Partagez | 
 

 Abysses et supplices

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Abysses et supplices    Lun 7 Fév - 0:43

Au fin fond de la montagne d'Arya, la mer de glace, beauté frigide et cryogénisée sur un décors de désert infernal. Les vagues pétrifiées par l'œuvre de la nature semblent autant de preuves que la vie n'est que temporaire ici. Entre deux mouvements morts de l'ancienne mer en furie, une crevasse est visible. Celle ci s'agrandit si on longe le flanc de la montagne, se séparant au fur et à mesure dans un véritable labyrinthe de glace.

Certaines crevasses paraissent sans fond aspirant même le bleu profond des parois. C'est ici, à l'ombre de la civilisation que s'est installé le Gang de la main noire. Des mercenaires illuminés dont le chef revendique clairement sa place au trône d'Az-Mary. Ainsi Katia ne serait qu'une usurpatrice ?
C'est ce qu'affirme Cornwell Dallas, leader incontesté et arborant sans cesse un arbre généalogique, ce dernier l'affichant, selon lui, comme le digne héritier de Zacchary.

Les fiers soldats de ce manipulateur terminé s'affichaient fièrement à l'entrée du camp improvisé, au fond du canyon. Stan et Obs, les vigiles, circulaient le long de l'entré. Obs plaquait sa lance contre lui, savourant les fourrures qu'on venait de lui donner pendant que Stan se refaisait pour la énième fois le schéma de la femme idéale. Puis vint le moment où la ronde s'interrompit dans un bruit de buches cognés ensembles, car la tête de Obs venait de rencontrer sans ménagement celle de Stan.

"Sur ce, Messieurs, bonne nuit !"

Les deux gardes se firent traîner à l'ombre par Richard, chacun des vigiles arborant une magnifique bosse sur le font.
Le membre des Six enleva l'un de ses gants avant de siffler dans ses doigts. Le bruit résonna dans les hauts couloirs, donnant l'illusion du gémissement d'un oiseau fuyant les lieux. Après avoir appelé Katia, Richard s'étira et entama quelques échauffement devant le petit village de yourtes. Pourvu que Katia se grouille ! Il avait vraiment hâte, mais un mauvais pressentiment le tiraillait. Pour quoi faire ? Il ignora ce dernier.

"Je crois que ça va être drôle. Kate à eu une bonne idée en venant ici..."

Il croisait les bras et fit mime de réfléchir en observant le camp, conscient que n'importe qui d'assez proche, y comprit Katia pouvait entendre ses propres pensés.

"...je me demande si on va rentrer dedans ou paaas ? ♥"

Chantonna-t-il à l'adresse d'une éventuelle princesse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Lun 7 Fév - 22:43


    Le froid était pénétrant, glacial, presque diamétralement infernal à la chaleur de Heatpolis. Il grimpait par le moindre centimètre carré de peau qu'elle laissait à la portée du vent, qui s'engouffrait pour faire chanter doucement les pics de glace du canyon. Emmitouflée dans son épais manteau de peaux, sa capuche fourrée sur la tête, autant dire que Katia se les caillait plus encore que quand elle mettait des jupes pour aller au lycée, en hiver. Elle aurait aimé être une momie, pour avoir de quoi recouvrir son visage qui faisait les frais de la température avoisinant l'insupportable, de ses larmes de froid et de son nez rouge.

    Elle avait entendu parler de cette petite confrérie stupide bien des jours auparavant, en fait des gardes avaient arrêté un terroriste, juste un illuminé qui avait eu pour envie de se faire exploser, là était le pouvoir de son cristal. Seulement il n'avait pas prévu qu'un Manipulateur serait là, dans le palais. Et qu'il utiliserait son don d'Annihilation pour bloquer son explosion de chair. En clair, il avait débarqué en hurlant dans la salle du trône et avait aussitôt fini au trou. Jonathan était personnellement allé s'occuper de sa personne, ce qu'elle avait particulièrement apprécié, car si on lui avait confié cette tâche la reine aurait eu du mal à s'en remettre. Encore que, les cris de douleur avaient accompagné ses nuits pendant plus d'une semaine.

    Toujours était-il qu'elle avait fini par prendre les choses en main et monter une opération qui devait à la base les réunir tous trois : Richard, Jonathan et elle. Cependant, pour prendre son envol elle avait préféré laisser son frère sur la touche pour cette fois. Et exploiter pleinement les capacités rélfectrices de la glace, omniprésente dans les Montagnes d'Arya. C'était pour cette raison, et celle-là uniquement qu'elle était venue avec Richard. Pour jouer de son boost et l'utiliser contre le gang de l'olibrius.

    Richard était un bon tacticien quand il s'agissait de jouer l'infiltration brutale, alors elle l'avait laissé partir devant, restant à une distance raisonnable d'une quinzaine de mètres pour apprécier sa manière radicale de dégager la voie : briser des crânes. Une fois à ses côtés, elle jeta un regard au camp de mercenaires et eut un sourire. Le combat devait être rapide, efficace et surprenant, qu'ils n'aient pas même le temps de sortir de leurs chaumières. Katia avait déjà prévu bien avant cela de défouler un peu son améthyste, mais toujours elle avait dû se retenir. Enfin là, c'était le temps pour un peu de Naïaïsme...

    "...Je me demande si on va rentrer dedans ou paaas ? ♥
    - Laisse-moi simplement faire, et regarde."

    Elle se plaça dans la lumière, juste à deux mètres de Richard et inspira profondément. Cela faisait une éternité qu'elle n'avait pas poussé ses capacités, et il n'était pas question de garder de survivants. Après tout, elle était une reine. Une reine juste et droite. En tant que juste, elle se devait aveugle dans son jugement et totalement neutre. En tant que droite, elle se devait impitoyable envers les ennemis de l'ordre. Et ce soit disant bâtard, qui maintenant qu'elle y pensait pouvait parfaitement avoir le même père qu'elle, allait rejoindre le monde des morts la figure ensanglantée pour ses inepties.

    La lumière lui chauffait la peau, extrêmement forte à cet endroit en raison de la neige à l'extérieur et des pics qui la reflétaient. Même à plusieurs centaines de mètres sous terre, elle pouvait la sentir pulser, fort, si fort...

    "Et c'est parti..."

    Comme un canon à particules, Katia se remplit littéralement de lumière, l'aspirant si fort que sa pierre semblait léviter à toute la puissance qu'elle recevait. Luciole s'activa d'un seul coup, déposant des diamants de lumière sur tout son corps qui se reflétait partout sur les parois de glace. C'était maintenant qu'elle devait agir.

    "Renvoie-moi le boost aussitôt qu'il arrive!"

    Lâcha-t-elle avant de laisser filer à pleine puissance un souffle brûlant hors de son corps, le voyant envelopper Richard dans un nuage rougeoyant. Une autre partie, plus fine qu'une brume, mais plus éparse qu'une nuée intelligente, fila dans un tourbillon coloré vers le campement. Ils avaient maintenant très peu de temps. Juste celui qu'il fallut pour que le boost lui revienne en plein figure, la faisant vibrer de puissance. Vérifiant d'un coup d'œil qu'elle était à une distance respectable de la parois du canyon, Katia plaça ses mains comme dans un vieux manga qu'elle regardait étant petite, et eut un sourire malin.

    "Toc toc ?"

    Dans une déflagration brûlante et éblouissante, le rayon partit tout droit, s'élargissant avec la propagation de la lumière, explosa la porte du camp et s'éclipsa, laissant derrière lui un bruit d'une énorme détonation. Juste avant les hurlements. Profitant d'avoir autant de lumière qu'elle le voulait, Katia déploya ses ailes et se laissa porter par le courant chaud qu'elle venait de créer, se mordant la lèvre pour voir son rayon, qui s'était divisé en plusieurs petits ricochets. Sur la glace réfléchissante comme un miroir, ils passèrent à toute allure, avant de mourir dans une dernière gerbe d'étincelles. Et bien voilà, ça c'était de la puissance !

    "C'est ouvert ~ "




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: i   Lun 7 Fév - 23:55

Les tentes s'enflammèrent, les baraquements se brisèrent, les structures s'écroulèrent. le canyon jusque là d'un bleu pâle afficha un rouge fiévreux et pénétrant dans le crépitement des flammes.

"Haaaa ça c'est un spectacle que j'aime !"

Il sentit son rubis pulser de plaisir au rythme du brasier dansant en face de lui. L'enfer sous sa forme la plus plaisante. Quoique ça manquait de diablesses...
Un éclair traversa soudainement l'esprit de Richard. Fébrile, il se planta dos à dos avec Katia en scrutant les parois.

"Tu as remarqué aussi hein...?"

Le camps brulait depuis maintenant plusieurs minutes et pas un seul cri, pas un seul être ne s'était manifesté. L'ambiance se fit lourde, laissant croire le pire.
Richard leva les yeux, sachant déjà ce qu'il verrait. Une bonne centaine de silhouettes encapuchonnées pointait leurs arcs comme un seul homme vers le duo. La main noire les attendait.
A travers la fumée, un homme enleva sa capuche, laissant voir des traits bien visible malgré la distance. Des yeux vifs cernés par de pattes d'oie évidente, mal rasé de face comme au dessus et présentant un demi sourire qui n'avait rien de modeste au travers d'un visage de quarantenaire mal vieillit.

"Cornwell..."

Richard grinça rageusement des dents en le voyant. Ce pourri lui inspirait un dégout mêlé de crainte. Un type pareil ayant réuni autant de fidèles en si peu de temps n'était pas à sous estimer, surtout quand on voit passé. Recel, vol, viol, pillage, fraude et même abus de pouvoir, j'en passe, ça serait plus rapide de citer ce qu'il n'a pas fait.

"Ça va pas trop chaud ?"

"Viens donc voir par toi même, je t'arrangerais ça très vite."

Le dos courbé et les mains en l'air, Richard tapa du pied rageusement, émettant une pulsion de ces tatouages. Une fois, deux fois, le garçon s'appliquait à talonner la glace avec rage. Une faible lueur rouge se fit voir sous son pied.

"Hey, j'aimerai bien, mais, vois tu, le sol et la glace de font qu'un ici et la couche et l'une des plus épaisse de la mer de glace...c'est bête hein ?"

Richard présenta une expression figée entre la surprise et la fureur face à Cornwell. Il avait tout prévu. Déjà un nuage de flèches couvrait le ciel, les recouvrant d'une ombre meurtrière. Le duo se serra l'un contre l'autre, attendant la chute assassine. Un impact, le sang gicla. Puis un son de métal tambouriné résonna doucement. La grosse cloche de fer s'écroula, laissant voir Richard et Katia au milieu des flèches décapitées, fondue dans une barrière hasardeuse afin de bloquer leurs sœurs.
Le garçon grimaça lorsqu'il s'arracha un projectile des mains. Ces dernières montraient plusieurs piques incrustés dans la chair au moment où il les avait levé.

"Plan B princesse, on se casse !"

Déjà il se tourna, près à empoigner Katia pendant que Cornwell remplissait le canyon de son rire dément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Mer 9 Fév - 0:59


    "Plan B princesse, on se casse !"

    Qu'est-ce que Richard avait pu fumer pour fuir comme ça un combat qui s'avançait gagné d'avance, hein? Katia se dégagea violemment de son éteinte et saisit ses mains entre ses doigts pour les guérir partiellement, en une petite seconde, avant de faire volte-face et de toiser, le regard dur, l'ennemi qui convoitait son trône. Oui, elle avait eu peur de mourir lorsque la nuée noire avait foncé sur eux-deux. Oui elle s'était systématiquement plaquée contre le corps brûlant de Richard, chauffant sa joue au point d'en attraper la fièvre. Oui elle avait maudit l'ombre soudaine qui l'avait déshabillée de tout pouvoir pendant quelques secondes. Mais il n'était pas question de tourner le dos à quelqu'un qui revendiquait son trône. Non, pas question de fuir la queue entre les jambes.

    "Ramène ton cul par ici et déploie tes ailes triple buse, c'est pas le moment de fuir !"

    La colère monta comme une de ces flèches qui revenait vers elle, plus dispersées à cause de la distance. Et du fait également que Cornwell avait prévu de les éliminer au premier tir. Autant dire que seule la moitié de ses partisans avaient encore de quoi les blesser, les autres n'avaient que des cailloux, ou arrachaient des blocs de glace pour les projeter dans leur direction. Ok, c'était le moment d'exploiter sa pierre à fond. Katia concentra toute son énergie, se plaça en pleine lumière et activa successivement la totalité de ses pouvoirs, se remplissant ainsi d'une sérénité étrangement meurtrière, baignée dans la lumière elle brillait de mille feux, ses yeux et même ses lèvres et ses narines illuminant tout autours comme une lampe au plus profond d'une grotte. Elle était énervée, et donnerait tout en une charge, la charge suffisante pour qu'il ne reste que Cornwell. A l'appel de sa pierre, les chrysalides en face répondirent par un cri, leurs capacités rapidement boostées au double de l'ordinaire. Katia déploya ses ailes et chargea chacun de ses poings avec une rage à peine contenue.

    Le boost lui revint de plein fouet, en écho. Comme une brusque bourrasque. La quantité de pouvoir additionnel lui souffla qu'il y avait en face sept chrysalides de haut niveau, cinq de basse capacité et trois non éveillés encore, ceux qui avaient justement crié. Ces dix-sept maîtres élémentaires la gonflèrent de lumière au point qu'elle en souffre.

    Puis les archers de nouveau armés déchaînèrent une nouvelle nuée.

    "Fiat Lux !"

    Les poings serrés, Katia envoya des déferlantes de lumières courtes, rapides et brûlantes, qui filèrent tout droit vers la glace. Alors qu'elle s'apercevait que la paroi sur laquelle étaient perchés les opposants était plus lisse qu'un miroir, elle hurla à Richard de créer un bouclier lisse afin que sa lumière ne se perde pas. Et surtout, d'éviter ce qu'elle allait faire. Ne regardant pas s'il agissait, elle replia ses ailes, et lança sa jambe vers la droite pour se laisser tomber telle une toupie meurtrière qui envoyait des boules de lumières en ricochet sur les murs en tous sens. De façon telle que la glace pliait doucement. La chute fut brutale, tant qu'elle resta sur le genou, sa cheville brisée en deux la condamnant à cette position tant qu'elle n'avait pas déchargé les batteries.

    "Fait-moi tomber ce mur Richard !" hurla-t-elle par dessus le déluge qui mourut dans une odeur de chair calcinée, les bras tendus droit vers le sentier. Une déflagration balaya le couloir du canyon, tandis que les attaques, enfin lancées, par les ennemis, arrivaient comme une vague titanesque de douleur et de mort. Large comme un phare, plus brûlant que le soleil lui-même, le Pulse de Katia fractura les attaques dirigées droit contre elle et éclata largement la passerelle sur laquelle étaient les partisans de Cornwell. Dans la foulée, Katia reçut un canon hydraulique affaibli ainsi qu'une décharge électrique qui l'envoyèrent voler dans un hurlement muet, la bouche déformée par le choc. Son cœur tressauta violemment, lui tourbant le regard, avant de redémarrer à toute allure, connectant son cerveau à la douleur. Si Richard ne faisait rien écrouler, alors là ils auraient le droit de fuir, et là uniquement.



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Mer 9 Fév - 2:00

La princesse perdit son calme après la tempête de fer et commençait à balancer ses rayons avec une précision remarquable. Visiblement, c'était la fin du jeu. Richard avait prévu de fuit vu le danger que c'était pour un jeune membre de la famille royale. Mais si c'était un membre des six en furie, là ça changeait tout. Elle venait de pester pour qu'il se bouge, hein ? Elle allait voir, à croire que Chaos venait faire un Pique nique dans ce canyon, pardon le tombeau de Cornwell.

"Tu vas crever Dallas, c'est moi qui te le dis !"

Les mains écartée et enfin soignée, Richard s'envola doucement pendant que son tatouage commençait à pulser au travers de son manteau. Un regard rageur pointé sur l'imposteur hilare, le maître de la lave comprit la réaction de Katia. La colère est un délicieux poison face à une situation dangereuse où la violence est nécessaire. Le garçon ne vit pas la décharge électrique, de limailles et de feu fondre sur lui. Il ne broncha pas, se tenant en l'air, les ailes déployés, canalisant le pouvoir du rubis. Ses vêtements avaient prit feu sous le coup de la décharge.

"Ne...touchez pas...à ma KATIA !"

Il venait de voir la reine écroulée, son pied tordu et encore parcourue de soubresauts électriques. Une ombre enflammée traversa la distance d'un bout à l'autre des murs avant de les traverser avec fracas. Ne laissant qu'un trou dans la paroi de glace. Un silence pesa une seconde, puis une explosion. Le rempart bleuté vola en morceau autour d'un point incandescent. Richard venait de ressentir le boost de Katia, décuplant sa force. Celle ci lui avait permis d'atteindre la couche la plus proche. Ses flammes étaient les siennes.
Les deux yeux bleutés se tournèrent dans un tourbillon infernal. La silhouette incandescente acquiesça de la tête avant de lever le bras dans un grondement. La façade en face explosa à son tour, laissant voir une hache fumante foncer dans la mains de l'être ailé.
Une voix tonna dans l'arène improvisée.

"Vous allez tous crever..."

Nouvelle onde de feu, Richard déploya son pouvoir, son visage invisible sous le masque au veines rougeoyantes. La haine semblait pulser au travers de sa coque noire et fumante.
Déjà une dizaine de hurlements vinrent du ciel, accompagné d'une pluie de mercenaires armés. Surdopé, ces types montaient à l'assaut sans hésiter. Richard para les deux premier coup d'épée avant de repliquer, fauchant les trois suivants d'un revers de la lame. Les malheureux s'écrasèrent avant de faire écrouler un dernier mur, encerclant complètement les combattants dans un cirque de gravas.

"Katia...tu peux bouger ?"

Nouveau coup de hache dans le vide. Cornwell fit un mouvement de la main avant qu'un mur proche de lui vole en éclats. L'usurpateur avait visiblement quelque tours dans son sac. Richard décida alors de s'attaquer à la troupe. Un groupe de silhouette encapuchonnée entoura Katia avant de prendre la fuite. Une série de cris et d'odeurs de chairs brulées remplirent l'atmosphère quand le membre des Six eut finit de lancer sa hache. Cette dernière revint dans un sifflement sourd, pendant que certain guerriers commençaient à perdre enfin le contrôle. Certains s'immolaient, d'autres disparaissaient dans les cieux ou explosaient. Le canyon ressemblait maintenant plus à un champs de bataille qu'autre chose. les cris se suivirent pendant qu'hommes fusées et explosions continuaient. Richard en aperçut même un se cristalliser ou disparaitre petit à petit.

"Vous êtes une bonne tranche de pourris hein ? Mais on va régler ça !"

Avant que Richard ne put percevoir l'origine de la voix, il se sentit bien...un peu trop bien...jusqu'à se sentir très mal. Le sol fondait sous ses pieds et en regardant ses doigts, il vit que ceux ci rougissaient. La fusion.
Série de jurons pendant que le garçon se frappait la tête, s'efforçant de stopper sa combustion. Au bout de quelques secondes, il s'écroula à genoux, fumant. La peau était de nouveau visible sur lui, en partie brulée, mais il était tiré d'affaire.
Cornwell se tenait au dessus d'eux, les mains levés. Un nuage de morceaux de glace flottant au dessus de sa tête prêt à s'écrouler.
Cela ne fit qu'un tour dans le cerveau de Richard. Avec ces dernières forces, il jeta la hache avec tout ce que pouvait lui permettre son bras. L'arme fumante entailla généreusement l'épaule du tyran qui s'écroula dans un cri, accompagné de ses projectiles. La scène serait comique si Cornwell ne serait pas sortit du tas de gravas en hurlant, ensanglanté et furieux. Au bout de son bras valide se déroula un parchemin qu'il secouait rageusement.

"Je suis le roi, LE ROI !"

Richard ne put s'empêcher de lever un sourcil avant de le tourner vers Katia. Ce gus semblait s'être lui même convaincu de sa supercherie, les contacts étaient pourtant formels, Cornwell tirait les ficelles donc connaissait l'ampleur de sa bêtise. Mais il semblait tombé lui même dans une sorte de transe enragée. Psalmodiant, pestant, hurlant jurons et borborygmes, il expliquait sa place sur l'arbre des Phoenix. En regardant de plus près, on pouvait voir un espace qui séparait la branche de Dallas du reste de la famille.
Richard laissa échapper un ricanement.
"Là du coté de mon oncle et...qu'est ce qui te fais marrer toi ?"
S'appuyant sur son coude, le pyromancien essuya le sang sur son front avant de montrer avec dédain le petit écart sur le parchemin.

"Tu n'es même pas la moitié d'un roi, regarde là..."

Long silence. Pour une fois dans sa vie, Dallas ne savait que dire. Pas de phrase pré faite ou de stratégie verbale, ni de manipulation dans la discussion. Il s'était planté depuis le début.

"Je...je...vous allez crever alors...et je prendrais votre PLACE !"

Mais avant qu'il n'ai levé la main, le ciel se couvrit et une atmosphère lourde couvrit le champs de bataille. Deux yeux flamboyants se réfléchissaient dans le sol en dessous d'eux pendant qu'une patte sortit...sortit...sortit encore, elle semblait sans fin, puis une deuxième, une troisième.

"...ho non..."
"...ho non..."

Le mur de débris derrière eux s'écroula sous l'effet des vibrations du sol. Les yeux bougèrent, allant peu à peu rejoindre les pattes qui s'élevaient dans le ciel, telles les arches d'une cathédrale qui se construisaient d'elles même. L'arcil sortait, profitant des dégâts de la bataille.
Cornwell, jusque là tétanisé, ouvrit enfin la bouche, grimaçant d'un air mauvais. Il semblait décidé à en finir. C'est alors qu'entre eux, la glace éclata, séparant Richard de l'imposteur.
"Plan B princesse ?"
Il ne prit pas vraiment la peine d'écouter la réponse de cette dernière. Le pyromancien s'empressa de se relever avant d'empoigner Katia par la main et de la trainer sur la glace. Les ailes sorties, il ne pouvait que courir à bonne allure, emmenant sa princesse avec lui, le plus loin possible. Rapidement, le hurlement de rage de Cornwell derrière eux se changea en cri d'horreur. Tournant la tête, on pouvait voir l'énorme araignée à moitié sortie de la glace, disparaissant avec l'imposteur dans une étreinte de griffes. Pas besoin d'en voir plus.

"Ca va ?"

Demanda Richard, après s'être souvenu qu'il faisait glisser Katia depuis plusieurs minutes. La question pouvait paraitre simple mais sincère. Et que dire quand on voit la nature bâcler le travail à votre place ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Ven 18 Mar - 18:45


    Si l'apocalypse avait pu trouver un autre nom, elle se serait appelée Richard. Katia, de son trône de glace tordue, dû retenir son souffle pour ne pas s'écrouler devant la formidable décharge sortie des mains-mêmes de son acolyte. Et les rares partisans qui restaient se firent rôtir net, de la même façon que les rebelles qui voulaient renverser Zacchary. Sans doute des innocents qui pensaient bien faire. Mais penser et bien faire sont deux choses différentes, et Katia se sentit soulagée en les voyant se consumer.

    D'un regard émerveillé, elle se tourna vers Richard, et resta scotchée. Elle en oublia qui elle était, où elle était et ce qu'elle faisait là. Richard était l'incarnation même des pires cauchemars, la figure du néant comme se le représentaient certains habitants de Heatpolis. Son corps entièrement noir, recouvert d'un réseaux rougeoyant en filigrane, toutes les veines de son corps en fusion, visibles à travers sa peau charbonneuse. Son regard littéralement de braise, et les flammes qui parfois éclataient à la surface complétaient le tableau de la mort qu'il représentait à cet instant, la laissant comme deux ronds de flan.

    "Katia...tu peux bouger ?"

    En réponse à sa question, un hurlement de douleur infinie lui parvint aux oreilles. Katia tourna vivement la tête pour voir l'électrique de tout à l'heure se couvrir petit à petit de plaques jaunes transparentes, dans un fracas d'éclairs qui pulvérisèrent deux ou trois de ses alliés tandis que les quelques sains d'esprit s'enfuyaient bien loin, conscients d'y laisser leur vie s'ils restaient là. Dans un hurlement qui lui fit penser à une scie sur une plaque de métal, le malheureux se redressa, golem de citrine encore palpitant de conscience humaine, et s'enfuit à toute allure, immonde qu'il était devenu. La reine lança un regard implorant à son compagnon de route, en clair, elle lui demandait de partir au plus vite, puisque ceux-là allaient déjà se supprimer eux-même.

    Richard, qui, sous le coup de la dégénérescence commençait à fondre. Poussant un juron sonore, Katia désactiva sa pierre en deux temps trois mouvements, annihilant ainsi tout effet de boost sur quiconque, et perdant son air céleste. Cornwell dans le même mouvement partit en arrière, l'épaule sévèrement entaillée, et elle se rattrapa à Richard pour se lever tandis que... la glace bougeait. Loin, très loin derrière Cornwell, Katia vit la chose doucement ouvrir ses dizaine d'yeux, et commencer à se mouvoir avec un air gourmand. Il ne lui fallut qu'une fraction de seconde pour se remémorer ce qu'elle avait lu sur la faune locale. Cette chose mangeait des gens. Plus exactement, des gens qui excitaient ses sens de cristal doué d'intelligence. Ses pattes contenaient des pierres de pouvoir, et s'en fournir ou plutôt être choisi par l'une d'entre-elles vous destinait à être l'un des plus puissants manipulateurs de cristaux.

    La légende voulait que les pierres des premiers dieux avaient été arrachées à ses yeux. En clair, que cet amas de pierres en mouvement était l'une des sources de la vie en Az-Mary.

    La bête s'étant assez exhibée, se décida à bouger. Ses longues pattes de mort s'étirant au dessus d'eux comme le plus funeste des messages. Katia sentit sa lèvre inférieure trembler de terreur.

    "Richard...
    -...ho non...
    -...ho non..."

    Katia plissa le regard pour fixer le visage, très haut de cette bête titanesque, plus curieuse que prête à fuir (après tout sa pierre désactivée, elle était invisible pour cette chose) et écarquilla le regard. Un, deux, trois, quatre... il manquait quatre pierres aux yeux de cette chose. Créature arachnéïde, elle possédait un total de huit yeux. Katia dut se contenter de ses yeux pour les identifier. Quatre pierres manquantes, donc les quatre de Naïa, Arya, Kalei et Titan. Ce qui voulait dire qu'à son cou pendait un de ses yeux. Quelle horreur.

    "Plan B princesse ?"

    Étranglée littéralement par la poigne de Richard, Katia se fit trainer le long de la galerie tandis que les mâchoires de la bête attrapaient Cornwell, gardant son regard fixé sur elle avec une sorte de curiosité. Katia garda longtemps ses yeux fixés dans ceux de l'araignée, et vit la mort de son imposteur sans autre chose qu'un sentiment d'envie. Envie d'en savoir plus. Elle tira enfin sur le bras qui la tenait et le fit lâcher, respirant un grand coup.

    "Ca va ?
    - Plus ou moins, j'ai la cheville bien abîmée et le cou en compote." répondit-elle de façon évasive. Elle soupira doucement, et réactiva sa pierre en tressaillant. C'était ça. La vibration qu'elle avait ressentie tout à l'heure était bien la faute de cette créature. Sa pierre retrouvait son propriétaire d'origine. Katia laissa doucement la lumière entrer et posa ses mains sur sa jambe, avant de planter son regard sur Richard, laissant son don faire le travail de deux mois de rééducation.

    "Est-ce que tu te souviens comment s'appelle cette araignée? Elle fait partie d'une légende, mais je ne croyais pas vraiment la retrouver. Pour moi c'est comme Moby Dick ou Nessy, une invention pour faire peur aux enfants. Enfin, Richard...."

    Oubliant absolument tout de ce qui s'était passé, c'est à dire la centaine de personnes qu'ils venaient d'abattre et des quelques chevaliers de crystal qu'ils venaient de créer plus ou moins volontairement, Katia se redressa et lui adressa un bref sourire.

    "Tu t'es bien débrouillé. Et j'ai retrouvé le propriétaire de ma pierre. En fin de compte on n'aura pas tant que ça perdu notre temps."

    Dans un glissement, elle s'écroula fesses contre la glace, une mine contrainte sur le visage. Sa jambe prise de fourmis ne répondait plus, comme pour la punir de l'avoir malmenée.

    "Hm. Désolée."




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Mar 12 Avr - 1:16

Une excuse ? C'est pas tout les jours qu'une sang bleu vous fait cette honneur. Et Richard en profita longuement. Les mains sur les hanches, il tourna le dos un moment, humant l'air paisiblement pendant que les craquements de la glace rappelaient la présence du monstre. Ils s'en étaient sortit, et de peu. A une seconde près, le piège qui avait tué Cornwell les aurait englobé comme une vulgaire paire de ciseaux. Richard tourna un regard curieux vers la reine toujours sans rien dire, affichant un sourire confiant malgré la fumée qui sortait encore de ses yeux. La jeune fille se rendait elle compte de la totalité de ses actes, de ses dires ? Certes on a beau déblatérer sur les aptitudes intellectuelles de la gente féminine et les capacités de gestion des nobles, Katia n'en restait pas moins une sorte de..."grande princesse" aussi soupe au lait que canon.

Il retourna son regard vers les parois de glace. A cause de leurs réflexions naturelles, on pouvait entendre le titan arachnéen comme si il venait prendre le thé devant votre porte, ce qui n'était heureusement pas le cas. Saloperie.
Il vit Katia se soigner doucement, usant encore une fois parfaitement de sa pierre. Encore quelque chose d'inné. Richard se décida à rompre son mutisme.

"C'est un Arcil je crois. On a eu de la chance qu'il ne soit pas complet, il aurait pu être bien plus vif et têtu."

Il marqua une pause et parcouru Katia du regard. Il était très tactile, surtout avec elle, mais le moment était mal choisit. Enfin il n'était pas question qu'un iceberg capable de mordre calme ses ardeurs, là n'était pas le problème. Le magmatique retint un regard sévère et retint ses pensés. Les arcils existent depuis longtemps, dur de l'ignorer avec ses fréquentations.

"Les arcils ont presque toujours existé. J'ai perdu beaucoup de monde avec eux, et je comprend aussi pourquoi mes informateurs m'ont lâchés sur cette affaire. Celui là devrait se calmer, mais si on entend parler de grabuge dans le coin il faudra qu'on se dépêche.
Ha et merci pour le compliment..."


il déposa un rapide baiser sur le front de la reine avant de lui tendre la main afin de l'aider à se relever.

"J'aurais vraiment envie de tricoter un pull avec toi en radotant mais on devrait partir. Le coin n'est pas très fréquentable avec un monstre millénaire et une troupe entière de cristallins dans le coin. Tu peux voler ?"

Déjà des grincements inquiétants remplissaient l’atmosphère pendant que des ombres glissaient sur les bords du canyon.

"On met les voiles et tu fera évacuer les villages aux alentours. c'est dans tes cordes j'imagine ? "

Plissant les yeux, Richard brandit la main avant de la rabattre sur son visage. Une flammèche parcouru l'avant bras, révélant son système sanguin encore incandescent.

"Ça va j'ai encore de quoi carburer. Ça va aller pour toi ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Mar 12 Avr - 11:41


    Quoi? Elle pensait que c'était terminé, que les partisans avaient abandonné. Visiblement, elle s'était encore trompée. On l'avait avertie à plusieurs reprises, lors de ses entraînements à l'Académie, qu'elle prenait trop les combats de pierres comme un jeu. Un jeu en quelques rounds. Mais elle était reine. Et ils étaient trop polis pour la mettre en réelle situation de danger. Ce qui faisait, comme maintenant, qu'elle ne gardait absolument aucune réserve d'énergie, et qu'elle frappait le plus fort possible la première fois pour ne pas avoir à continuer le combat outre-mesure. Erreur. Terrible erreur. Heureusement pour elle, la lumière était forte, et elle put se remettre debout, tandis que la glace répercutait en écho un grognement commun, rageur. Les survivants, guerriers de cristal qui venaient se venger. Ayant encore une conscience entre humaine et animale.

    "S'ils gardent de la colère contre les êtres humains, sous leur forme finale, ils oublieront pourquoi. Et alors il faudra revenir très vite pour les détruire, parce que les guerriers de cristal sont trop dangereux pour qu'on les laisse être en colère."

    Ce disant, elle déploya ses ailes lumineuses, transparente et duveteuses à la fois, s'élevant de quelques mètres en fixant le... troupeau qui arrivait. Encore conscients que c'était elle qui les avait plongés dans cet état, et que c'était Richard qui avait décimé plus de la moitié d'entre eux, ils hurlaient, à l'unisson avec les villageois encore en vie, tous arrivant avec une déferlante de pouvoir. Quelque chose qu'ils auraient plus contenir s'il y avait deux guerriers et dix villageois. Mais ils étaient bien, bien plus nombreux que cela. Et Katia dut se résoudre à une chose : fuir.

    "Traîne pas là Richard, la sortie est en haut!"

    Elle élargit ses ailes comme un parapluie et appuya un coup brusque, se projetant de toutes ses forces dans les hauteurs. Son dos au ras de l'épaisse couche de glace qui formait le plafond de ces hauteurs, elle fonça droit devant, ne vérifiant pas si l'élémentaliste l'avait suivie -après tout, il la suivait toujours- et elle chargea discrètement une boule de lumière, illuminée de mille feux. Un éclair verdâtre passa à deux centimètres de son visage. Elle fit une vrille pour l'éviter. Puis descendit en flèche pour esquiver la pluie de flèches justement qui la suivit pour s'écraser contre le mur. Katia poussa un juron, se retourna, braqua ses ailes comme un cocon, se laissa tomber, et projeta un pulse si violent qu'elle fut balayée, et qu'elle manqua de racler le sol avec ses fesses. Désorganisées, les troupes d'en face, brûlées, voire inapte à continuer, redoublèrent de colère. La reine poussa un juron et chercha une issue. Mais il fallait s'y résoudre : les glaces étaient un véritable labyrinthe.

    "Richard, tu peux me percer un trou là-haut où ça te prendra trop de temps ?" cria-t-elle pour couvrir le vacarme, tandis qu'elle projetait de la lumière sur le bras d'ombre qui lui avait agrippé la cheville. Le bras se recroquevilla, dans un sifflement aigu, et son propriétaire poussa un hurlement bestial. Par Naïa, est-ce que les guerriers de cristal gardaient leur capacité après avoir été transformés? Dans ce cas, ils étaient réellement dans de sales draps. Pas de temps à perdre, la reine rabattit ses ailes en tornade pour projeter des petites particules de lumière en tous sens, restant assez bas pour ne pas toucher Richard. Il fallait qu'ils sortent, mais jamais la lumière ne passerait la glace. Au meilleur des cas elle serait absorbée. Au pire, réfléchie.




Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Lun 18 Avr - 21:15

Katia semblait ailleurs, et ne réussit pas à trouver interet dans la réponse que Richard lui avait apporté. Ni dans la question d'ailleurs ni dans...rien de ce qu'il avait dit. Ca devait être ça être reine. Se dit il avec cynisme, avant de se souvenir de l'experience de combat de celle ci: quasi nulle. Un bleu avec un bazooka, c'est déjà super qu'il le tienne à l'endroit. Katia était organisée elle mais non dans le...ton. C'était du moins son avis. Elle s'envola sans un mot alors qu'il contenait à peine assez pour sortit ses ailes de son coté. Quelle galère. Richard eut à peine le temps de voir sa lumineuse amie virevolter qu'un violent coup l’atteignit au visage. Craquant, cliquetant et grognant, un cristallin se tenait déjà devant lui, penché dans son élan et visiblement fier de son entrée.

"Kuuuuu huk huk huk huk ! "

La croûte de lave se referma sur la joue du pyromancien laissant voir une belle entaille du nez à la mâchoire. La volée d'une crinière rouge se dégagea, dans son ombre apparut un regard...enflammé. Au propre comme au figuré.

"On fait le malin hein ? Moi aussi j'en ai une bonne."

Le poing vola dans le crâne déformé du monstre, cognant avec un bruit de verre brisé. Très vite, deux mains l'empoignèrent par l'échine pendant qu'un genoux lui remonta violemment dans ses anciennes entrailles. Les pieds de la chose quittèrent le sol avec comme son le cri de quelqu'un qui sembla crier "LA PASSE !" fusant vers la fille volante.

"Iiiiiiiiik ? "

Richard souffla un coup sec. Ca défoulait, tout ce spectacle de sons et lumières ne remplaçait pas un bon pugilat, en particulier quand il ne pouvait que gagner.

"Traîner ? Tu rigoles j’espère, je vais calmer un peu le jeu avant que ces tarés se croient chez eux."

Déjà, les grognements replissaient l'atmosphère et les cristallins formaient un cercle autour de lui. Certains claquaient leurs vilaines machoires transparente, pendant que d'autre, pourtant sans visages, semblaient fixer avec intensité leurs adversaires d'une autre vie. La soif du combat n'était pas le seul argument de Richard, hormis le fait que Katia avait grandement besoin d’expérience au combat, les répercutions étaient son principal problème. En effet, si Katia et lui prennent la clef des champs maintenant, ces pantins psychopathes s'éparpilleront dans la nature, ce qui décuplerait le travail et les risques d'une pareille idée.

"J'ai dis que je gardais un peu de jus, ce n'est pas pour jouer les fuyards. Approchez !"

Comme une mâchoire géante, le cercle des monstres se referma sur Richard, le faisant disparaitre sous un monticule de squelettes transparents, de cristaux informes dans une cacophonie de crissements et de cris. Une lumière intense se dégagea du centre du tas, traçant des ombres lugubres dans le canyon. Une détonation de canon. Richard se tenait au milieu des membres brisés et de la pluie de poussière de cristal. La peau noir, les yeux enflammés, les poings luisant d'une lueur écarlate.

"Dans l'ordre bande de larves ! Et plus vite que ça !"

Les poings fusèrent, les cris de rages déchirèrent l'air. Ce que le pyromancien prenait, il le rendait avec un sourire invisible puissance trois. De temps à autres, des restes de guerriers à moitié déchiquetés volèrent jusqu'à Katia, comme offert sur un plateau d'argent.

"Et le final, puisque madame veut passer par la grande porte...."

Se tournant sur le coté, Richard joignit les mains et ferma les yeux. Les veines, jusque là pulsantes et apparentes du pyromancien, cessèrent de briller un instant pendant que les doigts de feu éclairèrent la silhouette charbon. La chaleur était telle que l'air semblait trembler autour de lui, la pièce s'illuminant et se chauffant au fur et à mesure. Respectant un minimum de bon sens, les cristallins prirent du recul en se couvrant de leur mieux.

"...tsoaaa !"

Les mains maintenant levées vers le ciel, ce ne fut pas un habituel projectile qui s'envola, mais une véritable onde de choc, suivit par toute la chaleur accumulée. Le plafond craqua avant de s'envoler dans le ciel azur en se désintégrant à vue d’œil.

"Gniiii ! Gni ! Gniiiiioooo !"

Les genoux et poings serrés, une affreuse grimace sur le visage, on aurait pu croire que Richard affichait une terrible envie d'uriner. Le problème étant qu'il n'avait, en apparence, plus du tout la force de voler.

"Heu...hum...Katia ?"

Les derniers monstres étaient toujours repliés...pour l'instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Katia Phoenix
biolide


Messages : 108
Date d'inscription : 21/12/2010
Age : 27

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Amethyste [vie]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Lun 27 Juin - 11:51

    En bas, Richard, loin d'avoir peur de blesser quelqu'un, semblait s'amuser comme un fou. Il frappait, brisait, cognait, grognait, comme le plus incroyablement efficace de tous les barbares des anciens temps. Katia, qui battait en retraite à tir d'ailes, se contentait d'esquiver le vol de villageois qui passaient en hurlant à quelques mètres de sa tête, fronçant les sourcils comme une mère en colère. Maintenant qu'elle regardait d'un autre oeil la situation, c'était clair et net. Ils allaient se prendre la rossée de leur vie si quelqu'un venait à le savoir. Juliette l'étriperait et penderait ses intestins le long de la forêt en guise de luminaires, et se ferait un chapeau avec le kit trois pièces de Richard. Mieux valait ne pas mettre le barda sur le territoire glacial de la belle ensorceleuse.

    -BAAAOOOOOOOOM-

    Un souffle brûlant parvint à la reine, chauffa sa peau, et la balaya violemment, comme un brin de paille sous un cyclone. Elle se raccrocha à une corniche dans la falaise, ne pensant même plus à jurer tant elle avait peur. La chaleur venait de gagner quelques crans, et la mer de glace montrait des signes de fatigue, commençant à ... suinter. Serrant les dents, Katia se redressa, et se laissa glisser, amortissant la chute de ses ailes devant un Richard plus noir qu'un sudafricain. La peau charbonneuse, le regard enflammé, les veines luisantes, comme un réseau de magma souterrain à travers un volcan, il avait tout l'air d'une invocation maléfique droit sortie des jeux vidéos auxquels ils jouaient plus jeunes. Effrayée, et dopée par le combat, Katia shootait du pied, se balançant aux failles de la paroi, pour casser les derniers débris de guerriers de cristal, tandis que les villageois, pour leur part morts de trouille à l'idée de mourir calcinés ici, s'enfuyaient sans demander leur reste, laissant leurs anciens compagnons aux prises avec le pyromancien... qui se déserta de toute lumière, subitement.

    "Oh non...
    - Puisque madame veut passer par la grande porte...."

    Elle s'agrippa à la glace de toutes ses forces, et se protégea de ses ailes, pour ne pas finir en brochette royale, alors que l'onde bouillonnante de Richard passait non loin d'elle- suffisamment pour ne pas la tuer sur le coup- pour faire une percée violente dans la glace qui n'eut pas le temps de céder, mais fondit d'un seul bloc. La reine, yeux rivés sur le plafond qui fondait de plus en plus, découvrant cet endroit de la mer de glace, déplia ses ailes pour sortir par la trappe, sans demander son reste... et revint, quelques secondes plus tard, voyant que personne ne la suivait.

    "Heu...hum...Katia ?"

    Son lourdaud de service était, chancelant comme un ivrogne, sur le point de sombrer dans le plus long des sommeils post-pouvoirs. Levant les yeux au ciel, la reine atterrit à ses côtés et grimaça de la chaleur, avant de sortir une corde de sécurité et de l'attacher sous les bras du pyromancien, et autours de sa taille.

    "Accroche-toi à mes hanches idiot, et coupe donc le volume, avant de te transformer en fonte des glaces à toi tout seul."

    Les guerriers de cristal, intrigués, restèrent à distance raisonnable. Elle secoua la tête comme blasée, et s'éleva, lentement mais sûrement, vers l'ouverture, poussant une grimace d'effort- Richard et ses muscles de machoman devaient peser leurs cent kilos d'ego. Se plaçant dans le trajet de la lumière, elle renforça son corps tout entier, se condamnant à une mise hors d'état de combattre une fois sortis de ce trou à rats. Mieux valait ça plutôt que de laisser Richard livré à lui-même. Il aurait été capable de se tordre le pouce face à des guerriers sanguinaires et un arcil réveillé, le pauvre.

    La reine poussa doucement sur ses ailes à la sortie du tunnel, s'éleva suffisamment pour sortir Richard, et s'éloigna un peu de l'ouverture, pour ne pas tomber à nouveau dans le canyon, et blesser le chrysalide. Une fois en sécurité, elle fit cesser sa pierre, et se ternit d'un cran, semblant plus ordinaire qu'à l'origine dans ce tunnel de la mort.

    "Bien. Je pense qu'ils ne nous rattraperont pas maintenant." Elle fronça les sourcils. "Par contre.. si tu pouvais me lâcher, euh.."



Thème
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard Stanford
chrysalide


Messages : 39
Date d'inscription : 21/12/2010

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Rubis [Magma]
Niveau: 5

MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Jeu 15 Déc - 18:34

Une sorte de...nausée...dans sa tête ?

Les regard de Richard se troubla un instant pendant qu'un puissant tournis le mit à genoux. Son corps semblait sur le point de rupture. Les gravure sur sa peau et son tatouage pulsèrent en chœur, s’éteignant un peu plus à chaque seconde. Soudain, quelque chose monta dans son crâne, comme un jeu de marteau dans une fête foraine.

"WARGH"

Les flammes sortirent par ses yeux et sa bouche, lui donnant l'air d'un damné agonisant. Il réussit à entrapercevoir Katia qui revenait le chercher. Chaque parcelles de son être se déchirait...non pas toutes. Le jeune homme gémit de douleur en sentant son corps pulser.

"BWARG !"

Nouveau flot de douleur. La glace fondait sous ses jambes, pourtant les mains qui saisirent les hanches de la jeune fille tiédissait en s'approchant d'elle. Sa bouche vomit une nouvelle langue de feu, qu'il détourna d'un mouvement de tête.

Le pyromancien se sentit à peine quitter le sol pendant que son corps passait du chaud au froid en boucle. Il fut déposé sur la glace en douceur. Les volutes de vapeurs tournaient autours de lui pendant qu'il fixait le ciel, concentré à ne pas finir en parfait exemple de combustion spontané pendant un reportage sur Hiroshima. Quelques minutes s'écoulèrent, les mains fumantes cramponnées aux hanches de la reine noircissait la tenue hors de prix.

"Te...lâcher...?"

Sa jambe se leva d'elle même et poussa le reste du corps endolori vers le ciel. Chaque morceau de lui était un parfait mélange de douleur et d’incandescence. La main chaude se refroidie doucement au contact de la joue de Katia, qu'elle redirigea vers le Neicigam.

"Jamais"

Leurs lèvres se rencontrèrent sans ménagement.

Cette partie de Richard qui ne se déchirait pas...c'était sa fierté et celle d'avoir son âme sœur à porté d'étreinte passionnée. Une éternité sembla passer avant la rupture de sa longue déclaration. Richard tenait enfin debout sans s'appuyer sur la princesse de son cœur.

"Ça va beaucoup mieux. Je crois que je peux marcher maintenant..."

La douleur était partie, comme un mauvais souvenir, mais une chaleur douce et apaisante restait sur le torse du jeune homme. Plus qu'en son cœur, ce sentiment qu'il avait d'avoir protégé quelqu'un, c'était d'avoir protégé cette femme...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Abysses et supplices    Aujourd'hui à 10:56

Revenir en haut Aller en bas
 
Abysses et supplices
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» Haïti - Économie : Selon Daniel Supplice la diaspora est prête a investir mais..
» Présentation du Dresseur Des Abysses
» Savoir (Religion) : Création de l'Univers
» Méthode et hurlements

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp-
Sauter vers: