Partagez | 
 

 Feu Richard Stanford ...COMMENT CA FEU ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Feu Richard Stanford ...COMMENT CA FEU ?   Jeu 23 Déc - 21:20

Partie I : Votre personnage
Identité :

Nom : Stanford
Prénom : Richard
Âge : 22
Lieu de Naissance : Sao Monstro


Sa pierre :

Nom : Rubis
Pouvoir détaillé: La lave et le magma. Un pouvoir aussi puissant que délicat. Richard peut chauffer la plupart des minéraux simples qu'il touche jusqu'à les liquéfier pour manipuler la matière en fusion par la suite (son corps n'en craint pas le contact ni la chaleur). Si la croute terrestre le permet, il est capable de faire surgir des jets de magma ou sinon de simples flaques. Son corps est capable de prendre la forme de la roche en fusion mais jamais jusqu'à aller jusqu'à se liquéfier. Il maîtrise relativement bien son pouvoir mais un peu moins les incendies qui en résulte.

En quelques lignes :

Description physique :
Richard a un beau corps et il le sait. Il est plus grand que la moyenne, une musculature généreuse mais proportionnée, quelques tatouages ici et là soulignent des pectoraux carrés, des trapèze bien dessinés et une série de tablettes impeccables, le tout sous une peau à peine bronzée. Oui, son pouvoir lui permet visiblement de garder la forme sans trop d'effort, mais il aime jouer aussi de ses yeux en amande couleur azure et d'une longue chevelure, pourtant naturelle, d'un carmin profond. Vous remarquerez quelque cicatrices ici et là, mais volontairement et soigneusement cautérisées par pur souci esthétique.
Du coté du visage, une mâchoire assez carrée, des lèvres plutôt charnue avec un long nez fin et pointu. Dans l'ensemble, Richard possède cette apparence du loubard blasé et provoquant qu'il aime provoquer. Ce sera pour cette raison et PAS DU TOUT par arrogance qu'il sortira la plupart du temps torse nu, bas du corps souvent couvert d'un pantalon plus ou moins bouffant.

Description mentale :
Il serait simple de décrire Richard en quelques mots, mais voyons ça de plus prêt. Il est avant tout opportuniste et relativement égoïste, chaque chose sur laquelle il pose son regard dispose forcement d'un intérêt pour sa personne, matériel de préférence. Extrêmement irritable mais bon vivant, Richard soutient d'ailleurs qu'un esprit sain repose sur des plaisirs simples tel que le sexe, la bagarre ou la sieste. Son opportunisme va donc chercher jusque dans sa version du bien ou du mal. Bien qu'il dispose d'une très haute estime de lui même, il n'hésite pas à se remettre en question quand les choses se compliquent trop. Son arrogance est, si on peut le dire, autant un pois qu'une qualité. En effet il ne reviendra jamais sur ses engagements et sous prétexte de la tranquillité de son environnement, il ira souvent protéger et aider les autres. Pour certains, Richard est un rebelle hypocrite qui ne s'assume pas, pour d'autre un protecteur au sacré caractère. Pour lui-même, il est et sera "un type cool qui choisit sa voie où il veut quand il veut"


Son histoire :

Richard est née à Heatpolis, fils unique de deux honnêtes bijoutiers, il reçut l'éducation saine d'un enfant aimé au sein de sa famille. Le commerce florissant de la ville en raison des pierres transforma rapidement la petite bourgade de montagne en véritable ville/monument à la gloire des pouvoirs de chacun. La famille royale venait couramment, en raison de l'explosion démographique et d'influence de cette ville. A la suite du remplacement du roi, les lois changèrent et le flux ne fut plus le même à Heatpolis. Le commerce des cristaux fut surveillé pour ne pas dire interdit. Le père de Richard prit les armes à sa manière et encouragea le commerce clandestin d'un pouvoir qu'il jugeait libre à chacun.Pouvoir qu'il encouragea chez son fils, disposant d'un potentiel certain selon ses dires. C'est pourquoi il prit soin d'appliqué une série de tatouages incrusté de rubis sur le corps de son fils, ce qui développerait naturellement ses pouvoirs. Le mouvement fut de courte durée et en punition, Richard fut retiré à sa famille, placé en tant que garçon de compagnie auprès du jeune fils, Jonathan. Mais ce ne fut qu'un argument du roi pour garder à l'oeil un outil au potentiel redoutable.

Pendant plusieurs années, le fils de l'artisan supportait les caprices d'un jeune prince. Cela forgea son caractère, de supporté les jérémiade et brusquerie d'un être soi-disant parfait. Au bout d'un très long moment, Richard comprit enfin. Au fond de cette douleur de tout les jours s'en cachait une autre, bien plus muette et lancinante. Celle de la solitude, cette souffrance qu'ils partageaient ensemble, mais que le jeune prince lui rejetait car il venait de l'extérieur et d'une famille aimante et soudée. Il Fallait dire que le roi était visible difficilement plus d'une fois par semaine, et à peine quelque minute. Chose qui ne s'arrangeait pas avec l'installation toujours plus sûr d'une résistance du royaume contre l'autorité actuelle. Oui, les choses se savent vite et facilement au cœur du château. De son coté après sa découverte sur l'état mental de Jonathan, Richard tenta chaque jour de l'approcher et de l'appréhender dans sa fureur muette, mais rien n'y fit et la masse de travail grandissante au fur et à mesure des caprices n'arrangeait pas les choses.

Alors que Richard s'évadait avec plaisir en dehors du château pour aller chercher du bois (en plein été), il profita de la promenade à l'occasion de ses sortie que se faisait de plus en plus rare. En chemin, il croisa et suivit discrètement un groupement d'homme a l'air suspect avant d'assister de loin à une véritable réunion de la résistance. C'est donc livide et pensif que Richard rentra au château avec son maigre cageot sous le bras.
Il est toujours assez particulier de voir de soi même une réalité chaque jour contée chez soi. La résistance existait ! Et ils étaient nombreux ! Sur le coup, Richard avait pris peur et s'était contenté de rentrer en suivant les ordres. Mais il se jura qu'il rejoindrait la résistance à la prochaine occasion. Il comprit qu'il avait eu raison d'espérer avoir le droit de choisir sa destiné. Et en plus que ce jour approchait à grand pas ! Jonathan fut intrigué dans les jours qui suivirent par la vigueur toute nouvelle de son serviteur, mais il n'eut pas le temps d'en connaitre la raison. Le château fut prit d'assaut. Malgré la réussite de l'intrusion des rebelles, la famille royale s'échappa, laissant Richard qui exécuta sa fraiche ambition. Il allait contrôler sa vie et aider les autres à pouvoir le faire. Et pour cela, son pouvoir, bridé pendant tout ce temps, allait enfin s'exprimer...dommage pour certains...

Une fois libéré, un minimum de fréquentation lui était possible et Richard profitait de la compagnie de nouvelles et charmantes connaissances. Jules et Luc, deux jumeaux perturbateurs de première catégorie, peut être plus dur encore à supporter que lui-même. Juliette, l'inauguration du charme féminin pour lui, mais ce n'était rien à coté de la douce Katia. Cette dernière disposait d'une douceur et d'une innocence qui le troublait et l'apaisait à la fois. Cette réaction l'obligea à s'habituer très rapidement à la petite bande. Petit détail, le pouvoir que Richard considérait comme un secret n'en était pas un avec eux, étant donné qu'ils avaient au moins ça en commun. Il apprit aussi l'existence des "Six" et que c'était entre autre ce qui regroupait. Richard connaissait déjà ses compagnons mais pas le dernier membre.Pendant l'un de ces instants ensemble qui l'aidait à supporter sa nouvelle vie courante, ils furent attaqué par une créature non identifiée. Le combat fut long et ce fut avec plaisir que le garçon testa enfin ses premières bottes. Le monstre semblait bizarrement s'acharner sur Katia, mais fut aussi la raison de la résistance qu'il rencontra. A la suite de quoi il découvrit ce qu'il était advenu de son maître: un misérable pantin tentant d'assassiner sa propre sœur. Voila donc le dernier des Six. Suite à ça, un combat acharné s'engagea contre un certain Zacchary. La suite des évènements, Richard préfère les effacer de sa mémoire.Mais tout ce qu'il y'a à retenir, c'est que Zacchary a été vaincu de justesse et qu'en plus de ça, Katia était visiblement à protéger coute que coute. Mais rester à ses cotés ...quel est le problème ?


Partie II : A propos de vous

Prénom ou Surnom : Mexas
Âge : 22, non ce n'est pas drôle
Quelques mots sur vous ? Parfois grincheux, souvent Otaku et tout le temps curieux
Que pensez-vous du forum ? Des remarques à faire (rapidement) ? La déco et le contexte son impec' et la créatrice me plait Twisted Evil
Votre présence sur 7 : 3
Avez-vous lu le règlement ?
CODE VALIDE PAR KATIA
Les codes sont là mais il aurait suffi de les mettre dans l'ordre ^^"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Feu Richard Stanford ...COMMENT CA FEU ?   Ven 24 Déc - 3:36

Honnêtement qu'est-ce que je peux redire à ceci ? Rolling Eyes
Soit le bienvenu Richard, je te valide volontiers ^^



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Feu Richard Stanford ...COMMENT CA FEU ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Comment contrer un mumak?
» comment peindre des orientaux
» Annabuses, ou comment réussir son exam... , de A. Lasornette
» Comment mener la lutte contre la corruption en Haïti ?
» Comment créer sa nouvelle équipe ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens journaux de bords et présentations. :: Anciennes présentations-
Sauter vers: