Partagez | 
 

 Dehvi Murha, sauvagement égoïste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dehvi Murha



Messages : 7
Date d'inscription : 06/02/2011
Age : 24

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Lapis Lazuli, Voix
Niveau: 1

MessageSujet: Dehvi Murha, sauvagement égoïste   Ven 24 Aoû - 0:32

"Pour savoir si un arbre est creux, frappe-lui dessus. Pour un humain ? Ben, c'est pareil."

Dehvi Murha



Carte d'identité


Age : 34 ans
Lieu de Naissance : Heatpolis
Surnom : La Bête

Cristal


Nom + couleur - Rubis
Pouvoir - Tribestialité : Dehvi est capable d'avoir les attributs de trois animaux distincts. Le loup, l'aigle et le singe. Son affinité avec le loup lui permet de marcher très vite, de se déplacer avec agilité, d'avoir une ouïe plus fine et, à très haut niveau, de bondir et se déplacer plus vite que tout homme. Celle avec l'aigle augmenter sa vision, et lui permettra plus tard de voler, tout en améliorant sa précision. C'est l'animal le moins développé. L'affinité avec le singe lui permet de grimper avec plus de simplicité dans les arbres, et lui donne un attribut animal majoritaire, qui lui permet de paraître comme un "alpha" face à presque toute créature à haut niveau. Le loup chez lui, qui est pour le moment la créature la plus développée, lui donne des instincts primaires très forts. Se reproduire. Manger. Tuer.

Description physique


Dehvi n'est pas le genre de personne qui passe inaperçue. Ceux qui l'ont rencontré s'accordent sur un point : il se dégage de lui une sorte d'aura, une bestialité à peine contenue qui met extrêmement mal à l'aise. Est-ce à cause de son regard, rouge, qui vous toise sans vergogne ? A cause de ses cicatrices de combat, nombreuses, dont une au visage. Ou bien à cause de ses tatouages tribaux, appliqués même sur le visage ? De ses cheveux noirs bleutés, qui tombent de manière anarchiques lorsqu'ils ne sont pas noués ?

Personne ne réussit à identifier ce malaise. Dehvi pousse au vice. Les femmes se pâment devant lui, ou ne restent jamais insensibles bien longtemps. Et, lorsqu'elles pensent lui être indifférentes, elles agissent comme en confrontation. Comme des animaux défendant le territoire de leur cœur. Car oui, Dehvi dégage une animalité constante, même habillé. Il se vêt de rouge, lorsqu'il pense à se vêtir. Seul son collier inhibiteur, solidement scellé autours de son cou, reste accroché lorsqu'il décide de vivre nu. Oui. Cela lui arrive souvent, lorsqu'il est à Naïa. Là-bas les physes et autres tribus lui ont appris qu'un être est pur s'il n'est pas taché par des tissus, ou des manières. Brut, écorché, franc et au regard méchant, cruel, et pourtant... si naturel. Dehvi est une ode à cet instinct primal qui sommeille en nous. Mais il n'est pas toujours séduisant.

C'est d'ailleurs là tout son problème. Colérique, Dehvi peut transformer son visage en masque de laideur aussi simplement qu'il relève un défi. Lorsqu'il rit, il le fait très fort, et parfois même dans un léger rugissement. Sa voix. Parlons-en de sa voix. Arrogante et sauvage, grave et forte. Un concurrent direct du plus macho des habitants de son pays natal.

Ses sourcils se froncent souvent, son visage fou laisse apparaître des dents blanches, dont certaines taillées en pointes. C'est en effet plus pratique pour déchiqueter de la nourriture à même la carcasse. Car, oui, Dehvi est un chasseur véritable, qui abat ses cerfs à mains nues et aux crocs... lorsqu'il n'utilise par sa vieille épée longue. Il la porte dans le dos, nonchalamment accrochée en travers, et pourtant terriblement lourde.

Dehvi est, sommes toutes, celui que vous fuirez en passant sur le trottoir d'en face... tout en ne pouvant vous empêcher de lui jeter quelque regard.

Description mentale


Dehvi est, clairement, le genre de personne à détester se laisser marcher sur les pieds. Défiant toute autorité, il n'accepte d'autres ordre que ceux qui vont dans le sens de sa pensée. S'il lui est arrivé au cours de sa vie de devoir obéir, il l'a fait uniquement dans son propre intérêt. Opportuniste avec les forts, écrasant avec les faibles, c'est le genre de personne détestable qui réussira toujours à se mettre les salauds de sa trempe dans la poche. Ayant vécu beaucoup, Dehvi pense avoir une connaissance de la vie plus large que celle d'un citoyen lambda. Et effectivement, un être humain quelconque ne pourrait survivre plus d'une semaine en pleine forêt. Dehvi en revanche ne pourrait avoir cette espérance de vie en société.

Renfermé et difficile d'accès, rares sont ses amis. Ils logent dans les arbres touffus de la forêt sacrée de NaÏa, ou sur les flancs escarpés de Heatpolis. Butal et possessif, Dehvi a tendance à négocier avec ses poings. Chaque visite sur l'état-volcan est source d'une nouvelle bagarre qu'il réglait jusqu'alors dans le sang. Après un petit exil de retour aux sources, il a appris à contenir un peu plus de colère. Pas totalement dérangé, Dehvi sait quitter le lieu d'une baston en faisant le moins de morts possibles. Gare en revanche à la première créature comestible qui rencontrera son chemin.

Amateur de femmes, il n'a jamais manqué de charmes ni de dames. Mais, Dehvi a un certain problème de propriété. C'est à dire qu'il ne trouve personne plus intéressant qu'une femme mariée, ou une vierge promise au mariage. Les jeunes femmes libres d'esprit et de coeur sont un menu fretin qu'il considère, tout au plus, comme un outil compulsif de temps en temps. Il y a une raison bien simple à cela : il n'a jamais, non jamais, rencontré une fille qui fasse chavirer son coeur animal. Il y a bien quelques néréides de la rivière qui ont failli le faire se noyer, mais ce n'est pas la même chose.

Solitaire, mais aussi très seul, Dehvi rechigne à aller vers les autres. Il le fait par provocation, ou lorsqu'il se sent à l'aise après une dizaine de pintes. Robuste de nature, il est très difficile à saouler et a des pulsions de violence extrême lorsque l'alcool lui fait tourner la tête. Ce qui se termina plusieurs fois par une journée de dégrisement forcé et un bon coup sur la tête.

Dehvi a quelques faiblesses mentales. Il ne supporte pas de ne pas être "en haut de la chaîne alimentaire" comme il dit. Autrement dit de devoir s'incliner face à quelqu'un ou quelque chose. Il a également une peur bleue du Clergé de Thalatta. Peut-être parce qu'ils possèdent un chant capable de contrôler des animaux monstrueux, et qu'il sait que sa pierre est maîtrisable par un tel chant. Enfin, Dehvi déteste les entraves qu'il porte autours du cou. Celles-ci mêmes que Zacharry scella lui-même après qu'il ait tué un homme sans son autorisation, enserrant sa puissance dans un étau qui l'a fait régresser de quelques niveaux de maîtrise.

Histoire





Derrière l'écran


Âge :
Seras-tu actif, combien de temps consacreras-tu au forum ?
Où as-tu trouvé le forum ? (Moteur de recherche/partenariat/bouche à oreille...)
A première vue, que penses-tu de ce forum ?
As-tu lu le règlement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Dehvi Murha, sauvagement égoïste
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le comptoir

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens journaux de bords et présentations. :: Anciennes présentations-
Sauter vers: