Partagez | 
 

 Simple balade ou journée inoubliable? [Libre à qui veut]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Isil Vaharel
biolide


Messages : 3
Date d'inscription : 11/01/2011

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Calcédoine brun sombre [Vision du futur]
Niveau: 1

MessageSujet: Simple balade ou journée inoubliable? [Libre à qui veut]   Mer 12 Jan - 18:55

    Voilà maintenant deux jours que je me traine à l'hôtel, essayant de me convaincre que tout ce que j'ai fait jusqu'à présent avait son utilité. Que grâce à cela, j'ai pu en apprendre un peu plus sur moi même, sur mon passé, sur mon avenir. Deux jours que je me ment à moi-même comme je n'oserais jamais mentir à qui que ce soit, pas même le pire pourri qu'Az-Mary ait jamais vu naitre. La vérité, c'est que je ne sais pas quoi faire de moi, de mes journées et de ma vie. Depuis que je me suis réveillée dans la forêt de Crystal, j'ai toujours cru que ma mémoire finirait par revenir, que je pourrais reprendre ma vie et passer à autre chose. Je pourrais enfin arrêter de courir après un mort. Ah mon pauvre Emil, si tu me voyais, tu rirais certainement. D'ailleurs, n'est-ce pas toi que j'entends?!

    D'un bond rapide, Isil se jette à la fenêtre de sa chambre pour regarder dans la rue, d'où viennent les rires qu'elle a perçus.

    Non, évidemment que non, ce n'était pas toi. Il faut que je me fasse une raison, je n'ai aucune chance de te retrouver un jour. Il faut que j'aille de l'avant, que j'arrête de regarder tous les jeunes hommes blonds qui pourraient éventuellement de loin te ressembler. Personne ne te ressemble, tu étais unique au monde. J'aurais du profiter du temps où nous étions encore ensemble pour te dire tout ça. Si tu savais comme je regrette...

    Lentement, la jeune femme recule jusqu'à son lit et s'y assied, les yeux rouges et le visage enflé.

    Mais... Tu n'es plus là alors tant pis pour moi. J'aurais du savoir que ce n'était qu'un passage, un moment d'égarement. Je dois passer à autre chose. Je dois vivre. Et pour commencer, je dois sortir de cette chambre!

    Soudain décidée à ne pas passer une journée de plus enfermée dans cette pièce trop blanche, Isil se relève et se rend dans la salle d'eau pour se laver, se préparer, s'habiller. Comme toujours, elle marque un temps d'arrêt lorsque son doigt effleure la légère cicatrice sur sa joue, vestige de son éveil. Elle ne sait toujours pas pourquoi elle l'a, mais maintenant, elle fait partie de sa vie, comme une amie. Oh non, elle n'est pas folle. Elle essaye de se raccrocher à tout ce qui lui prouve qu'elle ne l'est pas justement. Elle veut savoir que ce qu'elle a vécu n'est pas qu'un mauvais rêve qui va se terminer un jour. Non, elle veut aller jusqu'au bout de se rêve, en trouver l'origine et la fin. Cette vie est encore nouvelle pour elle et tout ce qui peut lui montrer qu'elle est bien réelle s'avère être un soulagement important. Elle termine de s'habiller en remettant son anneau, à l'origine de ses visions. Un flash lui parvient, d'une simple petite seconde. Elle se voit, habillée et prête, oublier de prendre avec elle sa lame et toutes ses affaires. Vraiment, quelle tête en l'air...

    Heureusement qu'elle peut voir l'avenir et en profiter pour le changer. Elle est certaine de n'avoir rien oublié lorsqu'elle sort de sa chambre et la verrouille derrière elle. Ce voleur qui arpente les couloirs depuis quelques temps ne pourra pas s'y faufiler pour lui voler ses affaires, ça non. Elle réprime un petit sourire lorsqu'elle passe devant lui dans le hall, et qu'il monte les escaliers pour aller vérifier qu'elle a bien fermé à double tour. Elle pourrait le dénoncer, mais quel serait l'intérêt? Il n'a pas réussi à rentrer dans une seule chambre pour l'instant, peut-être qu'après celle-ci il en aura marre et changera de métier. Tout le monde à le droit à une seconde chance.

    Rectification. Tout le monde à le droit à une seconde chance quand il la demande.

    Oui, c'est vrai. En sortant, Isil hésite un moment sur sa destination. Un bain de foule dans les quartiers marchands ou bien une nouvelle victoire à l'arène, au risque de révéler aux arbitres qu'elle ne retire pas son anneau lorsqu'elle combat et que c'est grâce à cela qu'elle n'en a pas perdu un seul? Non, avec l'entaille au bras qu'elle a du encaisser, elle doit encore rester loin de l'arène pour quelques jours, histoire de se faire un peu oublier. Elle y retournera certainement demain. Pour l'instant, elle souhaite profiter du temps clément et du calme des remparts pour réfléchir à un plan. Elle n'est pas surprise en arrivant de ne trouver qu'un garde qui fait sa ronde.

    "Bonjour."

    Toujours polie. Voilà quelque chose qui ne changera probablement jamais. Sauf si elle a la malchance de perdre de nouveau la mémoire, qui sait ce qu'il pourrait lui arriver. Elle admire le paysage lorsqu'un nouveau flash lui passe devant les yeux, un peu plus long cette fois. Elle voit une silhouette noire s'approcher d'elle. Quelqu'un arrive et va engager la conversation avec elle. Elle ne connait pas cette personne et à mesure que ses traits se détaillent, ils ne lui donnent pas plus d'information. Une voyante malvoyante... Quelle ironie. La jeune femme s'approche un peu plus des remparts et s'y accoude, pour profiter de la vue. Lorsque son inconnu arrivera -ce qui ne devrait pas tarder- elle aimerait ne pas le dévisager. Cela risquerait de contrarier l'avenir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://alatea.forumactif.org/
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Simple balade ou journée inoubliable? [Libre à qui veut]   Dim 16 Jan - 22:21


    "Reviens ici ! Maëve !"

    Comme une supplique qui se répercuta à travers tous les murs d'enceinte de la ville, le cri la fit sursauter tandis qu'elle se tournait et voyait courir une petite fille, tout sourire, droit vers les escaliers des remparts. Se projetant sur le balcon, elle suivit son déplacement, rapide et moqueur, de par ses ombres qui accrochaient les pierres protectrices de la capitale, dans un rire qui fit pousser un second appel à celle qui devait être sa mère ou sa nourrice. Katia n'était là que depuis quelques heures, elle était venue retrouver dans les habitations les plus récentes de la ville ce petit appartement qu'on lui avait promis, loin du bruit, de la tourmente quotidienne du palais et des obligations royales. Seulement, il s'était avéré que c'était également là que se trouvait le souvenir le plus cinglant, qu'elle gardait de quelques jours plus tôt, avec Richard. Alors elle essayait de se détendre tant bien que mal.

    "Maëve, non, MAEVEEEE!"

    Réagissant comme un diable en dehors de sa boîte, Katia sauta au bas du petit balconet et se mit à courir dans la direction du cri, tandis qu'une petite voix couinante répondait à sa mère. Suivant les geignements, elle parvint au bas d'une colonne décorative... où pendait une petite fille, les bras la retenant à peine au rebord. Loin des obligations royales hein? Il ne fallait pas la prendre pour une idiote. Katia monta les marches quatre à quatre pour joindre la mère et toute une troupe de passants qui s'étaient placés autours de la petite pour ne pas qu'elle tombe, avant même qu'elle n'arrive sur place. Désactivée, sa pierre lui laissait le répit de la grimer en brune, aussi passa-t-elle totalement inaperçue parmi eux tandis qu'elle se glissait derrière la mère.

    "Tendez-lui les bras madame, vous pouvez largement l'avoir d'ici."

    La petite sauta sans attendre de bras, et atterrit sur sa mère qui roula en arrière et se cogna, sommairement la tête. Un soupir de soulagement général rompit la foule tandis que tout le monde s'éparpillait, laissant les remparts aussi déserts qu'ils ne l'étaient quelques secondes plus tôt. Katia poussa un soupir et passa une main rassurante sur la pierre polie, comme si elle voulait la remercier d'avoir tenu cette petite. Dans son pantalon de toile, les cheveux noués en une queue de cheval haute, le ventre à l'air et coiffée d'une parure molle, qui tombait sur son visage comme un grillage frontal parsemé d'améthystes, elle était pour ainsi dire méconnaissable. La journée était peu avancée, et l'activité aux remparts était pour ainsi dire quasiment nulle, alors elle pouvait se permettre une virée et tête à tête... et en solitaire.

    La reine redressa le visage et s'avança, prudemment, sur les pavés lisses d'avoir vu passer tellement de voyageurs qu'on se demandait même pourquoi ils tenaient encore debout. Faire un tour de garde lui viderait l'esprit, et puis, se trouver, en tête à tête avec l'horizon la remplissait d'une harmonie qu'elle avait bien du mal à faire sienne ces derniers jours. Elle balayait des yeux chaque pierre, étendant son regard jusqu'aux étendues herbeuses qu'offraient les magnifiques plaines de Kalei. C'était un spectacle qui la vivifiait, contempler le souffle doux du vent chaud de la région agiter l'étendue vivace qui entourait la capitale, faire courir son regard sur les petite bêtes et les troupeaux voyageurs, sauvages, qui s'autosuffisaient au rythme de mère Nature.

    Une forme vive, fugace, passa devant ses yeux, noire, piquante, et s'y dissimula aussi vite, s'éclipsant parmi l'herbe. Sourcils froncés, elle avança, face à elle, en même temps qu'elle... et la vit sauter de plusieurs mètres. Ça par exemple ! Elle courut pour suivre sa position et la vit disparaître de nouveau. Résistant à invoquer la lumière pour y voir plus clair, la jeune brune courut et en vit... deux autres. Oh, tiens... est-ce qu'il se serait agi... Elle leva le regard vers un garde, très attentif à leurs déplacements, et hocha la tête pour le saluer, avant de voir une jeune femme, perdue dans la contemplation du paysage... à moins qu'elle ne les ait remarqués également.

    Pour la tirer de sa rêverie, mais aussi parce qu'elle voulait confirmer ce qu'elle avait vu, elle s'accouda à ses côtés et tourna la tête vers les petites bêtes sautillantes qui, à découvrir qu'elles étaient visibles, se rapprochaient, téméraires.

    "Vous les voyez aussi n'est-ce pas? Ils sont encore loin mais il suffirait qu'on s'absente pour qu'ils pénètrent les remparts sans demander leur reste."

    Façon peu polie mais toujours amicale d'entrer en communication avec l'autre. Katia offrit un sourire sage à la jeune femme et se redressa, affichant un air serein.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Simple balade ou journée inoubliable? [Libre à qui veut]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Traversée des collines une journée brumeuse... (libre)
» Une petite balade sous ce temps radieux. | Libre |
» Une simple balade au bord d'un simple lac. [Pv ♦ Ayden]
» [RP Privé] Et Hop! On chope Athé pour une journée inoubliable!
» Errer dans les couloirs... [Libre à qui veut]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp-
Sauter vers: