Partagez | 
 

 Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Ven 24 Déc - 6:17

Les oiseaux de mers criaient mais n'arrivaient pas à couvrir le bruit du port. Les marins hurlaient des ordres et chargeaient, déchargeaient des caisses. Les tenanciers braillaient et saluaient les passants, imitant les tonitruants marchands de poissons et de souvenir le long des quais. Un déluge incroyables et ininterrompu de brouhaha remplissaient le port Nautilus, on aurait à peine pu tenir une discussion tranquillement, sauf qu'un hurlement se fit entendre par dessus les autres dans le quartier des bars. Le nez relevé, les cheveux au vent, droit comme un piquet, Richard traçait sa course en balançant méthodiquement les bras.

"Reviens gamin ! C'est la dernière fois que tu me fais ce coup !"
Un énorme tenancier reversa une rangée de tonneaux en prennant l'angle à son tour. Il soufflait sous sa grosse moustache noire et son crâne dégarni semblait assez lourd pour le pencher en avant et lui donner un semblant d'élan.
"Vous en faites toute un fromage à chaque fois, mais vous savez bien que je n'y suis pour rien !"
Richard se tourna et leva les paumes vers le ciel en voulant paraître convainquant. Raté. Il lui aurait bien fait son affaire mais il ne tabasse pas les innocents. En effet, le jeune homme a la manie de chauffer ce qu'il a entre les doigts quand il se perd au fond de sa tasse.

"On sais tous que tu peux chauffer mes ustensiles mais c'est pas pour ça que tu dois envoyer tout mes employés chez le docteur ! Qui va faire ma vaisselle maintenant hein !?!"
Voilà, qu'est ce qu'on vous disait ? Il faut croire qu'on est considéré comme un criminel après ça.

Le jeune garçon serait bien resté à négocier son innocence si une pinte encore pleine de mousse n'avait pas volé au dessus de sa tête. On entendit un stand s'écrouler derrière et un commerçant pester son mécontentement. Eviter les pintes pour faire la vaisselle d'un malabar grognon suivit de l'étiquette de parfait bouc émissaire pour les accident autour, merci bien !
"Pas étonnant que tes employés prennent des congés, vu le temps qu'ils mettent à te polir le crâne !"

Richard lui tira la langue et s'engouffra dans une rue pleine de foule, les cris de rage étouffé derrière lui s'étouffaient dans le son de la ville. Le jeune garçon imitait un mouvement de brasse pour se hisser dans le contre courant de la foule.
"Place ! Place ! P...Princesse ?"
Aucun doute. Richard l'avait remarqué en tournant la tête dans une ruelle voisine et bien éclairée. A moins de quelques mètres, se tenait, blanche, pure, innocente et lumineuse, Katia était là, en ville ! Au milieu de tout ce monde !
Peu importe la raison de sa présence, il devait la rejoindre au plus vite. Mais la foule le ralentissait et il ne put que l'observer en même temps qu'il se hissait doucement jusqu'au trottoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Ven 24 Déc - 12:02


    Katia étouffa un petit bâillement dans le creux de sa main. Elle avait dû se lever très tôt ce matin-là et avait veillé jusque tard dans la nuit avec Jonathan et leur conseiller sur la gestion des ressources pour l'an prochain et les projets de construction de routes et d'une route aérienne. Ce n'était pas un sujet qui la lassait, bien au contraire elle se délectait d'avoir un tel pouvoir sur un Royaume, malgré, tout, lorsqu'elle voyait la mine attentive de Jonathan et des autres qui corrigeaient, nuançaient, redirigeaient ses idées brutes pour les replacer et les reformer dans le contexte. Elle avait une chose qu'ils n'avaient pas : l'expérience de la planète Terre, et toutes les leçons qu'il y avait à tirer des erreurs des autres Hommes. Az-Mary en était resté à un développement proche du Moyen-Âge et d"un autre côté ils possédaient une technologie magique que jamais les Hommes ne pourraient même espérer obtenir. Les Az-Mariens avaient cette force qu'est la religion en des personnes dont on possède les traces.

    Les futures mariées priaient Arya première épouse de Kalei, à qui on demandait de l'aide pour la maladie. Titan était craint et vénéré, on le priait pour ne pas avoir de malheurs pendant l'année. Naïa était dans le cœur de chacun et crainte pour le conflit qu'elle avait créé de son existence. Seule Lamya... n'était pas vraiment adorée. On avait encore du mal à comprendre qui elle avait été du fait de sa très courte existence. Pourtant une Catéhdrale lui était érigée au centre de Jeyna, et c'était de là que venait Katia. Elle s'était rendue au petit matin sur les bancs de la cathédrale sans prêtre toujours ouverte pour ceux qui souhaitaient se recueillir et avait passé plusieurs heures à contempler le vitrail du Tout. Ce faisant, elle avait remis en question tout ce qu'elle savait, passer sur les bancs de la Cathédrale lui donnait du détachement et matière à penser. Elle avait fini par se lever lorsqu'elle avait entendu des pas entrer avec des voix de garçons turbulents.

    En voyant la reine se lever, ils s'étaient enfuis, laissant tomber un pétard qui explosa dans un bruit qui la fit sursauter. Apaisée, Katia sortit du bâtiment et se joignit à la foule avec un sourire, distribuant les bonjours et les salut aux passants qui la reconnaissaient. C'était jour de marché, et elle faisait le tour des échoppes pour profiter également de son Royaume enfin en paix. Des télékinésistes jonglaient avec des sabres par le mental. Un "autre œil" faisait la voyance à une jeune fille qui doutait sur le bon garçon. Un peu plus loin un homme faisait le clown et son compagnon le mimiquait, aplati contre le mur. En passant, Katia s'arrêta sur le stand et rit de bon coeur, étirant ses lèvres d'un sourire lorsque la feuille de papier humaine lui fit un sourire. C'était une bonne matinée... enfin...

    "Place ! Place ! P...Princesse ?"

    Katia tourna la tête vers la gauche et fronça les sourcils. Il n'y avait pas énormément de monde qui l'appelait de cette façon. En fait, il n'y avait qu'une seule et unique personne qui pouvait crier son surnom de cette façon. La reine se hissa sur la pointe des pieds et aperçut au loin une chevelure flamboyante coursée par deux hommes. Où était encore allé se fourrer Richard? La jeune femme lui tourna le dos et recula pour monter sur un piédestal, en fait le pied d'un poteau magique, auquel elle s'accrocha afin de voir où il était. Un chef cuisinier lui courait derrière, furieux. A sa suite un autre homme avec un œil au beurre noir. La reine se passa une main sur le visage. Si le Royaume était en paix Richard à lui tout seul pouvait déclencher une guerre civile de par ses idioties. Elle le sentait approcher, pas uniquement par la vue, non, sa pierre s'affolait d'avoir un des six à ses côtés et luisait d'un éclat normal pour elle, inquiétant pour les passants. Elle attendit que Richard soit à quelques mètres puis commença à grimper au poteau. Lorsqu'il fut en dessous, trop obnubilé pour la voir, elle sauta dans un mouvement de foule et lui atterrit droit sur les épaules avant de chanceler et s'accrocher à la première chose qui lui passa sous les mains à savoir les cheveux du jeune homme et son collier.

    Cassée en deux, Katia laissa glisser ses jambes autours de la taille du garçon et s'accrocha du mieux qu'elle put avant de relâcher son cou, éclatant de rire devant l'incompréhension totale de la foule.

    "Ça faisait longtemps que je ne t'avais pas vu fuir quelque chose Richard..."

    Un sourire mutin étira son visage. Elle venait sans doute à moitié de l'étrangler mais cela l'amusait plus qu'autre chose.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 26 Déc - 23:20

"Garde ! GARDE ! Qu'on l'attrape ! Sale morveux !"
Sous un flot d'injures et de menace, Richard continuait son crawl à contre courant de la foule. Des grands mères, des religieux, des guerriers, des enfants. Tout ceux que se présentait à ses yeux subissait irrémédiablement le sort d'une main pressée sur le sommet de leurs crâne avant d'être tirée vigoureusement dans la foule. Richard, en tout saumon urbain que se respectait, commençait à ressentir la fatigue. La princesse était toute proche mais les deux olibrius gagnaient du terrain a cause du boucan qu'ils provoquaient, effrayant et écartant la foule.
A cette dernière vue, il accéléra la cadence, tirant sur ses bras douloureux et réorganisant ses pensées de son mieux.

"Place ! Princesse ! Place ! Princesse !"
Un éclaire blanc traversa la marée humaine. Toute magie qui soit dans ce monde, les règles de la physique subsistent telles que celle-ci: Tout objet projeté avec une certaine force est irrémédiablement stoppé par une autre. L'objet ? La reine d'Az-May. La force ? La motivation certainement comparable à un ressort géant. L'arrêt et la cause ? Le cou de Richard.
"Bleuargh ! Ravis de te revoir aussi princesse. Les salutations et les étreintes mortelles on reverra ça plus tard..."

Il desserra légèrement les bras royaux et passa sa main dans les cheveux de la reine avec un sourire avant de la refixer sur son dos d'un saut. Maintenant que ses yeux exorbités par le choc et que sa pomme d'adam se remettait plus ou moins en place, Richard percuta qu'il risquait de la plus grande personnalité du royaume à une bagarre de chiffonniers. Plus le temps de faire le pitre et de cavaler, il fallait prendre le large pour de bon. Richard se recoiffa en lançant un sourire insolent et ricana:
"Moi ? Fuir ? Rien d'autre qu'un exercice quotidien en compagnie de mes frères de jeux. Pas vrais les gars ! Bleubleubleu !"

Il fit un pied de nez et une série de bruits grossiers en direction des deux hurluberlus avant de s'enfuir dans la ruelle déjà plus fluide.
"Mer... ! Moi et ma grande gueule !"

Déjà au fond de l'étroit passage se profilaient les silhouettes de plusieurs marchands indignés, qui n'attendaient que cette occasion de mettre une rouste à Richard.
"J'ai cru comprendre que tu aimais les voyages princesse, un billet en première classe en express ça te dirais ?"
Déjà de chaque coté de la ruelle, des lueurs bleutées, verdâtres et jaunes commençait à scintiller, inondant les lieux d'un arc en ciel macabre.

"Comme je le disais, bienvenue au vol air Stanford, destination inconnue, soyez indulgents Mesdames et Messieurs, c'est mon premier vol."
Des yeux, du torse et enfin tout le corps de Richard scintilla doucement, s'imposant du couleurs vermillons et chaudes face aux feux follets venant des individus belliqueux. Le jeune homme grinça des dents dans un sourire forcé, retenant avec peine une jérémiade du fond de sa gorge.

"Et je n'ai VRAIMENT jamais essayé...
Son pied s'enflamma avant que la totalité de son mollet prit une teinte charbon. Il frappa le sol une fois, deux fois et ainsi de suite avec son membre magmatique, sa passagère sur le dos. La poussière rougeoya et la surface se craquela de chaleur.
"Allez viens, viens, viens ! HA c'est partit !"
Un gigantesque pilier de roche volcanique craquelant surgit et projeta Richard et Katia dans les airs. Très haut dans les airs.

"HAHA ! A plus les nazes ! Vous verriez vos têtes ! Fourmis que vous êtes, vous êtes déjà tout petits !"
Le garçons prit une positon plus confortable avant de lancer un oeil mitigé à sa partenaire.
"Hum...j'ai une double confidence à te faire, j'avoue qu'elles sont assez spontanées. La première, je suis aussi ravis qu'étonné de te croisé dans un lieu tel que le port Nautilus. La deuxième ? Heu.."
On aurait juré voir une goutte de sueur trahir un malaise chez lui.
"...j'ai prévus le départ mais..."
Il pointa le sol ,qui n'avait pas encore commencé à se rapprocher, du doigt avec un sourire maladroit.
"...j'ai pas prévu la descente..."

S'en suit après une déferlante d'expression sur le visage de Richard: Doute, légère angoisse, sérieuse inquiétude, visage décomposé et panique soudaine. Par la suite, ce fut le jeune garçon qui s'accrocha de toute sa virilité au corps de la reine d'Az Mary.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 26 Déc - 23:48


    Alors ça, c'était le pompon.

    Katia s'était laissée trimballée sur le dos de Richard, n'avait rien dit lorsqu'il avait commencé à courir. Elle avait même ri, perdue dans une tornade de cheveux châtains quand il s'était retrouvé dos au mur... enfin à la foule. Elle n'avait vraiment pas souvenir que les marchands d'Az-Mary avaient en si mauvaise estime Richard Stanford. A l'Auberge, ils avaient même une très haute opinion sur lui, mais il fallait avouer que depuis qu'il était un des participants à la chute de Zacchary il avait pris une tête si grosse qu'il était impossible de la lui éclater et qu'il en était devenu... absolument immature. Un peu désappointée par ce comportement, Katia fronça les sourcils lorsque son "sauveur" commença à taper du pied.

    "Non... Richard, c'est une mauvai...
    -HAHA ! A plus les nazes ! Vous verriez vos têtes ! Fourmis que vous êtes, vous êtes déjà tout petits !"

    L'air s'engouffra autours de sa tête avec une telle puissance qu'elle se recroquevilla sur son dos, broyant ses hanches de ses jambes entrelacées en poussant un hurlement aigu. L'explosion les laissa ainsi suspendus en l'air et elle regarda, mortifiée, la colonne magmatique rentrer dans un sol encore mouvant de chaleur dans un des quartiers les plus fréquentés de la capitale. Richard était totalement malade, immature, non c'était pire que ça, c'était une tête à beignes, un idiot, et quelle idée il avait eu là ! Il aurait pu la laisser faire, elle les aurait apaisés, non mais quel...

    "CRÉTIN !"

    La reine abattit son poing sur la tempe de l'un des Six, et écarquilla les yeux pour forcer son cerveau à réagir aux ondes qu'elle lui envoyait. D'un éclair violacé, son dos se mit à se convulser et en sortirent deux ailes immaculées qui la laissèrent en suspension, freinant sa course vers le sommet. Richard, lui, s'accrochait à elle en désespoir de cause. Allons bon, il n'avait quand même pas oublié comment se servir de ce qui faisait la force des six ? La reine refusa cependant de lui adresser la parole et se laissa lentement porter en rotation au dessus de la capitale. Ils avaient été projetés très haut, et il faudrait au minimum une dizaine de minutes si ce n'était plus pour qu'ils puissent atterrir sans problème majeur. Alors elle avait tout le temps de l'ignorer pour sa bêtise. Non mais !

    "Pas pour te vexer mais tu pèses ton poids en cailloux Richard, tu pourrais pas m'aider un peu ?"




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Lun 27 Déc - 18:48

La poisse, la guigne, le manque de pot, appelez le comme vous le voulez. Richard soupira en se frottant les yeux d'un air las, suspendu à Katia comme une chauve souris. Ce temps était si loin, cette époque où ils étaient les Six. Pour lui ce n'était plus grand chose malheureusement. Une belle époque où il savourait sa nouvelle liberté suivit d'une grande aventure. Mais depuis, il n'avait pas revu les autres et il avait un peu honte de lui. Déjà, dans le combat contre Zaccharie, il avait été un fardeau plus qu'autre chose. Il n'avait su raisonner Jonathan pendant tout ce temps. Et après tout ce temps où il n'a pu s'empêcher de faire le pitre pour prouver on ne sait quoi, il projetait la reine d'Az-Mary au septième ciel d'une façon qu'il aurait voulu différente...

Non il n'était pas question de malchance, on ne pouvait pas se voiler la face comme ça. Il étai bien question d'irresponsabilité, sans parler de réaction puéril. Il savourait une nouvelle vie sans connaîte le mode d'emploi, et comme à la seconde même, il faisait n'importe quoi en pensant que c'était la meilleur manière du moment qu'il l'avait fait.

La preuve en est, il était tellement emballé de revoir Katia qu'il voulait lui en mettre plein les yeux, et voila le résultat.
"Désolé..."
Lâcha-t-il en réponse aux réaction de la reine. Il aurait pu la trouver un peu trop sérieuse, mais elle n'avait pas tort. Le problème est que Richard s'extasiait toujours un peu trop devant un soupçon de liberté au point de la gâcher. Il soupira une nouvelle fois avant d'écarter les bras et de se laisser tomber. Il y'eut un éclat rouge et il revint à la hauteur de la reine, munie d'une paire d'ailes fantomatiques et de couleur rouge sang. Mais au lieu d'un magnifique Icare flamboyant au coté de la reine du royaume, on aurait plutôt dit un cupidon ivre et mélancolique.
Nouveau soupir.
"Encore pardon, ça fait un bail qu'on ne s'était pas vu et je me suis vraiment laissé emporté, qui plus est je ne voulais pas que tu me vois avec mon lot de soucis dans le quartier."

Le silence devint gênant et Richard décida de briser la glace. Il rangea ses bras ballant et sa tête de déprimé avant d'exécuter une deux figure devant Katia afin de se changer les idées. Les bras en avant et tourbillonnant à toute allure, il sentait peu à peu son poids sur le cœur se lever tout en réalisant la situation.

"C'est bon de te revoir Princesse, vraiment. "

Il prit une pause exagérément pensive à quelques centimètres du visage de la reine.
"Tu n'as pas changée en tout cas, j'espère que les autres non plus. Hum, si en fait, tu fais plus...femme !"
Il claqua dans les doigts avec un sourire à pleines dents.
"Tu as bien grandit sans trop changer Princesse, et c'est agréable à voir. Et encore désolé pour tout à l'heure."
Il frotta la bosse sur son crâne en grimaçant. Elle avait prit en punch aussi. Mais ça remettait les idées en place. Katia avait ce don aussi, inspirer la confiance et la rigueur en soi comme dans les autres, une sorte de foi. Pas étonnant qu'elle soit reine quand on y pense.
"Moi aussi j'ai pris de la bouteille comme tu vois, alors dis comment se passent les affaires du royaume ?"
Glissa-t-il comme si rien ne venait de se passer, tout en prenant une pause de dandy affalé dans les airs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Lun 27 Déc - 21:57


    Même si elle ne voulait pas se l'avouer, Katia était plutôt soulagée de voir Richard la lâcher. Elle avait pendant un bref instant eu peur qu'il n'ait tout oublié de sa puissance et qu'il soit devenu une sangsue inutile. Enfin, c'était surtout que cela ne ressemblait pas à la personne qui lui avait fait vivre pendant une année entière des aventures qu'elle n'aurait même pas pu imaginer créer elle-même. Mieux encore que tout cela, il s'excusait maintenant auprès d'elle pour ses agissements. Oh. Elle avait plusieurs fois été grisée par la puissance, lorsqu'elle avait pour la première fois combattu dans une bataille auprès des rebelles afin de prendre la forteresse de la Source. Elle avait adoré vivre le déchaînement des éléments lors de leurs entraînements, jouer de ses torrents de magma et apprivoiser petit à petit ce qui faisait de Richard l'unique personne qu'elle pouvait considéré comme un second frère : il était intense, vivant.

    Cette pensée lui effleura l'esprit lorsque son visage passa à quelques centimètres du sien, provoquant une bouffée de chaleur à la jeune femme qui détourna le regard pour ne plus soutenir ses yeux bleu clair. Tu fais plus femme. Si ce n'était pas un aveux de ce qu'il avait derrière la tête ce chaud-lapin alors elle ne répondait plus de sa couronne. La reine tenta d'ignorer son compagnon et replia ses ailes pour se laisser chuter de quelques mètres avant de faire une jolie cloche à l'unisson avec Richard qui jouait comme un gamin en tourbillonnant. S'il croyait l'impressionner comme ça !

    "Moi aussi j'ai pris de la bouteille comme tu vois, alors dis comment se passent les affaires du royaume ?"

    Un mince sourire vint orner les lèvres de Katia qui se laissa paresseusement porter par les courants aériens, rajustant sa position afin de bien se placer au dessus de la capitale. D'en haut cela n'était pas évident, mais ils semblaient avoir fait une jolie parabole de plusieurs dizaines de kilomètres. Et atterrir en dehors des frontières de Jeyna était délicat. Surtout en période de contrôle, à l'approche de la cérémonie des cristaux.

    "Elles se passent, tout simplement. Même si je n'aurais jamais pu imaginer qu'il y ait tant de problèmes alors que Az-Mary en est resté à l'âge médiéval. Enfin il n'y a pas de problèmes de pollution, de guerre de territoires, d'argent, de trafic d'armes mais... de bandits, de vols, de conflits de voisinage, de cérémonies religieuses, parfois j'ai un peu de mal à tout suivre."

    Sa Majesté baissa le visage et écarta les bras pour planer à l'horizontale, fouillant du regard la foule amassée autours de la zone encore fumante d'où ils avaient été projetés. Des gardes royaux tenaient en respect certains curieux mais le souffle chaud avait été tel qu'il avait affolé une bonne partie de la population dans les ruelles.

    "Je pensais organiser un tournois. Les tensions montent en ce moment, ce serait l'occasion pour tout le monde de lever le pied, et pour nous six de pratiquer un peu, qu'est-ce que tu en dis?"

    Pratiquer un peu était un euphémisme énorme. Elle comptait en mettre plein la vue, se sentir grisée une nouvelle fois, pouvoir exposer ses pouvoirs au monde entier. Katia avait beau être quelqu'un de très calme, le don que lui avait fait le hasard la rendait prétentieuse en combat. C'était comme faire des montagnes russes et entendre exploser autours de soi la puissance. Elle comprenait quelque part que Zacchary se soit laissé aller à la débauche compte tenu de son don. Elle comprenait si bien qu'elle-même s'agaçait à ne pas pouvoir comme Richard faire sortir la lave du sol. Ou comme Jonathan plonger toute une zone dans l'obscurité. Ou comme Juliette cristalliser un homme. Ou comme les jumeaux se métamorphoser en un énorme golem de pierre, de glace, d'herbe, de bois, de cristal... Elle était sensée être la réponse, mais elle n'avait aucune réponse. Elle était sensée être la lumière, mais elle était aveugle. Elle était sensée avoir Le Don, mais il se limitait à soigner et lancer des petites impulsions lumineuses. La vie était cruelle.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Mar 4 Jan - 1:52

Katia semblait enfin se détendre. Elle prit une pause plus relaxée avant de tourner un regard vers sa "bêtise". Chose qui ne manqua de rappeler à Richard qu'il avait son minimum syndical de maturité à conserver. Sur les épaules de Katia pesait un fardeau qu'il ne connaissait pas mais qu'il commençait à imaginer facilement. ca l'embêtait de l'admettre mais ces épaules, c'était celles de Jonathan, celle des membres royaux. Ces même membres qui peuvent instaurer une époque sereine autant que de chaos et d'incertitude.

Elle lui résuma quelque problèmes à résoudre dans ce bas monde comparé à l'autre réalité. Les pensées firent le tour de son crâne avant de pouvoir prendre forme dans sa bouche. N'importe quelle phrase passe-partout un minimum rassurante aurait suffit, simplement ce qu'elle disait l'atteignait et il ne pouvait se résoudre à l'effacer d'un revers de la main. Il continua à tournoyer en donnant l'étrange impression que la réponse se trouvait quelque part entre le sol et les cieux.

Nouvelle proposition de la reine. Un tournois ? La belle affaire, les gens se contenteraient de combattre ou voir combattre d'autre personnes ? Des personnes avec des techniques, des capacités et...
Il y'eut un grand silence (volontaire) dans le cerveau de Richard et il tourna la tête vers la reine avec un grand sourire malicieux.
...des dons particuliers ?

"Hooo Princesse ! Ne me dis pas que tu pense à ce que je pense ! Tu serais de ce genre là ?"

Rajouta-t-il avec un air faussement indigné plus proche de la rigolade. Ce qui paraissait au début pour un bête spectacle de cirque pourrait bien remettre pas mal de piment dans leur vie. Si, comme lui, elle avait les pouvoirs qui démangeaient à ce point, il pouvait comprendre son impatience et sa décision. Et puis c'était une bonne occasion de retrouver du monde, s'amuser, se défouler. Et si les autres étaient là ? Le coeur de Richard s'emballa à cette idée.

"C'est une excellente idée Katia, et je suis très content que tu y ai songé. Après tout c'est bien le genre de chose qu'il faut au peuple."

S'écoutant le dire, Richard ne pu s'empêcher d'imiter la reine en écartant les bras et fixant le pays, tentant d'adopter sa façon de penser. Toute ces ressources, toute ces terres, toute ces têtes à gérer. Comme est ce qu'un être humain peut faire ça ? Il sourit de nouveau, décrivant des cercles rouges autour de Katia dans un petit rire. Elle n'était pas n'importe qui, lui non plus, personne !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Mar 4 Jan - 16:50


    "Hooo Princesse ! Ne me dis pas que tu pense à ce que je pense ! Tu serais de ce genre là ?"

    Haussant un sourcil, Katia fit un détour brusque et fut soufflée par un courant chaud qui lui tira un juron. Qu'est-ce qu'il s'était mis à penser cet olibrius? Serrant les dents, la reine fronça le nez et se remit en selle dans un grognement mécontent. Richard ne savait pas se tenir. Il fallait toujours qu'il ramène tout au sexe, au vulgaire. Elle aurait mieux fait de se taire, il devait sans doute être en train de s'imaginer un harem de combattantes en petites tenues, vraiment...

    "C'est une excellente idée Katia, et je suis
    très content que tu y ai songé. Après tout c'est bien le genre de chose
    qu'il faut au peuple.
    "

    Aha ! Qu'est-ce qu'elle disait juste... pardon? Toute expression indignée quitta le visage de sa Majesté qui, une main sur le front, se sentait vraiment idiote d'avoir soupçonné Richard de mal penser. En réalité, elle s'en rendait compte, il n'avait voulu que la taquiner en lui faisant comprendre comme d'habitude tout de travers. Bon sang. Sa Majesté devint pensive et replia ses ailes pour se laisser chuter de quelques mètres avant de reprendre le courant ascendant pour continuer sa descente lente au dessus de la capitale. Au fond, est-ce que c'était ce qu'il fallait au peuple ou ce qu'il lui fallait à elle ? Des combats il y en avait déjà, des gladiateurs il n'en existait plus, mais des combattants professionnels étaient apparus petit à petit à travers le Royaume. De quoi se croyait-elle capable avec ses grands airs? La jeune femme leva les yeux vers Richard et inspira profondément.

    "Je ne sais pas, ça pourrait être une très mauvaise idée. On ne pourra sans doute pas participer. Enfin Jonathan et moi, à cause de la sécurité royale et bla, bla bla..."

    D'un œil blasé, elle consulta la foule qui se précipitait sur le marché et la ruelle évacuée définitivement afin d'éviter tout problème. Les gardes étaient d'une efficacité déconcertante quand il s'agissait de peu de choses, mais quand il fallait assurer la sécurité d'un endroit, alors il n'y avait plus personne.

    "Je n'arrive pas à comprendre. On a emprisonné le plus grand tyran d'Az-Mary dans un bloc de glace, on l'y a scellé jusqu'à ce que quelqu'un réussisse à contrer notre union pour détruire sa prison. On a combattu avec les rebelles, on a participé à un champ de bataille, on a vaincu des monstres, traversé une forêt, subi le froid, sauvé Juliette d'une mort certaine, repris le pouvoir en main mais on est... pour eux, incapables de survivre à un tournois? Jonathan a les épaules et la formation d'un roi. Moi, il y a des fois ou j'aimerais pouvoir simplement retourner à ma vie ordinaire, subir la connerie de lycéens en rut et continuer à participer aux compétitions d'athlétisme."

    Le regard maintenant morose, Katia leva les jambes pour ne pas s'accrocher sur le toit de la Tour. C'était une entité étrange, une toute petite tour qui lévitait par la volonté du saint esprit en l'air. Elle était vide, construite à même un bloc de roche et ne semblait être là que pour intriguer les voyageurs de passages. Visible par un tout petit rectangle noir depuis le sol, elle indiquait en moyenne qu'ils devraient bientôt atterrir en bas, s'ils ne voulaient pas se prendre les toits des maisons et les passants.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: a   Mer 5 Jan - 0:29

La reine se laissa tomber de quelques mètres avant de se reprendre, l'air pensif puis contrarié. En effet, même si la plupart d'entre les Six participerait volontiers à ce tournois, il n'en était pas question pour le nouveau statut de Katia. Quant à Jonathan...

Richard frissona rien qu'en y pensant. Le pouvoir des ténèbres n'était pas quelque chose qu'il appréciait des masses. D'autant plus s'ajoutait la manière dont Jonathan s'en servait. Il ne donnait pas vraiment l'impression de se contrôler lorsqu'il s'y mettait, et ça inquiétait d'autant plus Richard.

Ensemble, ils se posèrent une tour flottante. Une vague rumeur qui se confirmait devant le jeune homme. Il l'adopta avec un sourire crispé. Tout ces ennuis lui donnait mal à la tête, il soupira, et même pas une petite minette à se mettre sous la dent. Il détourna pendant un instant Katia du regard: mauvaise idée.
Bref, le fait était là. Katia avait les idées pour changer un peu son royal quotidien, mais ce dernier la bloquait. Comment faire ?

Richard se souvint soudainement d'une histoire dans un coin de son crâne, une princesse qui se changeait en ninja afin de pouvoir sortir. Elle pouvait éviter toute contraintes et prendre part à des combats.librement. C'était surement une vieille fable et une idée stupide mais...

"Katia...et si tu te déguisais pour avoir les mains libres pendant le tournois ?"

Il attendait le fou rire ou le soupir las de la princesse, et en préparation de ça, il prit un air désabusé en s'appuyant négligemment sur la girouette de la tour. Il au moins il pouvait aider les gens correctement...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Sam 15 Jan - 23:47


    "Katia...et si tu te déguisais pour avoir les mains libres pendant le tournois ?"

    L'idée, lancée comme ça par Richard, fit le tour dans la tête de Katia, passant par tous les conduits possibles et probables. Si elle se déguisait, elle pourrait être libre. Mais si elle combattait, alors on verrait d'où elle tirait ses pouvoirs et la reconnaîtrait. Si elle se déguisait elle pourrait participer mais ce serait laisser Jonathan en dehors du combat et cela, il ne lui pardonnerait jamais. Si elle se déguisait, elle tromperait son peuple pour son propre égo, et cela elle ne se le pardonnerait jamais. Sourcils froncés, elle tourna un regard colérique vers Richard et croisa les bras sur sa poitrine.

    "Je ne crois pas que ce soit la solution. Non, ce qu'il faut c'est que je leur montre ce que je vaux, qu'ils me lâchent les basques. Oh et puis!"

    Elle se plaça d'un coup d'ailes face à lui, lèvres pincées, et lui adressa soudain un regard malicieux, un plan diaboliquement mesquin prenant place dans son esprit. Son regard violine pétilla alors que son sourire s'agrandissait et elle entrouvrit les lèvres pour lâcher le son le plus terrifiant et le plus redouté des six.

    "Richard ~♥ ?"

    Les yeux en papillon, elle lui offrit une moue de petite fille et se plaça à ses côtés, toute séduction et toute volupté dévoilées alors qu'elle venait roucouler à son oreille.

    "Mon cher Richard, tu ne voudrais pas m'aider? Participer à quelques quêtes avec moi pour redorer le blason de ma puissance? ~♥ Combattre côte à côte, toi et moi, comme lorsque nous étions seuls dans la forêt... je ne peux le faire seule, mais t'avoir toi me permettrait de participer au tournois, non?"

    Elle planta son regard, suppliant, presque pitoyable, dans celui du guerrier de magma, et bafouilla : "S'il te plait."




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 2:19

L'idée ne sembla pas lui plaire bien qu'elle prit le temps de l'analyser, ce qui plu quand même à Richard. L'affaire était compliquée, il la voyait comme une sorte de tube qui bloquait Katia. Pas d'issue autour, on pourrait se glisser et échapper au responsabilitée, mais gare à la chute. Il ne restait plus qu'un chemin: Grimper.
Comment allait-elle faire ? Un grand silence s'imposa dans son crâne à la recherche d'une solution pour son amie.

"Richard ~♥ ?"

Ce n'était pas un susurrement, ni un râle, mais Richard aurait préféré. Son échine frissonna et la chaire de poule l'envahie totalement. Ce ton, il le connaissait. Dans ce genre de cas, la voix de Katia s'insinuait en lui, comme un fantôme qui vous souffle dans le cou ou une bête que l'on ressent à peine grimper sur soi.
Elle lui fit LA proposition qu'il craignait. Cette même idée qui allait lui faire dire "Oups il faut que j'y aille salut !" mais cette reine là était plus douée dans la discussion que lui pour détruire une maison. Redorer le blason, elle en avait de belles elle ! En gros il allait faire la nounou pendant que la clef de voute des Six prouvait sa puissance au monde.
Et puis son numéro de charme, il l'avait vu venir comme une bande de Fantômes de ronce dans un atelier de faïence Thalatien (croyez moi ça vaut le coup d'oeil)
Richard résista tranquillement à la proposition, détournant le regard à la moindre faiblesse de sa part jusqu'à ce que...

"S'il te plait"

"..."

GAAAAH ! Non ! Piégé ! Elle avait fini son blabla alors le chrysalide s'était décidé à la regarder...au mauvais moment. Yeux de biche royale larmoyant combiné à un gémissement timide en guise de demande. Elle était douée, et il en connaissait un rayon.
Richard se secoua le crâne faisant mine de chasser un moucheron avant de reprendre ses esprits.

"Pas mal...pour une débutante..."

Soupira-t-il à mi-voix. Les options étaient limités, elle connaissait son jeu dans tout les cas. Se rendre indésirable en jouant les cupides et les désagréables, ou s'en sortir avec une pirouette, elle l'avait vu faire une bonne centaine de fois. Pas la peine de faire le pitre et de chercher des excuse devant la reine, non, un jolie fille, non, sa meilleure amie.
Richard relacha sa tête en avant en signe d'abandon, abandonnant par la même occasion le pourtant habituel virage du "qu'est ce que j'y gagne ? "

"Ça va, c'est bon, t'as gagnée."

Il se recoiffa avant de jeter un regard un peu froid du haut de la tête qui la séparait de Katia. Il était plutot libre de ses mouvements, mais rare étaient les fois où il avait vraiment le choix face à une décision de la jeune fille. Les gènes royaux sans doute.

"D'accord, mais si il faut se taper des discussions musclée avec des dévoreurs ou courir après OU devant une meute de chien des enfers ne t'étonne pas et ne viens pas te plaindre"

Il laissa un blanc, le temps de tester sa réaction.C'était plus fort que lui, il fallait qu'il mette un masque en fonction des situations. Mais celui ci ne tint pas très longtemps face à la reine. Après tout, ils s'était toujours tout dis depuis le début. Richard déposa un petit coup de poing sur l'épaule de Katia.

"Allez princesse, t'as gagnée ! On va refaire la bonne vieille équipe !"

Il sembla reprendre ses esprits et se pencha sur elle, une main porte voix, l'autre faisant tourner son index. (Traduction:" tu vois ce que je veux dire hein ?")
Chuchotant: "Tu crois que tu pourrais..."

L'index fit des moulins réguliers.
"User de tes "relations" pour nous trouver des boulots pas trop..."
(nouveau moulin mais de la main en signe de rame, suivit d'un gros soupir)

"...lourd, pompeux, pénible. Appelle ça comme tu veux, j'ai pas envie d'aller chercher un chat dans un arbre pour "redorer ton blason""

Il ne pouvait s'empêcher d'être un peu désagréable mais il avait besoin de tester les réactions de sa partenaire avant de se mettre au travail. Les pierres c'était avant tout du mental, voyons si ça n'a vraiment pas changé de ce coté là...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 3:13


    Satisfaite de la réponse qu'elle venait d'entendre, Katia ne releva même pas les changement d'expression alternatifs de Richard, restant dans son petit nuage de certitudes et de contentement. Évidemment qu'il ne pouvait pas lui avoir dit non, pour la simple et bonne raison que jamais il ne lui avait rien refusé. Et puis, elle le savait, il y avait une part d'envie dans la réponse hachée que lui avait fourni son ami, il était aussi impatient qu'elle de reprendre du service sans avoir à fuir une bande de marins en pétards ou bien de s'agenouiller devant un trône qu'ils avaient gagné il y avait de cela tellement longtemps qu'ils avaient tous deux, elle en était sûre, eu le temps et largement de s'ennuyer à en mourir. Son sourire s'élargit lorsqu'elle le vit tenter de négocier des missions et elle lui attribua une bourrade dans l'épaule semblable à la sienne tandis qu'elle s'asseyait, jambes pendantes dans le vide, réfléchissant.

    "Il y a des choses plus importantes qu'un chat dans un arbre Richard. On pourrait commencer par mettre en fuite les petits gangs de rue dont est victime la ville ces derniers temps, les gardes n'arrivent pas à les infiltrer, mais je suis sûr que ta.. capacité à délier les langues." Elle lui lança un regard très, très appuyé. "Te permettra de nous mettre sur la bonne piste."

    La reine se redressa par la suite, lissant le bas de sa robe qui était remonté par dessus ses chevilles tandis qu'elle s'était laissé choir, et elle attrapa la main de Richard, lui attribuant le regard le plus excité qu'elle avait jamais eu de toute sa vie, à penser retourner combattre d'horribles créatures qu'elle pensait ne plus jamais revoir qu'en gravures.

    "On ferait équipe, toi, et moi." Elle lui serra la main si fort qu'elle sentit son poul accélérer, tandis que le sien propre battait à ses tempes, et alors qu'elle sentait la chaleur en fusion dans les veines du mage de magma, ses joues se tintèrent d'un rouge joliment rehaussé de honte, lorsqu'elle se rendit compte qu'elle le dévisageait littéralement, le dévorait du regard. Sa passion la fit se détourner, et elle déploya ses ailes pour descendre au pied de la tour, lentement, se posant, les fesses au bord du précipice. Elle se tourna gauchement face à Richard et lui adressa un demi sourire. Ce serait également une occasion de passer plus de temps en sa compagnie. Et elle ne pouvait nier que cela lui réchauffait le cœur bien plus que n'importe quel tournois.

    Cette nouvelle réflexion lui tira une mine renfrognée, elle porta son regard sur ses cuisses, mains jointes entre ses cuisses alors qu'elle tentait de reprendre contenance. A quoi pensait-elle? Richard était et avait toujours été un ami, un allié. La personne dont l'épaule avait supporté ses pleurs et qui lui offrait une place sur le matelas quand elle ne voulait pas risquer sa vie dans une auberge. Celle qui était toujours là, pour l'aider, la soutenir, la faire rire et arranger ses affaires, même s'il n'était pas fin, ni très... évolué. Mais elle se souvenait être tombée sous le charme, quatre ans plus tôt, de ce garçon dont la peau trouée en de multiples endroits rappelait la chaleur des îles. De ce franc-parler chaleureux, amical, sans détour, de cette chevelure flamboyante auquel s'assimilait un rire tonitruant et bon enfant, de ces yeux bleus qui toujours la toisaient, jamais ne la jugeaient.

    Son cœur manqua un battement.

    Un long fluide glacial coula le long de sa colonne vertébrale et elle secoua la tête, pour en chasser les idées. Elle jeta un regard vers le sol, avec un air désolé, et sourit faiblement pour le héler.

    "On ferait mieux de ne pas trainer, ils doivent se demander où je suis passée !"



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 4:10

"Les gangs ? Huuuum !"

Son expression laissa croire un délice propre à imaginer tout les éventualités d'un tel plan. Déjà il se pinçait le menton d'un air rêveur en fixant le ciel. Traquer les voyous, calmer les conflits (ou y participer) était son quotidien. Mais à plus grande échelle ? Et en équipe ? Katia n'était peut être qu'un humain dans le vaste monde, mais pas des moindres. Ainsi, rechercher des loubards et les neutraliser semblait déjà un jeu d'enfant rien qu'en y pensant. Il faut dire que même après avoir développer l'instinct de la ville, les lacunes restaient et la reine restait une tête pensante bien que couronnée.

"Capacité à délier les langues..." Richard rougit un peu et détourna le visage en se grattant la tignasse. Ce genre de phrase était plus ou moins un mot de passe auprès de ses "partenaires habituelles". L'entendre de la part de Katia était particulièrement gênant. Très probable qu'elle n'ait pas relevé ce détail. Elle semblait tellement innocente à chaque instant, si pur et pourtant droite et...humaine ?

"Katia, je...enfin je suis content"

Débile ! Crétin ! Comme si tu ne passais pas déjà assez pour le simplet du groupe ! C'est du moins ce genre de pensées qui passaient pas le cerveau du mage. Ce qu'il voulait dire, c'était que "l'équipe comme au bon vieux temps" ça pouvait faire assez ringard mais c'est vraiment ce qui collait la situation.
Depuis qu'il connaissait Katia, Richard avait développé un lien particulier qu'il n'avait tissé avec n'importe qui d'autre. Une sorte de...sincérité naturelle s'imposait avec elle, sous le poids de toute ces années de respect et d'entente cordiale.
Il laissa tomber ses mains sur les épaules de sa princesse et lui susurra à l'oreille avec un grand sourire.

"C'est vraiment bon de te revoir, comme avant princesse."

Il déposa un baiser sur la joue de celle ci avant de se reculer et de fixer l'horizon. Comme avant, on pouvait toujours rêver. Après tout on ne pouvait le renier, elle avait changé, en bien certes, et lui aussi. La vie ne leur épargnerait rien ni personne. Qui sait ce qui se passera lors de leurs projet ? Une mauvaise rencontre est envisageable. Il allait donc devoir prendre des précaution.
A cette pensée, il plongea sa main dans sa poche et y fit tourner un objet qu'il n'osa sortir ici ni maintenant. Tout était question de temps, comme son pouvoir en fin de compte. Espérons juste que ce premier ne joue pas contre eux.
Ensemble ils sautèrent de la tour, la tête et le coeur plus léger qu'avant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 13:54


    Un frisson naquit au creux de ses reins et remonta sa colonne vertébrale, vif comme un éclair lorsqu'elle sentit le souffle de Richard lui effleurer l'oreille. Ne sachant quoi dire, elle resta comme deux ronds de flan, ou de guimauve, lorsqu'elle sentit ses lèvres brûlantes se poser contre sa joue. Son regard confus devint vague et s'il ne lui avait pas tenu les épaules, elle se serait sans doute assise, sous le choc.

    "C'est vraiment bon de te revoir, comme avant princesse."

    Elle posa sur lui ce regard incertain qu'elle lui avait réservé maintes fois avant, et tandis qu'il sautait, elle se jeta à sa suite, mais tourmentée pour sa part. Oui il s'était passé une fois une chose semblable, une seule. Il avait alors été établi que ce baiser était accidentel, et que s'ils n'avaient été ni seuls ni perdus, ni désespérés ils ne se seraient jamais rapprochés au point de confondre leurs propres opinions. Elle était totalement perdue, il fallait l'admettre. D'un battement d'ailes, elle se hissa à sa hauteur et ne dit plus rien de leur descente, remuant ses pensées en rougissant. Elle savait que Jonathan serait au courant, et qu'il lui ferait la morale. Mais Katia qui planait légèrement au dessus de son... ami ? à le dévorer du regard, ne pouvait s'empêcher de se dire que c'était un moindre mal. Richard.

    Non c'était stupide, c'était Richard.
    Enfin, pas "c" que Richard soit stupide.
    C'était Richard. Richard qui changeait de fille et de couche comme de slip. Richard qui était le D'Artagnan de cœurs de toutes les dames de sa Cour. Richard qui se baladait torse-nu pour exhiber ses tatouages et sa musculature. Richard qui lui avait sauvé la vie. Et Richard qui l'avait embrassée une fois déjà.

    Ils posèrent les pieds non loin des remparts de la ville, autant dire à plusieurs kilomètres du palais, et Katia hésita à s'envoler de nouveau pour repartir. C'était mal vu d'emprunter la voie des airs à l'intérieur de la ville, cela causait d'horribles bouchons de circulation aérienne. La Reine tourna le regard vers son compagnon de route et esquissa un sourire, léger, mais suffisant pour exprimer tout le trouble qu'elle ressentait. Embrumé, son cerveau refusait de fonctionner. Elle ouvrit les bras et se colla contre lui, joue écrasée contre son torse, contre sa chaleur alors qu'elle se laissait emporter, comme dans un rêve, vers cette féérie qu'il lui avait promise si elle venait ici.

    "Richard, il faudrait te décider à avoir un peu de courage."

    C'était dit sans reproche, aucun, simplement comme constat : son allié le plus cher n'était pas clair et la mettait dans l'embarras plutôt que de trancher, de faire un geste décisif. Alors elle se hissa sur la pointe des pieds, pour atteindre la hauteur de son regard, et d'une caresse plus douce qu'une brise, lui offrit un baiser chaste, simple, sans arrière-pensée. Il ne fut pas bref, ou langoureux, vulgaire ou bien timide. C'était un simple baiser qui scellait une promesse muette : ne me rejette pas et on pourra tous deux emprunter ce chemin-là.

    Katia recula au bout d'un temps qui lui parut interminable et étira ses lèvres en un doux sourire avant de se détourner dans une volée de cheveux châtains. Elle lui offrit son dos comme toute possibilité de réplique et continua sa route, lui laissant le choix de la suivre ou de l'ignorer, sans le moindre mot.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 20:11

Et voila, il fallait que ça arrive. Le genre de choix que Katia ne savait pas faire ou plutôt ne pouvait pas, sous le terme du "courage" justement. Après s'être posés ensemble, c'est elle qui posa le décor. Diriger un royaume et se diriger personnellement semblait beaucoup pour elle, alors elle décida de lui laisser le "choix". Elle se serra contre lui, les plongeant dans un grand moment de tendresse. La chaleur du petit corps le fit frissonner, mais ce n'était rien à coté du baiser qu'elle lui laissa. Un baiser particulier. Il ressemblait à ceux volé dans les bars et les bazars, auprès des filles qu'il empêchait de pleurer ou encore celle de bonne famille qui attendait un instant d'intimité en catimini. Ça y ressemblait, mais ce n'était pas ça. on aurait plutôt dit une sorte de...preuve ? D'aveu ?
Un éclair sembla le transpercer de haut en bas et il se sentit moins unis qu'un tissus écossais.

Ainsi donc, le voila ce moment. Après toute ces années d'ambiguïté et de sous entendus, de moments intimes et de pensées furtives, Richard voyait enfin le bout du tunnel. Sa petite princesse, contre lui, comme il l'avait toujours souhaité. Mais quelque chose ne collait pas. Il se sentait mal. Conflit avec le peuple, conflit avec le Jonathan, et deux membres des six plus proches que les autres ? Et Katia au milieu de tout ça !?! Lui les ennuis, il connaissait, mais elle, comme si elle n'avait pas assez à faire. Ce n'était pas un faux-semblant comme d'habitude. Là, les idées étaient limpides, vives, les choses claires et cohérentes. Se partager entre eux, c'était aussi partager leurs problèmes, et là le doute restait. Il pouvait aider Katia sans problème, mais pouvait-il se permettre pareil insouciance ? Sur le coup, il eut honte. Honte de suivre à la trace pendant toute ces années un fantasme qu'il n'osait toucher.

"Merci de me laisser le choix, petite princesse."

Il embrassa le sommet de la petite tête et la blottit contre lui avec vigueur. Que faire ? Tout était si clair et pourtant le conflit était là. Sa Katia, son...que dire ? C'était tout pour lui. Et un carrefour important s'annonçait.En visionnant là chose, le choix fut rapide. Il tapota doucement le crâne de la princesse avec un sourire.

"Et j'ai choisi."

Un rapide baiser sur le haut de la front. Un doigt qui releva le menton de la reine afin d'y plonger ses yeux azur.

"Je ne peux pas, pas encore Katia. J'espère que tu comprendras. "

Il recula vers le bord des remparts, dos au vide, rempli d'un malaise puissant. Il avait l'impression de l'abandonner en quelque sorte, mais ce qu'il faisait était incontestablement le mieux à faire. Lui, le chaud lapin en soif d'aventure, de tout les goûts de tout les bords, et elle reine d'Az-Mary. Cette idée tordait les entrailles de Richard qui retint une grimace en retenant une larme. Bon, retour aux masque !
Un grand sourire insolent, les mains dans les poches, il posa son index et son majeur sur son front en la saluant d'un air chaleureux.

"En attendant tu sais comment me contacter pour cette histoire de quête. Ca n'empeche pas de venir t'amuser, hein princesse ? Allez, le boulot m'attend !"

Sans se retourner, il déploya ses ailes qui semblait pulser d'une lueur pâle aux venelures grisâtres. Quand il fut assez éloigné des remparts, il se retourna en se laissant tomber afin de prendre de la vitesse et partit vers l'horizon. Le boulot...mouai tu parles ! A cette idée, il sentit ses poings craquer sous la pression et ses dents grincer de rage. Il était temps de faire quelque chose de sa vie. Dans son dos, il sentait encore la présence de Katia comme si elle était toute proche.

"Pardon"

Une larme noire remplie de cendres se traça le long de sa joue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 20:44


    "Je ne peux pas, pas encore Katia. J'espère que tu comprendras.
    - ... Oui, je comprends."

    C'était tout ce qu'elle avait trouvé à lui dire. Tout ce qu'elle avait trouvé bon de lui dire, plutôt que de lui hurler la vérité en face. Parce qu'elle-même n'arrivait pas à trancher la vérité, à dénouer le vrai du faux. Elle se sentait en réalité horriblement mal, face à lui elle n'avait rien montré, rien. Mais elle aurait dû s'en douter. Jamais il n'aurait renoncé à sa partie de jambes en l'air quotidienne pour sa personne, à ses beuveries et ses conquêtes pour prendre soin de sa personne. Bien sûr, elle s'était trompée. Elle lui avait mis son cœur entre les doigts. Et il l'avait broyé de ses grosses pattes, sans autre forme de procès. Elle était la coupable, car elle avait fait confiance à ses impressions. Ah, il pouvait les garder, ses baisers sur le front et ses tapes chaleureuses.

    Les larmes qui coulaient maintenant le long des joues de Katia n'étaient pas tristes, elles étaient emplies d'une colère sans nom. D'une colère qui vrilla ses tripes au cœur et la fit se pousser, main sur les côtes, contre le rebord d'une cahute. La nausée lui monta aux lèvres, répercutant en écho son sanglot de rage. Sans rancune. Sans rancune. Elle sortit un mouchoir et s'essuya les lèvres d'un geste machinal, tentant de contacter mentalement Jonathan. Lui seul pouvait comprendre sa colère. Et s'en nourir. La radieuse Majesté poussa un juron, essuya du même mouchoir ses joues et avança à pas rapides, le regard sec et glacial. Mine neutre, masque distant, elle s'avança vers le palais, gardant les yeux portés sur son sommet pour ne pas regarder ailleurs.

    Elle avait pourtant vu où menaient les histoires de cœur sur Az-Mary. A des fratricides et des dictatures. Soit. Elle ne deviendrait pas le nouveau tyran au cœur insatisfait. Katia redressa la tête, le chef plus droit que celui d'une Athéna, et se jura de faire une croix sur l'ambiguïté.

    Même si... c'était dur, là.

    Et qu'elle avait terriblement envie de rentrer sous des draps chauds.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Dim 16 Jan - 20:57

Pour Richard : 312 lignes de RP, ce qui nous fait 78 points d'expérience supplémentaires.
Pour Katia : 283 lignes de RP, ce qui nous fait 71 points d'expérience supplémentaires.

Les deux participants gagnent chacun 20 points de capacité.

*mise à jour de la fiche de personnage immédiate*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines   Aujourd'hui à 10:57

Revenir en haut Aller en bas
 
Jungle urbaine et rencontre soudaine, entre deux peines
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Duel entre deux âmes soeurs. [PV Luke Kayan]
» Discution entre deux Gryffondor [pv : Judicaelle]
» conflit entre deux [PV WildStorm] [Dé]
» Retrouvailles entre deux amis [ PV: Josh ]
» Pique nique entre deux chemins...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp-
Sauter vers: