Partagez | 
 

 Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Leopoldine Euphorie



Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 18 Avr - 16:43

La scène se déroule au beau milieu de la forêt de Naia, c'est ici que vous attendent deux personnes, ainsi qu'un convoi d'une taille assez imposante.
Le premier convoyeur a une allure assez imposante, avec son armure sombre, sa cape violette, et son air agressif. Malgré toutes les idioties de sa compagne, il ne manifeste pas le moindre signe d'énervement, où de lassitude.
La jeune fille qui l'accompagne a l'air...beaucoup plus inexpérimentée. Cependant, elle porte un sabre à la poignée usée qui laisse supposer que ce n'est pas une amatrice. Contrairement à son compagnon, elle ne manifeste pas le désir de rester silencieuse et s'efforce de lui faire esquisser un sourire.

Deux personnes. Ils attendent quatre aventuriers, pour une quête qui risque de s'avérer fort difficile... Leur objectif est de transporter le convoi de pierres magiques jusqu'à la Sainteville de Kalei. Le jour de la distribution approche, et il serait fâcheux qu'une cargaison d'une telle importance disparaisse...

1er convoyeur
Dexus Selum
Diamant Noir
Lvl 4
Marionnetisme

- Fil conducteur : L'utilisateur peut créer un fil entre lui et n'importe quoi. Ce fil est très mince et extrêmement fragile. Un coup d'épée peut le briser. Cette compétence est cependant très utile. Pour faire chuter un adversaire par exemple.
- Fil manipulateur : L'utilisateur peut manipuler tout objet non vivant de petite taille touché par ce fil, dans la limite des possibilités offertes par l'objet! Ne vous attendez pas à voir une pierre bondir ! Par contre, sur une marionette...
- Pelote psychique: L'utilisateur peut désormais créer jusqu'à cinq fils de même nature que ceux d'avant. Il peut les réunir en un seul fil, plus gros, qui peut agir sur des choses plus grandes, mais pas plus solide !
- Fil d'acier : Les fils sont désormais plus résistant. Pour les couper, il faudra désormais plusieurs coups, selon la puissance de l'adversaire bien entendu.
- Fil contraignant : Un adversaire relié par ce fil ne pourra toujours pas être contrôlé, mais l'utilisateur aura la possibilité de rompre le fil afin de faire faire un seul mouvement à l'ennemi ciblé.
- Ligotage : Grâce à ses fils, l'utilisateur peut désormais saucissonner l'ennemi, jusqu'à le priver de tout mouvement. Bien sûr, il peut également l'étrangler...
- Necrofil : Le fil peut désormais agir sur les cadavres, afin de les manipuler à la guide de l'utilisateur. Si la mort remonte à moins d'une heure, la cadavre peut toujours user de ses pouvoirs, de manière moins puissante.
- Lame de fil : L'utilisateur peut désormais trancher des choses pas trop solides avec ses fils. Un peu de chair humaine par exemple...Mais pas les os.

2eme convoyeur

Ananta Virulente
Morganite Rose-Saumon :
Lvl 3
Ramollissement.
- Lame de plastique : L'utilisateur peut ramollir la texture de toutes armes faites de choses dures, jusqu'à rendre une épée dure comme...un sabre en plastique de gamin. L'effet ne dure que quelques minutes .
- Objet mou : Le pouvoir ne se limite plus aux armes, il peut agir sur tout objet pas trop gros.
- Poing caoutchouc : L'utilisateur peut ramollir une partie du corps extérieure d'un ennemi. Utile pour empêcher quelqu'un de s'enfuir.
- Vive les molluques ! : Le pouvoir peut désormais agir sur six choses différentes simultanément .
- Sang de plastique : En agissant un peu sur le cœur...On peut ralentir les battements, et par conséquent engourdir un ennemi.
- Marais de plastique : Agir directement sur le sol permet beaucoup de chose...Assister à l'enfoncement de l'ennemi dans le sol par exemple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 25 Avr - 12:55


    Le voyage n'avait pas été spécialement long, puisque c'était elle-même qui avait choisi le lieu où devaient attendre les convoyeurs, quelque part au fin fond de la forêt. Suffisamment éloignés de la Source pour que les mangeurs de pierres les laissent tranquilles, et suffisamment proches pour que les aventuriers puissent trouver leur chemin à l'aide des habitants d'un village tout proche. Enfin d'un village, d'une tribu d'hurluberlus qui ne voulaient pas de la civilisation ni du système, tout au plus. Elle avait été surprise, presque vexée de voir que le service des quêtes se soit donné la peine de lui envoyer une missive automatique. Tout d'abord parce que cela signifiait que pour le transport, trop peu d'aventuriers s'étaient proposés, et que son nom avait été mis dans la pile. Ensuite parce qu'elle connaissait personnellement au moins la moitié des chargés d'expéditions, et qu'aucun n'avait pris la peine de venir le lui dire en face.

    Résultat, la reine, à Heatpolis pour la semaine en raison de la promesse d'armes pour ceux qui réussiraient à les aider pour le déroulement de la cérémonie, n'avait pas eu à partir trop tôt pour retrouver les deux convoyeurs qui, pour le coup, lui étaient inconnus. Naïa n'était qu'à une demi-journée de vol de Heatpolis, à pieds, peut-être à deux jours. Ou en tous cas, le point de rendez-vous qu'elle avait posé pour ses aventuriers n'était qu'à deux jours de marche. Elle avait donc tout naturellement pris son temps, et surtout celui de trouver une ceinture qui lui permettrait d'accrocher toutes les armes dont elle aurait besoin. Elle avait joué sobre pour cette mission, plus difficile que les autres, en raison du chargement. Ses trois masses pendaient autours de sa ceinture, et ses deux paires de bolas, qui cinglaient à chaque mouvement brusque en raison des chaînes qui les maintenaient, lui entouraient la taille, accrochées sur les crochets de son armature. De cette façon, Katia se forçait à ne pas foncer tête baissée dans la bataille, car elle serait trop lente pour y réussir.

    Elle arriva au point de rendez-vous en cours de matinée, et se posa d'abord dans un arbre, pour consommer le pain et la viande séchée que lui avait forcée à prendre Monsieur Stanford lorsqu'elle était restée dormir à son atelier la veille. Elle avait volé de nuit, préférant dissuader les voleurs et autres brigands des airs de sa lumière et sa couronne plutôt que de risquer de passer inaperçue en plein jour. Et il était encore si tôt que les convoyeurs se relayaient à côté de leur pactole. Elle les jaugea d'un regard, mordant dans un morceau particulièrement caoutchouteux. La fille, rousse, aux cheveux très longs, dormait mollement sur le bac contenant les pierres, tandis que l'homme, assez grand et musclé pour rendre jaloux Richard, montait la garde, l'air très renfermé. Elle sentait chez ces deux là des énergies très noires et malléables. Elle lui semblait être neutre, même si la distance ne lui permettait pas d'en être sûre. Il lui semblait noir, très noir. Aussi noir que Jonathan, lorsqu'elle l'avait rencontré la première fois. Un necrolide de niveau moyen.

    Elle finit son pain, et se laissa tomber au bas de l'arbre, planant rapidement pour ne rien se casser, puis s'approcha du convoi, cheveux noués en une tresse pour ne pas être gênée. De loin, elle leur fit un signe, et les héla afin qu'ils ne la prennent pas pour une ennemi.

    "Bonjour ! Je sais qu'il est tôt mais je viens vous tenir compagnie quelques heures, avant que les autres n'arrivent !" Elle s'arrêta à une mètre devant eux et leur offrit un sourire, les saluant d'un signe de tête. "Apparemment vous avez demandé à augmenter le taux de difficulté de votre requête, sinon je ne vois pas pourquoi je me trouverais ici. Vous nous attendez depuis longtemps ?"

    A l'aise, sans doute parce que l'étiquette dictait aux deux convoyeurs de la respecter et ne pas la contredire, Katia profita de son impression de bien être pour embrayer sur une discussion de pacotille, pour ne pas laisser place au malaise.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacrys Adler
necrolide


Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Aigue Marine Incolore [Agilité surhumaine]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Mer 27 Avr - 0:03

Pirate costaud : Mille tonnerres, le capitaine a rempli la moitié de la cale de rhum et d'eau de vie !
Jeune pirate : Et oui, il commence à devenir gaga avec l'âge. Maintenant, il prend même le triple de sa consommation habituelle en pleine mer.
Pirate costaud : Avec tout ce qu’il boit entre les repas, sa santé n’a fait que se dégrader durant la traversée. On n'est plus qu'à un jour d’Heatpolis, et il passe déjà le tiers de son temps à vomir dans des seaux. En soi, ce n’est pas bien grave, mais quand on se fait désigner pour vider le seau par-dessus-bord… (se pinçant le nez) L’odeur… Pouah !
Jeune pirate : Dur dur d’être un pirate. Moi qui espérais accumuler trésors après trésors plutôt que de curer le pont matins et soirs…
Pirate costaud (levant le nez pour rire) : Hé hé, tu rêves en couleur toi ! (jetant un coup d’œil du côté des tonneaux de rhum entassés) J’aurais pu jurer que ce tonneau là avait tremblé.
Jeune pirate : Mais non, c’est sûrement le bateau qui vient de tanguer un peu. Viens, on remonte, l’air n’est pas frais ici.
Pirate costaud : Si tu le dis…

Tandis que le lourd et monotone son de la coque exposée en permanence aux caprices de la mer résonnait dans la cale, quelques bruits de pas se firent entendre et allèrent decrescendo, indiquant que les deux malfrats des mers étaient remontés sur le pont. Quelques secondes plus tard, le tonneau suspect remua à nouveau, marqua un arrêt, puis vit son couvercle sauter dans les airs. Dans la pénombre, une vague silhouette en sortit, sauta sur le plancher, pour ensuite se diriger vers un second tonneau et en sortir une multitude d’équipements. Sacrys, chasseur de monstre aux ambitions de capitaine corsaire, s’était discrètement glissé dans un tonneau de rhum lors de l’embarquement, préalablement bu au seizième et vidé dans l’eau du port. Au passage, il avait aussi caché tous ses équipements dans un autre tonneau dont la liqueur avait subi le même sort que sa consœur.

Un autre tonneau remua à son tour, adjacent à celui qui avait abrité un peu plus tôt le clandestin, et trois petits Felynes en sortirent à la queue-leu-leu. L’homme convenablement équipé et ses compagnons félins désormais à ses côtés, il se dirigea vers le fond dans la pièce où il des caisses pleines de vivres. La confiant au trio de chats sur deux pattes, il alla ensuite dans la direction opposée et ouvrit un baril saturé de poudre à canon. Un sourire sur les lèvres, il traça un long sillage de plusieurs dizaines de mètres en contournant plusieurs caisses et tonneaux en bois jusqu’à ce que le premier baril de poudre fût vidé. C’est alors qu’il reprit la caisse aux Felynes et ordonna à deux d’entre eux de mettre le feu au bout du chemin de poudre tracé un peu plus tôt, de sorte à créer une bombe à retardement plutôt simple à arrêter qui devrait en théorie être capable de faire voler aux éclats le navire pirate en entier. Maintenant qu’il avait terminé tout ce qu’il avait à faire dans l’étage, Sacrys monta sur le pont, une caisse de vivres sous le bras gauche, sans même se soucier de s’exposer ainsi à une multitudes de farouches pirates prêts à le charcuter puis à le balancer dans l’océan s’ils ont avait l’occasion. Derrière lui, la petite troupe de boules de poils, qui s’était bien approvisionnées en poudre pour la quête qui l’attendait, semblait avoir pour unique objectif d’emmener le maximum de choses avec elle comme si leur salut était assuré par la présence de leur maître.

Sacrys (balayant le navire du regard et s’attardant sur le mât) : Voici donc… Un bateau pirate ? Décidément, j’aurais espéré qu’il ait une certaine allure en pleine mer. Les petits voiliers du port étaient nettement plus stylés.

Pirate balafré : Ho ! On a un visiteur sur le pont ! A moi l’équipe d’abordage !

Pirate somnolent (les yeux à moitié clos) : Zzz… Gruh ? Qu’est-ce que t’as encore vu, une mouette ? Laisse-nous dormir en paix…

Pirate balafré (rouge de fureur) : A moi l’équipe d’abordage, je dis ! Celui qui ne se présente pas sera jeté par-dessus-bord !

Sacrys (visiblement amusé par la scène qui se déroule devant ses yeux) : Dépêchez-vous, voyons ! A lui l’équipe d’abordage, et plus vite que ça !

Apparemment réveillés par l’appel de l’homme au chapeau, toute ladite équipe d’abordage, composée des pirates les plus entraînés pour les situations de combat, se présenta sabre en main. Progressivement, elle se rapprocha de l’insouciant voyageur et tenta de l’encercler, ce qui ne réussit malheureusement pas. Un sourire sur les lèvres, Sacrys s’éloigna de ses agresseurs pour se rapprocher d’un des canot dont il défit le cordage et qu’il envoya à la mer d’un bon coup de pied, y jetant au passage la caisse contenant les vivres. Ceci fait, il se retourna vers la bande de pirate qui n’avait fait que gagner du terrain depuis un bon moment. La situation était plutôt simple : Un navire infesté de pirates, un passager clandestin dessus et une bande de pirates n’ayant pour envie que de charcuter cet individu, le déposséder de ses biens, pour ensuite le balancer dans le vaste océan.

Sacrys : Quoi donc, vous voulez un câlin collectif ? Malheureusement, je crois n’avoir ni le temps, ni l’envie de tous vous serrer dans mes bras. (levant le regard vers la drapeau en haut du mât) Oh, je crois qu’il y a une grosse tache noire sur ce tissu là. Attendez, je vais vérifier, ne bougez surtout pas !

Pirate balafré (A ses compagnons) : Il délire, parfait ! Qu’on l’attrape et qu’on me le rapporte la tête tranchée !

Bande de pirates (A l’unisson) : Oui chef !

Dans un unique et même mouvement, le bataillon composé de malfrats se lança dans la direction de l’homme chapoté, lame en avant. Avant même que tous les sabres dressés n’arrivent à moins d’un mètre de leur cible, cette dernière s’était projetée vers le ciel et se trouvait désormais accrochée à l’un des cordages de la voile. Quelques injures étouffées parvinrent du pont, tandis que l’acrobate grimpait la solide corde bien tendue pour monter jusqu’à la bôme (l’espèce de barre transversale qui soutient la voile, un élément du mât). Une fois stabilisé sur cette dangereuse structure d’où il pouvait tomber à tout moment si un fort vent se déclarait, l’épéiste adepte du katana lança sur un ton de défi à ses poursuivants de venir le rejoindre. Trois de ces derniers ne se firent pas prier : Immédiatement, une paire d’ailes vint orner le dos de chacun d’entre eux et le trio s’envola rejoindre leur proie. Fort étonné de voir que ses adversaires avaient encore des ressources, Sacrys fit quelques pas en arrière, se plaquant contre le mât, tâtant du bout des doigts l’air en espérant toucher la balancine. L’un des trois pirates ailés se posa à l’autre bout de la bôme, dégainant son sabre à la poignée en or, probablement un butin obtenu durant la prise d’un quelconque navire marchand. Les deux autres humanoïdes volants cernèrent l’homme au chapeau du côté de son flanc gauche et droit, dégainant à leur tour leurs sabres, moins richement décoré que le premier.

Sacrys : Maintenant que j’y vois de plus près, je constate qu’il n’y a aucune tache. Dîtes, votre capitaine qui a choisi ce drapeau, il est dénué de goût et d’originalité, hum ?

Pirate aguerri : Au lieu de chercher des prétextes pour fuir, viens donc comme un homme au combat ! Tu nous éviterais ainsi d’inutiles efforts supplémentaires.

Sacrys : Justement, comme je ne veux pas vous simplifier la vie, je vais… Uh…

Pirate aguerri (à ses compagnons) : Qu’est-ce qu’il raconte ?

Pirate costaud (à son interlocuteur) : Rien, ignore ses dires et va lui couper la tête !

Sacrys : Je vais… Aha ! Je vais faire ceci !

Se regardant mutuellement avec un air interrogateur dans les yeux, les trois bandits armés se mirent à rire aux éclats lorsque leur adversaire dégaina un katana et le fit tournoyer dans ses mains, comme si son simple sabre lui suffirait à ce tirer de là. Sans porter plus d’attention qu’il n’en fallait à ses agresseurs, Sacrys s’élança vers la balancine qu’il avait repérée et la trancha à environ une trentaine de centimètres en dessous de sa prise. Coupée net alors qu’elle était étarquée au maximum, la partie supérieure de la balancine fusa vers le ciel à une vitesse phénoménale, catapultant littéralement le clandestin dans les airs. Sous le regard encore plus surpris de tout l’équipage du navire, le boulet humain ainsi catapulté vola dans le ciel un bon moment avant de plonger dans l’eau. Non-loin de la zone où il était tombé, le canot gouverné par trois petits Felynes avançait à toute allure dans sa direction… Enfin, relativement à la vitesse habituelle d’un canot. Les chats bien équipés s’étaient jeté dans la frêle embarcation au moment où elle rejoignait les flots, profitant de la distraction exercée par leur maître. Décidément, la bombe à retardement improvisée avec les moyens du bord avait été plus qu'efficace. En quelques brasses, l'épéiste rejoignit le fragile bateau et s’y hissa. Il se trouvait désormais bien loin du navire qui lui avait permis de faire la plus quasi-totalité du trajet.

Siegfried : Haha, bien joué ! Tu n’es peut-être pas encore capable de faire de tels bonds, mais tu ne manques pas d’astuces.

Numb : En même temps, pauvres pirates, miaou. Ils ne savent pas que leur fier navire va exploser d’ici quelques minutes…

Sacrys : Regardez, il y a un pigeon armé d’un couteau qui s’envole pour nous rejoindre…

Du côté du navire pirate, l’un des membres de l’équipage décolla du pont, certainement porté par une paire d’ailes. Peut-être envisageait-il des rejoindre les fuyards comme Sacrys semblait l’avoir prédire… Ou peut-être souhaitait-il uniquement évaluer la distance qui les séparait. Nul ne le sût car cinq secondes après l’envol de cet homme, le fier vaisseau explosa en projetant des flammes rougeâtres tout autour de lui, pour ensuite chavirer brusquement une fois que sa structure de bois se fût totalement consumée. Cette menace écartée, les passagers du petit canot surnommé « La Goutte d’eau » discutèrent un moment entre eux et estimèrent n’être plus qu’à quelques heures du prochain point d’accostage.

____________________

Après avoir accosté sur la rive directement au sud d’Heatpolis, avec deux heures de plus passées en mer que prévu, Sacrys et ses trois compagnons Felynes s’étaient dirigés vers la fameuse ville au pied du volcan et avait logé dans une auberge pour un prix tout simplement modique. Suite à une bonne nuit de sommeil dans un lit bien chaud (chose grandiose après avoir passé plus d’une nuit à dormir dans un tonneau de rhum vidé), le chasseur de monstres voyagea avec une caravane ayant pour destination un petit village aux bords de la forêt de Naïa, et termina la suite du trajet tout seul vers « La Source ». C’était là que les mercenaires embauchés pour une quête de transport de pierres devaient se retrouver. Capable de se déplacer à pied nettement plus rapidement qu’un autre humain, il arriva bientôt dans les environs où le convoi l’attendait.

Perché sur la branche d’un arbre, l’homme chapoté pouvait vaguement entendre une voix féminine qui ne lui était pas totalement étrangère. Surement la voix d’une quelconque grande personnalité de Jeyna. D’un splendide saut, il descendit de son perchoir et marcha dans la direction de la voix, probablement une personne en pleine conversation, dont il n’arrivait malheureusement pas à identifier les mots, peut-être à cause de la distance, ou peut-être parce qu’il était en pleine réflexion en ce moment-là.

Sacrys (à basse voix) : Est-ce possible que ce soit…

Siegfried (sur le même ton, continuant la phrase de son maître) : … La reine ?

Sacrys arriva, l’air tout surpris, dans la clairière où attendaient trois personnes ainsi qu’un chargement de pierres. Parmi elles, une jeune femme à la chevelure blonde qui ne pouvait qu’être la reine. Il l’avait déjà vu une fois dans la cour de son palais, engagé pour assurer la garde pour une journée, le jour où une partie des gardes avaient justement le droit à quelques vacances bien méritées. A coups sûrs, elle ne le reconnaîtrait pas, même qu’il était fort probable qu’elle n’ait jamais porté une grande attention à la totalité des gardes de son palais. Mais lui venait de la reconnaître, ce qui n’était pas quelque chose d’impressionnant en soi. Ce qui était impressionnant, étonnant et surprenant, c’était plutôt sa présence. Comment était-ce possible que la reine en personne fût venue pour protéger le convoi, tel un vulgaire mercenaire ? Cette question trottinant dans sa tête, l’exotique au katana s’avança vers le petit groupe en déclinant son nom et confirmant qu’il avait été embauché pour l’escorte.

Sacrys (jetant un furtif coup d’oeil dans la direction de celle qui devait être la reine) : Dites, on attend encore combien de personnes avant de commencer ?


Dernière édition par Sacrys Adler le Jeu 5 Mai - 13:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Spades



Messages : 17
Date d'inscription : 04/03/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Saphir vert : Force
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Sam 30 Avr - 5:25

Un craquement d'os. Rien de plus, rien de moins, à environ 30 mètres du petit groupe d'aventuriers, on entend un craquement d'os effroyable. Non perceptible à moins d'être à environ 3 mètres de sa source. Un hurlement s'en suit. Ce hurlement, par contre, résonne dans toute la zone et il est difficile de ne pas l'entendre.

C'est un cri de douleur, il est suivi par une onde de choc provoquée par un arbre qui semble avoir été chargé par un sanglier de toute ses forces, mais qui est solide et qui tient debout, les passants qui étaient par là se sont sans doute demandés ce qui se passait.

Gray remet son gant bien droit et s'étire, fixant le pauvre bandit dont le bras est salement ensanglanté, les amis du bandit le regardent, impuissant. Trois bandits. Un aventurier perdu. Une cible facile. Un bras en sang, pas cassé, mais bien fracturé.Un nez cassé. Trois dents de perdues.

" Je t'avais dit de pas me toucher. Mais non, tu n'en as rien à faire et tu veux t'enrichir. "

Le regard de Gray se pose sur un autre bandit, qui le regarde avec haine, avec des airs de " Touche pas à mon pote ! ". Se contentant de ne rien dire, le bandit sort un gourdin et s'avance. Il est à trois mètres de Gray. Trois pas.

" Un. Deux. "

Le bandit hésite, il n'avance plus, fixant Gray d'un air perplexe.

" À trois je cogne. "


Un sourire se dessine sur le visage du bandit, il au ne pierre, il va s'en servir. De plus, son pote, il est fort, ça va le faire, et ils vont dépouiller cet aventurier, oui, et après, ils vont payer un médecin pour le pauvre Brian, et ils vont s'en mettre plein la panse à la taverne. Il avance.

" Trois. "

Sans plus attendre, un pied vient se nicher dans les parties sensibles du bandit, l'envoyant droit au sol en se tordant de douleur, le troisème, qui se jette sur Gray, hérite d'une onde de choc en plein dans le nez. Maintenant, ça fait deux nez cassés, trois cibles faciles et un inconnu.

" Allez, du vent ! "

Une série de cris se fait entendre au loin, les bandits fuient à toute jambe. Ramassant sa bourse qu'il croit encore pleine, Gray la rattache à sa ceinture et avance, se dirigeant vers le point de rendez-vous tout en relisant le message qu'il a reçu et en se rappelant du Felyne qui est venu à lui, il en toucherait deux mots, lui.

Sous les regards étonnés des autres, il arrive, un peu de sang sur la joue, au point de rendez-vous. Sans plus attendre, il fixe son oratoire.

"Salutations, suis-je bien au point de rendez-vous qui m'a été indiqué afin de remplir une noble quête et d'aider de braves gens ? "

Notre orateur né avait l'air d'avoir fait un long voyage et, à ses manières de s'exprimer, était sans hésitation d'origine noble, son regard grave, jaugeant tout ce beau monde, contrastait avec sa physionomie souriante, bien qu'en accord avec le sang présent sur son visage. Pensant qu'il inspirait un peu trop l'hésitation, son expression changea, ses yeux cernés devinrent vifs, sa bouche neutre se munit d'un très léger sourire, à peine perceptible, tandis que son visage, sur lequel trônaient quelques gouttes de sang, devint rapidement pur et serein.

Content de retrouver un minimum d'humanité, il ne le laissa pas paraître, continuant de porter son regard sur tout le monde. Ses ongles étaient sales, sa barbe poussait un peu et ses cheveux étaient un peu trop longs, lui donnant des airs d'ermite, car, rester trop longtemps dans les bois sans avoir prévu de quoi avoir une hygiène décente, forcément, ça impliquait des retombées comme ceci, entre autre.

Sans doute peu après qu'on ne lui donne une réponse à sa question, il se remit à parler.

" Tandis que j'y pense, puis-je savoir qui est le scandaleux personnage qui a envoyé ces créatures jusqu'à nous ? Leur faire faire des efforts aussi poussés, à leur taille, c'est inhumain ! J'espère que vous en tiendrez compte à l'avenir. "

Il parlait d'une voix sèche et haute, n'ayant pas l'air d'un noble ou autre connerie, mais bien d'un chef qui n'attendait qu'une chose : Qu'on l'écoute et qu'on lui réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Jeu 5 Mai - 13:22

"Je le savais bien : il fallait aller à droite.

Pourquoi dis-tu donc ça ? Le sentier mène à la SainteVille... non ?"


Tynelad s'arrêta soudain, étonné.
La fatigue le prenait visiblement... depuis quand se parlait il ? Ou du moins, depuis quand menait il une conversation, seul, à voix haute ?
Levant les yeux au ciel et se frappant la tête en un geste coordonné, le Chrysalide se promit d'être plus attentif à l'avenir, et moins renfermé sur lui même. Non pas qu'il soit un asocial toujours dans ses pensées, - encore que... - cette promesse visait surtout à faire en sorte qu'il se souvienne de faits utiles. Et non pas de détails charmants et poétiques, mais insignifiant...

Malgré les ballades familiales parfois effectuées à cheval dans cette forêt, il était incapable de trouver le lieu du rendez-vous. Ceci dit, il savait où trouver les belles fleurs blanche-pourpres se situant parfois au détour d'un arbre... sans que cela ne puisse l'aider d'aucune manière, cette dernière étant purement inoffensive, et ne pouvant repousser que les personnes ne supportant pas le doux arôme s'en dégageant, ou incapable de rester à proximité d'une telle beauté...

S'égarant à nouveau, autant dans ses pensées que dans ce "labyrinthe végétal", le voyageur tentait tant bien que mal de rejoindre une assemblée pour aider d'autres aventuriers à escorter des transporteurs de pierre.
De pierres... parfois, le jeune homme regrettait de ne pas avoir pris part à la distribution organisée à la fin du règne de Zacchary. Mais, de toute manière, les pouvoirs menaient aux responsabilités, et le pouvoir est corrupteur... et ces pensées le ramenait dans l'idée qu'il "valait mieux qu'il ne possède pas de pierre magique". Et puis... si il en avait une en pendentif, il devrait ôter celui qu'il avait sur lui, et il ne voulait nullement se séparer de ce souvenir d'enfance.


"Loin de la Source, près d'un village..."


Village... village.
Oh, non !

Un souvenir revint au jeune homme, qui en fut bien attristé. C'était surement le village de sauvages qui l'avait poursuivit récemment... si tant est qu'il y ait des vergers dans le coin. La journée allait être longue. Très longue...


________________________


Tynelad cherchait toujours, plus tard. Bientôt, il risquait d'être en retard... mais pourtant, il semblait plus serein, et effrayé à la fois. Des bruits caractéristiques, semblables à ceux que provoquait une personne rencontrée par le passé semblaient le mettre sur la bonne voie...

Une petite bande fuit en pleurant plus loin. En sang, les membres la composant ne voient pas le Chrysalide, tout occupés à leur douleur... Malgré tout, cet évènement inquiétant semble de mauvais augure. Mettant la main sur son arc, Tynelad avance. Les bruits de branches écrasées ne dissimulent aucunement l'aventurier plus loin, qui se met à parler.

Remerciant sa chance, et trouvant étrange le style très particulier mais intéressant, succinct et clair, il avance, remarquant une vieille connaissance, deux personnes semblant conduire le chargement, quelques Félines accompagnant un homme et... la reine.

Étrange...
Marchant et arrivant enfin au point de rendez vous, l'atteignant en dépassant l'homme en sang, il s'incline précipitamment.


"Veuillez m'excuser si je suis un peu en retard... Bonjour. Je crois être le quatrième membre, à en voir le nombre de personnes présentes ici..."

La troupe était vraisemblablement au complet, à présent... et bientôt, si tout se passait bien, Tynelad pourrait enfin rejoindre sa ville natale.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopoldine Euphorie



Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Jeu 5 Mai - 21:09

- Eh ! Dexus ! Regarde regarde !

Le colosse en armure, réprimant un soupir, se tourna vers sa camarade, qui s'amusait à ramollir un bout de bois, tout en lui donnant quelques coups de couteaux adroits. Le necrolide, sans avoir l'envie de comprendre, regarda quelques minutes le spectacle. Qu'est ce qu'il pouvait l'amuser autant...? Enfin, ayant vu à quoi ressemblait le résultat de son travail, Dexus émit un grognement et se remit à surveiller les alentours. Ananta venait de réaliser une statuette le représentant grossièrement, ce qui semblait la ravir, tandis qu'elle poussait des petits glapissements de joie.

- Si tu as le temps pour ce genre de bêtises, tu ferais mieux de dormir, une longue journée nous attend.


- Beuh...Et toi alors ?

- J'ai l'habitude, c'est différent.


La jeune fille grogna, puis finalement se rendit à l'avis de son partenaire et supérieur. Elle se jucha sur le tissus qui recouvrait le convoi de pierre et ferma les yeux. Quelques minutes plus tard, elle émettait un léger ronflement.
Dexus soupira de nouveau et consulta un papier. Quatre aventuriers hein ? A son sens, c'était bien trop peu. De plus, lorsqu'il consultait la liste, trois d'entre eux ne lui disait rien, alors que lui-même avait mené à bien bon nombre de quêtes, et donc connaissait bon lot d'aventuriers. Trois inexpérimentés donc. Plus qu'à espérer qu'ils ne seront pas des poids morts. Cependant, le quatrième, il le connaissait, comme tout Az-mariens. La reine. La reine en personne allait se joindre à leur quête.
Son estime pour la société de quête diminua. Ils n'avaient donc pas un gramme de cervelle ? Cette présence allait être compromettante pour eux ! La reine avait certes un pouvoir très puissant, cependant...
A tous les bandits qui voulaient voler les pierres allaient s'ajouter les canailles qui en voulaient à la vie de la reine ! Les adeptes de l'ancien roi Zacchary par exemple.
Bah...Après tout ils allaient devoir faire avec. Dexus espérait seulement que la présence de la reine leur apporte plus de bienfaits que de malheurs.

"Bonjour ! Je sais qu'il est tôt mais je viens vous tenir compagnie quelques heures, avant que les autres n'arrivent !"

Le marionnettiste leva la tête. Au pied d'un arbre, une jeune femme blonde leur faisait de grands signe de la main, comme pour prouver qu'elle était une alliée. Inutile. Chaque Az-marien était capable de reconnaître sa reine. Au dessus de lui, Ananta se réveillait, vit le signe et répondit en faisant à son tour de grands signe de la main. Puis elle reconnu la concerné et se stoppa net :

- Dexus ! C'est la reine !

- Je sais. Alors tais-toi.

"Apparemment vous avez demandé à augmenter le taux de difficulté de votre requête, sinon je ne vois pas pourquoi je me trouverais ici. Vous nous attendez depuis longtemps ?"

Alors que la jeune fille s'apprêtait à répondre, Dexus articula deux mots , tout en s'inclinant :

- Hier soir.


Le necrolide s'accouda contre le convoi, tout en levant les yeux. Trois personnes approchaient. En premier, un homme au large chapeau apparu. Le responsable de convoi regarda sa fiche. Sacrys Adler, selon la photographie.

- Dites, on attend encore combien de personnes avant de commencer ?

Cette fois, ce fut Ananta qui répondit en premier, prenant de vitesse le colosse en armure :

- Plus que deux personnes ! Mais ils vont pas tarder normalement !


Comme pour confirmer ses dires, deux personnes apparurent presque simultanément. Un homme baraqué, qui semblait ne rien avoir à envier à Dexus. Gray Spades, selon la fiche. Et un autre, nettement plus gringalet. Tynelad Lyesen.

" Tandis que j'y pense, puis-je savoir qui est le scandaleux personnage qui a envoyé ces créatures jusqu'à nous ? Leur faire faire des efforts aussi poussés, à leur taille, c'est inhumain ! J'espère que vous en tiendrez compte à l'avenir. "

Dexus laissa le soin à Ananta de répondre à l'effronté, lui n'avait pas envie de dépenser son énergie inutilement. Rouge, et poings sur les hanches, l'épéiste répondit :

- Ces « créatures », comme vous dites, sont volontaires pour ce genre de travail. Nous ne sommes pas des esclavagistes. Alors vos remarques, vous pouvez les garder ! Espèce de...

Dexus sentit qu'elle allait déraper. Alors de son ton qui n'admettait aucune réplique, il lança :

-Ananta. Tais-toi.

- Oui...

L'autre arrivé, un peu mal à l'aise, ce qui était compréhensible selon Dexus, laissa planer un silence, avant de déclarer :

"Veuillez m'excuser si je suis un peu en retard... Bonjour. Je crois être le quatrième membre, à en voir le nombre de personnes présentes ici..."

La possesseuse de la Morganite Rose-Saumon répondit :

- C'est parfait ! Tout le monde est là ! Alors laissez-moi me présenter ! Je suis Ananta Virulente, et je serais la vice-chef de cette escorte ! Et l'homme en armure c'est Dexus Solum ! Enchantée de vous rencontrer !

Le marionnettiste laissa planer un silence. Puis finalement il s'avança, et pris la parole, d'une voix grave, lente et d'un calme à toute épreuve :

- Je suis Dexus Solum. Le chef de cette escorte. Ici, peu importe qui vous êtes en dehors du cadre de cette mission, vous obéirez à mes ordres. En cas de problèmes, c'est à moi que vous venez parler.


Son regard passa successivement sur chacun des aventuriers, s'attardant un peu sur la reine Katia Phoenix puis sur Gray Spades, qu'il toisa longtemps. Il n'avait pas apprécié son ton lors de sa remarqua. Ainsi, il poursuivit :

- Notre survie peu dépendre du moindre détail. D'où l'intérêt de m'écouter. Cependant, je compte également sur votre esprit d'initiative, je ne serais pas toujours derrière votre dos. Et si je m'aperçois que l'un d'entre vous nous gêne, je n'aurais aucun scrupules à l'éjecter du convoi.
Ensuite, je vous préviens d'avance, cette mission est très dangereuse, ce n'est pas la première fois que je m'en charge et de nombreux risques y sont associés. Alors préparez-vous d'avance. Pour finir, sachez gérer vos priorités. Dites-vous que l'essentiel dans cette mission, c'est le convoi. Faites le passer avant tout, je dis bien TOUT, le reste.


Alors qu'il finissait sa phrase, une petite boule de pic apparu au sommet d'un arbre et lui sauta dessus. Cependant, avant qu'elle ne le touche, Dexus avait levé un doigt, et un fil était allé entourer la bête. Le colosse remua les doigts, et le fil se serra autour de la petite créature, qui poussait des cris stridents. Il serra encore la prise, alors la créature poussa un autre petit cri et expira. Mais alors, douze créatures apparurent, dans le bois. Alors que le guerrier s'avançait, Ananta claqua des mains :

- Parfait ! Voilà l'occasion pour nous de voir ce que vous valez ! Prenez-en trois chacun, et éliminez-les de la manière que vous voulez. Nous on se contente de regarder ! Hein Dexus ?


Après un instant d'hésitation, le necrolide acquiesça. Cette fille n'avait pas que des idées débiles...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Jeu 5 Mai - 23:02


    Horriblement est un mot qu'on utilise beaucoup trop, et souvent à tort. Horriblement laid. Horriblement mauvais. Horriblement sournois. Horriblement orange. Et bien, en l'occurrence, Katia était "horriblement" perdue. Les Convoyeurs de fonds l'avaient bien entendu reconnue, ainsi qu'un homme au large chapeau, à qui elle accorda un sourire poli, mais les deux autres participants au convoi ne semblaient pas même se douter de qui elle pouvait être. Katia les détailla du regard tandis que le responsable du convoi faisait était des règles de celui-ci. Règles qu'elle respecterait bien évidemment, compte tenu du fait que ce chargement de pierres était ce qu'il y avait pour ainsi dire de plus important pour tout le Royaume au cours de l'année. Qui disait perte du convoi disait perte des pierres, disait pas de cérémonie, disait des milliers de jeunes de douze ans qui ne pourraient pas gagner leurs pouvoirs cette année.

    Elle avait toute confiance en cette équipe désignée par les responsables d'inventaire magique, après tout Dexus avait l'air solide, juste, droit, et Ananta était une jeune fille encore vive et qui semblait pleine de ressources. Son regard glissa de Dexus vers ses autres alliés. Un grand costaud aux cheveux violet sombre, un petit fluet à l'air jeune, et un guerrier, indubitablement, dont la malice ne semblait égaler que la vivacité d'esprit. Elle-même posa ses pouces sur la ceinture qui lui saillait la taille, gardant ainsi une allure décontractée tout en conservant son port de tête absolument rigide.

    Son améthyste pulsa soudain, lui chauffant doucement l'arrière du crâne, là où elle l'avait mise pour accrocher ses cheveux. Elle ne tourna que le regard, pour observer le necrolide supprimer un... fantôme des ronces. Qui mourut si rapidement qu'elle n'eut le temps de voir totalement comment. D'un rictus, elle suivit ensuite l'échange de regard entre Dexus et Ananta, puis se tourna vers les douze petites créatures qui faisaient un bruit d'enfer, avançant au rythme de leurs chants.

    Elle n'aimait pas se faire les nerfs sur plus faible que soi, mais elle devait avouer que se dégourdir les jambes n'était pas une sale idée.

    "A vos ordres chef." Sourit-elle, dégainant une paire de bolas. Elle sauta pour éviter une petite lance et activa très brièvement sa pierre, juste suffisamment pour lancer une luciole sur sa bola et la chauffer sommairement. Un fantôme, catapulté par deux autres, passa alors au niveau de son visage. D'une souplesse arrière, elle projeta son brûleur d'encens et le cogna, lui tirant un couinement. De son autre main, elle projeta la chaîne de son arme et l'enroula à l'intérieur, puis tourna le tout pour se créer une unique masse d'arme à chaîne vivante, faisant hésiter deux autres fantômes. Juste une seconde de trop.

    "Voo zalay reuh grattay ditreuh venoo !"

    Surpris par le fait d'entendre quelqu'un de grand parler sa propre langue, un Fantôme cyclope s'arrêta, faisant sauter son casque à pointe sur sa tête. Katia abattit son compagnon sur la pointe et l'emmena dans la danse. Concentrée, elle passa les deux fantômes au dessus de sa tête, et attrapa une quille pour en faire voler violemment un troisième, façon batte de baseball.

    "Deet bonjour à bel kaillasse !"

    Ses doigts s'ouvrirent, laissant s'échapper une partie de ses chaînes, et elle projeta de toutes ses forces sa prison emmêlée en l'air, n'en retenant que le bout à la façon d'un fouet. Les chaînes claquèrent, libérant les deux fantômes. Le base-ballé retomba lentement. Elle plaça ses mains en position, luisant de l'utilisation de sa pierre, et les cogna chacun, simultanément, avant de les laisser s'écraser mollement. Contre une pierre, un arbre, et l'autre dans une flaque. Pas morts, mais hors d'état de nuire.

    "Oh, tsa doah fayrmalle !"




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacrys Adler
necrolide


Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Aigue Marine Incolore [Agilité surhumaine]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Jeu 19 Mai - 17:15

Qui aurait pu s'imaginer que la reine d'Az-Mary se baladait avec deux énormes boules en dessous du niveau de la ceinture, qu'elle les utilisait pour combattre tel un légendaire guerrier pourfendeur de dragons et que, par-dessus le marché, elle arrivait à parler une langue aussi tordue que celle des Fantômes de Ronces ? Pas Sacrys Adler en tout cas, qui fut nettement surpris de voir avec quelle énergie la souveraine se battait et avec quelle facilité elle avait envoyé valser ses trois petits adversaires barbelés de pics.

Sacrys (Passant sa main droite sur sa nuque.) : Trois adversaires chacun, vous dîtes ? Bien... Siegfried, Baal et Numb, vous restez là.
Numb (S'asseyant sur le sol, bientôt suivi par les deux autres Felynes.) : Je sens que ça va aller vite.
Baal : Très vite, même.

D'un rapide mouvement de son bras droit, le mercenaire chapeauté sorti sa lame de son fourreau et tourna ses yeux vers le ciel pour repérer ses trois futurs adversaires. Parmi eux, deux petites créatures armées d'une lance chacune ajustée à leur taille, sculptée dans du bois visiblement, et une grosse présentant encore plus d'épines sur sa peau que les deux précédant. Cette dernière, visiblement frustrée après avoir vu la raclée que les humains avaient infligé à trois de ses amis et dérangée par le regard persistant de l'épéiste, poussa un petit grognement et se jeta dans la direction de cet être odieux qui la regardait ainsi, comme l'aurait fait un boulet quelques secondes après que la mèche de son canon eut été allumée.

Fantôme de Ronces Grand Bourrin : Véte détrouïr danboum !

Encore quelques secondes avant l'impact, le projectile animé fend l'air en direction de ce mercenaire au katana. Déjà, il s'imagine le visage de cet arrogant humanoïde criblé par ses épines. Nul n'a le droit d'ainsi le regarder sans subir de châtiment. Nul n'en a le droit... A l'exception d'un petit malin qui manie aussi bien son arme que le scribe sa plume.

Sacrys : Mauvais… T'aurais du te faire accompagner par les deux autres.

"One strike, one kill", voici la célébrissime phrase anglaise qui aurait pu résumer efficacement l’action effectuée par Sacrys et son résultat immédiat. En alignant avec une étonnante précision sa lame avec la trajectoire de son adversaire à peine plus gros qu’une balle du Jeu de Paume, le chasseur de monstres l’avait littéralement coupé en deux. Un mouvement net et précis, voilà qui lui était suffisant lorsqu’il s’agissait d’éliminer une vermine surexcitée.

Sacrys : Allez, au suivant.
Fantôme de Ronces Lancier Apeuré : Granbourin émaur !
Fantôme de Ronces Lancier Téméraire : Vévengé Granbourin avek lanse pointu !

Dans un fier mouvement, le plus téméraire des deux lanciers exhiba son arme à pointe, poussa un cri tribal et se concentra de nouveau vers le sol où devait se trouver son adversaire. Seulement, ledit adversaire semblait ne pas avoir attendu tranquillement au sol que la pipelette épineuse se décide à lancer le second assaut. Non, il avait vraisemblablement décidé de venir chercher cette chose volante un peu trop sûre d’elle, sabre en main, avec une intention que seul un aveugle-sourd-muet n’aurait pas compris à voir sa posture. Dans un splendide bond, impossible à imiter par un humain standard, il se propulsa dans les airs et fendit en direction de l’un des Fantômes de Ronces comme l’aurait fait un oiseau de proie à la vue d’un lapin, à l’exception près que lui montait vers le ciel tandis que l’oiseau de proie serait descendu vers le sol. Balayant la zone devant lui de son arme, l’épéiste trancha en deux l’une des deux bestioles, ratant de peu la plus effrayée d’entre elle qui semblait avoir laissée place dans son esprit à la panique total, ne cherchant plus qu’à s’échapper d’une manière ou d’une autre.
Pour son plus grand malheur, l’humanoïde qui venait de la prendre en chasse était capable de bouger ses jambes avec une force, une vitesse et une précision bien plus supérieure à la normale, notamment grâce aux pouvoirs que lui conférait sa pierre. A la manière d’une mitraille de flèches venant d’une armée d’archers surentraînés en mesure de faire pleuvoir des projectiles de manière continue sans le moindre arrêt, le mercenaire offrit une rafale de coups de pieds à sa cible après s’être mis à incliné horizontalement. Criblé de coups de pieds successifs d’une rapidité phénoménale pendant un court laps de temps, la créature restante descendit en diagonale en direction du sol et s’y enfonça comme s’y enfonce le bâton d’un voyageur épuisé.

Sacrys (Retombant au sol sur ses deux pieds.) : Ma part du travail est terminée.
Numb : Qu’est-ce que je disais ? ~Miaou.
Siegfried (Se relevant d’un bond.) : J’aurais pu faire bien plus vite.
Baal : Bien sûr, et on va y croire.

Peut-être moins spectaculaire que l’affrontement ayant opposé Katia à trois autres Fantômes de Ronces, celui de Sacrys restait néanmoins plutôt rapide, montrant sa facilité à éliminer des ennemis sans le moindre effort, en un temps record. Désormais, les regards se tournaient vers les deux mercenaires restant, qui allaient surement montrer à toute l’équipe leurs performances.

[Hrp : Désolé pour le retard de post. Manque d’inspiration suite à l’acquisition de deux formidables MMORPG. M’en voudrez-vous ?]


Dernière édition par Sacrys Adler le Lun 30 Mai - 15:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Spades



Messages : 17
Date d'inscription : 04/03/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Saphir vert : Force
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Sam 28 Mai - 11:59

Le soleil cognait fort. Très fort. Heureusement pour le groupe d'aventuriers, ils étaient dans un endroit recouvert d'ombre, Gray fut probablement le seul à avoir une pensée pour ces arbres, grands et épais, centenaires pour certains, qui les protégeaient du soleil et de sa chaleur tout en leur offrant un peu de fraîcheur dans cette période où le monde état chaud.

Tout en écoutant avec dédain la réponse de la pseudo gamine immature qui s'énervait sur lui, il releva une mèche de cheveux de sa main droite, mèche qui, dans un petit moment, retomberait encore, c'était une manie qu'il avait, il pouvait aussi la couper ... Mais non, quand il s'ennuyait, il la redressait et s'enroulait les cheveux autour d'un doigt, un air de profonde concentration sur le visage, qui, en fait, n'était juste que la traduction d'un ennui avancé dans lequel notre aventurier plongeait ses pensées et se posait des questions étranges, des questions sans réponse. Pourquoi le soleil brille-t-il ? Pourquoi fait-il chaud ? Que sont les étoiles ? Et surtout, la question fatidique que toute personne ayant été élevée de cette manière se pose un jour ... Et ma mère ? Elle est où ? Néanmoins, chose intéressante, pas de doute sur son paternel, qui n'était, bien évidemment, pas le vrai.

Ignorant totalement la jeune fille et ses provocations, Gray se contenta de réponse par un hochement de tête suivit d'un clin d’œil envers Tynelad, lequel il connaissait déjà et qui savait bien que le jeune homme n'était pas plein de manières comme ça, laissant tomber le masque d'orgueil qui ressemblait à celui de la haute noblesse, Gray posa simplement son regard dans celui de la furie et s'excusa, sans rien dire, juste en la regardant, il s'excusait de son attitude envers elle et seulement elle, en faisant attention à son regard, on pouvait y voir une once de mélancolie, mais seul un pouvoir adapté pourrait y voir la réalité.

S'en suivit une attaque d'un fantôme de Ronce, redoutable adversaire, qui périt en l'espace de cinq secondes, exterminé par l'homme. Leur aventure commençait et ils devraient affronter leur première épreuve : Exterminer 3 fantômes de Ronce. Regardant Tynelad qu'il connaissant déjà, il laissa échapper deux mots envers ce dernier, ironiquement. Puis décida de se mettre au travail.

" C'est dur ..."


Ne cherchant pas à se presser comme les autres, Gray se contenta de ramasser une pierre d'au moins 10 kilogrammes et de la presser entre ses mains, laissant couler les morceaux minuscules entre ses mains sous les regards effrayés des fantômes. L'un d'eux avait déjà fuit, abandonnant son rôle de combattant pour un rôle de vivant.

Saisissant sa chaîne, il la fit tournoyer un moment autour de lui, décrivant des trajectoires dangereuses pour un homme qui se battait près de lui avec rapidité, c'était du combat aérien de haut niveau, Gray était impressionné par cet homme, qui ne cillait pas, tandis que sa chaîne passait dangereusement à côté de lui.

Brusquement, la chaîne décollait en direction d'un fantôme de Ronce, ce dernier fut transpercé de plein fouet par la chaîne, dans une éclaboussure de sang qui paralysa de terreur le troisième à côté de lui. Faute impardonnable. L'autre côté de la chaîne arrivait déjà par son flanc gauche et lui entaillait le dos. Rien de mortel, mais une blessure qui le clouerait au lit pendant un bon moment.

La petite créature tremble de peur, c'est la fin. Elle sent son prédateur qui s'avance vers elle, il veut l'achever, il va la tuer, elle a une pensée pour ses frères de Ronce. Mais non. Une main l'enroule et elle se sent bien, la chaleur l'entoure, elle n'est plus en danger, non, elle se sent bien.

La main se referme sur elle dans un craquement horrible, pas de cri, elle n'a rien sentit, il est déjà trop tard, le fantôme de ronce est mort, la main de Gray est sale. Mais il devait le faire. Honteux, il gagne une place à l'ombre et ferme les yeux pendant un moment, comme s'il priait pour les âmes de ces fantômes. Puis il revient vers le groupe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 3 Juin - 19:27

Tynelad se recroquevilla. Habitude qu'il avait prise à l’Académie, ne supportant que très peu le bruit et les disputes. Devant lui avait eu lieu une dispute... il avait perdu ses moyens. Comme d'habitude, d'ailleurs... malgré son calme étonnant au repos, il devenait vite stressé lors de disputes. Il ne supportait pas l'idée de discorde, du chaos s'emparant de l'esprit de chacun. Car le chaos n'amène jamais qu'à la destruction. Il était assez blême et se tenait. Un bras en empoignant un autre, le tout collé contre sa poitrine, ses pieds serrés. Colère, indignation... tant d'émotions négatives.

"Kalei, protège moi de l'ire des humains, destructrice contre tous, comme pour le pauvre ère se consumant dans sa colère, que pour l'objet de sa haine. Protège moi, comme doit être protégé l'innocent pris dans les flammes du courroux mal dirigé de certains. Que grâce t'en soit rendue, et que tu sache que je protégerais l'innocent si je le puis."

Le Chrysalide ne put s'empêcher de marmonner ceci, regardant ses chausses. Tout à sa prière, il n'écouta pas la biolide et le nécrolide se présenter, en supportant mal le regard de ce dernier. Il se sentait parfois un peu inutile, lors des combats, maitrisant mal son arc court,mais ayant finalement laissé ses flèches de tir au poteau pour celles de combat, il était plus assuré que la dernière fois. Aussi, il se détourna plus rapidement qu’auparavant, ce qui somme toute n'était pas trop difficile. Il sortit une flèche, agrippa son arc, encocha la flèche tout en ne pouvant s'empêcher de penser que son empennage était à revoir, réprima la pensée, banda son arc et tira.
Une petite voix ne put s'empêcher de lui susurrer qu'il avait oublié de viser. La flèche heurta un nid, faisant tomber des œufs sur un Fantôme de Ronce.

A moins que les parents ne surviennent pour attaquer le monstre couvert de l'amnios provenant des œufs tombés sur lui, ça risquait d'aller mal. Tandis que la "victime de cette flèche fort mal préparée" était stupéfaite, les deux autres cibles de Tynelad s'approchaient. Sortant une flèche, visant, encochant, bandant l'arc jusqu'à en avoir mal et tirant, il put toucher un Fantôme de Ronce. Malheureusement, il n'en sembla pas tellement atteint. Juste surpris d'avoir été touché dans la partie basse composant son "corps". Il grimaça, rajoutant de la laideur à son faciès peu enviable, et hurla dans un langage incompréhensible et faisant mal aux oreilles. Les autres avaient déjà sans doute accompli leur part du boulot...

Il encocha une flèche. Répétant la séquence, il tira sur le fantôme blessé qui, à cause d'une flèche plantée plus ou moins dans la base d'une épine du bas qu'il venait de poser sur sa trajectoire, le troublant lui laissant des flammes brulant dans ses yeux. Des flammes qui déconcertèrent le voyageur. Et si ce fantôme avait des proches ? Et qu'il pillait pour survivre ? Et si son "peuple" était en voie de disparition, incompris de tous ?

Il ne songea pas à chercher une autre flèche, trop dérangé par le sang et les yeux du fantôme de ronce. Comment les autres pouvaient ils tuer sans états d'âme ?
Voyant 9 de leurs confrères morts et 1 de leurs alliés blessé, les fantômes vivants - curieux paradoxe - prirent la fuite sans demander leur reste, l'un des deux voyant d'ailleurs de forts beaux oiseaux venir vers lui. Sans doute les parents des petits tués par une malheureuse flèche.

Se sentant mal, Tynelad encocha une flèche et rata sa cible, les doigts tremblants. Comment attaquer, alors que l'adversaire ne demandait qu'à fuir, en étant incapable ? Le fantôme le détrompa, néanmoins. Les blessures n'étaient pas grave au point d'empêcher un guerrier terrifié de fuir, ni au moins de le faire combattre pour se venger de ses blessures. Même en tuant l'humain chétif, il se ferrait tuer par les autres.
Le dernier fantôme partit, laissant un peu de sang dans son sillage.


Encore troublé, le jeune homme alla retirer la flèche du nid dès que son adversaire fut hors de vue. Et il se retourna, retournant au convoi, et regardant les pierres... avant de détourner le regard. Une pierre n'apporterait que des ennuis... Il devait éviter de trop y penser.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopoldine Euphorie



Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 24 Juin - 0:47

D'un œil critique, Dexus et Ananta regardèrent les mercenaires se débarrasser des Fantômes de Ronces. Certains les massacrèrent sans le moindre états d'âme, tant mieux, c'étaient ce qu'ils attendaient d'eux, d'autres se contentèrent de les mettre hors d'état de nuire, et encore d'autre n'arrivèrent purement et simplement pas à faire ce que le Marionnettiste leur avait demandé. Là était le problème.
Bon, premièrement, il fallait leur montrer que dans cette mission, ils ne devaient pas montrer la moindre pitié. Dexus fit un léger signe de tête à sa partenaire, qui tira sans un mot sa lame de son fourreau, et partit à la poursuite des Fantômes de Ronces fuyards. La trainée de sang qu'avait laissé celui qui était blessé était assez facile à suivre, d'autant plus qu'il suivait ses camarades. Dexus, pour sa part, tira un petit couteau de son foureau, et s'approcha des Fantômes que la reine avait mis K.O. Sans même hésiter, il plongea la lame dans le corps des créatures. Lorsque cela fut fait, il essuya précautionneusement sa lame, avant de la ranger et de se tourner vers les aventuriers :

- Écoutez, dans cette quête, la moindre erreur peut nous coûter la vie. Alors si on laisse ces créatures vivantes, lorsqu'elles reprendront conscience, on risque d'avoir le reste de la tribu sur le dos, et c'est n risque inutile. En les supprimant, un on limite les risques, deux si ils découvrent leurs corps, ils auront beaucoup moins envie de nous suivre.

A cet instant, Ananta revint, sa lame était aussi poisseuse de sang. De la même manière que Dexus, elle essuya sa lame avant de la ranger. Ils se consultèrent du regard, avant de parler :

- Katia, tu te posteras à l'avant du chariot, à côté de moi. Tes pouvoirs pourront être utile, si quelque chose de puissant nous bloque le chemin.

- Gray, toi tu te mettras à côté de moi, à l'arrière du chariot. Si j'avais pour une raison où pour une autre, les chevaux n'avançaient plus, je compte sur toi pour pousser. Moi, je pourrais ralentir nos poursuivants.

- Sacrys, tu te mettras par dessus le chariot. Avec ta vitesse et tes Felynes, tu devrait pouvoir surveiller tous les côtés en même temps. Tu devras éviter que l'on nous surprenne par le flan, je compte sur ta vigilance. Et enfin toi...

Ananta n'esquissa pas un geste, mais Dexus s'avança, et saisit Tynelad par le col. L'air menaçant, il s'approcha de son visage :

- Tu as écouté ce que j'ai dit ? On peut mourir n'importe quand ! Alors la prochaine fois que l'on donne un ordre, on attend qu'il soit exécute de manière efficace, compris ?

Dexus intensifia sa prise, et leva légèrement du sol l'archer :

-Alors écoute-moi bien...la prochaine fois que tu te montre aussi inefficace, je t'expulse du convoi à coup de pied, même si on est poursuivis par une meute de monstres. Donc dans ton intérêt, arrête de jouer les sentimentaux, on est en mission.

Dexus le lâcha, la faisant tomber au sol. Se désintéressant de lui, il pris sa place à l'avant du convoi, et vérifia la manière dont les chevaux étaient attelés. Ananta, pendant ce temps, s'approcha de Tynelad. Son visage n'exprimait pas la moindre trace de compassion.

- Tu te mettras à l'intérieur du convoi. Tu seras chargé de surveiller les Pierres, si jamais quelqu'un parvient à entrer malgré tout. En attendant, tu pourra soutenir les autres avec ton arc, il y a des ouvertures pour que tu puisse tirer de tous les côtés. Et surveille la trajectoire de tes flèches. Si l'une d'elle nous touche, je t'abat.

Dexus fit claquer les rènes, les chevaux, docilement, s'avancèrent au trot, avant de s'arrêter à côté des aventuriers :

- Grimpez, la mission débute officiellement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 24 Juin - 1:23

    L'oeil presque aussi affiné que l'avait le chef du convoi, Katia pinça les lèvres une fois que la chasse fut terminée. Sacrys, le sabreur, et Gray, la montagne humaine, avaient été d'une force assez spectaculaire pour prouver leur valeur en tant que guerriers. Elle avait, volontairement, laissé la vie aux Fantômes, ne pouvant se résoudre à les abattre et ayant l'habitude d'être déjà loin avant qu'ils ne reprennent connaissance, mais elle avait négligé la vitesse du convoi et le fait que le mercenaire qui les encadrait était l'un des plus sévères et des plus froids. C'était donc à demi-reproche qu'elle avait pris sa remarque, alors que la fillette s'était enfuie sabre à la main pour supprimer les survivants. Ils étaient en guerre perpétuelle contre la faune dans la forêt portant son nom, et il fallait n'avoir aucune pitié envers ses adversaires pour la gagner.

    Chose que semblait ne pas avoir compris un des membres de l'escorte. Katia n'était, il faut le dire, à la base pas vraiment pour la violence. Mais l'histoire avait fait que : elle devait s'adapter à son monde. On ne jouait pas à un jeu en ligne pour ne jamais faire progresser son tas de pixels, pas vrai? Et bien on ne s'engageait pas dans une quête de combat pour rester à prier dans le fond d'un convoi. C'était la règle et ils s'y pliaient tous pour la survie des pierres qu'elle savait extrêmement importante. Elle devait avec Jonathan, et avec lui seul présider la Cérémonie qui avait lieu dans quelques jours. Sans pierre les porteurs de pierre ne pourraient pas devenir "lides", leaders, forts, et divins. Et si c'était la faute d'un faible sentimental, elle ne se le pardonnerait pas. C'est ainsi que, consciencieuse, elle remit en place ses bolas sur sa ceinture, toisant d'un oeil dur le fauteur de trouble. Nexus non plus ne semblait pas vraiment satisfait, au point qu'elle craignait que Tynelad ne reste qu'un court instant parmi eux. Au lieu de quoi, le chef du convoi se tourna vers elle.

    "Katia, tu te posteras à l'avant du chariot, à côté de moi. Tes pouvoirs pourront être utile, si quelque chose de puissant nous bloque le chemin."

    Elle fronça les sourcils, mais resta silencieuse, se plaçant aux côtés du convoyeur avec une sorte de regard dur, la tête très droite, comme une aristocrate vexée des temps passés. Elle écouta d'une oreille attentive les conseils donnés aux autres. En clair, on la mettait en tête de convoi comme débroussailleuse. Gray serait le moteur secondaire si les chevaux avaient du mal, Sacrys l'éclaireur et Tynelad... et bien, Nexus avait trouvé une solution secondaire pour Tynelad, un moyen de ne pas le faire traîner dans leurs pattes et de le laisser en même temps monter la garde sans pour autant voir ce qu'il se passait dehors. Une fois tous les ordres distribués, Katia s'écarta légèrement de Anta, si elle avait bien retenu son nom, et regarda droit devant alors que le convoi se mettait en marche.

    "Je comprends que vous vouliez nous mettre tous sur un pied d'égalité en tant que vos soldats pour cette mission." Elle leva le pied pour éviter une pierre que le convoi prit en grinçant doucement, alors qu'ils commençaient à s'engager sous les feuillages épais de la forêt de Naïa.

    "Cependant je pense qu'il serait bon que vous n'oubliiez pas que le Roi et moi-même en sommes les commanditaires, et que vous nous devez les respects que des gens de notre rang méritent. Je ne suis pas là pour être désagréable, au contraire je peux vous être utile et même y prendre du plaisir, mais m'appeler par mon prénom et me tutoyer sont deux choses qui sont réservées aux plus proches de mes amis. J'espère que vous comprenez."

    Très digne, elle posa une main sur sa hanche, à l'endroit même d'où pendaient ses bolas, et leva les yeux vers le ciel, où les nuages s'amoncelaient puis se divisaient, doucement, sans pour autant faire virer le temps au gris menaçant. Son plaisir un peu terni par l'évènement se redora lorsqu'elle reconnut un endroit marqué d'une croix par ses soldats sur la carte de la région.

    "Dans cette région il y a beaucoup de bandits. D'autres mercenaires se sont chargés de la faction principale mais mieux vaut rester prudents. Vous êtes vous renseigné sur les autres participants au convoi ou avez-vous fait confiance au service de recrutement?" Elle jeta un regard vers le convoi et se souvint du pacifiste. "Hmm, Sacrys ?" Elle éleva légèrement la voix. "Nexus me corrigera si je me trompe mais il me semble que nous avons du temps avant de devoir nous montrer discrets, je ne vous ai jamais vu sur les registres de quêtes avant celle-ci, venez-vous de loin?"

    Mieux valait être prudent après tout.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacrys Adler
necrolide


Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Aigue Marine Incolore [Agilité surhumaine]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Dim 26 Juin - 15:26

Parmi les quatre mercenaires engagés (En incluant la reine.), Sacrys était probablement le seul à avoir éliminé son groupe de petits adversaires efficacement, impitoyablement et sans remord. Certes, Katia et Gray étaient eux aussi efficace, mais avaient respectivement éprouvé de la pitié et du remord. Pour le dernier, le jeune archer... Comment dire... De un, il était loin d'avoir la précision nécessaire pour manier un arc. De deux, il aurait fait meilleure carrière s'il avait choisi d'être membre du clergé plutôt que mercenaire. En d'autres termes : Il était tout simplement lamentable au combat.

Après avoir fait la morale à certains mercenaires, leur expliquant à quel point ressentir de la pitié pouvait être dangereux par la suite, et après avoir achevé les Fantômes des Ronces restant, Dexus et Ananta commencèrent à répartir les rôles. Katia en tant qu'arme lourde devant, Gray en tant que moteur secondaire, et pour Sacrys...

Dexus : Sacrys, tu te mettras par dessus le chariot. Avec ta vitesse et tes Felynes, tu devrait pouvoir surveiller tous les côtés en même temps. Tu devras éviter que l'on nous surprenne par le flan, je compte sur ta vigilance.

Sacrys : Entendu.

Restait désormais Tynelad, "l'archer imprécis, incompris et inutile" comme l'aurait dit le chasseur chapeauté. Ananta ne tarda pas à lui trouver un rôle, certes ridicule et loin de le mettre au premier plan, mais qui allait permettre d'exploiter le fait qu'il ne servait strictement à rien (A la limite il aurait pu servir de leurre ou d’appât.) : Rester à l'intérieur du convoi à compter les moutons, s'occuper de ceux qui parviendraient à y rentrer (En espérant qu'il sache combattre avec des flèches au corps à corps.) et profiter des ouvertures pour tirer à droite et à gauche. Il n'avait pas à se plaindre : Il n'allait ni être sur le toit exposé à toutes les attaques ennemies, ni devant à sentir l'arrière-train vraiment pas frais des chevaux, ni derrière à devoir aider le convoi à avancer en cas de coup dur... Sans oublier qu'il recevrait la même prime que ses coéquipiers.

Enfin, le convoi se mis à avancer. Rangeant à son tour sa lame dans son fourreau, Sacrys monta en haut du convoi, accompagné des ses compagnons Félynes. Sur le toit, le jeune homme au katana découvrit une petite rambarde de chaque côté permettant de ne pas tomber en cas de brusque virage, mais c'est tout. En dehors de cette ridicule rambarde, le toit était une surface presque lisse, inconfortable et terne. En même temps, les concepteurs du véhicule n'avaient sans-doute pas imaginé que des passagers voyageraient sur le toit plutôt qu'à l'intérieur.

Tandis que l'épéiste faisait un rapide examen de l'espace où il allait devoir exercer sa fonction de guet, Katia commença son show devant ses employeurs dans l'unique but d'accentuer le fait qu'elle soit la reine et qu'elle n'aimait pas se faire ainsi tutoyer. Non mais, ne pouvait-elle pas s'en empêcher ? Sacrys leva les yeux vers le ciel en espérant que Dexus ou Ananta se charge de remettre la blonde au même niveau que les autres ou même de directement la contrarier.

Katia : Dans cette région il y a beaucoup de bandits. D'autres mercenaires se sont chargés de la faction principale mais mieux vaut rester prudents. Vous êtes vous renseigné sur les autres participants au convoi ou avez-vous fait confiance au service de recrutement ?
Sacrys (à part) : Si, ils se sont renseignés... Mais qui répond honnêtement aux formulaires de nos jours ?
Katia : Hmm, Sacrys ?
Sacrys (à part) : Gné ? Elle a fait comment pour m'entendre celle là ? (d'une voix innocente) Oui ?
Katia : Nexus me corrigera si je me trompe mais il me semble que nous avons du temps avant de devoir nous montrer discrets, je ne vous ai jamais vu sur les registres de quêtes avant celle-ci, venez-vous de loin?
Sacrys : Pas étonnant que vous ne m'ayez jamais vu sur les registres de quêtes avant celle-ci, je n'ai jamais participé à des quêtes officielles, mais uniquement à celles des particuliers qu'on peut trouver dans les auberges. D'ailleurs, je crois que je vais me présenter... (il se mit debout) Sacrys Adler, chasseur de monstres, fils du célèbre forgeron autrefois grand fournisseur de l'armée, Enma. Et en réponse à votre question, je viens de la capitale.
Siegfried (à Numb) : Tsss... Pour douter de Sacrys, elle doit vraiment avoir de la bouse de Kukuri dans le crâne.
Numb (à Siegfried) : Certainement, elle est blonde après tout.

Le mercenaire chapeauté se rassit, débouchonna une petite gourde qui pendait à sa ceinture et en bu une rapide gorgée. Cette reine, connaissait-elle vraiment par cœur les registres de quêtes au point de viser un bonhomme et de déclarer qu'elle ne l'avait jamais vu sur les registres ? Si tel était le cas, autant dire qu'elle n'avait strictement rien d'autre à faire dans sa vie. Sacrys croisa ses bras derrière sa tête et regarda le marionnettiste qui lui avait attribué son rôle il y a peu.

Sacrys : S'il y a réellement des bandits dans le coin, je pourrais bien aller en éclaireur devant et revenir vous avertir s'il y a de potentiels ennemis ainsi que vous donner leur nombre. Après tout, je cours plus vite qu'un Elecanis énervé et si on arrive à éviter de tomber dans des embuscades...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Spades



Messages : 17
Date d'inscription : 04/03/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Saphir vert : Force
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 27 Juin - 18:52

Écoutez, dans cette quête, la moindre erreur peut nous coûter la vie. Alors si on laisse ces créatures vivantes, lorsqu'elles reprendront conscience, on risque d'avoir le reste de la tribu sur le dos, et c'est n risque inutile. En les supprimant, un on limite les risques, deux si ils découvrent leurs corps, ils auront beaucoup moins envie de nous suivre.


Gray savait que de toute façon, il devait les éliminer. Aussi il ne cilla pas quand il vit la meurtrière, son arme ensanglantée revenir, ayant achevé les fuyards. La main de Gray était malodorante, du fait du fantôme de Ronce qui y avait péri. Aussi, Gray la plongea dans une flaque d'eau boueuse pour la purifier, bien que très primairement. Il en enleva ensuite la boue tout en écoutant ce qu'on lui disait.

Dexus leur expliqua les instructions tranquillement. Gray écouta distraitement, tout ce qu'il voulait, c'était rendre service... Et la prime, aussi. Mais il voulait surtout rendre service. Il serait à l'arrière pour servir de moteur secondaire en cas de bémol.

- Gray, toi tu te mettras à côté de moi, à l'arrière du chariot. Si j'avais pour une raison où pour une autre, les chevaux n'avançaient plus, je compte sur toi pour pousser. Moi, je pourrais ralentir nos poursuivants.

Il serait avec elle ... Pourquoi pas ? De toute façon, il s'en fichait, la majorité des gens parlaient d'amour ou d'âme soeur, mais pas Gray. Gray était quelqu'un de posé, il avait plus l'âme d'un érudit que d'un séducteur et les femmesl, tout autant que les hommes, ne l'excitaient pas du tout. Il s'était souvent posé la question, était-il vraiment comme les autres ? De toute façon, il saurait en temps voulu si celle qui lui était promise pas les dieux lui apparaîtrait.Il se méfiait de cette fille. Non pas qu'elle soit douteuse ou bien qu'elle ait une apparence louche, mais qu'elle était assez lunatique.

Fier de sa manucure, il décida de décrocher un regard en direction de Sacrys, lui signifiant qu'en cas d'aide, il serait là pour l'aider. Puis il continua de jauger la femme avec qui il passerait le trajet. Désintéréssé des atouts de la femme au plus haut point, il ne considèra même pas Katia, il avait l'âme d'un guerrier et il n'était pas du genre à s'extasier devant les atouts féminins. Au contraire, il s'en fichait royalement.

En parlant de royauté, il avait vu la reine combattre ... Elle était assez agile, mais il attendait de la voir face à un vrai danger, autrement plus puissant qu'un fantôme de Ronce. Il se tourna ensuite vers Ananta.

Ça me va. En cas de problème, je peux même tirer ou bien l'immobiliser, si besoin.

C'est alors qu'il se retourna et vit Tynelad, son ami, aux prises avec Dexus. Le poing se serra. Il l'aurait frappé. Il aurait frappé Dexus s'il n'avait pas croisé le regard de Sacrys, sachant que de toute façon, il serait tué aussi. Il allait adopter ne approche plus délicate du problème.

Je sais que Tynelad n'est pas très utile à notre groupe ... Mais le premier qui touche à un de ses cheveux ...


Un coup de poing partit en direction d'un arbre, une onde de choc se propagea jusqu'à l'arbre, faisant un trou peu profond dans l'écorce, mais qui montrait tout de même la puissance de l'onde.

Je le brise comme une brindille et je lui arrache les yeux avant de les donner à manger à ceux qui sont contre cet avis. Je me fous de ce que vous pensez actuellement. Peut-être que vous allez me renvoyer d'ici ... Il m'importe. Tynelad est mon seul ami et je n'ai pas l'intention de le laisser se faire ... Il ravala sa salive, il allait être vulgaire. Laissez-le tranquille. Est-ce bien clair ? Je n'ai pas réfléchi aux conséquences de mes actes actuels, mais que ça soit clair.

Sans ajouter un mot, il se posa à son poste, manifestant son envie de ne pas parler pour ne pas exploser devant tout le monde. Lorsque le convoi démarra, Gray était dans ses pensées, perdu au plus profond de lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Mar 28 Juin - 20:12

Zut, flute et mut.

(Il faut dire que le et mut peut se traduire en langue az-marienne par un mot sans le moindre sens ayant la même terminaison que les deux premiers : si les deux ne riment pas entre eux, on peut changer par diantre, saperlipopette, ou autre juron de ce monde.)

Le "Et mut" provenait de lui. Une idée qui lui semblait sympathique et qui continuait le Zut et flute. Il aimait bien le rythme que ça créait. Et bon, à moins d'être vulgaire, il n'y avait, après tout, rien qui finisse pas "Ute" (ou autre son az-marien) dans la langue "az-marienne"...

Mais, après tout, zut flute et mut. La construction d'une sorte de "juron poli" n'était pas à l'ordre du jour. Car après tout, il avait des soucis plus graves. A savoir, la possibilité de mourir pour ne pas avoir tué. Et alors qu'il était en l'air, des souvenirs lui revinrent. Gray l'avait tenu ainsi, il y a longtemps, et il se souvenait fort bien de ses souvenirs du moment :


"Le ciel.

Depuis sa jeunesse, Tynelad avait toujours apprécié le ciel. Il avait de belles couleurs, toujours changeantes : du bleu au gris, en passant par le violet du crépuscule, le noir de la nuit, la douce lumière orange provenant des alentours de l'aube, qui semblait être rose par certains côtés. L'orage le faisait sourire et il avait fréquemment regardé les trombes d'eau, derrière les murs épais de sa maison, à travers une fenêtre, un trou rectangulaire dans le mur, ou même dehors.

Les nuages étaient alors noirs, l'atmosphère pesante et il y avait un festival de sons. La pluie tapait sur le toit, le sol, les branches, ruisselait sur les feuilles et le tonnerre... le son était magnifique, à vrai dire. Il claquait, se déroulait, finissait doucement, mais était puissant et fort. Il calmait et affolait les foules. Coté lumières, le spectacle était aussi ravissant. La lumière vive de l'éclair, la pluie, les nuages... mais un peu terrifiant si la foudre était visible par des marques de brûlures sur le sol. Encore plus si les marques sont près de vous, même si "La foudre ne frappe pas deux fois au même endroit"."


Il s'en souvenait. Et ne faisait pas attention au discours de l'autre, jusqu’à ce qu'il touche le sol. L'archer garda par miracle l'équilibre, car il ne s'attendait pas du tout à tomber si vite.
Tant de souvenirs... dont celui d'un visage effrayant. Le regard de la nécrolide lui rappelait la peur qu'il avait eu en en voyant une autre. Par contre, son "habilité" à l'arc devait rappeler des souvenirs à Gray...

Le discours que prononcèrent les deux chefs de convoi fut peu écouté par Tynelad, encore secoué. Il comprit cependant qu'il allait aller au centre et que son exécution était un peu retardée, et hocha la tête, faisant signe qu'il avait compris. Étrange perspective peu réjouissante et qui lui faisait peur et l’embêtait, mais qui lui donnait envie de se perfectionner.

Mais malgré tout... pourquoi était il parti à l'aventure ? Il voulait devenir homme d'église lui, pas archer. Même si il savait se battre avec un arc, malgré tout, il préférait le calme des églises, ou celui d'une bibliothèque. Être médecin lui serait bien allé, aussi. Il y songerait dès son retour : cela lui permettrait de compter les os qu'il allait risquer de perdre si il épargnait encore une personne presque innocente pour le moment.


*CRAAAAAAAAAAAAAC*

Tout à fait réveillé et dans le convoi, où il était allé machinalement, Tynelad regarda Gray qui venait de prendre sa défense. Effrayé pour son compagnon mais reconnaissant, il lui fit un sourire dès qu'il eut fini sa "plaidoirie" accompagnée de nombreuses menaces. Étrange façon de faire mais qui pouvait fonctionner...

Regardant son compagnon assis à l'arrière du chariot, faisant malgré tout des efforts pour rester attentifs aux bruits, et tournant la tête dès qu'il entendait quelque chose d'assez bruyant pour surpasser le bruit que faisaient les chevaux. Chose de plus en plus difficile avec le temps, car quelque chose le picotait.

Comme des étincelles confuses, à peine perceptibles, qui se renforçaient avec le temps. Les chevaux marchaient, et bientôt, la gêne devint de la douleur. Comme une chaleur trop forte... qui semblait provenir de son médaillon. Pourquoi donc ? Mystère et boule de gomme... mais il fallait faire vite, avant de cuire.

Tynelad ôta la pierre qu'il portait autour du cou et remarqua qu'elle brillait à présent. Comme si le convoi semblait avoir un quelconque rapport avec cette lueur... il devait surveiller les pierres mais Dexus ne supporterait surement pas les "jérémiades d'un archer inutile qui aller partir vite fait si il continuait à le saouler avec la pierre magique qu'il avait et n'était pas capable de contrôler" avant d'exploser car "cette pierre n'était pas magique". Mauvais plan.

Veillant à ce qu'on ne le remarque pas, il plaça la pierre, bien différente des autres grâce à sa couleur et au fait qu'elle était placée dans un médaillon dans son sac. Il aurait pu le faire dans un coin du charriot, mais cela aurait entrainé des soucis par la suite.

Alors, regardant à nouveau le paysage, il se concentra sur la route, encocha une flèche en prévision d'un problème, et se prépara à tout et à rien, laissant sa pierre de côté pour le moment. Elle était le cadet de ses soucis, avec la perspective de mourir sous la main de son employeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopoldine Euphorie



Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Mar 28 Juin - 21:15

Dexus se passa sur le visage. Visiblement, le fait qu'il était le chef, et que par conséquent, ils devaient obéir à ses instructions, n'était pas très bien passé, et un vent de contestation soufflait sur leur groupe. La reine n'avait pas apprécié qu'il lui parle comme il parlait à tous les autres membres du convoi, et Gray n'acceptait pas qu'il ait rabroué Tynelad.
Il allait devoir mettre les choses aux clairs. Cependant, Ananta, pressentant que ça allait mal, se passer, lui fit un petit signe de la tête, pour lui indiquer qu'elle s'en occupait.

- Bon, écoutez, tous. J'ai l'impression que vous avez du mal à suivre. Gray, tu dis que tu ne veux pas que l'on touche à ton « unique ami ». Eh bien à ça je te réponds-ceci. Pour ma part, je préfère l'éjecter du convoi avec une baffe plutôt que le voir mort. Parce que, s'il est inefficace, il est certain qu'il sera au minimum estropié à vie avant la fin de la mission. Après, si tu préfère défendre son honneur plutôt que sa vie, c'est ton choix. Mais en tous les cas, n'oubliez pas qui dirige le convoi ici.
Quand à vous, MAJESTÉ. Si j'ai bonne mémoire, c'est bien vous qui désiriez que la quête soit un succès, et cela peu importe les moyens. Donc il serait utile, vois indispensable, que vous vous pliez aux directives des chefs de convoi. Tous cela dans le but d'optimiser nos chances de succès.
Si vous avez compris, on peut démarrer.


Chacun ayant pris position, Dexus fit claquer les rênes, et le convoi s'ébranla, avant d'avancer lourdement, puis de plus en plus vite. Les quatre chevaux qui tiraient le convoi étaient les meilleurs que l'on avait pu trouver à la capitale. Quand à l'attelage, il était fait d'un bois léger, mais résistant, qui permettait au convoi d'aller à une vitesse raisonnable, malgré sa charge.

Le premier incident se déroula à peu près une heure après le début du voyage. Chacun était installé à la position qui lui était assigné, et ce fut Ananta qui l'aperçut la premiere.

- DEXUS ! ACCELERRE !


Le ton de la voix de la femme lui fit comprendre que la situation était grave. Sans hésiter, il donna un féroce coup de rêne, faisant passer les chevaux au galop. Derrière eux se dressait...un Elecanis.
Enorme.
Puissant.
Dangereux.

Un coup d'œil suffit à Dexus pour comprendre la situation. Il aboya :

- Ne vous arrêtez pas pour le tuer ! On ne doit pas affaiblir la force de frappe du chariot, et surtout pas perdre du temps ! Il faut que vous le blessiez, que vous le ralentissiez...Faites ce que vous voulez, mais il ne doit pas atteindre le convoi !

Challenge : Poursuite


Objectif : Tenter de le ralentir jusqu'à ce que le convoi ai pu prendre suffisamment de distance et qu'il abandonne la poursuite. Toutes les méthodes sont permises.

En cas d'échec...Il risque d'arriver un grands malheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Mar 28 Juin - 22:01

    Katia se mura dans un silence meurtrier le reste du trajet. Après la remarque désobligeante d'Ananta, elle avait été obligée de choisir entre deux options. La première, celle d'agir en personne de la Noblesse, et rabattre le caquet de cette charmante demoiselle d'une remarque acérée. La seconde, réfléchir comme une jeune fille habituée à s'éloigner des autres élèves du temps de sa scolarité. Elle avait choisi la raison : la seconde option, et n'avait répondu à sa réflexion peu engageante que par un de ces sourires que craignaient tant les jumeaux du temps où ils vivaient sur Terre. De ceux qui cachent un noeud de pensées négatives et pleines de mots comme "mort" "massacre" "démembrement" "déstructuration" "abstraction" "déchirure" et autres "barbare" "anihilation" "fracassage". La tête droite, elle était restée près de Dexus, s'ennuyant passablement avec une pensée pour Richard qui aurait eu vite fait de renverser tout ce char pour mener l'expédition à la baguette. Mais il était réquisitionné par le Roi en personne, son ennemi de toujours, pour une mission autrement plus importante.

    Le voyage se déroula ainsi une heure tranquillement, lui laissant le loisir de se déconcentrer cinq minutes afin de faire passer la lumière d'une main à l'autre, doucement, faiblement, s’entraînant à faire des fils lumineux, absorber la lumière pour la balader d'un avant-bras à l'autre, comme un petit insecte divin, puis continuer sans jeter un coup d'oeil à sa propre personne, luciole minuscule montant la garde aux côtés de Dexus. Autant dire qu'elle était la débroussailleuse du convoi. Même si, pour l'heure, tout semblait pour le moins calme. Enfin, plus ou moins.

    "DEXUS ! ACCÉLÈRE ! "

    Katia s'accrocha à la carcasse du convoi alors que le chef d'escorte donnait un violent coup de rênes aux chevaux, les faisant partir au quart de tour. La main sur la tête, comme pour tenir un chapeau invisible, elle tourna la tête pour voir... un énorme élécanis. Un magnifique chien de chasse électrique, aux poils plus tranchants qu'un aiguillon de chirurgien, à la gueule plus béante que celle d'un cachalot et hurlant comme une décharge de tonnerre digne de feu le précédent Roi. Katia sentit l'adrénaline monter dans tous ses membres et attrapa une de ses bolas, prête à sauter au pied du convoi pour lui mettre une bonne paire de gifles quand...

    "Ne vous arrêtez pas pour le tuer ! On ne doit pas affaiblir la force de frappe du chariot, et surtout pas perdre du temps ! "

    Oh, pas drôle.

    Katia fit un rapide calcul. L'archer était neutre, elle le sentait, Sacrys ne pouvait être que Necrolide, et Gray... Non, Gray n'était pas élémentaire. Elle devrait donc se contenter d'un boost mineur, qui ne valoriserait que le maladroit pacifiste, autrement dit, elle le transformerait en danger public encore plus important qu'en ne faisant rien et se contentant de regarder. Bien, il fallait alors choisir. D'un geste fluide, elle grimpa sur le dessus du chariot, plaça ses mains en cône autours de sa bouche, et inspira un grand coup. L'Elecanis, peut fier d'avoir trouvé une si belle source de cristaux, gronda une nouvelle fois. Avec un sourire digne de Richard, Katia bomba le torse.

    Activa sa pierre.
    Ecarta les mains.

    "GROOOOOOOBRRRRM... "

    Ah ouais.

    "BRAAAAAAAAAAAAAAAAH !!!"

    Un hurlement, puissant, droit, vibrant, et assourdissant sortit d'entre les lèvres de la reine, filant droit vers l'Elecanis qui s'arrêta un instant, perturbé de voir une si petite chose produire un son aussi gros. Tout sourire, la reine reprit sa respiration et toussa un bon coup, se jurant de s'entraîner plus souvent à utiliser cette capacité royale de prise de parole. C'était une manipulation compliquée des particules de lumière dans l'air, qui donnaient du gonflant à ses cordes vocales et son abdomen, et provoquaient alors un souffle si puissant que quinze trompettes n'auraient pu le couvrir. Peut-être que ça n'avait pas arrêté la bête, mais au moins craignait-elle comme un prédateur ce bruit plus imposant que le sien qui venait de lui être craché à la figure.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sacrys Adler
necrolide


Messages : 16
Date d'inscription : 29/01/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Aigue Marine Incolore [Agilité surhumaine]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 4 Juil - 18:19

A peine la mission d'escorte commençait-elle qu'on pouvait cerner le comportement et les principaux défauts de chacun. Après l'envie de se sentir supérieure de la reine, la preuve de la profonde amitié entre Gray et Tynelad et la tentative de remettre les points sur les i d'Ananta, le convoi put commencer à avancer sérieusement. Le voyage se déroula calmement pendant une heure environ, sans que rien ne vint déranger l'avancée du stock de pierres. Puis, comme il aurait fallu s'y attendre, un nouvel ennemi se présenta. Non pas un chaman Fantôme des ronces accompagné d'un escadron de lanciers, mais une imposante bête au pelage bleu qui n'était pas étrangère au chasseur de monstres.

Ananta (à pleine voix) : DEXUS ! ACCELERRE !
Sacrys (à part) : Un Elecanis... Il fallait s'y attendre.
Dexus : Ne vous arrêtez pas pour le tuer ! On ne doit pas affaiblir la force de frappe du chariot, et surtout pas perdre du temps !

Les chevaux à l'avant du convoi redoublèrent d'ardeur et se mirent à galoper de plus en plus vite en espérant semer la bête de foudre. Malheureusement, cette dernière courait bien plus vite, et n'allait pas tarder à rattraper le petit groupe si personne ne l'en empêchait. Sans prévenir, Katia monta sur le toit sous les yeux étonnés de Sacrys. Allait-elle tenter d’assommer l'animal avec sa paire de bolas quand il arriverait à portée ? A la place, elle se contenta d'inspirer une énorme bouffée d'air, comme si elle s'apprêtait à plonger dans des eaux profonds. Puis, elle écarta ses mains, sembla s'imprégner de l'énergie magique de sa pierre, et poussa un rugissement à en éclater les tympans. Le mercenaire chapeauté, qui se trouvait à proximité de la jeune reine, du se boucher les oreilles avec la paume de ses mains pour éviter de se retrouver malentendant.

Sacrys (une fois que Katia eut terminé, oubliant les formules de politesse) : Oh mais tu en as de la voix !

Le puissant hurlement poussé par la blonde aux yeux d'améthystes avait réussi à stupéfier momentanément la bête, étonnée, voir même effrayée, en constatant qu'une simple humaine puisse rugir bien plus fort que lui-même n'en était capable. Aussi, Sacrys ne rata pas l'occasion pour sauter hors du convoi en se disant que la dernière consigne de Dexus ne s'appliquait pas à lui. De sa voix de jeune homme confiant, il s'adressa à la fois aux personnes présentes dans le convoi et à personne.

Sacrys : Continuez à avancer sans moi. Je lui met des bâtons dans les roues et je reviens. (à part) En espérant ne pas finir charcuté par un Elecanis, ce serait triste quand même...

Observé par un trio de Félynes inquiet qui s'éloignaient en même temps que le reste du convoi, l'épéiste dégaina son long katana dont la lame reflétait étonnement bien les rayons du soleil et en serra le manche des deux mains. Pour cette fois, il n'aurait pas besoin d'éliminer l'Elecanis, mais uniquement de le gêner pour permettre au convoi de s'éloigner suffisamment. A moins qu'une brusque averse n'éclata, cela devait être facilement faisable. La pointe de son arme traçant un long sillon sur le sol terreux de la Forêt, Sacrys se mit à courir vers la créature hostile, prenant soin de ne pas se diriger directement vers sa gueule, mais plutôt de la contourner par le flanc. Chacun de ses pas accompagnés d'un petit nuage de poussière, l'homme au katana s'approchait dangereusement du monstre en espérant qu'il cesserait de poursuivre le convoi pour s'intéresser à lui. Évidemment, faire ainsi changer de cible à l'Elecanis n'allait pas être aussi facile, et il allait surement devoir l'accompagner dans sa course en lui donnant quelques coups de lame aux pattes jusqu'à l'handicaper.

Sacrys (sur le point de lancer un premier assaut) : C'est parti !

[Hrp : Si l'Elecanis continue à poursuivre le chariot, je lui cisaille la jambe avant de gauche en priant pour atteindre le tendon. S'il décide de s'occuper de moi d'abord, beh tant mieux, j'lui tourne autour en ne me concentrant que sur l'esquive pour faire gagner du terrain au convoi. Ah, et mon personnage court plus vite que l'Elecanis, en théorie.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Spades



Messages : 17
Date d'inscription : 04/03/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Saphir vert : Force
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 4 Juil - 20:28

Il était énorme. Le premier qu'il rencontrait de toute sa vie. Une bête gigantesque, meurtrière, sauvage, brutale ... Un prédateur né qui pourrait tous les tuer s'il décidait de passer à l'acte. La bête se dirigeait vers eux rapidement, peut-être cherchait-telle à défendre son territoire ? Ou bien à se nourrir ? Et si, pour une fois, un animal n'était pas tout simplement protecteur, mais bien lméchant ?

Toutes ces pensées, et bien plus encore, foisonnaient dans la tête de Gray. Imaginez-vous une foire, entrel es bardes, lesm usiciens, les marchands et les autres personnes autour de vous, on ne s'y retrouve plus, n'est-ce pas ? Gray aussi, il ne s'y retrouvait plus. Machinalement, il détailla le terrain, par chance, il était boisé et la créature serait probablement gênée par les arbres s'il fallait la combattre. Mais surtout, il y avait une autre utilité à ces arbres, Gray pourrait facilement en déraciner un en y mettant toute sa force et avec l'appui des bêtes à l'avant qui servaient de moteur principal.

C'était une belle journée, et ils ne pourraient pas utiliser la luminosité comme avantage, le fait était que l'Elecanis était, avant tout, inconnu de Gray. Il savait " juste " que c'était dangereux. Machinalement et avec une once d'inquiétude, il fixa Ananta tout en posant sa question rapidement. Le ton de sa voix était calme, on sentait bien qu'il gardait son sang-froid, mais il était aussi pressé et on distinguait bien qu'il savait que " ce truc ", en théorie, c'était dangereux.

" C'est quoi un Elecanis, Ananta ? "

Il signifiait en même temps à tous ceux qui pouvaient croiser son regard que le premeir qui se moquerait de lui, il lui ferait comprendre son point de vue. Ce qu'on ignorait totalement à propos de Gray, c'est que, à ce que tout le monde pensait, il n'aurait pas traîné la personne dans le charriot pour lui refaire le portrait, oh que non. Il se serait simplement installé avec elle dans un coi et lui aurait fait comprendre sa connerie. Bien que ses poings soient une arme mortelle, une arme qui lui aurait certainement valu une place assez élevée dans la société ou bien chez les bandits, il n'en abusait pas, malgré sa passion - aussi addictive qu'elle soit - pour le combat.

Le profil de Gray était celui d'un loup solitaire ayant le sens de la communauté. D'un bourrin au coeur tendre. D'une personne voulant aider son prochain et n'abusant pas de son pouvoir, mais il fallait le connaître vraiment pour savoir ça. Et ça, même Tynelad ne le savait pas, pour Tynelad, Gray n'était probablement qu'un bourrin bourré de principes sans cervelle.

Tandis qu'Ananta lui donnait sans doute des informations très intéréssantes - il n'en doute point -, un rugissement d'une haute intensité sonore vint chatouiller Gray. Par chatouiller, comprennez bien qu'il - le rugissement - était tellement puissant que Gray sursauta et manqua même de tomber avant de se ressaisir et de se boucher les oreilles, sans quoi il serait probablement sourd. La bête, elle, fut stoppée net. Comme si elle était effrayée par le fait qu'un humain soit plus puissant et plus intimidant qu'elle.

" C'est pas bon pour l'ego, ça ... ", ajouta Gray pour luî même tandis qu'il écoutait Ananta tout en fixant la bestiole.

Sacrys, quand à lui, avait sauté dans le tas, dégainé son arme et foncé tête baissée - comme un idiot - vers une mort certaine. Tout du moins, c'est ce que Gray pensait au début, car il s'avéra très vite que Sacrys était d'uen grande rapidité et qu'il était assez agile. Il allait sans doute donner du fil à retordre à l'Elecanis. Et si l'Elecanis décidait de l'ignorer et se dirigeait vers le convoi ?

" Dexus, accélère le convoi. Venez m'aider et tirez sur mon grappin. "

Le chaîne s'envola et encercla un arbre de taille moyenne, probablement assez vieux. Gray, aidé par le charriot et, peut-être, par ceux qui y étaient, tira de toutes es forces sur l'arbre.

[ HRP : Si l'arbre part sans problème, Gray le balance en direction de Sacrys ( En lui disant de faire gaffe ) pour l'aider face à l'Elecanis. Si l'arbre vient difficilement, il le laisse au sol pour prévenir des fois que l'Elecanis ignore Sacrys. Si l'arbre vient pas, bah il a stoppé le convoi comme un con et a pété son grappin. ( Si le grappin casse, c'est aussi une option ) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Mar 5 Juil - 13:47

Tynelad Lyesen a effectué 1 lancé(s) d'un 1D6 (Image non renseignée.) :
1
Tynelad Lyesen a effectué 1 lancé(s) d'un 1D6 (Image non renseignée.) :
6
Ce dé n'est pas existant.
MES OREILLES !

Tynelad fut tétanisé un petit moment. Un tel cri ne pouvait pas le laisser indemne, lui qui avait toujours eu un mal fou à supporter le brouhaha. Le bruit lui faisait toujours un drôle d'effet, le stoppant et lui donnant envie de s'asseoir et d'attendre que tout passe. Il se retint pourtant, cligna des yeux et se reconcentra. Il fallait agir, même si il le faisait après tout le monde.
Une lumière rouge sortait faiblement de son sac, qu'il ouvrit, laissant la lumière aux yeux de tous un instant. L'Elecanis devait occuper leur attention.
Il songea à la pierre. Avec la gravure présente dans dos du médaillon, Lyesen, il ne risquait pas d'être pris pour un voleur. La pierre était bien enfermée dedans... et puis bon, il n'avait pas à se reprocher une surbrillance.

Le voyageur plongea la main dans son sac et en sortit un morceau de viande. Petit, il avait songé à devenir végétarien, mais avait abandonné. La viande avait bon goût et, à moins de se nourrir sans cesse de légumineuses, il aurait vite subi des carences en fer, en vitamines... Un morceau était encore dans le sac, attendant d'être cuit à une étape de camping. Il l'avait emporté tantôt, afin d'être sûr de pouvoir se nourrir si il ne trouvait pas d'auberge ou se perdait.

Il pourrait l'attacher à une flèche, mais ce ne serait pas une bonne idée. Le morceau était trop imposant pour pouvoir être envoyé avec précision et il gâcherait des munitions. Alors, il se contenta de l'envoyer assez loin pour attirer l'attention de l'animal. Après tout, un Elecanis ne s'attaquait, en théorie, aux hommes que par faim. Par contre, avec Sacrys qui attaquait la bête et Gray qui faisait une étrange manœuvre, la bête pourrait riposter... malgré le cri qui lui avait fait peur.

Seul soucis : un morceau de cette taille ne retiendrait pas longtemps l'attention de l'animal. Il n'était gros que pour un humain, qui pouvait en faire un repas pour deux personnes. Et était un peu lourd, sans trop l'être.

Il fallait juste espérer que la bête apprécierait le sel utilisé pour le conserver. Encore que ca produirait un résultat intéressant si sa mâchoire présentait des blessures...


[HRP : Alors, si (1) la force est tiré... : Si 2, Tynelad lance le steak juste devant le charriot. Manque de force soudain. Sinon, il est lancé assez loin.

Si (2) la métamorphose : Citrouille : 2, le morceau devient une citrouille énorme. Sinon, rien ne se passe.
Bestialité : Si 2, Tynelad devient un chat doté de la parole jusqu’à la fin de la mission. Sinon, il se transforme en loup jusqu’à la fin du combat.

Si (3) Météo : 2 au "Je veux du soleil", il se met à faire trèèèès chaud.

Si (4) végétal : 2 : Des fleurs poussent devant le convoi... Sinon, des fleurs avec beaucoup d'épines poussent sous l'Elecanis.
Si epines, au 2, Tynelad va avoir mal. Sinon, si on le touche, ca va faire mal.

Si (5) Lumière, si 2 : Tout le monde est ébloui. Sinon, l'Elecanis est ébloui.

Si (6) Vitesse : Si 2, Tynelad va très lentement, sinon, il va plus vite.


Le morceau de viande devrait normalement aller assez loin. Quoique ?]


Dernière édition par Tynelad Lyesen le Mar 5 Juil - 13:49, édité 1 fois (Raison : Edit pour faire fonctionner les dés. Pour le dernier d6 : 1 = impair, 2 = pair.)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Gray Spades



Messages : 17
Date d'inscription : 04/03/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Saphir vert : Force
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 22 Juil - 19:40

Bon, j'en ai marre d'attendre vos réponses, que cous ayez une vie, je veux bien, mais quand vous êtes là, vous ne répondez pas et je ne vois pas de post dans " Absences".

Je me retire de la quête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Raven Aryus
chrysalide


Messages : 62
Date d'inscription : 23/12/2010
Localisation : Partout !

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Diamant Incolore [Glace]
Niveau: 4

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 22 Juil - 20:30

Bon, écoute Gray, je viens de passer une semaine à encadrer des enfants, sans rentrer chez moi. Jusqu'à preuve du contraire, IRL passe avant le rp, et je comptais répondre ce week-end à cette quête. Tu veux partir ? Ok, mais épargne-nous tes remarques désobligeantes.

Ceci est un message de modération. Si vous souhaitez réagir, merci de le faire par Mp où par Chat Box.




Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Ven 22 Juil - 20:55

Je me permets de citer cette nouvelle partie du règlement, justement adaptée.

Citation :
- Une quête abandonnée vous vaudra une division par quatre des comptes de lignes sur vos trois RP terminés suivant l'abandon, sauf justification de l'absence définitive du membre avec lequel vous jouiez. Si une quête est faite à plus de deux membres, elle ne peut être considérée comme close qu'une fois que tous les partis (PNJ compris) ont donné leur accord pour l'annuler, la sanction n'aura alors pas lieu d'être.

- Un abandon de RP vaudra un non compte des lignes pour le RP en question et pour la part qui abandonne le RP, cela vaut également pour une quête. Un Rp est considéré comme abandonné dans les règles uniquement quand les deux partis (ou trois, ou quatre) donnent leur accord par MP ou à la suite du rp en question.

Ces règles ne sont là que pour vous encourager à vous montrer non seulement patients mais aussi raisonnables, ne prenez pas trois rps à la fois si vous savez que vous ne pouvez pas les tenir.

Je me permettrai d'ajouter que Raven a non seulement beaucoup de travail, mais qu'en plus de cela il s'est jusqu'à présent tenu à jour, et que contrairement à d'autres que je ne montrerai pas du doigt n'est-ce pas, il ne fait pas de promesse qu'il ne peut pas tenir. Il nous avait expliqué en ta présence, en chair et en os en plus, qu'il travaillait au retour de la Japan Expo, et qu'il serait donc indisponible. Ainsi, tu peux faire ton choix. Retire-toi ou reste, mais dans un cas où l'autre, soit gentil de ne pas rejeter la faute de ton propre manque de tolérance sur les autres.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Leopoldine Euphorie



Messages : 5
Date d'inscription : 02/04/2011

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Dim 31 Juil - 13:59

Le hurlement résonna, puissant, sauvage, et atteint L'Elecanis de plein fouet, qui pila net, une mimique stupéfaite sur le visage. Déjà qu'il n'avait pas beaucoup de prédateurs suffisamment puissant pour oser s'attaquer à lui, c'était la première fois que quelqu'un réussissait à crier plus fort que lui. Surtout quand il s'agissait d'un être aussi chétif et malingre que l'était la Reine d'Az-Mary. Cependant, au vu de la corpulence de son adversaire, il se dit rapidement qu'il n'avait rien à craindre. Aussi il essaya de foncer, mais un écharde lui entama le pied. Enfin...pour lui, c'était une écharde, mais il s'agissait d'un coup d'épée d'une puissance suffisante pour blesser sérieusement, si ce n'est pas couper, la jambe d'un homme.
L'Elecanis regarda d'un air énervé l'individu qui lui faisait ainsi perdre son temps. Un homme au chapeau. Ce fut tous ce qu'il eu le temps de voir avant de lui envoyer une féroce décharge électrique en se servant de sa queue comme d'un viseur. Sacrys fut projeté dans les airs, au dessus du convoi, mais alors qu'il passait au dessus, une myriade de fils le saisirent, et le ramenèrent de manière assez...brutale sur le sommet du chariot.
Dexus laissa échapper un « C'était bien tenté », avant de redescendre, à côté de Gray, qui venait de faire une sacré boulette. Sa chaîne venait d'encercler un arbre, c'était bien, mais la vitesse du chariot était telle qu'il venait de se faire entraîner en avait, tombant du chariot. Dexus ne pouvait faire qu'une chose pour lui.
Il refit apparaître ses fils, saisit Gray, et d'abord en leur donnant du mou, puis en tendant les fils à leurs maximum, projeta le Biolide en l'air. Très haut. Il atterrirait probablement très loin du convoi, mais au vu de sa capacité, il survivrait sans aucun problème. Ensuite, venait le tour de Tynelad, qui venait faire preuve d'idiotie, en effet ,un morceau de cette taille ne le retarderait pas longtemps.
Pour être exact, la bête de foudre happa le morceau, et sans même ralentir, le déglutit et l'avala d'un coup. Si Tynelad avait pris la peine d'enduire d'un produit comme un somnifère son morceau de viande, la manoeuvre aurait pu être efficace. Au lieu de quoi elle n'eut aucun effet.

Et ce ne fut pas Dexus, mais Ananta qui réagit. Elle aussi en avait marre, de Tynelad qui ne parvenait pas à se rendre utile. C'est pour quoi, et d'un formidable coup de pied aux fesses, Ananta le projeta hors du convoi, suffisamment loin pour que l'Elecanis ne s'intéresse pas à lui. En tout cas, il ne devait plus rester ici, sinon il finirait par faire une bourde qui mettrait en danger tous les membres du convoi.
Dexus de son côté, fouilla dans son sac, et en sortit un petit oiseau mécanique, auquel il accrocha un message, puis il tendit un unique fil entre lui et la machine. Aussitôt, l'oiseau déploya ses ailes de bois et s'envola, dans la direction désirée par Dexus. Ils allaient avoir besoin de renfort, sinon ils ne finiraient pas la quête.

L'Elecanis, toutefois un peu handicapé par sa blessure légère à la jambe, se redressa et poursuivit la poursuite. Dexus reprit les rênes, et les fit claquer une fois de plus. Avec deux personnes en moins, le chariot pouvait aller un peu plus vite.
Cependant, Ananta se redressa, et se placa à l'arrière du convoi, paumes écartées.

(Pour le prochain post, c'est à dire pour la seconde partie du challenge, je vous invite à utiliser Ananta. Mettez vous d'accord sur qui l'utilisera).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Lun 18 Juin - 17:31

    Tout s'était enchaîné très vite. Elle avait à peine eu le temps de se remettre de son cri que Sacrys manquait de se faire dévorer, Dexus sauvait sa peau, éjectait Gray et affichait un air proche du blasé intégral. Ananta n'était pas restée en marge, elle avait proprement et simplement éjecté Tynelad du fourgon, si bien que la reine se serait indignée si elle n'avait pas été en mission. Un devoir était un devoir, et celui d'apporter les pierres en l'état jusqu'à Jeyna était primordial. L'Elecanis avait été ralenti par son initiative, et blessé à la jambe par le nécrolide de la rapidité. Elle qui avait participé à la chute d'un tyran et visité des contrées hostiles des années durant était toujours blanche de peur face à un monstre pareil.

    Comment Kalei et Naïa avaient-ils pu laisser croître et vivre une créature de cette taille ? C'était démentiel. Le règne de Zacchary n'avait fait qu'amplifier leur puissance, puisque pendant la prohibition des pierres, seules les citrines de foudre fonctionnaient à plein régimes. Des pierres d'électricité. Ses pierres. La reine se flagella mentalement pour se laisser égarer. Si elle ne prenait pas gare, ils seraient forcés de laisser le fourgon à la bête, et elle n'avait pas envie du tout de voir à quoi ressemblait un Elecanis nourri aux cristaux de pouvoir.

    Alors, elle fit ce qu'elle avait toujours entendu dans les livres de légende. Elle ouvrit le coffre aux cristaux. Sa mère n'était pas morte assassinée purement et simplement comme avaient voulu le faire croire les partisans de Zacchary, elle s'était défendue. Acculée dans la salle des cristaux, elle avait puisé de la force dans tout ce qu'elle avait trouvé, annihilant plusieurs vagues de gardes, avant de trépasser d'une lance en plein cœur. Elle avait défendu ses enfants, l'avait envoyée, elle, sur Terre puis était revenue chercher son fils. En vain.

    La reine de Jeyna planta sa main au centre des pierres, et frissonna de l'élan de puissance qui parcourut son corps. C'était dangereux, très dangereux, mais elle devait tenter le tout pour le tout.

    "Que Lamya me protège."

    Aspirant la lumière autours d'elle, la reine se mit à luire telle une luciole sous amplificateur, et envoya un boost en direction des pierres, qui se mirent à vibrer violemment. Katia se cramponna au chariot, ferma les yeux et trembla de la tête aux pieds lorsque le boost lui revint par atténuation. Si on pouvait appeler atténuation la puissance de la lumière réunie dans plus d'une dizaine de pierres. La reine plissa les yeux pour ne pas s'évanouir sous la magie qui parcourait tout son être, et se rapprocha du bord du chariot droite comme un i.

    "Je voulais garder ça pour plus tard. Espérons que la lumière sera avec nous."

    Elle plaça ses mains paume contre paume, écarta les doigts et cessa de respirer.

    "Boum."

    Un rayon lumineux fin comme un fil à coudre se peignit entre elle et le colosse. Puis, alors qu'elle semblait rayonner plus fort, il s'épaissit, et partit dans une déflagration assourdissante. Epais de près de trente centimètres, un flash de lumière pure et brûlante traversa l'air, déformant la vision sous l'effet de la chaleur. Cela sembla durer un siècle, et pourtant seules quelques secondes s'étaient écoulées.

    La reine entendit le chien géant émettre un grondement qu'elle ne savait rageur ou douloureux. Elle tomba sur le séant, et ravala son pouvoir en quatrième vitesse, cessant de luire dans la seconde, puis se mit à crier.

    "Ananta, profitez-en pour riposter !"

    Rien ne valait un travail d'équipe efficace. Elle n'allait pas jouer le feu de détresse éternellement.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]   Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête : Transport de Fond. [Tynelad Katia Sacrys Gray]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Dedicated transport
» Valise de transport pour figurines
» Transport de....Kopter !!!
» LE DIX COUPS DU PRESIDENT ?POLITIQUE PAS ! FOND ,FORME ,STYLE PAS!
» [Transport] Planeur IGA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp :: Anciens événements ou quêtes.-
Sauter vers: