard braqué sur le sol. Oui, elle avait honte d'elle. Et honte de s'être si facilement laissée aller dans les extrêmes. Il n'y avait aucun équilibre dans son combat. Des hauts, des bas. Des coups mortels et des catastrophes ambulantes. Mais aucun fil, aucun temps, aucune harmonie. Pourtant, elle devait être harmonie, elle devait être vie. Et elle n'avait été qu'aveuglement et chaos, brusquerie, destruction.

    Mais quand même.
    "Vas donc sacrifier un serviteur sur ton propre autel"
    Sa main s'éleva, et s'abattit en une gifle bruyante sur le visage de son frère, avant qu'elle ne jette un regard à demi-méprisant à son état. Elle-même était intacte, soignée au fur et à mesure par la lumière. Seule sa jambe souffrait encore d'un hématome qui s'étalait sur toute sa cuisse. Elle le sentait à travers ses vêtements. Jonathan avait le visage abîmé par son coup de poing, et le bassin sanglant, et devait être brûlé au deuxième degré, au moins. Elle soupira, et pointa du doigt l'endroit où elle avait tapé.

    "Est-ce que mon humble roi veut bien que je soigne ça, au moins?"

    Son regard violine se chargea d'une fatigue. Écrasante, violente, imposante. Une fatigue qui lui tira une fraction de seconde une mine soucieuse. Juste le temps qu'il lui fallut pour croiser le regard du Monarque et lui ouvrir son âme. Un temps fugace pendant lequel elle lui offrit ce que les mots ne lui donneraient jamais, des excuses profondes, sincères, et propres.

    Katia se détourna, sortit de sa bourse les herbes médicinales et coiffa sa tignasse redevenue brune par dessus son épaule droite, avant de froncer le nez, ne sachant pas comment lui demander ce qu'elle voulait savoir. Après avoir hésité un petit temps, elle renonça, puis commença ses préparations, au moins pour elle si jamais Jonathan décidait de partir. S'il décidait de lui tourner le dos, lui aussi.

    Idiote de pierre.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 3:24

La gifle s'abattit sur sa joue gauche. Une gifle qu'il encaissa sans un bruit. Le fait qu'elle l'ait frappé de la sorte était bien la preuve qu'elle était redevenue elle-même. Dans le cas contraire elle aurait achevé de le tuer. Jonathan devait, en effet, reconnaître que tel qu'elle l'avait blessé grâce à sa déferlante magique, il n'aurait pas été à même de lui tenir tête plus de quelques minutes, à moins de laisser l'Opale Noire le contrôle absolu sur son corps et son esprit. Chose qu'il refusait de faire, même guetté par la mort.

Katia Phœnix...Pourquoi à travers toi la Pierre de Vie est-elle porteuse de mort ?

Jonathan était gravement blessé, chaque membre, chaque partie de son corps était brûlée. Son visage était ensanglanté, et son flanc ne tenait plus entier que par miracle, juste assez intact pour le maintenir debout. Ses cheveux devenus encore plus noirs lui tombaient sur le visage et étaient imbibés de cette eau rouge et poisseuse, à laquelle se mêlaient la cendre et la sueur. Le Roi était dans un état pitoyable, et seule sa dignité émanait encore de lui. Mais il n'était plus effrayant comme il l'était encore à peine quinze minutes auparavant. Ses yeux améthystes étaient ternes, mais ils fixaient sans relâche celle qui leur avait ôté leur éclat.

De la part de Katia, cette gifle signifiait bien plus que de la colère. Un mélange de honte et de chagrin. Tout comme son regard, chargé de fatigue. Un regard qui restait malgré tout remplit de mépris. Lorsqu'elle le posa sur son frère et l'examina, il changea le temps d'un instant du tout au tout, avant de se refermer. Elle voulait le soigner. Jonathan ne bougea pas, impassible, la jambe droite tremblante de douleur et vacillante. Mais il restait cependant droit, comme un lion à qui l'on a tout enlevé, tout sauf sa vie et sa dignité. Un lion qui n'a plus rien d'effrayant si ce le calme oppressant et noble de son regard.

Il regarda Katia s'avancer vers lui avec ses herbes médicinales, et ne dit pas le moindre mot, ne bougea pas d'un centimètre lorsqu'elle avança sa main vers sa blessure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 3:46


    Avec des gestes précis, et délicats, Katia sortit d'abord un ruban, avec lequel elle accrocha sommairement les cheveux du roi, avant d'examiner avec plus de précisions, en silence, les plaies qu'elle lui avait causées. Autrefois, alors qu'elle était encore sur Terre, Katia voulait devenir médecin. Déchirée en l'amour de la littérature et celle des autres, et de la connaissance du corps humain, elle avait entrepris des études littéraires, persuadée de réussir sa vocation plus tard si tel était son destin. Jamais elle n'aurait pu croire que sa curiosité lui aurait permis de sauver plus d'une vie. Et jamais de panser son frère comme elle s'apprêtait à le faire.

    Elle se plia en deux, et ressentit une vive douleur dans l'épaule, si perçante qu'elle couina en soulevant les vêtements du Prince, enfin. Du lionceau pour constater l'étendue des dégâts. Elle hésita un instant à activer sa pierre pour le soigner. Mais renonça, et prit à la place l'abreuvoir à oiseaux pour enlever le fouillis d'étoffe et de sang qui avaient commencé à former une croûte par dessus un hématome qu'elle jugea très mauvais. N'y allant pas par quatre chemins, elle imbiba un coton d'alcool avant de le plaquer sur la plaie, tendant sa main à Jonathan pour qu'il la broie si nécessaire, alors qu'elle distinguait certains éléments solides. Ceux qui l'avaient ouvert. Oh.

    Des fragments de sa bague, partie en morceaux sous la force de l'impact. Jonathan était incrusté d'améthystes, de minuscules fragments qui risquaient, plus que de l'abîmer, d'affaiblir son pouvoir. Katia saisit une pince à épiler et s'agenouilla pour enlever dans le silence les morceaux de cristal, prenant soin de désinfecter à nouveau derrière. Enfin, après avoir placé un pansement sommaire par dessus la déchirure, elle posa un baume sur l'hématome et entreprit de le bander.

    "Si tu veux que je puisse te soigner au visage, il va falloir tirer tes cheveux en arrière." lui dit-elle en reprenant le ruban pour le tenir devant elle comme une charlotte de grand-mère. Son sourire, à demi-ironique, rendait écho à son regard désolé et apaisant. Plus que physiquement, elle savait qu'elle avait profondément blessé Jonathan. Et pire, encore. Qu'en développant la vie comme une arme, elle allait le forcer, lui, à devenir apaisant dans la mort. Ce qui diviserait l'ordre naturel. Et du chaos ne naît autre que lamentation. Des lamentations naît Lamya. Tout et rien, vie comme mort, éclipse visant à rétablir le monde.

    En cherchant sa propre puissance, Katia avait oublié à quel point le monde était instable. Et à quel échelle ils étaient tous deux garants de son équilibre.

    Son égoïsme avait défiguré son frère, et le monde.

    Barrant son œil gauche, une coupure aussi nette que celle d'un boucher dans une part de tournedos. Déchirant son sourcil, accrochant ses cils, et barrant juste un peu sa joue. Katia serra les dents, passa ses deux mains autours du visage de son frère et ferma les yeux, posant son front contre le sien.

    "Je suis désolée."



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 19:10

Comme un malade sur son lit de mort, Jonathan ne réagit pas aux traitements de Katia. Lorsqu'elle lui attacha les cheveux, il ne bougea pas d'un cil. C'était comme s'il s'était enfoncé dans la pierre, seuls les râles de sa respiration laissaient songer qu'il était encore en vie. Une nouvelle douleur à chaque seconde, voilà ce que ressentait le Roi d'Az-Mary, dont on disait qu'il était incapable de saigner. Voilà de quoi anéantir le mythe. La terre dénaturée à ses pieds était imbibée de sang, tout comme ses vêtements. Lorsque sa sœur les souleva, elle émit un petit cri. La blessure ne devait pas être belle à voir, mais il n'y prêta aucune attention.

La seule chose qui l'occupait à cet instant était une douleur qui n'avait rien à faire en lui, comme un parasite qui s'accroche à la chair, à l'âme profonde. Car cette douleur n'avait rien de physique, elle était étrangère et malsaine, comme une putréfaction incurable.

Pour nettoyer ses plaies, Katia usa l'eau de l'abreuvoir des oiseaux qui tenait encore miraculeusement debout, après quoi elle lui fit quelques bandages sommaires mais qui pourraient sans doute endiguer le flot de sang. L'éclat effrayé qui passa dans les yeux de celle-ci fit cependant le souverain hausser un sourcil. Elle saisit une pince à épiler et commença à arracher de sa chair meurtrie des fragments de Pierre. Des fragments de l'Améthyste. Pendant un instant, un véritable effroi était lisible dans le regard de Jonathan. Il se sentait souillé, corrompu, infesté d'une Magie ennemie à la sienne. Lorsque la Reine ôtait ces débris, il avait l'impression qu'on tirait hors de lui des fils en acier, rattachés à son corps par des harpons refusant de lâcher prise.

Lorsqu'elle eut finit sa petite opération, elle lui demanda de ramener ses cheveux en arrière, afin qu'elle puisse lui soigner le visage. Il s'exécuta, mais cette fois ce fut au tour de la Princesse d'être effrayée. Jonathan passa sa main gauche sur son visage et, en effet, il était différent : une entaille profonde et luisante de sang noir traversait son œil de part en part. Un léger picotement lorsqu'il passa son index dessus le fit cesser son analyse. Rien à voir avec une blessure ordinaire. La couleur du sang était comme la Magie qui suintait au travers de cette cicatrice, la Magie qui coule sous sa peau.

Katia fit alors un geste qu'il ne lui connaissait pas : elle posa ses deux mains sur son visage ravagé et posa son front contre le sien, avant de prononcer des mots que jamais il n'aurait crut entendre de sa bouche :

"Je suis désolée."

Jonathan ferma à son tour les yeux, avant de faire volte-face à sa sœur et de se diriger en boitant vers la seule allée adjacente à la cour encore debout, celle qui conduisait à la salle du trône, mais surtout vers sa chambre. Il ne sortirait pas de celle-ci avant d'être de nouveau capable d'avancer sans s'appuyer sur les murs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 19:42


    A cet instant précis, Katia se demanda quoi faire. Elle sentait quelque part au fond d'elle une trahison plus brûlante qu'une traînée de sel sur une blessure. Cette même blessure que son égoïsme avait ouvert le long du visage royal de son cher frère. Cher frère. Elle comprit sans mal pourquoi il avait fait volte-face, lui avait tourné le dos. Jonathan n'était pas, à l'image de Richard, une harmonie aux couleurs chaudes. Il ne pardonnait pas, il oubliait, et il recommençait sur une base qu'il tassait. Elle lui avait volé, plus que sa force, son honneur. Boiteux c'était le sort qui était réservé aux faibles, pas aux souverains, héritiers des dieux. Défiguré c'était le sort réservé aux guerriers expérimentés, pas aux combattants, même expérimentés, tout juste sortis de l'œuf. Mais pire que cela encore, ni la trace sanglante qu'il laissait derrière lui ni son pas irrégulier, le fait qu'elle-même rayonnait, sans la moindre trace du combat.

    Excepté ce bleu qui pointait entre ses omoplates, et son genou gonflé qui nécessitait quelques soins. Katia avança à la suite de son frère, ne prêtant pas attention aux serviteurs qui déjà accouraient vers le jardin pour le remettre en ordre. Elle se tenait à une distance respectable de lui, réfléchissant à une façon de lui faire comprendre, autre que de l'obliger à l'écouter, ce qu'elle ressentait. Mais comme ça, rien ne venait à son esprit. Rien d'autre qu'une blessure à l'égo. Ils n'étaient plus, égaux. La balance était renversée, et il avait besoin d'un retour des choses.

    La reine le suivit jusque dans la salle du trône, déserte à l'exception des gardes devant la salle des cristaux, et croisa les bras sur sa poitrine, regardant claudiquer le Monarque sanglant qui méritait, en plus d'un bain bouillant, des soins rapides. Mais il n'en faisait qu'à sa tête, comme d'habitude.

    Comme d'habitude.

    Katia poussa un soupir exaspéré, et l'attrapa par le bras, pour lui voler une lame quelconque, la première qu'elle trouva. Elle lui lança un regard déterminé, et esquissa un sourire apaisant qui contrasta avec tout le reste, comme un repos au milieu de la tourmente qu'ils avaient provoquée. Elle se plaça face à lui, déchira au niveau de sa hanche gauche sa tunique, et y planta la lame.

    La ressortit, lentement, luttant contre la douleur qui cinglait. Un, deux, trois, quatre. Quatre traits de feu la firent grimacer et plier. Elle traça, plus petite, la seconde partie de sa brûlure, luttant contre l'horreur qu'elle avait de la vue de son propre sang. Son propre sang. Grossièrement tracés dans sa peau, deux lettres. L'une dominant l'autre de toute sa hauteur. M, M.

    "Memento Mori, souvient-toi de la mort."

    Puis elle lui tendit la lame et fit un nœud à sa tunique, faisant cliqueter les pierres pendantes de sa couronne avec un doux tintement. Le visage sérieux, mais dégageant une incroyable sérénité, elle lui offrit son bras et désigna de la tête le couloir des Quartiers Royaux.

    "Tu veux bien que je m'occupe de ta balafre? J'y ferai attention, je te le promets."

[HS : Désolée pour la guimauve TT]



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jonathan Phoenix
necrolide


Messages : 31
Date d'inscription : 04/03/2011
Age : 24
Localisation : Quelque part

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Opale Noire [Mort]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 20:09

Jonathan avançait en s'appuyant aux murs argentés en direction de la salle du trône, suivit par sa sœur qui ne savait plus quoi faire pour se faire entendre. Sa jambe vacillante menaçait à chaque seconde de s'écrouler sous sa détermination d'avancer. Il aurait out tout simplement s'évanouir dans le jardin, mais non. Il ne voulait pas qu'on le voit dans cet état aux portes de la mort. Les serviteurs qui se pressaient autour de lui se faisaient chasser comme des mouches encombrantes, mais ils ne cessaient de harceler le blessé.

Lorsqu'enfin il arriva dans la salle du trône, toujours en longeant les murs et laissant derrière lui des traces de sang, ce fut le chambellan qui s'affola auprès de son Roi. Chambellan qui à son tour fut envoyé balader sous les ordres de Jonathan. Alors qu'il approchait du couloir qui allait le mener vers sa chambre, seul endroit où il pourrait se reposer, ce fut Katia qui l'en empêcha. Elle tira par le bras et l'obligea à lui faire face, et lui déroba au passage l'une des dagues qu'il gardait en permanence sur lui. Adossé au mur, il rendit à la Reine son regard.

Il la regarda, choqué, se planter le fer dans le flanc gauche et le taillader sauvagement. Non pas une mais plusieurs fois, à différents endroits. A la fin de son petit massacre, on pouvait lire dans la hanche de la jeune fille les lettres M.m : Memento Mori. Souviens-toi de la mort. Le sang qui coulait à flot ne semblait pas l'incommoder outre mesure, et elle lui rendit son arme après avoir rafistolé sa robe. Il saisit l'arme et la planta avec ses dernières forces dans le mur. Voir un cadavre ambulant accomplir un acte de la sorte avait de quoi effrayer. La main toujours sur la dague, il adressa un sourire en coin à sa sœur et murmura :

"Tu es folle. On te l'a déjà dit ?"

Après quoi il alla s'agripper au bras qu'elle lui tendait et approcha la main qui portait l'une des répliques de l'Opale de sa blessure. Un froid doux et léger s'en dégagea, ce qui aurait au moins le mérite d'apaiser la douleur. Tout en faisant cela, il suivait celle qui le guidait vers sa Chambre.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Sam 26 Mar - 21:04


    La douleur, lancinante, montante comme la marée en phase lunaire, lui tirait des grimaces à répétition. Elle gardait cependant la tête haute, maintenant d'une main non pas sa propre blessure mais celle de Jonathan qui avait éclaté sous l'effort et répandait tout son sang sur le dallage immaculé des couloirs. Alors qu'elle poussait la porte de la chambre de son frère, elle ne put retenir un certain froncement de nez devant la décoration. Elle qui était habituée à sa chambre de ... poupée baroque était assez dépaysée par l'environnement habituel de son frère. Apaisée par l'opale, Katia se plongea dans les souvenirs des récits que lui avait fait Richard, autrefois.

    Jonathan, enfant, entouré de toutes ses fillettes de compagnies. Des filles de la Cour dont Zacchary espérait faire des épouses potentielles, des maîtresses officielles, des appuis sur le peuple pour le futur. Et Richard, unique enfant parmi les enfants, qui détalait comme un esclave d'un bout à l'autre de la salle pour accrocher au mur un tableau. Trop haut, trop bas. Remet-le à sa place. Oh et puis non pas celui-là, l'autre. Jonathan et Richard s'étaient tous deux voué une guerre cruelle dans laquelle l'écrasé scellait sous un mur de silence toute la pitié et la peine qu'il avait pour son bourreau. Un peu comme elle devait le faire à présent. Non, absolument pas comme elle devait le faire maintenant.

    Elle s'était très mal comportée avec Jonathan, l'avait écrasé, martelé, pilonné de toute la force dont elle était capable. Pour la simple raison qu'elle voulait se prouver qu'elle était plus forte que lui. Le résultat, un frère défiguré. Une blessure au ventre. Et deux éclopés qui se tenaient cahin-cahan mutuellement les hanches. L'un pour ne pas se déverser sur le sol, l'autre pour refroidir une plaie douloureuse. La Reine dégagea doucement la main de son frère, et cacha pudiquement sa hanche, un sourire sur les lèvres. Oui, cela lui faisait mal, mais elle s'en fichait. Dans les actes du Roi, elle venait de trouver une réponse à toutes ses questions, toutes ses angoisses.

    Laisse tomber, ça n'en vaut pas la peine.

    Avec un regard rayonnant, elle tira sur une mèche poisseuse de Jonathan et étala un bref instant le sang qui en coulait entre ses doigts, avant de lui mettre un petit coup dans l'épaule, déchargée soudain de son angoisse. De son complexe. De ses problèmes. De ce qui faisait d'elle le parfait élément instable de la fratrie. Tu es folle. On te l'a déjà dit ? Katia ferma la porte et se dirigea vers une jarre pour y tremper un pansement. Elle se tourna vers son frère, et, appliquant de quoi nettoyer son visage, lui répondit à demi-mot.

    "Oui, merci."

    La paix ne se gagne pas, elle s'offre.
    Et c'était là le plus beau des cadeaux qu'il pouvait lui faire.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Mar 29 Mar - 19:33

Pour Jonathan :
342 lignes de Rp
Ce qui nous fait 86 points d'expérience.

Pour Katia :
381 lignes de RP
Ce qui nous fait 95 points d'expérience.

Chaque participant gagne 20 points de capacité pour un rp de deux pages.
Mise à jour immédiate des feuilles de personnage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tiens donc ? [PV Katia]   Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Tiens donc ? [PV Katia]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Tiens ça m'aurait étonnée !
» Chrétiens évangéliques atake vodouizant ak kout roch nan Cite Soley
» Tiens tiens tiens... Comme on se retrouve... {Flashback} [Ryuuku Gakuen]
» [RP ouvert] Insomnie quand tu nous tiens!
» 07. Jalousie, quand tu nous tiens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp-
Sauter vers: