Partagez | 
 

 Quête : Règlement de compte.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Quête : Règlement de compte.    Sam 5 Fév - 14:29

C'est au deuxième étage, dans l'aile Est que vous attend votre cliente, Leila. Voici deux images, l'une du plan de l'aile et l'autre de votre cliente, afin de vous faciliter le travail.

Spoiler:
 


Dernière édition par Lux Adhémar le Jeu 3 Mar - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 5 Fév - 21:34

Alors que le ciel s’alourdissait de sombres nuages, Niènor arriva devant l’académie des technologies. Elle avait parcouru un long chemin à pied, partant de la forêt de Naia pour y parvenir et elle était à présent légèrement fatiguée. Oh ! C’est qu’elle avait dû faire face à deux trois brigands qui l’avait mise de mauvaise humeur. Non pas qu’ils avaient été durs à mettre en déroute mais bien parce que ce léger problème avait été un contre temps regrettable. Elle aurait pu arriver devant l’académie bien plus vite ! Niènor se demanda une nouvelle fois qu’est ce qui lui avait pris de se mêler des affaires de gens qu’elle ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam. Elle avait pourtant appris que la curiosité était un vilain défaut et pourtant, cela ne l’avait pas retenue. Au moins, elle gagnera une petite somme d’argent. Niènor n’avait que faire de la fête de Leila, elle n’aimait pas cela, de toute façon. Une fête d’adolescents dépravés non merci ! Elle espérait qu’il ne pleuvrait pas, habillée de son pantalon noir et de son bustier violet, elle aurait froid si par malheur elle devait rentrer ainsi. Elle observa un bref instant le bâtiment mais s’en désintéressa vite et attendit patiemment l’arrivée de la fille qui l’accompagnait, se demandant ce que le destin lui réservait une nouvelle fois…
- Quel ennuis… C’est bien la dernière fois que je me mêle de la vie des gens !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 5 Fév - 23:35

Ah, enfin sortie de cet enfer de glace ! Non pas que Taraya dépréciait particulièrement la neige – après tout, c’était le seul paysage qu’elle voyait depuis qu’elle était née –, mais découvrir un autre monde n’était pas plus mal. Elle avait voyagé en direction des plaines de Kalei et pris un bateau pour rejoindre cette nouvelle terre. Plus le bâtiment maritime filait à travers les vagues, plus le temps se faisait menaçant. Finalement, ils arrivèrent à bon port avant que les premières gouttes de pluie ne se fassent sentir.

La solitaire étira ses longs membres avant de se décider à visiter la ville. La plupart des gens qu’elle croisait se dépêchaient de rejoindre un toit ou discutaient tranquillement sous un abri ouvert. Taraya entra dans une taverne et s’assit avant de commander un simple verre d’eau. Elle écoutait les conversations qui fusaient, mais une seule retint son attention.

- Non mais n’importe quoi cette fille ! Attend attend, pis c’est pas tout ! Regarde, elle a même envoyé une lettre que j’ai réussi à interférer. L’est vraiment grave. Je la lis, tu vas voir. « Salut, je pense que je n'ai pas besoin de vous expliquer pourquoi je veux que vous régliez le compte de George et Naïa, de toute façon ils m'ont tellement énervée que je ne sais même plus. Enfin, quoi qu'il en soit ils méritent une bonne leçon, rien que pour avoir parlé sur moi après cette soirée, ils m'écœurent avec leurs petits mots d'amour et compagnie, bref vous m'aurez comprise : je veux qu'ils se prennent une bonne déculottée. Je m'en occuperais bien toute seule, mais le bizutage est interdit, et mène à l'exclusion de l'école. Et mon père me tuerait pour avoir bizuté quelqu'un, alors c'est à vous que je fais appel. Ne vous en faites pas, je paye bien. Et puis ils ne sont pas durs à effrayer, par contre j'espère que vous êtes préparés. Enfin, je vous joint le plan de l'Académie au second étage pour que vous trouviez la cafétéria, je vous attendrai là-bas pour vous donner plus de détails. Ne soyez pas en retard ! J'ai cours juste après notre entrevue. Merci, Leila. »

- Non mais elle croit vraiment que quelqu’un va venir ? Leila est dingue, on a bien fait d’avoir parlé dans son dos ! De toute façon, c’est toi la meilleure et tant pis pour l’autre garce.

Donc, si la jeune femme avait bien tout compris, celle qui parlait était Naïa et l’autre gus devait être George. Personne n’irait l’aider, hein ? Même si on ne lui avait rien demandé, Tara allait partir à la rencontre de cette fameuse Leila. Ça promettait d’être amusant.

En sortant de la taverne, il pleuvait des cordes. La rousse se hâta de trouver l’académie et lorsqu’elle l’aperçut, elle remarqua qu’une autre était déjà arrivée. Longs cheveux d’une couleur peu habituelle – elle pouvait parler elle, avec ses yeux vairons –, le teint pâle, des yeux oranges qui contrastaient avec le tout et des vêtements sombres. Était-ce la personne recherchée ? Sans doute pas, étant donné que la lettre parlait de la cafétéria. Alors soit elle regardait la pluie tomber, soit elle avait également reçu la lettre, ce qui en ferait sa coéquipière pour le coup. Bah… Autant ne pas trop s’attarder sous les cordes qui tombaient de plus belle et entrer, on verra bien si l’autre suivrait ou non.

À l’intérieur, l’architecture était splendide… Oui enfin, si l’on apportait un tant soit peu d’intérêt au monde qui nous entourait. Or, la nécrolide était là pour rencontrer Leila alors bâtiment bien construit ou non, ce qui l’intéressait était de trouver la cafétéria.

Nous y voilà. Une jeune fille aux yeux verts et aux courts cheveux rougeoyants semblait s’impatienter. Bon, il y avait plus de chance que ce soit elle, la personne recherchée.

- Salut, je suis Tara. Il paraîtrait que tu veuilles te venger, mais tu ne peux pas le faire seule. Je suis là pour ça. Juste une chose, les deux que tu veux faire souffrir, ils sont au courant pour ton plan. Alors, quels sont les consignes ?

[HRP : Je ne sais pas si ça joue d’avoir fait parler Naïa et George, mais si je ne peux pas, je modifie dès que possible =P]


Dernière édition par Taraya Erell le Dim 6 Fév - 13:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 6 Fév - 12:17


    Leila attendait depuis à peine cinq minutes à la cafétéria, mais déjà elle commençait à s'impatienter. Elle avait donné rendez-vous à ces mercenaires tôt, le moindre qu'ils puissent faire c'était de se pointer à l'heure. Enfin, à vrai dire sa seule inquiétude c'était de voir débarquer des types louches qui massacrent tout sur leur passage afin de faucher les deux fauteurs de troubles dans le tas. Elle aurait un peu de mal à faire avaler que les deux malabars avec une faux au bout du bras et un cache-œil étaient des parents venus la voir de loin.

    En tous cas, elle s'était habillée très classe pour recevoir ces chasseurs de prime, elle ne faisait pas les choses à moitié quand il s'agissait d'accueillir du monde. Après tout, elle représentait une branche de la neo-bourgeoisie qui avait participé, auprès de la nouvelle reine, à la chute de l'ancien roi. Ou du moins, son père ancien allié du Roi Zacchary avait versé une somme considérable pour reconstruire les villes d'Eyrupson après le passage de sa Majesté là-haut, alors elle était une privilégiée. Elle, la femme-serpent, ne pouvait pas faire le sale boulot toute seule, et c'était pour ça qu'elle avait demandé à ces personnes de flanquer une rouste à Naia et George.

    - Salut, je suis Tara. Il paraîtrait que tu veuilles te venger, mais tu ne peux pas le faire seule. Je suis là pour ça. Juste une chose, les deux que tu veux faire souffrir, ils sont au courant pour ton plan. Alors, quels sont les consignes ?

    Relevant légèrement la tête, Leila fronça les sourcils et le nez, dévisageant cette fille bizarre. Était-elle de ceux qui devaient l'aider? En tous cas elle n'était pas d'ici, une fille aussi bizarre se serait fait repérer rapidement. Et puis avec ses yeux, on lui aurait rapidement trouvé un surnom. Si elle était là pour servir ses intérêts, alors tout allait bien. Cependant, il y avait un petit problème.

    "J'avais demandé deux aventuriers pour cette quête, où est passée la seconde personne?" Puis, sentant l'agacement pointer, elle secoua la tête. "Peu importe, si tu penses pouvoir t'en occuper toute seule."

    Sautant au bas de sa table de cafétéria, Leila exhiba sa pierre rose avec un sourire goguenard et haussa les épaules à la suite, le regard malicieux.

    "Je sais qu'ils savent, c'est moi-même qui leur ai dit qu'ils prendraient une raclée d'ici quelques jours. Enfin j'ai fait courir quelques rumeurs... mais bon. Comment vous expliquer ça, dans un quart d'heure ils ont une pause déjeuner. Je pense qu'ils iront déjeuner comme des amoureux transis sur la pelouse de la partie sud. Un parfait champ de bataille..."

    Puis elle tapota sa lèvre inférieure avec un expression pensive.

    "Si vous abîmez l'académie ne vous en faites pas, elle se reconstruit d'elle-même au bout de quelques minutes. Par contre ne les tuez pas, je serai embêtée sinon. Mais vous avez de quoi leur mettre une bonne raclée?"

    Les sourcils froncés, Leila se demandait si cette aventurière valait vraiment quelque chose... mais surtout, si la deuxième personne inscrite à la quête pointerait le bout de son nez.

[HRP : Désolé Niènor, je t'ai un peu ignorée dans ce post, mais il ne tient qu'à toi de t'imposer pour qu'elle te remarque ^^ ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 6 Fév - 23:54

Et voilà ! Ce qu'elle redoutait tant avait fini par arrivé... Il pleuvait, chose qui, par dessus tout, elle détestait ! Niènor savait qu'en rentrant à Naia elle aurait droit à une averse digne de ce nom et que ses habits de voyages seront trempés. Elle espérait seulement de pas attraper un mauvais rhume. Elle maudit le ciel et le destin de ne pas être plus clément avec elle lorsque soudain, elle vit une jeune fille rousse passé à côté d'elle d'un air indifférent et détaché. La rouqine donnait l'impression d'avoir fait un long voyage et son odeur, subtile mais pas pour un chat, en attestait néanmoins. Ses yeux vairons la surprirent mais ma foi, les siens, oranges, étaient encore plus surprenants. Elle n'avait par conséquent, rien à dire. Elle patienta encore, regardant la pluie tomber, inlassablement, les nuages s'obscurcirent et les éclairs déchirés sans pitiés le flan de la masse noir qui servait temporairement de ciel.
Elle jeta un œil morne sur les alentours et vit tous les gens rentrés chez eux ou bavarder tranquillement à l'abri. Elle aurait bien voulu faire de même, elle ! Seulement, elle était polie et tenait à voir qui était cette deuxième personne qui lui servirait de coéquipier ou coéquipière un bref moment. Elle n'aimait pas travailler en duo mais ma foi, elle aurait dû réfléchir à deux fois avant de se lever d'un bond, volontaire et héroïque... Ou presque tout du moins. Alors qu'elle se maudissait une foi encore pour avoir eu cette idée fort stupide de se mêler de ce qui ne la regardait pas, elle fini par perdre patience, déjà mouillée. Niènor commençait à avoir froid et à présent, elle était de très mauvaise humeur !
Elle rentra alors dans le bâtiment. Tant pi pour l'autre ! Il attendra dehors comme elle auparavant, il n'avait qu'à venir plus tôt !
Elle ne prit même pas la peine de regarder son environnement et se dépêcha de trouver le lieu de rendez vous. La carte était claire et le lieu fût facile à trouver. Lorsqu'elle arriva à la cafétéria, sa mauvaise humeur ne s'était pas apaisée, elle avait même empiré car elle venait d'aviser la jeune fille qui lui était passé devant et sa supposée cliente. Elle alla donc les rejoindre.
- Est-ce que ça vous aurait écorché la langue de me demander si j'étais bien votre coéquipière ?! Je ne mange personne, sauf quand je meurs vraiment de faim ! Et encore... Mais vous nous avez faire perdre du tout bon sang ! Et vous, vous êtes bien Leila ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Mer 9 Fév - 16:03

- Est-ce que ça vous aurait écorché la langue de me demander si j'étais bien votre coéquipière ?! Je ne mange personne, sauf quand je meurs vraiment de faim ! Et encore... Mais vous nous avez faire perdre du temps bon sang ! Et vous, vous êtes bien Leila ?

Ah ben tiens, voilà la jeune femme qui attendait devant la porte, toute à l’heure. Heu, elle voulait vraiment faire croire qu’elle mangeait les gens ? Non mais parce que… Disons qu’elle n’avait pas vraiment le profil d’une meurtrière sanguinaire, et même énervée, elle ressemblait plus à une poupée de porcelaine qu’à un assassin potentiel. Ce qui, soit dit en passant, n’était pas forcément un compliment étant donné que la porcelaine était un matériau des plus fragiles. Bref, Taraya regarda la nouvelle venue d’un air désintéressé.

- Oh, c’est vrai, quelle sotte. J'aurais dû deviner que le vousoiement de la lettre signifiait qu’elle s’adressait à plusieurs personnes plutôt que la forme de politesse. La femme aux yeux vairons haussa les épaules. Bah. Si tu as préféré rester dehors sous la pluie au lieu de commencer sans moi, tu ne peux pas vraiment te plaindre d’être malade après. M’enfin, pendant que tu regardais les gouttes tomber, on a commencé à discuter. Voilà le topo : Leila ici présente veut qu’on la débarrasse de George ainsi que de Naïa et elle pense qu’ils vont déjeuner sur la pelouse. Mais avec le temps qu’il fait, j’en doute fort.

La rouquine leva la tête et fit la moue. Maintenant qu’elle y pensait, elle n’avait pas vraiment les capacités pour effrayer deux jeunes gens. Et c’était pas son air enfantin qui allait la contredire ! Brouillage de la vue et bâton… Ah ben oui, ça promettait de saigner… Si elle se cassait un ongle, et encore. Alors, c’était quoi son pouvoir, à l’autre ? Elle avait des yeux-lasers ? Elle pouvait endormir avec sa voix ? Se transformer en une horrible céature verte et dégoulinante ? Ses pupilles avaient une forme spéciale, certes, mais après tout, ce n’était peut-être qu’un simple hasard.

- Ça n’a pas vraiment d’importance étant donné que je ne compte pas passer plus de temps avec toi une fois cette mission finie, mais tu peux m’appeler Tara. Au cas où. Et grâce à ma pierre, je peux brouiller la vue des gens en les touchant. J’espère que tu as un pouvoir ou une capacité plus utile pour ce genre de situation. Ou alors, un bon plan ferait aussi l’affaire. Ce couple ne doit pas être aussi dangereux, si ? Ça serait bien que l’on sache à qui l’on a affaire.

La première partie de ses paroles s’adressaient à la violettine (bah quoi, on dit bien rouqine !) tandis que la fin concernait celle qui souhaitait se venger. Même si Taraya savait à quoi ressemblait les deux personnes recherchées, il lui faudrait tout de même un complément d’informations si elle voulait trouver un moyen d’arriver à ses fins avec l’autre inconnue. D’ailleurs, elle ne s’était même pas présentée. Et elle osait se plaindre du manque de coopération de la solitaire ! Vivement que cette aventure se termine… Mais d’ici là, autant en profiter pour s’amuser en embêtant le couple !


Dernière édition par Taraya Erell le Sam 12 Fév - 4:19, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Jeu 10 Fév - 0:50


    Agacée par cette situation, Leila claqua la langue contre son palais en toisant tour à tour ses deux employées. Bon soit, elles étaient maintenant réunies, mais si elles ne mettaient pas un peu la main à la patte, autant qu'elle les renvoies tout de suite afin de se charger elle-même de George et Naïa. Pour couronner le tout, il venait de se mettre à pleuvoir. Ça, c'était un signe assez simple qui disait que George s'impatientait et qu'il savait que quelque chose allait arriver. Comme prévu, il venait de la pelouse, parce que le reste de l'Académie était tout aussi ensoleillé que quelques minutes auparavant. Leila leur lança un regard animé et tripota sa propre pierre.

    "George est un chrysalide de bas niveau. Il peut faire lever un vent froid et pleuvoir sur une zone déterminée. Normalement ce pouvoir est très puissant, mais c'est un nul, ses bourrasques ne défont même pas une coiffure à la cire. Naïa vient d'une famille de biolides bien-sous-tous-les-rapports. Elle peut faire pousser de la végétation."

    Passant une main dans sa chevelure rouge vif, Leila fit mine de réfléchir et posa calmement le regard sur chacune des aventurières. La première semblait lui ressembler, je m'en foutiste, prête à donner de sa personne pour s'amuser un peu avec les plus faibles, relativement dangereuse si on la tentait. Elle espérait juste qu'elle ne penserait pas à s'allier avec l'ennemi. La seconde en revanche semblait plus franche, plus humaine également, le genre de fille sombre qui cache en fait une amie précieuse. Elle non plus ne lui disait rien qui vaille, si elle voulait se monter contre elle...

    "George se bat aux poings. Autant dire qu'il se bat mal. Naïa ne se bat pas, elle fait de la couture et joue de la lyre. Quelle conne. Enfin vous voyez le tableau, vous pourrez vous amuser à les maltraiter sans problème. Une seule règle, au cas où vous y auriez pensé, le viol il vaut mieux éviter, je ne tiens pas à être hors la loi, d'accord?"

    Puis avec un sourire de fille de bonne famille, elle les salua et leur tendit deux portraits de ses victimes.

Spoiler:
 


    "Bonne chance."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Jeu 10 Fév - 22:49

- Oh, c’est vrai, quelle sotte. J'aurais dû deviner que le vousoiement de la lettre signifiait qu’elle s’adressait à plusieurs personnes plutôt que la forme de politesse. La femme aux yeux vairons haussa les épaules. Bah. Si tu as préféré rester dehors sous la pluie au lieu de commencer sans moi, tu ne peux pas vraiment te plaindre d’être malade après. M’enfin, pendant que tu regardais les gouttes tomber, on a commencé à discuter. Voilà le topo : Leila ici présente veut qu’on la débarrasse de George ainsi que de Naïa et elle pense qu’ils vont déjeuner sur la pelouse. Mais avec le temps qu’il fait, j’en doute fort.

Elle serra les dents sous l'injure de la jeune femme. L'impolitesse était bien une chose qu'elle détestais ! Et cette rouquine je m'en foutisme la pratiquait avec nonchalance. Le genre de personne qui lui hérissait les poils, en somme ! Elle n'étais pas une bête de somme mais un être humain, elle héstimait donc avoir droit à un minimum de considération. Enfn bon, au moins vouvoyer lorsqu'on ne connait pas les gens... Mais non ! Mais la rouquine reprit la parole :

- Ça n’a pas vraiment d’importance étant donné que je ne compte pas passer plus de temps avec toi une fois cette mission finie, mais tu peux m’appeler Tara. Au cas où. Et grâce à ma pierre, je peux brouiller la vue des gens en les touchant. J’espère que tu as un pouvoir ou une capacité plus utile pour ce genre de situation. Ou alors, un bon plan ferait aussi l’affaire. Ce couple ne doit pas être aussi dangereux, si ? Ça serait bien que l’on sache à qui l’on a affaire.

Le jeune fille avait beau être arrogante, il fallait avouer qu'elle posait des questions pertinentes. Après tout, même si elle ne l'aimait pas, il allait falloir passer outre et faire équipe avec cette étrange rouquine. Elle espérait seulement que le couple ne serait pas trop puissant. Elle était fatiguée et n'avait pas vraiment envie de se mettre dans une situation dangereuse. De plus, ni sa coéquipière ni elle avait de quoi effrayer. Sa coéquipière semblait sortir tout juste de l'adolescence et gardait encore un visage jeune. Quant a elle, elle savait qu'elle avait l'air fragile. Cependant, ne disait-ton pas : " ne pas se fier aux apparences " ? La cliente répondit à Tara :

-George est un chrysalide de bas niveau. Il peut faire lever un vent froid et pleuvoir sur une zone déterminée. Normalement ce pouvoir est très puissant, mais c'est un nul, ses bourrasques ne défont même pas une coiffure à la cire. Naïa vient d'une famille de biolides bien-sous-tous-les-rapports. Elle peut faire pousser de la végétation.

Pour le moment, ça ne s'annonçait pas trop mal. Surtout pour la biolide. Elle se rappelait maintenant pourquoi elle avait voulu participer à cette vengeance ! Jamais elle n'aurait louper une occasion d'humilier en publique une biolide. Un sourire carnassier s'étendit sur son fin visage, dévoilant ses longues canines.

-George se bat aux poings. Autant dire qu'il se bat mal. Naïa ne se bat pas, elle fait de la couture et joue de la lyre. Quelle conne. Enfin vous voyez le tableau, vous pourrez vous amuser à les maltraiter sans problème. Une seule règle, au cas où vous y auriez
pensé, le viol il vaut mieux éviter, je ne tiens pas à être hors la loi, d'accord?

Le viol ? Mais pour qui elle les prenait ?
Il ne fallait pas exagérer non plus ! Les maltraités, ça oui. Niènor allait y prendre plaisir ! Le dénommé George se battait au poings, donc il serait facile de le prendre de vitesse. Quant à la biolide, elle n'avait pas l'air de représenter un grand danger. La cliente sourit alors comme une bonne bourgeoise et leurs tendit, à elle ainsi qu'à la rouquine deux portraits de leurs futurs proies. Elle y jeta un coup d'œil et eu à nouveau un sourire mauvais. Deux adolescent tout ce qu'il y avait de plus niais ! Oh oui, cette fois, elle le savait, elle allait y prendre du plaisir ! La cliente leur souhaita également une bonne chance. Comme si elles en auront besoin ! Par pur politesse elle répliqua un merci. Puis elle répondit à la rouquine :

- Appelez moi Niènor. Me pierre me permet de me transformer en chat. Ce n'est guère utile pour effrayer les gens, je vous l'accorde. Cela dis, je manie le sabre. Si nous combinons vos pouvoirs à mes capacités, ils prendront leurs jambes à leur cou sans aucun doutes. Je n'ai jamais fais l'expérience, mais je pense qu'être attaqué et être plongé dans un brouillard complet ne doit pas vraiment être agréable ! Tu as compris ce à quoi je pensais ? La ruse est parfois autant efficace que la force ! Un autre sourire sadique vint étiré sa bouche. Mais dans leur cas, ils auront les deux !

Elle se réjouissait de pouvoirs régler le compte d'une biolide. Elle allait savourer ce moment avec délice et des idées fourmillaient déjà dans sa tête. De plus, la niaiserie dont semblait faire preuve les jeunes sur l'image lui donnait la nausée. Deux abrutis heureux, simplement. Ils allaient vite déchanté ! Elle allait briser leur idéal amoureux sans remord, aucun.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 12 Fév - 5:11

N’hésitez pas à nous rejoindre pour joooouer à… Qui sera votre ennemi d’un soir ! Allez, approchez, approchez ! Faites tourner la roulette ! Et vous être tombée suuuuuur… La météo ambulante, félicitation ! Mademoiselle désire également essayer ? Allons, ne soyez pas timide et mettez-y de votre cœur ! Oh, quel manque de chance, vous êtes tombée sur la blondasse de service… Malheureusement, vous ne pourrez retenter votre chance que demain ! Sur-ce, je vous souhaite bon courage, mesdames !

Voilà le résultat. Bon, l’avantage de devoir effrayer Monsieur Pet-de-Vent et Damoiselle Je-pleure-si-je-me-casse-un-ongle, c’était qu’ils n’avaient pas l’air très futés. C’était pas plus mal. Lui les poings et elle… la couture ? Bah, avec son bâton, Taraya avait l’avantage de pouvoir attaquer à distance, c’était déjà ça de gagné. Et puis, s’ils ne pouvaient plus voir les éléments qui les entouraient, ils devaient être encore moins efficaces.

La rousse s’était retournée pour voir sa coéquipière et remarqua un sourire machiavélique qui se dessinait lentement sur son si doux visage. Ah, ça, des dents pointues comme ça qui étaient dévoilées au grand jour, la jeune femme n’en avait pas vu souvent. Jamais, à vrai dire. Ainsi, il devait y avoir un lien entre ses particularités physiques et son pouvoir… Mais ça, Tara n’allait pas tarder à avoir la confirmation.

- Appelez moi Niènor. Ma pierre me permet de me transformer en chat. Ce n'est guère utile pour effrayer les gens, je vous l'accorde. Cela dit, je manie le sabre. Si nous combinons vos pouvoirs à mes capacités, ils prendront leurs jambes à leur cou sans aucun doute. Je n'ai jamais fais l'expérience, mais je pense qu'être attaqué et être plongé dans un brouillard complet ne doit pas vraiment être agréable ! Tu as compris ce à quoi je pensais ? La ruse est parfois autant efficace que la force ! Mais dans leur cas, ils auront les deux !

Tiens donc, dans le fond, cette sombre poupée ne l’était pas que physiquement ! Mais son plan, là… Il faudrait l’approfondir un peu, le creuser pour le peaufiner, non ? Comment comptait-elle s’y prendre exactement, pour les effrayer ? Parce que si la solitaire les plongeait dans la brume et que l’autre les attaquait ensuite, il était fort probable pour que la tentative soit un échec. Ben oui, comment voulez-vous voir que votre adversaire tient un sabre si vous n’apercevez que ses contours ? Celle aux yeux vairons s’assit sur l’un des bancs de la cafétéria, posa son coude sur la table et appuya sa tête sur sa main, la paume fermée, afin de trouver un plan digne de ce nom.

- Voilà ce que je te propose. Si tu trouves mieux, n’hésite pas à m’interrompre. Les deux seront donc dans le jardin pour manger. Lui maîtrise le vent, mais si mon pouvoir l’atteint, il aura beau lancer toutes les rafales qu’il voudra, la brume ne se dissipera pas étant donnée qu’elle provient directement de ses orifices oculaires. Donc. Tu pourrais courir dans leur direction en brandissant ton sabre pour les effrayer et j’arriverai par derrière pour les rendre momentanément presque aveugles. Elle fit un geste de la main libre pour signifier que ce n’était peut-être pas une idée si intéressante ou exploitable. Tu peux te transformer en chat ? Et si tu te frottais à eux sous cette forme le temps que je leur brouille la vue ; après quoi tu fais mumuse avec eux en les amochant le plus possible et je finis par les assommer avec mon bâton ?

Taraya se gratta l’arrière de la tête, toujours de la main sur laquelle ne reposait pas son crâne, tout en continuant sa réflexion. Bah, à la limite elles pouvaient y aller franco, armes à la main et se contenter de les tabasser, mais ce serait du gâchis. Une perte de temps que de frapper des gens dont elle n’avait rien à faire. Soudain, une autre idée lui vint à l’esprit et elle se redressa, le sourire aux lèvres.

- Dis-moi ce que tu penses de ça : l’une de nous séduit le fameux George uniquement pour rendre Naïa jalouse. Après tout, c’est bien parce que c’est ce qu’il lui est arrivé que Leila veut se venger. Tu as vu dans quel état ça l’a mise ? Alors imagine qu’on leur fasse pareil ! Cependant, si tu es partante pour cette idée, il faudra non seulement prendre son mal en patience – il ne va pas la quitter en un jour – mais aussi faire quelques dépenses. Naïa a l’air d’avoir une certaine élégance et le comportement d’une jeune fille romantique, tandis que nous… Il y aura un effort à fournir. Alors, qu’est-ce que tu en penses ? Je n’ai rien trouvé de mieux, à ton tour de te creuser la tête. Et pitié, ne me dis pas que ça t’est égal.

Là, au moins, c’était clair. La rouquine avait sorti tous ses arguments, il ne restait plus qu’à l’autre jeune femme d’opter pour son idée préférée ou de compléter la liste. Méthode rusée, bourrine, subtile ou autre ? Selon le choix pour lequel elle optera, Taraya en saura un peu plus sur le caractère de celle avec qui elle allait partager cette aventure. Mais ce serait quand même bien qu’elles ne tardent pas trop à se décider…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 13 Fév - 2:26

La jeune rouquine alla s'asseoir sur un banc de la cafétéria et adopta une position que Niènor jugea étrange. La jeune fille semblait concentrée, son regard, perdu au loin, attestait de sa concentration. Sûrement cherchait-elle une erreur dans son plan ou peaufinait un peu. Elle attendit avec patience quelques remarques pertinentes de sa part. Mais en attendant, elle observa son environnement puisqu'elle n'avait pas eu le temps de le faire avant.

Les plafonds étaient hauts, d'un blanc cassé et décorés de grandes moulures sur lesquels s'incrustait des motifs baroques, si belle qu'elle se serait crue dans un château. Un lustre était suspendu au milieu de la pièce, immense et imposant. Des cristaux semblaient tombés des chandeliers et dispersaient des tâches de lumières un peu partout. Cela lui rappelait sa forêt natale, lorsqu'elle était sous les arbres à flâner tranquillement. Des voutes avaient été crées à quelques que endroits de la salle, dessinant une architecture délicate et élégante. Les murs étaient couverts de frises au motifs baroques, les même que sur les moulures, d'une teintes grisées. Ils étaient beau. Une fois encore, elle se demande si elle n'était pas dans un château. Elle regarda le sol, et une autre fille la regarda en retour, les même yeux, la bouche, les même cheveux. Le sol était incontestablement très propre et brillant. Normal, pour du marbre. Rien de comparable à chez elle. Sa cabane, bien que confortable et joliment décorée n'égalait pas la splendeur des lieux. Un peu trop claire à son gout mais ça allait.

Elle arrêta d'observer et se déplaça de sa démarche féline pour aller s'asseoir sur le en face de la petite rouquine. Elle en avait assez d'être debout. Elle observa encore un peu la rouquine qui semblait toujours autant perdue dans ses pensées. Mais elle finit par revenir et par lui dire :

- Voilà ce que je te propose. Si tu trouves mieux, n’hésite pas à m’interrompre. Les deux seront donc dans le jardin pour manger. Lui maîtrise le vent, mais si mon pouvoir l’atteint, il aura beau lancer toutes les rafales qu’il voudra, la brume ne se dissipera pas étant donnée qu’elle provient directement de ses orifices oculaires.
Donc. Tu pourrais courir dans leur direction en brandissant ton sabre pour les effrayer et j’arriverai par derrière pour les rendre
momentanément presque aveugles.


Elle fit un geste de la main libre pour signifier que ce n’était peut-être pas une idée si intéressante ou exploitable.

Tu peux te transformer en chat ? Et si tu te frottais à eux sous cette forme le temps que je leur brouille la vue ; après quoi tu fais mumuse avec eux en les amochant le plus possible et je finis par les assommer avec mon bâton ?

Elle avait vraisemblablement assez bien réfléchi. Mais son plan laissait à désirer. Se transformer en chat prenait du temps, temps ou elle était très vulnérable qui plus est. De plus, se frotter au gens ? Non merci ! Et puis, il y avait un gros inconvénient également. Si elle se métamorphosait, elle allait devoir rentré nue chez elle, puisqu'elle perdait ses vêtements en se transformant et que personne ne les lui garderait, à ce qu'elle sache. En temps normal, ça ne l'aurait pas trop importunée, mais sous la pluie, ce n'était pas négligeable. Elle s'apprêtait a répondre lorsque la jeune fille ouvrit à nouveau la bouche :

- Dis-moi ce que tu penses de ça : l’une de nous séduit le fameux George uniquement pour rendre Naïa jalouse. Après tout, c’est bien parce que c’est ce qu’il lui est arrivé que Leila veut se
venger. Tu as vu dans quel état ça l’a mise ? Alors imagine qu’on leur fasse pareil ! Cependant, si tu es partante pour cette idée, il faudra non seulement prendre son mal en patience – il ne va pas la quitter en un jour – mais aussi faire quelques dépenses. Naïa a l’air d’avoir une certaine élégance et le comportement d’une jeune fille romantique, tandis que nous… Il y aura un effort à fournir. Alors, qu’est-ce que tu en penses ? Je n’ai rien trouvé de mieux, à ton tour de te creuser la tête. Et pitié, ne me dis pas que ça t’est égal.


Romantique ? Plutôt nunuche. Hé... Attendez... Elle ne venait pas de dire : "tandis que nous... Il y aura un effort à fournir " ? Cette remarque la blessa dans son amour propre. Non mais ! Elle pouvait être très élégante et belle lorsqu'elle le voulait, seulement, elle était en mission. Pas le temps pour mettre des robes et tout ce qui s'en suit ! Après un regard noire, elle passa au dessus de cette remarque. Le temps leur manquait. De plus séduire un imbécile de première catégorie, ce n'était pas pour elle. Niènor avait envie de rentrer vite fais bien fais chez elle et d'expédier le cas "Leila" le plus rapidement possible. Et puis, la cliente aura bien essayé de reconquérir son ex homme non ? Mauvaise idée, puisque sûrement que la cliente et Naïa se monteraient les deux contre elles. Perte de temps regrettable qu'elle préférait éviter. Après un moment de réflexion, elle décida que l'option deux était la meilleur. Elle avait trouvé comment ne pas se transformer :

- Eh bien, pour ma part, je préfère l'option deux. La première n'est pas mal mais tu ne sembles par l'apprécier, je n'ai pas envie de polémiquer pendant des heures pour qu'on trouve un accord entre nous, on n'a pas le temps pour ça. La troisième est a éliminé. Séduire un type comme ce George et faire semblant d'être une nunuche avec une tête de hareng frit, c'est gentil mais ce n'est pas pour moi. Et en plus, autre inconvénient, on y passerai peut-être un mois. Une nouvelle fois, ce n'est pas pour moi ! Je tiens à vite expédier cette stupide histoire. Sans oublier qu'il y aurait une chance pour que Leila et Naïa se mettent ensemble contre nous et je n'ai franchement pas envie de perdre du temps avec des bêtises de ce genre. Pour la deuxième option, je ne vais pas me transformer. J'ai un chat et il pourra nous aider pour ça.

Eh bien voilà une bonne chose de dite ! C'était clair. Pas de perte de temps inutile et se serait au moins vite terminer ! Elle avait hâte de faire souffrir ses deux nouvelles proies. Oh bien sur, elle n'allait pas les défigurer. Juste s'assurer que l'envie ne leur prenne plus d'exhiber leur amour baveux aux autres. Elle n'aimait pas cela non plus et pouvait comprendre la réaction de Leila bien qu'elle la trouvait excessive. Il fallait à présent qu'elle face venir son chat tant pi si le plan n'était pas approuvé. Il leur sera toujours utile au cas ou... Elle se leva alors et appela doucement :

- Ambroise !

Un chat apparu alors à l'angle d'un mur et galopa vers elles, élégant. Il était noir et grands, avait des griffes redoutables. Ce genre de chat auxquels on n'aurait pas envie de se confronter. En somme, il était comme elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 13 Fév - 15:33

Oh, visiblement, ce troisième plan lui déplaisait fortement, à cette Niènor. Son regard s’était soudainement assombri. Peut-être qu’elle était déjà en couple et qu’elle voulait rester fidèle ? Bah, sans importance. Si elle préférait la deuxième solution, c’était tant mieux. Et c’était d’autant plus agréable de voir qu’elle apportait de l’intérêt à cette mission en modifiant quelques points de l’option de base. Ah, ça par contre, c’était marrant. « La première n'est pas mal mais tu ne sembles pas l'apprécier, je n'ai pas envie de polémiquer pendant des heures pour qu'on trouve un accord entre nous, on n'a pas le temps pour ça. » Remarquez la longueur de la phrase. Elle prétend ne pas avoir de temps, mais prend quand même la peine de détailler son propos, alors qu’un simple “La deuxième solution me va, mais…“ et enchaîner sur les corrections à apporter aurait été suffisant. Mais ne nous éternisons pas sur une remarque aussi futile.

- La troisième est a éliminé. Séduire un type comme ce George et faire semblant d'être une nunuche avec une tête de hareng frit, c'est gentil mais ce n'est pas pour moi. Et en plus, autre inconvénient, on y passerait peut-être un mois. Une nouvelle fois, ce n'est pas pour moi ! Je tiens à vite expédier cette stupide histoire. Sans oublier qu'il y aurait une chance pour que Leila et Naïa se mettent ensemble contre nous et je n'ai franchement pas envie de perdre du temps avec des bêtises de ce genre.

Là par contre, elle avait bien réfléchi. Bon, quoi que ça pouvait être divertissant de faire tourner en bourrique les deux autres filles… En contre partie, la quête serait certainement un échec, mais il y avait peu de chance qu’elles se recroisent un jour toutes les quatre, non ? Mais visiblement, celle aux cheveux violets n’avait pas l’intention de s’amuser et préférait rentrer chez elle au plus vite, et si possible la satisfaction d’avoir réussi ce qu’elle avait entrepris. Taraya comprit bien vite que Niènor n’était ici que pour le travail. Elle venait même à se demander s’il lui arrivait de lâcher prise, de temps en temps. Enfin, je veux dire autrement qu’en torturant les gens.

La jeune femme face à la rouquine refusait néanmoins de se transformer en chat sans donner plus d’explications, mais informa qu’elle avait un animal de compagnie qui pourrait leur être utile. Pour confirmer ses dires, elle se releva du banc où elle s’était assise quelques instants plus tôt et appela calmement Ambroise. Ambroise ? Ça ressemblait étrangement à “framboise“, rien de bien effrayant… Mais en voyant la bête arriver, celle aux yeux vairons décolla la tête de sa main avant de demander d’un ton dépité :

- C’est ça, ton monstre ? Peut-être que sa couleur pourrait faire peur aux superstitieux, mais il n’a pas vraiment la carrure d’un chat tueur. Bah, il nous sera peut-être utile… Alors, récapitulons. Ton terrible petit ami à quatre pattes fait diversion, George et Naïa le câlinent joyeusement pensant qu’il veut jouer avec eux, ensuite j’arrive discrètement par derrière et leur pose la main sur l’épaule pour leur brouiller la vue tandis que toi, tu te charges de les amocher avec ton sabre. Ou ce que tu veux, après tout. Ensuite je leur donne un bon coup sur la tête, hop, on détale et on retrouve Leila.

Taraya réfléchit à nouveau pour vérifier que leurs victimes n’auraient pas le moyen de se défendre ou d’esquiver. Quand à voir venir la chose, il n’y avait quasiment aucune chance étant donné qu’un chat était censé être innocent par définition. Ou presque. Finalement, ne voyant pas comment ils pourraient s’attendre à se faire attaquer de la sorte, elle se releva et entreprit de descendre au rez-de-chaussée pour mettre le plan à exécution.

- Moi, ça me va. Si tu as encore des objections, tu serais priée de les faire en avançant. C’est bien toi qui es pressée de régler ça au plus vite, alors plus tôt on s’y met, plus tôt l’affaire sera terminée.

[HRP : n’hésite pas à dire qu’elles sont sorties de l’Académie si besoin =) ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 13 Fév - 17:56

Ambroise vint se poster à pas feutré vers sa maitresse qui lui caressa la tête. Il était plutôt grand et massif et n'était pas encore très âgé. Niènor était fière de son chat. Mais apparemment, la petite rouquine ne s'attendait pas à ce genre d'animal au vu de sa réaction. Niènor avait pourtant précisé un chat. Peut-être se l'était-elle imaginer comme un puma ou un lynx ? Ambroise faisait parti de la catégorie des chats sauvages, ceux-ci étaient plus fort que leur cousins, le chat domestique. Et son félin était un bon représentant de cette noble espèce, souvent chassée pour la gloire stupide de quelques imbéciles. Tara qui avait relevé la tête, visiblement déçue lui dis :

- C’est ça, ton monstre ? Peut-être que sa couleur
pourrait faire peur aux superstitieux, mais il n’a pas vraiment la
carrure d’un chat tueur. Bah, il nous sera peut-être utile… Alors,
récapitulons. Ton terrible petit ami à quatre pattes fait diversion,
George et Naïa le câlinent joyeusement pensant qu’il veut jouer avec
eux, ensuite j’arrive discrètement par derrière et leur pose la main sur
l’épaule pour leur brouiller la vue tandis que toi, tu te charges de
les amocher avec ton sabre. Ou ce que tu veux, après tout. Ensuite je
leur donne un bon coup sur la tête, hop, on détale et on retrouve Leila.

Oh voilà une chose qu'elle haïssait ! Qu'elle dise du mal d'elle, passe encore. Mais osé critiqué son matou qui l'avait tant aidé, ça, elle ne le laisserait pas passé ! Ambroise n'avait pas plus de 1 ans, il était encore jeune et n'avait pas fini sa croissance. Pourtant, elle savait qu'il deviendrait grand au vu des pattes déjà énorme qu'il arborait. Mais elle se calma en entendant la suite. Elle avait déclaré : " petit ami à quatre patte " au moins, elle ne l'avait pas traité de bestiole comme certaines personnes. Ça lui allait.

Petit récapitulatif du plan, tout semblait jouer. Ambroise ferrait bien diversion, elle le regarda pour lui donner un ordre que seule elle pouvait lui donner et le chat la regarda avec intérêt. Une étincelle d'intelligence illumina son regard d'ambre, lui montrant qu'il avait compris. Pour le reste, se serait à elle d'assurer. Elle expédierait les choses comme elle savait le faire. Inutile d'utiliser le côté tranchant, elle utiliserait le plat de la lame et le couvrira de bleus en moins de secondes si tout se passait bien. Puis, toucherait l'argent et rentrerait chez elle avec la satisfaction du devoir accompli. Ensuite, elle irait sûrement prendre du bon temps et se détendre en allant se baigner un petit moment. Mais ensuite, il faudrait qu'elle aille chasser. Il manquait des vivres, chez elle.


Niènor releva la tête et cessa de caresser son chat apprivoisé, reportant son attention à la jeune fille aux yeux vairons qui semblait à nouveau perdue dans ses pensées. Sûrement réfléchissait-elle aux derniers points à mettre en place ou cherchait-elle une faille dans le plan actuelle, juste au cas où... Niènor n'en trouvait pas en tout cas. Tout semblait imparable, elle avait bien fais comprendre à Ambroise d'être gentils avec les deux imbéciles, ne leurs laissant pas envisagé ce qui allait suivre. Ils ne s'y attendraient pas à cause et imaginer ces amoureux transit torturés la fit à nouveau sourire. Soudain, la jeune fille se leva, rapide, énergique. Elle se dirigeait vers le rez de chaussée. Alors, Niènor la suivit de sa démarche féline, séductrice sans le vouloir.

- Moi, ça me va. Si tu as encore des objections,
tu serais priée de les faire en avançant. C’est bien toi qui es pressée
de régler ça au plus vite, alors plus tôt on s’y met, plus tôt l’affaire
sera terminée.

Apparemment, elle n'avait pas trouvé de faille. Parfait. Elle se montrait à présent franche et brusque presque sèche. Sa pointe d'autorité lui déplut. Mais elle dû avouer que la rouquine avait raison sur un point : Plus tôt elle s'y mettrait, plus tôt ce règlement de compte sera achevé.

- Je n'ai rien d'autre à rajouter. Qu'on en finisse !

Elle sortit alors de l'académie, énergique à son tour. Elle regarda le ciel toujours aussi sombre et menaçant, pourfendu par des éclairs qui éclairait momentanément les lieux tandis que la pluie détrempait à nouveaux leurs habits. Elle n'avait pas cessé de déverser son chagrin sur elles, on aurait même dis qu'elle avait redoubler. Elle espéra seulement que ce temps ne leur serait pas défavorable...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Mer 16 Fév - 16:07

Dehors, la pluie qui tombait de plus belle offrait une magnifique opportunité. Si le couple déjeunait bel et bien sur la pelouse malgré le mauvais temps, les personnes censées devaient plutôt se mettre à l’abri et ainsi, il y avait moins de chance qu’ils ne deviennent témoin du complot ou, pire, se mêler à cette histoire.

Mais à peine Taraya était-elle sortie du bâtiment qu’une illumination lui traversa l’esprit. La lettre stipulait bien que Leila les attendait le jour même. Qui plus est, le couple savait qu’il allait leur arriver quelque chose et le ciel, alors contrôlé par George, le prouvait bien. Mais ils devaient sûrement penser que ça leur arriverait – vous l’aurez deviné – le jour même. Mais où était le problème, me direz-vous ? C’était pourtant simple ! Déjà, George et Naïa ne pensaient pas que quelqu’un viendrait à ce rendez-vous donné par Leila. Or, s’ils s’étaient tout de même préparés, au cas où ils se faisaient attaquer le jour même du rendez-vous, mais que finalement il ne se passait rien, certainement croiraient-ils que ce n’était qu’une simple rumeur pour tenter de les effrayer.

Sur le perron, la rouquine était plutôt fière de sa réflexion. Si son analyse se révélait être exacte, il suffisait de reporter la quête à un autre jour. Niènor voulait que cette affaire se règle rapidement, mais il valait mieux assurer ses arrières plutôt que de se jeter dans la gueule du Chien des Enfers. Et puis, si ça se trouvait, l’idée du déjeuner en amoureux sur la pelouse n’était en réalité qu’un piège. Aussi, la jeune femme interpella l’autre personne accompagnée par son chat. Elle joignit les mains dans son dos et en pencha en avant, laissant ses colliers se balancer selon leur loisir, le regard posé sur sa locutrice et le visage éclairé par un sourire satisfait.

- A mon humble avis, nous ferions mieux de laisser passer quelques temps avant de se mettre à l’attaque. Elle se redressa. Imagine qu’ils nous tendent une embuscade. On aurait l’air bien maligne si on se faisait prendre. À la place, je te propose qu’on se fasse passer pour des étudiantes de l’Académie, pour avoir un toit sur la tête cette nuit, et jouer ce petit jeu pendant au moins une journée. Sans citer les noms – ce ne serait pas prudent –, les deux que nous devons embêter ne devraient normalement pas s’attendre à ça, à moins que l’un ou l’autre ait des talents de voyance. Mais dans ce cas, la personne qui nous envoie nous aurait prévenues, non ? Bref, il ne nous reste plus qu’à trouver une chambre et on agira un autre jour.

Tara retourna donc dans l’enceinte d’un pas assuré et se mit à la recherche de la réception. Se souvenant qu’elle se trouvait dans une école et non pas une auberge, elle se rabattit sur le secrétariat. Secrétariat, secrétariat… Le bâtiment était vraiment grand, mais la solitaire finit par repérer la porte qu’elle cherchait. Avant d’entreprendre quoi que ce soit, elle détacha ses cheveux pour se donner l’air d’une jeune fille plus sage et sérieuse. Après quoi, elle toqua deux fois et ouvrit la porte pour passer la tête dans l’entrebâillement, sans attendre la moindre réponse venant de la personne de l’autre côté.

- Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger de la sorte, mais une amie et moi venons d’intégrer l’Académie et l’on nous a dit qu’il fallait venir ici pour régler les quelques points d’administration tel que la chambre. À vrai dire, je crains que mon amie ne tombe bientôt malade, parce que nous avons fait un long voyage et arrivées ici, il pleuvait. Nous ne nous attendions pas vraiment à trouver un ciel si nuageux, donc avant le départ nous avions opté pour des tenues peu adaptées. Serait-il possible de nous indiquer où nous pourrions nous installer, le temps pour elle de se changer ? Et puis… Je ne voudrais pas donner l’impression d’abuser de votre gentillesse, mais serait-ce également possible de régler les derniers détails de notre inscription demain ? C’est que nous sommes fatiguées et préférerions nous reposer avant de commencer les cours, demain matin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 19 Fév - 19:43

Niènor continua d'observer le ciel, de moins en moins clément. Est-ce que les jeunes gens seront bien dans la pelouse ? Elle en doutait. Mais ce n'étais pas vraiment important pour leur mission. Alors qu'elle levait la tête vers la masse noirs des nuages, des gouttes de pluie vinrent lui mouillés le visage. Elle laissait les perles d'eau couler le long de son visage, se rappelant des souvenirs lointains et sombres. Un éclairs de tristesse passa dans ses yeux et son visage recouvra sa mélancolie habituelle. Son énergie avait disparu aussi vite qu'elle était apparue, dissipée comme la fumée, lui rendant cet air fragile de jeune fille. Cela faisait longtemps... Si longtemps...

Elle se secoua un coup. Inutile de replongé dans des pensées futiles. Ce n'était pas le moment. Elle regarda autour d'elle, cherchant les jeunes amoureux idiots. Mais elle remarqua très vie que sa coéquipière manquait à l'appelle. Elle se retourna alors et la vit mètres plus loin, arrêtée et le regard penseur. Penseur, pas rêveur. Au moins aurait-elle une bonne raison à lui donner pour ce léger contre temps. Elle se demanda qu'est ce qui pouvait bien la faire réfléchir à ce point. Avait-elle trouver une faille, pour finir ? Ah, l'indécision, l'un des plus grands fléau de l'humanité ! La féline retourna en arrière pour rejoindre la rouquine. Elle semblait fière d'une chose, restait à savoir laquelle. Niènor ne comprit plus rien et posa sur son interlocutrice un regard interrogateur. Tara était penchée en avant, les mains jointes dans le dos, ses colliers se balançant à l'unissons. La rouquine la regarda et un sourire satisfait éclaira son visage d'enfant :
- A mon humble avis, nous ferions mieux de laisser passer quelques temps avant de se mettre à l’attaque. Elle se redressa. Imagine qu’ils nous tendent une embuscade. On aurait l’air bien maligne si on
se faisait prendre. À la place, je te propose qu’on se fasse passer pour des étudiantes de l’Académie, pour avoir un toit sur la tête cette nuit, et jouer ce petit jeu pendant au moins une journée. Sans citer les noms – ce ne serait pas prudent –, les deux que nous devons embêter ne devraient normalement pas s’attendre à ça, à moins que l’un ou l’autre ait des talents de voyance. Mais dans ce cas, la personne qui nous envoie nous aurait prévenues, non ? Bref, il ne nous reste plus qu’à trouver une chambre et on agira un autre jour.

La petite avait un cerveau et l'utilisait bien. Niènor n'avait pas penser à cette problématique... Néanmoins, elle ne pensait pas que c'était une solution adaptée. Déjà, elle avait
22 ans, impossible qu'elle passe pour une adolescente et encore moins pour une étudiante ! Elle n'avait pas assez de manière pour cela même si elle savait jouer la comédie... Elle fronça les sourcils, embêtée. Il fallait trouver un autre plan, et vite ! Mais quoi ? Alors qu'elle allait ouvrir la bouche, elle se rendit compte que la rouquine ne s'était pas démontée et retournait dans l'académie !

Elle la suivit au pas de course, ne voulant pas interpeller la rouquine par son nom. Mais que faisait-elle ? Elles devaient travailler en équipe, et elle ne respectait pas son avis puisqu'elle était partie sans rien attendre. Niènor s'énerva à nouveau. Et la considération envers autrui ? Et le travail d'équipe ? Et l'écoute de l'autre ? C'était bien pour cela que les duos étaient principalement ( Eh oui, principalement parce que leurs duos à elles partait à la dérive ) plus fort, plus stratégique ! Deux cerveaux pour réfléchir, pour critiquer ou améliorer le plan ! Ce serait dur de travailler avec la rouquine justement pour cela... Elle ne prenait en compte, ne se préoccupait de rien ni de personnes.

Au moment ou elle rattrapa enfin la rouquine, elle frappait à la porte du secrétariat. Trop tard, malgré Niènor, pour agir de quelques manières que se soit... La jeune rebelle rentra sans même attendre une réponse de la secrétaire et prit immédiatement la parole, jouant les filles sages de gens de bonne famille :
- Bonjour ! Excusez-moi de vous déranger de la sorte, mais une amie et moi venons d’intégrer l’Académie et l’on nous a dit qu’il fallait venir ici pour régler les quelques points d’administration tel que la chambre. À vrai dire, je crains que mon amie ne tombe bientôt malade, parce que nous avons fait un long voyage et arrivées ici, il pleuvait. Nous ne nous attendions pas vraiment à
trouver un ciel si nuageux, donc avant le départ nous avions opté pour des tenues peu adaptées. Serait-il possible de nous indiquer où nous pourrions nous installer, le temps pour elle de se changer ? Et puis… Je ne voudrais pas donner l’impression d’abuser de votre gentillesse, mais serait-ce également possible de régler les derniers détails de notre inscription demain ? C’est que nous sommes fatiguées et préférerions nous reposer avant de commencer les cours, demain matin.


Elle avait une soudaine envie de l'étriper... Idée pas si absurde, elle toucherait une prime plus grande et aurait toute la gloire pour elle. Seulement, à deux s'était plus rapide de démolir des amoureux baveux. Donc... Elle prit la parole pour rectifier la fâcheuse gaffe de la jeune rouquine :

- Excusez moi madame mais mon amie juste là se sent mal, je ne sais pas ce qui lui a prit de venir vous déranger comme cela. Elle n'est vraiment pas dans son état normal vous savez ! D'habitude, elle est plus polie et attend une réponse de son interlocutrice ( tiens, prends ça ! ) mais enfin bon... Encore désolée pour le dérangement, j'ai voulu la retenir malheureusement, lorsque j'ai tourner la tête, elle n'était déjà plus là. Nous allons vous laisser, à présent. Au revoir

Elle empoigna doucement tara et l'emmena plus loin, à l'abri des oreilles indiscrètes. Ou tout du moins, elle l'espérait. Elle lâcha la jeune fille et passa un main dans ses longs cheveux violets, l'air contrariée. Elle fixa sur la rouquine un regard plein de colère et de reproches et prit la parole :

- Donne moi une bonne raison pour laquelle tu n'as pas attendu de réponse de ma part ! Qu'est ce qui t'as pris ? Ce plan n'était pas le bon ! Cette endroit, c'est le genre de lieu ou toutes les personnes se connaissent depuis longtemps, se critiquent ou s'évitent. Nous, nous débarquons le jour même ou les idiots doivent avoir leurs comptes réglés - comme par hasard- et nous nous faisons passés pour de nouvelles arrivantes que personnes n'as jamais vues sauf Leila- comme par hasard- et en plus, tiens bizarre, on a fait un long voyage. Moi, je trouve que c'est louche. On va savoir que c'est nous que Leila a engagé et je dois te dire qu'elle a l'air d'être une fille pas beaucoup aimée. Peste, du genre à critiqué tout ce qui bouge... Non vraiment. Mauvais idée que tu as eue ! Mais je suis d'accord avec toi. Attaqué le jour même ce n'est pas la solution. Il faudrait trouver un autre endroit ou dormir.

Niènor était toujours fâchée mais elle semblait se calmé. Elle espérait que la jeune fille trouverai une meilleure solution car elle, elle n'avait pas vraiment d'idée. Elle se demandait ce qui fallait faire, cherchait mais ne trouvait pas. Elle était simplement perdue, trop fatiguée pour bien réfléchir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 20 Fév - 18:17


    "Attaquer le jour même ce n'est pas la solution. Il faudrait trouver un autre endroit ou dormir.

    -Je crains que vos plans ne doivent être reportés jeunes filles."

    Ce fut là la seule parole que laissa échapper Revan, brillant étudiant, et beau garçon de son rang, qui se tenait dos au pilier des inscriptions, les bras croisés. Une petite moue rieuse sur le visage, il dardait de son regard ambré les jeunes filles, élargissant doucement son sourire à mesure qu'il s'avançait. Revan était très grand, suffisamment pour impressionner les professeurs et surtout dominer de toute sa hauteur ces deux étranges filles. Arrivé à quelques centimètres, il fit luire ses doigts sur lesquels des bagues serties d'améthystes laissaient comprendre que les deux filles feraient mieux de l'écouter.

    "Ils vous attendaient dehors, George et Naïa. Leila a piqué une crise en voyant qu'ils étaient rentrés sans que vous n'ayez rien fait pour les arrêter. Trois personnes en veulent à votre peau. Enfin trois, si vous m'oubliez."

    Il grimaça, leur faisant comprendre qu'il avait été aux premières loges pendant la rencontre avec une Leila en furie, et qu'il avait subi toute la tornade qu'elle avait pu secouer dans son énervement. Leila n'était pas uniquement une peste ou une bavarde, ni même la fille la plus utile qu'il eût jamais côtoyée, elle était d'une puissance qui se décuplait à chaque colère, et il aurait volontiers réglé leur compte à George et Naïa lui-même s'il n'avait pas été sûr que la jeune femme lui aurait fait payer très cher.

    "George et Naïa vous ont posé un défi." Il pointa du doigts la colonne derrière. "Et toute l'école vous attend dans l'arène d'entrainement pour un petit duel." D'un regard sévère, il leur fit comprendre qu'elles n'avaient pas intérêt à se défiler, et qu'ils les aurait à l'œil. D'abord parce qu'il était l'élève le plus sérieux de l'Académie, et en tant que tel qu'il ne devait pas laisser des inconnues se balader comme bon leur semblait sur le campus. D'autre part, qu'il détestait les lâches, et qu'elles le seraient si elles tournaient le dos à ce pourquoi elles s'étaient engagées.

    "C'est par là-bas, rez-de-chaussée, au centre, ça fait comme un monastère Terrien, vous verrez, au milieu il y a une plateforme malléable. Leila a relevé le défis, soit vous y allez, soit je vais devoir lui prêter main forte. Mais si vous décidez de partir, ne mettez plus les pieds ici, c'est un conseil."

    Le regard pétillant de malice et de défis, Revan croisa les bras sur son torse et darda les deux aventurières avant de lentement, très lentement sourire en coin, puis faire demi-tour, levant la main pour saluer leur venue... ou leur couardise.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Lun 21 Fév - 0:34

Une fois son petit mensonge bien rodé et déballé à la secrétaire de l’Académie, Taraya s’attendait à une réaction plus positive venant de la femme-chat. En fait, elle ne semblait pas apprécier à sa juste valeur l’initiative de la rouquine. Et au lieu de la soutenir dans son idée, elle préféra inventer une autre histoire, vraiment absurde.

- Excusez moi madame mais mon amie juste là se sent mal, je ne sais pas ce qui lui a pris de venir vous déranger comme cela. Elle n'est vraiment pas dans son état normal vous savez ! D'habitude, elle est plus polie et attend une réponse de son interlocutrice, mais enfin bon... Encore désolée pour le dérangement, j'ai voulu la retenir malheureusement, lorsque j'ai tourné la tête, elle n'était déjà plus là. Nous allons vous laisser, à présent. Au revoir.

Se rendait-elle compte que son impatience allait peut-être les perdre ? Soit, Niènor ne voulait pas perdre de temps, mais de là à interférer de la sorte… Or, finalement, il s’avérait qu’elle n’avait peut-être pas si tort. Après s’être éloignées des oreilles un peu trop curieuses et indiscrètes, la violettine s’exclama d’une voix qui se voulait tout à coup moins amicale.

- Donne moi une bonne raison pour laquelle tu n'as pas attendu de réponse de ma part ! Qu'est-ce qui t'as pris ? Ce plan n'était pas le bon ! Cet endroit, c'est le genre de lieu où toutes les personnes se connaissent depuis longtemps, se critiquent ou s'évitent. Nous, nous débarquons le jour même ou les idiots doivent avoir leurs comptes réglés - comme par hasard - et nous nous faisons passer pour de nouvelles arrivantes que personnes n'a jamais vue sauf Leila - comme par hasard - et en plus, tiens bizarre, on a fait un long voyage. Moi, je trouve que c'est louche. On va savoir que c'est nous que Leila a engagé et je dois te dire qu'elle a l'air d'être une fille pas beaucoup aimée. Peste, du genre à critiquer tout ce qui bouge... Non vraiment. Mauvaise idée que tu as eue ! Mais je suis d'accord avec toi. Attaquer le jour même ce n'est pas la solution. Il faudrait trouver un autre endroit ou dormir.

- Je crains que vos plans ne doivent être reportés jeunes filles.

Oh, zut. Leur discussion top secrète n’était peut-être plus aussi confidentielle que ce qu’il devrait être… En effet, un grand – non, immense ! – jeune homme était apparu là, sans un bruit. Il s’approcha encore un peu des deux femmes tout en prenant un air supérieur. Sans prendre la peine de se présenter, il poursuivit afin d’expliquer son intrusion.

- Ils vous attendaient dehors, George et Naïa. Leila a piqué une crise en voyant qu'ils étaient rentrés sans que vous n'ayez rien fait pour les arrêter. Trois personnes en veulent à votre peau. Enfin trois, si vous m'oubliez. George et Naïa vous ont posé un défi. Et toute l'école vous attend dans l'arène d'entraînement pour un petit duel.

Attend mon coco… Trois – enfin quatre – personnes nous veulent du mal ? Et on nous propose un défi ? Et pourquoi tu prends cet air méchant, tout à coup ? Tu devrais pas, ça te donne des rides… Et déjà que t’es super grand, si en plus tu parais plus vieux… On va finir par te prendre pour un professeur. Bon, restons sérieux. Ils voulaient se battre, et ce devant toute l’école ? Et bien soit ! L’étudiant sérieux donna les dernières informations. Mais avant, Taraya ne put s’empêcher de saisir les joues du snob et de les lui secouer gentiment. Oh, oui, simplement dans le but de le décrédibiliser un peu et pour lui faire comprendre qu’il devait se décoincer un peu. Taraya, souriante, le relâcha et s’adressa à lui avant qu’il ne parte.

- Allons, détends-toi ! On va y aller à ce duel, puisque tu as l’air d’y tenir autant ! Contre un moulin à vent et un arrosoir, on ne risque pas grand chose, si ? Elle se retourna vers Niènor. Ça te va ou tu as une objection ? T’as vu, j’ai quand même fait l’effort de te le demander, hein. Parce que de toute façon, on est là pour ça ! Alors mon petit, dis-nous où c’est.

- C'est par là-bas, rez-de-chaussée, au centre, ça fait comme un monastère Terrien, vous verrez, au milieu il y a une plateforme malléable. Leila a relevé le défi, soit vous y allez, soit je vais devoir lui prêter main forte. Mais si vous décidez de partir, ne mettez plus les pieds ici, c'est un conseil.

-Oh c’est bon, je t’ai dit qu’on y allait…

La rouquine prononça ces derniers mots tout en tapotant l’épaule de son interlocuteur avant qu’il ne se retourne pour partir. Tout en avançant, il leur fit un dernier signe de la main sans prendre la peine de les regarder. Bon et bien, maintenant, les deux aventurières étaient prévenues… Mais comme à la base elles étaient venues pour régler le compte des amoureux, s’ils tenaient à prendre une raclée en public, ce n’étaient pas elles qui allaient les en empêcher ! Oui enfin… Il fallait l’espérer… Mais de toute façon, elles étaient plus fortes, non ? Je veux dire, elles utilisaient des armes, quoi. Un sabre et un bâton contre des poings. Un chat et un aveuglement contre une rafale et… une fleur ? Bah, c’était dans la poche !

[HRP : pour Niènor---> cinq centième message \o/]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Lun 21 Fév - 1:25

- Je crains que vos plans ne doivent être reportés jeunes filles.

Niènor se retourna vivement, surprise. Elle ne l'avait ni entendu, ni senti venir. Elle devait vraiment se reposer... Cela deviendrait sa priorité lors de son retour. Elle toisa néanmoins le jeunot qui avançait. " Jeunes filles " ? Pour Tara, elle comprenait, mais pour elle ? Niènor n'avait nullement l'allure d'une adolescente !

Le jeune homme approchait néanmoins, un sourire sur ses lèvres. Il tentait de les intimider mais Niènor ne se laissa pas impressionner. Il était peut-être grand mais cela n'avait rien de bien significatif, après tout. Il avait même plutôt l'allure d'un tombeur imbu de lui-même qui pensait que personne ne pouvait l'égaler. Le jeune homme s'arrêta à quelques centimètres d'elles et les regarda avec un petit air insupportable de monsieur-je-suis-tout-puissant. Il fit luire ses doigts, exposant ses bagues sertie d'améthyste. La menace plana dans l'air, Niènor le comprit bien. Il estima alors bon d'expliquer sa présence aussi soudaine qu'inattendue :

- Ils vous attendaient dehors, George et Naïa. Leila a piqué une crise en voyant qu'ils étaient rentrés sans que vous n'ayez rien fait pour les arrêter. Trois personnes en veulent à votre peau. Enfin trois, si vous m'oubliez. George et Naïa vous ont posé un défi. Et toute l'école vous attend dans l'arène d'entraînement pour un petit duel.

Dès les premières phrases, elle comprit que ce jeunot était un ami de Leila, très surement. Et vraisemblablement, la cliente n'était pas du tout satisfaite de leurs services... Ce qui pouvait presque se comprendre d'un côté ! La patience n'était vraiment pas la vertu de Leila, elle aurait dû s'en douter. Tara et elle venaient de se fourrer dans un sacré pétrin ! Elle regretta de ne pas être restée chez elle, bien au chaud dans sa cabane... Surtout quand l'homme leurs dis que trois personnes leur en voulait : George, Naïa et Leila... Et encore lui, apparemment. La chance l'avait abandonnée, elle n'en douta plus. Et puis se battre devant tout le monde ? C'était bien le mode opérateur des jeunes, ça ! Elle fulmina et son regard se fit noir. Elle ne pouvait pas reculer, elle était acculée. Eh bien soit ! Lorsqu'elle releva la tête, Tara tirait sur les joues de l'étudiant. Décidément étrange, cette fille... Et dire qu'elle devait collaborer avec elle. Le pire, c'est qu'elle ouvrit encore sa bouche :

- Allons, détends-toi ! On va y aller à ce duel, puisque tu as l’air d’y tenir autant ! Contre un moulin à vent et un arrosoir, on ne risque pas grand chose, si ? Elle se retourna vers Niènor. Ça te va ou tu as une objection ? T’as vu, j’ai quand même fait l’effort
de te le demander, hein. Parce que de toute façon, on est là pour ça ! Alors mon petit, dis-nous où c’est.


Cette fille était vraiment désespérante ! Niènor la foudroya du regard, montrant ses crocs, l'air peu sympathique. Mais elle arrêta bien vite puisque la réponse ne se fit pas attendre :

- C'est par là-bas, rez-de-chaussée, au centre, ça fait comme un monastère Terrien, vous verrez, au milieu il y a une plateforme malléable. Leila a relevé le défi, soit vous y allez, soit je vais devoir lui prêter main forte. Mais si vous décidez de partir, ne mettez plus les pieds ici, c'est un conseil.

Des menaces en l'air puisqu'elle ne reviendrait jamais par ici de toute façon ! Et la patience n'était pas son fort, à lui non plus. La réponse de la rouquine fut tout de suite moins enthousiaste, puisque le jeune homme l'avait sûrement coupée dans son élan de gaité :

-Oh c’est bon, je t’ai dit qu’on y allait…

Bon, d'accord, Niènor s'était trompée... La jeune fille n'avait rien perdue de son excitation, elle tapota même l'épaule du gaillard avant qu'il ne tourne le dos et fit un signe d'adieu dédaigneux mais qui cachait subtilement une légère menace. Les voilà avertie. A vrai dire, Niènor craignait un peu pour elle. Qu'allait-il se passer ? Et si George et Naïa avaient étés sous-estimer par Leila ? Elle jeta un dernier regard au ciel, se demandant ou cette histoire pourrait bien les emmenées...

[HRP pour Taraya => Eh oui très chère ! Pour ma part, 501ème message, c'est pas mal non plus ! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Jeu 24 Fév - 1:20


    La clameur montait de la foule qui se tenait dans les gradins, autant dire que toute l'école était maintenant au courant que Leila avait des comptes à régler. D'un côté comme de l'autre de l'arène, les élèves et les professeurs se détendaient, discutaient, criaient et encourageaient le camp qu'ils préféraient. George et Naïa, ayant gardé leurs uniformes, travaillaient sur un plan d'attaque tandis que Leila et Revan se préparaient. L'un jouant avec ses bagues, l'autre en grognant et lui tournant autours, laissant échapper des jurons.

    "... arrive pas à croire qu'elles m'aient fait ça ! Je sais pas, mais ça se fait trop pas quoi ! Me laisser avec mes problèmes, quelles garces ! Tu leur règlera leur compte ensuite hein, pas vrai?
    - Mais oui Leila, je t'ai déjà dit oui. Alors laisse tomber l'engueulade, concentre-toi plutôt. Je te rappelle que je suis là en soutien, surtout, et même si je peux les maîtriser il faut que ce soit toi qui les mette par terre.
    - Tu crois que je ne suis pas au COURANT? Putain, tout ça à cause de cette garce, regarde-moi cette niaise !"

    De l'autre côté de l'arène, en dessous d'un stand de pop-corn, George et Naïa réglaient les problèmes de terrain, puisqu'ils avaient posé le défis ils devaient tout discuter avec l'organisateur. Jusqu'au lot de vainqueur et les conditions de gain. Naïa ne cessait d'envoyer des coups d'œil inquiets derrière elle, Leila avait vraiment l'air furieuse.

    "Tu sais George il est encore temps de déclarer forfait...
    - Pas avec cette furie, je défendrai ton petits corps même si je dois manger les bagues de Revan pour le faire."

    De la tribune s'éleva une voix, aussi claire dans l'oreille de chacun que si elle avait été juste à côté. A ce bruit, les centaines de pierres d'élèves surexcités tintèrent, et Revan se frotta les mains. Lui, le spécialiste du boost complémentaire, avait à portée de main une réserve de Biolides, Chrysalides et Nécrolides suffisants pour faire fondre l'Académie toute entière.

    "Votre attention s'il vous plait, le duel va bientôt commencer. Le groupe défiant a choisi un terrain de type "Prairie Kaleinienne". Ils acceptent que la défiée, Leila Green soit remplacée par ses mercenaires dans un délais de cinq minutes. La première équipe à ne plus pouvoir combattre a perdue. Le combat s'arrête si le membre est si blessé qu'il ne peut utiliser sa pierre, s'il se retrouve entravé de quelque façon que ce soit ou s'il déclare forfait. La durée de combat et indéterminée."

    Une holà monta dans les gradins tandis que la tension suivait, s'agrippant à un cran bien trop élevé pour un simple règlement d'infidélité.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 26 Fév - 5:14

Après une petite pause pipi (« han mais t’abuse Taraya, t’es en pleine quête et tu prends quand même le temps d’aller aux toilettes ! » oui bah étant une humaine normalement constituée, elle a également des besoins naturels, que voulez-vous que je vous dise !), la rouquine retrouva Niènor avant de lui proposer de rejoindre l’arène où bon nombre d’étudiants en folie et profs trop curieux attendaient de voir ce qui allait se passer.

- Il ne faudra pas se laisser intimider, ni par nos rivaux, ni par le public. Aussi enthousiaste soit-il, nous n’avons pas à écouter ses ordres. Non mais je dis ça parce que les gens ont tendances à trop se laisser influencer par l’effet de groupe… Et les personnes dans les gradins aiment bien les combats violents et sanguinaires. Au pire, on pourra toujours faire un truc tellement ennuyeux qu’ils préfèreront partir plutôt que de voir ça.

Elle avait prononcé cette dernière phrase d’un ton ironique pour affirmer que ça n’allait pas se passer ainsi. Après quoi, la jeune femme se dirigea dans la direction que l’étudiant leur avait indiquée un peu plus tôt. Sans même être entré dans l’arène, on pouvait entendre une voix qui donnait quelques informations à propos du défi.

- Votre attention s'il vous plait, le duel va bientôt commencer. Le groupe défiant a choisi un terrain de type "Prairie Kaleinienne". Ils acceptent que la défiée, Leila Green soit remplacée par ses mercenaires dans un délais de cinq minutes. La première équipe à ne plus pouvoir combattre a perdu. Le combat s'arrête si le membre est si blessé qu'il ne peut utiliser sa pierre, s'il se retrouve entravé de quelque façon que ce soit ou s'il déclare forfait. La durée de combat est indéterminée.

Prenons ces éléments point par point. Une prairie ? C’était parfait pour faire pousser des fleurs et il n’y avait rien qui pouvait servir à s’abriter du vent… Mais bon, ça ne devait pas être si grave. Ensuite, les mercenaires en question avaient plutôt intérêt à se dépêcher si elles ne voulaient pas être disqualifiées ! Après, il fallait y aller pour que quelqu’un ne puisse plus utiliser sa propre pierre… Mais avec un peu de chance, elles y arriveraient. Et maintenant la voix parlait d’entraves ? Heu, être aveuglé n’en faisait quand même pas partie, si ? Et puis bon, concernant le forfait, les deux jeunes femmes s’étaient engagées à faire ça et elles n’allaient pas abandonner après s’être attirées autant de foudres. Enfin, pour ce qui était de la durée du combat, il ne devrait normalement pas être trop long, si tout se passait bien pour elles.

Taraya entra dans la salle où le public s’enflammait d’impatience. Sur le terrain attendaient le couple George-Naïa et le binôme Leila-Revan. Quelle sale tête ils avaient, les amoureux… Ils étaient plutôt pâles et pas très confiants. Lorsque les personnes présentes virent celle aux yeux vairons qui débarquait d’un pas assuré dans l’arène, une clameur s’éleva dans les gradins.

- Oh, c’est donc vous que nous sommes censées mettre à terre ? Ça me fait presque mal à cœur… Oui enfin, n’exagérons rien. Alors comme ça, vous pensez filer le parfait amour, hein ? Vous allez bien vite déchanter. Oh, pas à cause de nous, non non. Si l’on venait à gagner, probablement que vous resterez ensemble sous le futile prétexte que l’amour surpasse la défaite, la honte et tout ça. Si en revanche vous nous battez, il est possible que vous restiez en couple en affirmant que l’amour triomphe toujours et bla bla bla. Mais Naïa, si tu réfléchis un instant, ne crois-tu pas que George ayant soudainement quitté Leila pour toi, il ne pourrait recommencer en te laissant tomber pour une autre ? Je veux bien que l’on soit naïf, mais quand même… Mais bon, de toute façon, nous on est là pour venger la mistinguette impatiente là-derrière et à la limite, vos histoires, on s’en fout.

L’impertinente appuya sur le mot “mistinguette“ en jetant son pouce en arrière pour désigner Leila qu’elle avait devancée de peu. A vrai dire, tout ce beau discours servait non seulement à faire douter les adversaires – et tout le monde sait que des adversaires déstabilisés, ça tourne toujours à votre avantage –, mais aussi pour éviter de poireauter là, seule, au milieu du terrain en attendant Niènor et son gros matou.

Bon et bien, il ne restait plus grand chose à faire si ce n’était guetter l’arrivée tant attendue de sa complice d’un jour afin de débuter le duel ! Pour sa part, Taraya était prête à user de sa pierre et de son bâton s’il le fallait. Et même si son visage ne montrait aucun signe particulier d’une quelconque envie d’en finir rapidement avec cette histoire, elle commençait tout de même à se demander comment la fin de cette journée allait se passer…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 26 Fév - 14:40

Niènor fulminait à présent. Elle ne pouvait plus contenir sa colère ni même son impatience. Alors qu'habituellement, elle était calme, elle s'était transformée en furie. Taraya s'absenta quelques instants pour ensuite revenir. Elle haussa les épaules et fit la moue. Elle croyait vraiment avoir le temps pour s'absenter ? Même si ça n'avait été que quelques instants ! La jeune rouquine regarda du côté de l'arène et dis à Niènor :

- Il ne faudra pas se laisser intimider, ni par nos rivaux, ni par le public. Aussi enthousiaste soit-il, nous n’avons pas à écouter ses ordres. Non mais je dis ça parce que les gens ont tendances à trop se laisser influencer par l’effet de groupe… Et les personnes dans les gradins aiment bien les combats violents et sanguinaires. Au pire, on pourra toujours faire un truc tellement ennuyeux qu’ils préfèreront partir plutôt que de voir ça.

La jeune fille commençait à taper sur les nerfs de Niènor. Elle croyait sérieusement qu'elle était du genre à se laisser influencer par les autres et à faire comme un stupide mouton, c'est à dire, suivre le groupe ? Un chat était indépendant et n'attendait rien de personne. Niènor aimait sa liberté et elle n'aurait voulu être influencée par personne bien qu'elle craignait le jugement des autres. Mais peu importe, dans ce genre de situation, elle passait au dessus. Surtout maintenant.

Après avoir parler sur un ton si ironique qu'il ne laissait aucun doute sur la tournure que prendrait le combat, la joyeuse rouquine marcha du côté de l'arène. Elle n'allait pas tarder à y aller aussi. Elle voulut se mettre en route à son tour, mais elle s'arrêta pour écouter quelques indications que donnait le speaker :

- Votre attention s'il vous plait, le duel va bientôt commencer. Le groupe défiant a choisi un terrain de type "Prairie Kaleinienne". Ils acceptent que la défiée, Leila Green soit remplacée par ses mercenaires dans un délais de cinq minutes. La première équipe à ne plus pouvoir combattre a perdu. Le combat s'arrête si le membre est si blessé qu'il ne peut utiliser sa pierre, s'il se retrouve entravé de quelque façon que ce soit ou s'il déclare forfait. La durée de combat est indéterminée.

Mercenaires... Mercenaires... Ils en avaient des belles tout de même. Elle n'avait nullement la tête d'une mercenaire, si ? Elle analysa la situation. L'équipe adverse avait pris un terrain qui leurs convenait parfaitement. Les prairies ne possédaient rien pour couper le vent et Naïa pourra faire son petit jardinage en faisant pousser des plantes. Mais Niènor était également à son avantage sur ce genre de terrain qu'elle connaissait approximativement. A l'image de la brise de George, elle n'aurait rien pour la ralentir dans ses attaques au sabre. Ensuite, elle devait être dans l'arène dans cinq minutes. Pas de problèmes, elle y serait. Elles auraient gagné le combat lorsque George ou Naïa ne serait plus en état d'utilisé leurs pierres ou lorsqu'ils seront entravés ? Oh, ça, elle n'allait pas retenir ses coups, alors ! Et puis déclaré forfait ? Même pas en rêve ! Elle n'était du genre à abandonner. C'était pour elle, une solution bien trop facile et franchement pas reluisante. Quant à la durée du combat, il serait vite expédier, dans le meilleur des cas.

Elle reprit alors sa marche, se dépêchant pour être à l'intérieur de l'arène dans le délai exigé. Plus elle avançait et plus les clameurs étaient fortes, à l'intérieur de l'arène. Elle allait devoir faire face à une foule d'étudiants surexcités et à une bande de professeurs dans le même état que leurs élèves. Elle n'avait plus du tout l'air de plaisanter à présent, et son regard aussi noir que les ténèbres en attestait. Tout ceci avait pris de proportions démesurées selon elle. Niènor entra dans l'arène avec sa démarche feutrée de féline et jeta autour d'elle un regard peu amen. Surtout sur les amoureux pour lesquels elle lança un regard effrayant, retroussant ses lèvres en un sourire carnassier qui dévoilait ses longues canines. Ils n'en menaient pas larges, vus leurs têtes. Il y avait également Leila et l'autre garçon qu'elles avaient vu avant. La cliente semblait très en colère. Elle détourna vite le regard, désintéressée et écouta le petit discours de Taraya :

- Oh, c’est donc vous que nous sommes censées mettre à terre ? Ça me fait presque mal à cœur… Oui enfin,n’exagérons rien. Alors comme ça, vous pensez filer le parfait amour, hein ? Vous allez bien vite déchanter. Oh, pas à cause de nous, non non. Si l’on venait à gagner, probablement que vous resterez ensemble sous le futile prétexte que l’amour surpasse la défaite, la honte et tout ça. Si en revanche vous nous battez, il est possible que vous restiez en couple en affirmant que l’amour triomphe toujours et bla bla bla. Mais Naïa, si tu réfléchis un instant, ne crois-tu pas que George ayant soudainement quitté Leila pour toi, il ne pourrait recommencer en te laissant tomber pour une autre ? Je veux bien que l’on soit naïf, mais quand même… Mais bon, de toute façon, nous on est là pour venger la mistinguette impatiente là-derrière et à la limite, vos histoires, on s’en fout.

Niènor vint se placer aux côtés de la rouquine. Avec un peu de chance, elle avait réussi à déstabiliser un peu ses adversaires. Et la bataille tournerait peut-être un peu plus vite à leurs avantages. Niènor ne doutait plus à présent. Elle était tellement en colère, contre elle-même, contre tous ses gens, contre sa partenaire qu'elle aurait pu démonter n'importe quoi.

Sa coéquipière était toujours autant pleine d'entrain. Elle éspéra que ça leurs seraient utiles sur le terrain, qu'elle balaya du regard. Même le type de terrain qu'ils avaient choisi lui sembla nais... Peu importe, elle posa sa main sur la garde de son sabre, impatiente d'en découdre et d'en finir avec toute cette histoire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Jeu 3 Mar - 11:26


    Leila leva les yeux au ciel d'un air exaspéré, ce qui devait être la troisième fois en moins de trente secondes. A côté d'elle, Revan fixait d'un air passablement amusé les deux mercenaires récemment arrivées sur le terrain. Il fit cliqueter ses bagues avec un petit air déçu et éclata franchement de rire lorsqu'il entendit la jeune fille déconstruire à la base l'amour parfait des deux trouble-fête à l'origine de l'agitation de toute l'Académie pour ces derniers jours. Leila, elle, tira vaguement sur le cuir qui tombait sur son short et lui lança un regard las, une petite moue en avant. Il se pencha à son oreille, ce qui la fit rougir et rire comme une caille, puis quitter le terrain. Revan, du haut de ses presques deux mètres, fit signe au présentateur qui hocha la tête.

    "Il semblerait que le Major des secondes années veuille arbitrer ce match. Faites descendre l'estrade !"

    D'un pas assuré, Revan sauta en tapant du pied sur le sol et détacha dans son dos deux grandes ailes translucides, juste deux ou trois secondes, pour faire monter un peu la pression dans l'arène plus brûlante qu'une cocotte minutes prête à exploser. Il sauta sur l'estrade, atterrit en pliant le genou droit et se redressa, balayant d'un regard ironique le reste de la salle. Il était très confiant en ces deux filles, d'autant plus qu'étant un biolide boosteur et entraveur à vie, il pouvait à tout moment jouer de son don de Naïa pour renverser la cadence. Enfin.

    Il leva la main pour réclamer le silence, et attendit que la clameur de la foule se calme. Il faut dire aussi que Raven n'était pas le genre de personne qu'on pouvait consciemment et sans peur défier, ne fût-ce même que du regard. Lorsque le silence se fit plus intense, il leva le doigt au ciel et lança un trait de lumière qui fit vibrer l'arène sous le sol qui commençait à onduler, n'épargnant ni spectateurs ni combattants. Le parquet de l'arène se tordit, s'enroula, s'étira, s'étira, sembla-t-il, comme une courbe d'oscilloscope mal réglé, puis s'aplatit dans un bruissement d'herbe harmonieux. Une colonne translucide à peine scintillante entoura le terrain herbeux, s'élevant plus haut que le plafond. La prairie kaleinienne, plus large qu'un terrain de football, créa une telle holà dans les gradins que même le plus blasé des excellents élèves étira ses lèvres d'un sourire. Bien sûr, qu'ils adoraient. Il avait le sens du spectacle.

    "C'est parti !"

    Spoiler:
     

    Ne se le faisant pas répéter, les deux amoureux hochèrent la tête puis s'élancèrent, Naïa s'agenouilla à même le sol et jeta un regard à George qui déjà activait sa pierre pour lancer une petite tempête. De la fine pluie et un vent de face pour les demoiselles qui étaient sensées leur régler leur compte. Une prairie, ça, et le don de Naïa permettait de mettre leur stratégie à exécution. Protéger la plus faible et la plus forte à la fois. Naïa, devant les clameurs de la foule avait du mal à se concentrer, aussi en dix secondes, elle put se lever, reculer, puis esquisser un sourire.

    "Que la terre offre à la terre de quoi prospérer !"

    Comme une réponse à son ordre, le terrain se mit à trembler. Boosté par la pluie, il ondula, plein de boue, s'étira, rendant impossible de faire un seul pas sans être désarçonné, puis cessa.

    Sous les éclats de rire et la moue ironique de Revan.

    Puis, comme sortie de nulle part, une branche surgit dusol, droite comme un i et plus petite qu'un chien de grand-mère. George fit un mouvement arrière lorsque l'arbre entamé se couvrit d'épines, s'élança plus haut qu'un homme et lança droit devant lui quelques graines avant de se flétrir. Puis, plus rien.

    Il se tourna imperceptiblement vers sa bien aimée qui lui assura d'un hochement de tête qu'ils n'avaient pas à s'en faire. Et, comme une réponse, le sol trembla de nouveau. Offrant à la vue de tous non pas un mais quatre ronces plus vives encore que la précédente, épaisses comme un tronc grâce à l'humidité dont elles bénéficiaient sous terre, qui crachèrent des spores, quatre chacune, dans la même direction, puis s'éteignirent. En moins de dix secondes, les ronces se démultiplièrent. Puis George s'élança, deux gants chargés de poids aux poings, et fonça sur les deux mercenaires, tandis que Naïa ravivait la ronce mère, qui se redressa, et cracha des spores dans toutes les directions cette fois, rendant une ligne de ronces vivace plus rapide, et d'autres buissons chargés d'épines totalement imprévisibles. Sauf pour leur créatrice.

    Naïa s'élança à son tour, restant à distance raisonnable des remplaçants de Leila, et ranima tour à tour deux ronces, comptant sur la pluie et le vent de face pour gagner du temps, et surtout, empêcher les autres d'attaquer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Sam 5 Mar - 6:54

Ça y est, le match allait bientôt commencer. Revan s’installa en haut d’une place qui surplombait toute l’arène pour lui permettre d’arbitrer correctement. Il aurait pu prendre les escaliers, mais non, il préféra faire son malin et exciter d’autant plus le public déjà survolté. Malgré le capharnaüm qui régnait sous le dôme, le grand jeune homme parvint à faire taire même les plus pipelettes et ne fit rien avant qu’un silence complet ne tombe dans la salle. Après quoi, la métamorphose du terrain pouvait débuter.

La rouquine sentit le sol bouger sous ses pieds et elle manqua de perdre l’équilibre si son adresse naturelle lui avait fait défaut à cet instant. La zone de combat était vraiment grande, en fin de compte… Mais à peine avait-on le temps de se questionner sur la stratégie à adopter lorsque l’on avait une plaine aussi vaste que Revan annonça le début du combat.

Au signal, le couple se mit en action. Ah ben bravo… L’arbitre s’était donné du mal pour faire une place de jeu toute jolie toute belle, et voilà déjà Naïa qui combinait ses pouvoirs avec ceux de George afin de rendre le terrain boueux et désagréable. « Que la terre offre à la terre de quoi prospérer ! » Wouh, amen ! Allez petites fleurs, courage, poussez !

Mais au lieu de retrouver un sol jonché de pâquerettes, marguerites et autres coquelicots, Naïa fit pousser une branche épineuse qui semait des graines avant de disparaître aussi mystérieusement que ce qu’il était apparu. Par la suite apparurent d’autres obstacles du même type jusqu’à ce qu’une véritable barrière végétale ne se forme grâce à la terre humide.

A cet instant, Taraya réfléchissait à un moyen de contrer cette stratégie, mais elle ne vit d’autre solution cette fois que l’attaque de front. Le seul homme du terrain s’approchait dangereusement des deux dernières arrivées tandis que la rouquine jeta un coup d’œil à Niènor avant de regarder Naïa comme pour lui demander de s’en occuper alors qu’elle tacherait de maîtriser George de son côté.

Sans prendre la peine de se déplacer, la jeune femme plongea l’extrémité de son bâton dans de la boue qui se trouvait derrière elle et attendit le moment propice où elle pourrait balancer cet amas de terre mouillée directement sur la tête du briseur de cœur. Lorsqu’elle estima qu’il fut assez près, elle fit glisser son arme dans la vase tout en poussant un petit gémissement dans l’espoir de le ralentir et, pourquoi pas, l’aveugler ou le troubler au moins un peu.

- Allons George, ne fais pas l’imbécile. Regarde-toi, tu en es réduit à te battre dans la boue pour une fille que d’ici quelques années, tu n’aimeras certainement plus ! Et ce sera trop tard pour te dire que tu n’aurais pas dû te rabaisser à un tel point ! Je t’avouerai que tu me semblais être quelqu’un avec plus de dignité que ça. Personnellement, si j’étais une fille de bonne famille, j’aurais honte que mon petit ami se réduise à se chamailler dans la boue, surtout sans raison et contre des personnes qu’il ne connaît même. Non mais parce qu’à la limite, elle et moi, on s’en fout de vos histoires, hein. C’était amusant de trouver des plans ingénieux pour vous piéger, mais maintenant qu’on est tous les quatre abaissés à faire mumuse pour de vrai, c’est beaucoup moins marrant. Surtout que Leila, qui nous a quand même engagée, elle ne subit ni les désagréments de la terre mouillée sur ses bottines ni les coups qui pourraient lui donner des hématomes. Je finirais presque par croire qu’on s’est faite manipulées.

Quelle grave erreur que de penser qu’un seul traître mot sortant de la bouche de Taraya était sincère. Heureusement qu’elle avait eu l’occasion de s’entraîner au mensonge durant ses années passées, ce qui lui permit d’acquérir une certaine confiance et maîtrise de soi. Cependant, de peur d’avoir également convaincu sa coéquipière, elle lui jeta un œil complice pour voir si elle avait compris ce qui lui passait par la tête. En d’autres termes, Taraya espérait qu’avec tout ce second beau discours, soit le couple abandonne, soit il doute et il serait dans ce cas plus facile de les contrer. Mais quoi qu’il se passait, la rouquine restait sur ses gardes et était prête à riposter au cas où George tentait une nouvelle fois de les attaquer.

Et en plus, on frappe pas les filles, non mais oh.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Dim 6 Mar - 23:14

"Il semblerait que le Major des secondes années veuille arbitrer ce match. Faites descendre l'estrade !"

Donc, le match allait débuter... Et serait arbitré par le jeune ténébreux, ami de Leila qui était venus les menacés, elle et Taraya ! Niènor se demanda si le juge serait tout à fait impartial ou si il y aurait quelques fraudes, la dessous. Peu importe... Elle attendait le début du combat avec impatience, elle aussi. Elle regarda le jeunot faire son intéressant et chauffer la salle en lançant comme il se devait le début de leur vengeance.

Niènor regarda et sentit, surtout, le terrain se transformer. Elle garda son équilibre de félin avec assurance et tranquillité. Lorsque le terrain s'immobilisa, elle prit le temps de l'examiné. Ce ne serait pas chose aisée de le parcourir de part en part, vus la longueur qu'il avait. Quoiqu'elle avait l'habitude de parcourir de longues plaines comme celle-ci lors de certaines parties de chasses. Le sol était de bonne qualité, cela s'annonçait plutôt bien pour les deux partenaires, semble toute.

Alors, l'arbitre déclara le début de l'affrontement par un " c'est parti " qui dominait même les cris de la foule, déchainée. Le couple ne tarda pas à se mettre en action, George en leur offrant sa plus belle brise et de la pluie fine - eh oui, encore, au grand malheur de Niènor. Le terrain ne tarda pas à devenir boueux et désagréable. Elle avait parlé trop tôt, vraisemblablement. Au moins, le terrain ne serait pas très praticable pour George également. Cette idée la consola.

Alors qu'elle se demandait qu'elle stratégie adopter, elle vit Naïa s'agenouiller et se relever au bout de 10 secondes. Alors qu'elle se demandait se que faisait la jeune fille, elle l'entendit dire :
-Que la terre offre à la terre de quoi prospérer !

Niènor eut un sourire en coin. Ouh, qu'elle faisait peur avec sa formule à la mords-moi-le-nœud ! Elle hésita sur ce qu'elle allait faire pousser; des pensées ou des myosotis ? Ni l'un ni l'autre, même si elle l'aurait préféré... A la place des fleurs vint une unique branche de ronce au début minuscule mais qui fini vite par grandir. Elle se dressa, droite et fière, trônant au milieu du terrain, éjectant quatre graines. Elle fût éphémère car déjà, elle rendait l'âme... C'était tout ?

Question ô combien stupide ! Les quatre graines engendrèrent à leurs tours quatre buissons épineux, la pousse étant favorisée par le terrain humide. Les ronces lancèrent à leurs tours quatre autres graines avant de mourir... Le cycle continua ainsi et ne s'arrêta plus. Les plantes devenaient envahissantes et déjà, une barrière de ronce s'était formée entre elles et leurs adversaires.

Niènor capta alors un mouvement. Ce n'était autre que George qui s'élançait vers elles, tel un taureau sur un drapeau rouge. Quel manque de tact regrettable... Naïa, quant à elle, allait ranimer ses plantes. La féline ne mit pas longtemps à comprendre que c'était elle qui fallait éliminer en premier.

Alors que George était à une distance non négligeable des deux acolytes, la rouquine se mit en action. Elle forma un amas de boue avec son bâton, attendant de recevoir George pour, très sûrement, le lui lancer. Elle avait déjà un plan, apparemment ! Tant mieux ! Taraya jeta un coup d'œil à Niènor puis à Naïa, lui faisant comprendre qu'elle se chargerait de George et qu'elle lui laissait la compagne de l'homme.

Alors, Niènor démarra, furtive et rapide comme un chat traquant une proie. Elle s'enfonçait parfois dans la boue mais n'y faisait pas attention. Elle traquait, à son plus grand plaisir, une biolide. Mais alors qu'elle s'était tout de même assez bien avancée, elle entendit la rouquine prononcé un long discours qui inquiéta Niènor :

- Allons George, ne fais pas l’imbécile. Regarde-toi, tu en es réduit à te battre dans la boue pour une fille que d’ici quelques années, tu n’aimeras certainement plus ! Et ce sera trop tard pour te dire que tu n’aurais pas dû te rabaisser à un tel point ! Je t’avouerai que tu me semblais être quelqu’un avec plus de dignité que ça. Personnellement, si j’étais une fille de bonne famille, j’aurais honte que mon petit ami se réduise à se chamailler dans la boue, surtout sans raison et contre des personnes qu’il ne connaît même. Non mais parce qu’à la limite, elle et moi, on s’en fout de vos histoires, hein.
C’était amusant de trouver des plans ingénieux pour vous piéger, mais maintenant qu’on est tous les quatre abaissés à faire mumuse pour de vrai, c’est beaucoup moins marrant. Surtout que Leila, qui nous a quand même engagée, elle ne subit ni les désagréments de la terre mouillée sur ses bottines ni les coups qui pourraient lui donner des hématomes. Je finirais presque par croire qu’on s’est faite manipulées.


Pensait-elle vraiment ce qu'elle disait ? Doutait-elle ? Si elle la lâchait maintenant et que Niènor se retrouvait à trois contre un, elle se savait en mauvaise posture. Heureusement, un coup d'œil complice de sa coéquipière la rassura. Encore une manœuvre pour déstabilisé l'ennemi !

Elle repris alors sa traque, accélérant sa course sans faire aucun bruit, dissimulée derrière l'épaisse barrière de ronce. Elle la traversa alors comme une brute, les épines déchirants certains bout de son short et creusant des sillons sanglants dans sa chair sans qu'elle ne sente une grande douleur. Sa main, plus vive qu'une vipère, sortit la lame de son fourreau. Niènor sourit tandis qu'une poussée d'adrénaline l'assaillit. Que la chasse commence !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Titan [PNJ]
Admin


Messages : 96
Date d'inscription : 19/02/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: ?
Niveau: ?

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Mer 9 Mar - 14:26

George glissait dans la boue, mais c'était un sacrifice nécessaire pour aider Naïa à développer ses plantes. Plante qui gagnaient, lentement mais sûrement, en nombre. A deux mètres de la mercenaire rousse, il arqua son poing vers l'arrière, fit craquer ses phalanges, et l'abattit... dans le vide. Un projectile vaseux en plein dans la narine le fit éternuer, tandis qu'il tombait comme une tortue dans la terre défaite de l'Arène. Merde. George lança un regard mauvais à son adversaire et se redressa, la mâchoire serrée. Ses cheveux blonds recouverts de boue, sa chemise immaculée désormais tachée, il avait un tel air sur le visage qu'on aurait pu le confondre aisément avec une gargouille. Lorsque Taraya commença à le mener en bourrique, il poussa un hurlement si fort que la foule l'acclama dans une holà.

Entouré d'un halo violine, il se redressa, et lança sa jambe à la recontre des jambes de Taraya, la faisant tomber sans ménagement. Il la brutalisa en enfonçant son poing dans la partie tendre de son visage et s'arrêta soudain, pâle comme un linge.
Il regarda ses mains, Taraya, puis jeta un regard en arrière, vers Revan. La colère changea de ton, se chargea de haine, et il hurla quelque chose qui ressemblait à une insulte de Hobgobeur, avant de s'effondrer, comme une carte sur laquelle on souffle.

Raven, mine de rien, rangea sa main dans sa poche et offrit un sourire hypocrite à Taraya, laissant Niènor et Naïa de côté. La véritable cible de Leila était la fille après tout, que George soit si vite mis au tapis était une victoire pour elle. D'ailleurs, elle lança un deuxième cris de joie général quand Revan siffla entre ses doigts, une main en l'air. George était déclaré hors jeu.

Niènor de son côté progressait dans les ronces, les traversant avec une telle agilité que même l'arbitre n'osa rien dire. Justement, ce fut le problème. Après une holà et un silence de plomb, Naïa finit par comprendre ce qu'il était advenu de son prince charmant, et paniquait. D'abord, parce qu'elle se doutait bien que l'arbitre avait triché, ensuite parce que si tout le monde se retenait de respirer, c'était bien qu'ils voulaient être discrets avec elle. Paniquant, elle créa un nouveau plan de ronces, qui poussa, ridiculement petit, et s'effondra, noyé dans la boue. La pluie avait cessé car George était hors course, mais la boue était restée. Alors qu'elle sentait la présence de Niènor approcher, elle leva la main et poussa un seul cri.

"Renfort !"

Silence.

Puis éclat de rire général.
Le renfort était la preuve pour tous que Naïa n'était pas sûr de ses capacités, même face à une fille qui se jetait dans les ronces et une autre qui semblait avoir la langue simplement bien pendue. Revan, lui, ne riait pas. Cette petite fille à papa avait bien entendu prévu le coup. Les renforts de première année étaient fait soit par un professeur, soit pas un troisième ou quatrième année. Puisque le combat n'était pas officiel, aucun professeur ne voudrait s'y mêler. Revan fit taire tout le monde d'un geste et demanda :

" Qui veux-tu appeler en renfort?
- Je demande... Leila Homesoon en renfort. "

Une exclamation étouffée provint des gradins, une exclamation indignée et pleine de colère. Leila elle-même qui vit vibrer les vitres lorsqu'elle hurla.

" Je ne crois pas qu'elle soit très d'accord.
- Alors je demande la Protection ainsi que la Sûreté"

Protection, sûreté. Bon sang, cette gamine commençait à agacer sérieusement Raven, et il savait qu'il n'avait pas le choix de lui refuser deux choses qui faisaient partie intégrante des Lois de l'Université. A savoir, qu'en cas de demande de renfort, accordée uniquement pour les résidents de l'université depuis plus de trois mois, la puissance des renforts doit être proportionnelle à la faiblesse du demandeur. Et qu'en, cas de choix délibéré, et de refus du renfort de participer (sauf s'il est professeur) on doit activer deux sécurités. La première, la Protection. Un champ magnétique repoussoir entre les deux alliés, de façon à ce qu'ils ne puissent pas se frapper l'un l'autre. La seconde, la Sûreté. Lorsqu'on est sûr que l'allié n'aidera pas le demandeur sur le terrain, c'est une décharge électrique qui arrive au bout de trente secondes si on n'utilise pas sa pierre. Revan était donc obligé d'envoyer Leila en renfort, même si ça ne lui plaisait pas du tout. Et que ça ne lui plairait pas non plus.

" Selon les règles de duel, tu dois également choisir un allié pour tes adversaires.
- Je choisis un boost de 50% des capacités pour le reste du match."

Un murmure parcourut l'Assemblée. Naïa commençait à devenir intéressante, et pas une niaise bonne élève. Revan soupira, et accéda à ses demandes. Lorsque le boosteur se plaça à ses côtés, et lança un nécroboost, il sentit l'assemblée frémir. Le professeur tréssaillit lorsque le miroir lui revint, et concentra son boost à 50% sur les deux mercenaires tandis que Leila jurait, grognait, grondait en jetant des regards furibonds à sa victime, devenue partenaire. Mais elle voyait clair dans son jeu.

Puisqu'elle voulait que Naïa paye.
Elle allait devoir prendre autant qu'elle pendant ce match.
Putain de règles.



Spoiler:
 
[HRP :
Le boost pour Niénor correspond à une augmentation des dégats pouvant être encaissés, et au besoin à une transformation en grand chat.

Le boost pour Taraya correspond à une augmentation du temps de brouillage avec l'humidité sur l'oeil ainsi qu'un aveuglement total pour brume sombre au lieu d'un simple voile.

Bon courage, c'est maintenant à vous de mener la danse !
]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://az-mary.forumactif.com
Taraya Erell
necrolide


Messages : 24
Date d'inscription : 03/02/2011
Age : 22
Localisation : Certainement là où tu n'es pas...

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Pierre de Lune ~Brouillage de la vue~
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Mer 9 Mar - 17:46

Fichtre. Voilà le petit George qui semblait bien en colère. Sa tentative de déstabilisation aurait-elle marché ? Taraya ne se faisait pas trop d’illusion. Ce serait trop facile, non ? Et bien, elle ne tarda pas à en avoir le cœur net.

Après avoir été interrompu dans son élan par une petite projection de boue, George se releva et fit un violent croche-patte à la rouquine qui n’eut le temps d’éviter. Une fois à terre, le jeune homme mit toute sa colère dans l’unique coup qu’il porta à son adversaire au sol. Certes, il n’y allait pas de main morte. Mais alors, puisqu’il avait réussi à la neutraliser en partie, pourquoi n’en profitait-il pas ? Au lieu de se déchaîner, il regarda Revan qui le disqualifia alors qu’il tombait à son tour. Heu… Ouais. Il était vraiment à bout, là ? Taraya n’a même pas eu le loisir de le frapper ! Bon, c’était peut-être pas plus mal, maintenant elles étaient deux contre une. Et vu qu’il n’y avait plus la pluie pour renforcer les effets de son pouvoir, Naïa n’avait plus tellement de chance de gagner.

La jeune femme se releva lentement tout en prenant soin d’essuyer du dos de sa main la boue mélangée à un fin filet de sang qui sortait de sa bouche. Une fois debout, elle tira la langue au corps gisant dans la terre mouillée, l’enjamba et s’arrêta pour observer comment s’en sortait sa coéquipière. Oh, elle avançait plutôt vite et bien pour dire que les ronces pénétraient sa chair et laissaient des traces sur sa peau si pâle.

Mais un cri retint l’attention de tous. L’adversaire demandait… du renfort ? C’était quoi, ça ? Finalement, Leila n’eut pas trop le choix et dû entrer dans le match à son tour, mais en tant que personne à vaincre. Comme la romantique avait droit à une seconde chance, il lui fut ordonné de proposer un avantage également aux deux “mercenaires“. Revan boosta donc les coéquipières d’un jour, ce qui permettait à présent à Taraya d’aveugler totalement sa cible. Génial !

- Niènor, je me charge de Leila si tu veux bien. Elle se bat au corps à corps, donc si elle est aveuglée, elle ne sera plus d’une grande utilité, tandis que Naïa peut contrôler ses pissenlits à distance.

Sans attendre une quelconque opposition, Taraya courut tant bien que mal en direction de celle aux cheveux rouges. La terre boueuse rendait sa progression difficile, mais elle parvient malgré tout en face de Leila. La rouquine tenta de faire un tour sur elle-même pour donner de l’élan au coup qu’elle voulait lui porter avec son bâton, mais la vase l’arrêta avant. Elle regarda ses bottines enfoncées dans la substance brune avant d’articuler un « oups. Tant pis. » Elle finit par déposer la paume de sa main sur le bras de la personne en face d’elle et activa sa pierre dans le but de lui brouiller la vue.

Ouahou. Alors ça ! Elle sentit l’énergie du petit objet plus fort qu’à son habitude et elle fut heureuse de constater les effets du boost. Cependant, elle ne préférait pas prolonger trop longtemps le contact de peur que Leila utilise sa capacité “Peau brûlante“. Après quoi, la jeune femme aux yeux vairons s’écarta pour éviter une éventuelle riposte et contourna la bombe humaine. Arrivée derrière elle, l’extravertie s’approcha à nouveau de l’aveuglée et lui chuchota : « Laisse donc Niènor s’amuser un peu avec Naïa et je te propose de déclarer forfait une fois que tu estimeras qu’elle a eu son compte. »

Pour ne pas donner l’impression de n’être qu’une simple pipelette inutile, Taraya redressa son bâton, donna un coup dans les genoux de son adversaire afin de la faire chuter et recula à nouveau tout en prenant garde à ne pas perdre ses chausses dans la boue (avec les restes de ronces, ça risquait de ne pas être super de se retrouver pieds nus…). Evidemment, elle aurait pu viser la tête et l’assommer. Mais dans cette circonstance, comment Leila pourrait abandonner le match ? Et puis dans le cas où il n’était plus possible à la jardinière et à la colérique de renoncer, il faudra s’y prendre autrement et là, le véritable combat commencera pour la rouquine.


Dernière édition par Taraya Erell le Dim 27 Mar - 1:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quête : Règlement de compte.    Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Quête : Règlement de compte.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» RÈGLEMENT DU QUIDDITCH
» Règlement de compte
» Oui, oui Arn a une vie sociale autre que du règlement de compte...
» [RPFB] Règlement de compte
» Règlement de compte [PV Matt, Aaron, Ari, Zack]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp :: Anciens événements ou quêtes.-
Sauter vers: