Partagez | 
 

 Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Ven 25 Mar - 23:11

Cataclop.
Cataclop.

Des bruits de sabots résonnaient dans la plaine. Réguliers, un cavalier menait sans doute sa monture au trot, et quelques traces de sabots parsemaient l'herbe, montrant la marque d'un cheval vigoureux et rapide.

Son cavalier restait concentré, avait un peu mal, et était dérangé par une mèche de cheveux lui chatouillant le nez, mais il avait fière allure, de loin.
Pour peu qu'on trouve fière allure à quelqu'un en "robe" de cuir bleue et blanche. Un manteau qui descendait si bas qu'on eut dit qu'il servît à une quelconque cérémonie sacrée. Et qu'on s'arrête devant une forme floue, car le cavalier était de toute évidence fatigué, malgré ses efforts pour rester debout.

Il devait se dépêcher... il ne devait pas trainer, ne pas céder à la tentation de s'arrêter.
Pour autant, il ne menait pas son cheval au galop, afin de le ménager. Le trot était suffisant.

Cataclop. Cataclop.

Les deux formes ondulaient, couleurs floues dans le paysage constitué en grande partie d'herbe, d'herbes, d'un ciel sombre et d'une lune montante, grande comme une rognure d'ongle. Bientôt, il devrait faire une pause...

Il ne comprenait rien. Il passait juste devant un verger, il y a peu... et on l'avait attaqué.
Des fermiers, qui lui avaient hurlé quelque chose. Autour de lui, des feuilles et des pommes étaient éparpillées partout. Beaucoup de pommes et de feuilles... Autre fait étrange : les chapeaux des dits-fermiers se trouvaient sur une branche. Scène incompréhensible, qui eut pu être peinte par un artiste espiègle, voyant là un moyen de montrer les "problèmes des paysans". Cependant, la scène était réelle, et les habitants avaient braqué leur regard sur le faible Chrysalides. Chevaucher avec de beaux atours était une mauvaise idée, mais il n'avait pu se résoudre à quitter ses habits préférés et son manteau fétiche.

Alors, il trottait, regardant derrière lui... cela faisait un petit moment, et tout semblait s'être apaisé.
Il devrait trouver un point pour se reposer, cette nuit. Non pas qu'il doive dormir dans l'immédiat, mais le crépuscule commençait, et il était temps.

Il hésitait sur la marche à suivre... que faire donc ?

Alors que le jeune homme commençait à baisser les bras, et à voir son cheval se régaler d'une herbe bien verte sans qu'il ne descende, situation assez inconfortable, une lumière se dévoila.


Une lumière radieuse et intense, de toute les couleurs et d'aucune. L'étalon releva la croupe, menaçant de faire tomber le cavalier, qui se ressaisit grâce à des années de pratique.

Au loin, l'éclat perdurait. Le champ d'obélisque était proche...


"...Il semblerait que j'ai trouvé mon abri..."


Une forme se dirigeait vers une grande lumière dans le crépuscule.

Cataclop.
Cataclop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Sam 26 Mar - 0:37

Le ciel avait été clément toute la journée. Une chance pour la jeune nécrolide qui voyageait ! Elle avait été chercher à Jeyna une plante aux nombreuses vertus dont le prix valait sa réputation et son grand pouvoirs. La Calendula- ou Soucis officinal- était très utilisée en usage externe comme anti-inflammatoire ou cicatrisant mais elle était également utilisée en usage interne pour ses vertus dépuratives. Elle en avait acheté quelques graines pour tenter d'en planter devant sa petite cabane à Naïa. Elle espérait que ça marcherait ! Elle avait également acheter ses pétales dont elle ferait de la pommade, de la teinture et des compresses, une fois arrivée chez elle.

Pour le moment, elle n'était pas fatiguée. Bien au contraire ! Elle regorgeait de vitalité, avalant en un rien de temps nombres de kilomètres. Après ses nombreuses années passées, isolée dans sa forêt, elle avait fini par devenir une randonneuse aguerrie. Elle appréciait d'ailleurs énormément ses balades en pleine air, savourant avec délice l'air frais qui s'engouffrait dans ses cheveux, les faisant virevolter en tout sens, secouant ses bourses pendues à sa ceinture, éclatant dans son manteau, le faisant claquer. les bourrasques ne la dérangeait pas le moins du monde.

Elle reprit sa longue marche, toujours aussi sûre d'elle et de la direction à prendre. Elle avait toujours eu un bon sens de l'orientation, autant en profiter. Ses pas rapides et décidés la guidait tranquillement sur un chemin de terre et à l'horizon se dessinait le préambule d'une douce nuit. Qu'elle aimait le crépuscule et ses chaudes couleurs ! Mais voilà qu'un bruit vint troubler ses réflexions et le silence qui l'entourait. Elle tendit l'oreille, attentive. Une chouette se réveillait, poussant un hululement, les grillons chantaient, le vent murmurait... Et dans le lointain, elle entendait un son qui l'inquiéta.

Cataclop Cataclop.

Quel était ce bruit étrange ? Il ressemblait à celui de certains physes... Mais elle savait qu'en trouver ici était impossible. Alors qu'était-ce ? La question demeurait, elle voulait en savoir plus. Elle courut vers le bruit, aussi vite que ces jambes le lui permettait. Au loin s'avançait une créature étrange avec, lui semblait-il, un homme. Ou une femme ? Elle était trop loin pour le voir. La créature continuait de courir.

Un pulsion la poussa alors à courir après. Elle ne savait pas ou la bête la conduirait mais elle voulait savoir quelle était cette créature ! Ses jambes la portait, aussi légère et élégante qu'une plume dansant dans la brume, sa cape décrivant des arabesque derrière elle et ses cheveux battant ses hanches. Mais la créature ne tarda pas à ralentir. Il baissa sa tête et... Mangea ? Un herbivore, donc.

Elle observait la bête lorsque soudain une lumière éclata, éblouissante. Comme la cité de Jeyna et la tour. L'animal releva la tête, vif. L'homme qui le monta tangua mais tint dessus, élégant. Le pauvre semblait fatigué... Mais l'animal repris de plus belle. Cataclop, Cataclop. Niènor le suivit à nouveau, dans le crépuscule. Elle leva la tête. Déjà, la lune se présentait. Il n'allait pas tarder à faire nuit, et elle s'aventurait elle ne savait ou. Advienne que pourra...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Sam 26 Mar - 14:47

Les pierres dressées étaient plus proches de secondes en secondes. Cependant, le Chrysalide était inquiet. Si les dites-pierres se rapprochaient, elles risquaient de disparaître. Les moments où la lumière atteignait directement les obélisques étaient rares, mais surtout brefs. Et la lumière irisée se déplaçait sans cesse en générant des flashs lumineux à chaque changements. Le soleil se couchait... et sa lumière atteignait peu souvent plus d'un obélisque. Et quand la pierre ne recevait plus rien, sa lumière se dégageait en un éclat brusque et étonnant.

Éclat qui ne blessait aucunement les yeux. Juste une lumière surprenante et bien jolie à voir. Des papillons devaient tourner autour, attirés par la lumière, et n'étaient pas effrayés... Du moins, si les livres disaient vrai.

Le cheval fut mené au galop par le jeune homme. Il devait se dépêcher, car il était fort probable que la lumière disparaisse, malgré la position des astres. Alors, bien qu'il répugnât à imposer pareil rythme à sa monture, le cavalier devait la presser, et la pousser à aller asse vite pour que le martèlement de ses sabots couvre le chant nocturne des animaux. Et bien qu'étonné par ce nouveau rythme, l'étalon tint. Le duo se dépêchait, et avalait l'herbe pour atteindre son adjectif à un rythme nouveau.

La douce lumière qui explosait de temps à autre resplendissait dans les plaines sacrées. Et c'est le cœur léger que le duo galopait, le cavalier oubliant ses soucis liés aux présences humaines... les villageois ne le suivraient surement pas, ici, et cet endroit était peu visité, du moins il le croyait.

En effet, comment ce voyageur aurait il pu concevoir qu'une Nécrolyde le suivait ?

Au rythme où il galopait, il serait bientôt arrivé. La radiance se dégageant des pierres était étrange, mais néanmoins très belle, et elle attirait irrésistiblement le voyageur.
La lune montait, les étoiles se dévoilaient, et le soleil descendait toujours. Les pierres étincelaient et permettaient à toute personne proche d'en connaître la position, et le miroitement se révélait être un appel au repos... Et malgré tout, le galop continuait.

Cataclataclatacacloptaclapgataclop.

Musique hypnotisante mais qui maintenant le cavalier en alerte. Il souffrait un peu, tout comme sa monture, mais il essayait d'aller vite. Les cheveux au vent, et les yeux tirés de fatigue, il se rapprochait d'un havre de paix.
Un scintillement eut lieu dans le crépuscule, provenant d'une tourmaline ayant capté la lumière. Scintillement qui pour une fois se révélerait inoffensif, simple jeu de lumière et non annonciateur de danger.

Tynelad arrivait en vue des pierres dressées. La lumière, de près, se révélait plus... fluide que de loin. Les flashs se voyaient moins, la luminosité se révélait juste plus forte un instant avant de s'atténuer significativement.
Il était en sécurité ici.


Descendant de sa monture, l'homme l'attacha à une pierre fine et lui permit de brouter un peu. Il s'assit ensuite au pied d'un obélisque, pour se reposer avant de monter une tente...

Le crépuscule s'éternisait, semblait il. Le spectacle était magnifique, et la nuit serait belle. Le chant nocturne reprenait peu à peu...

Oui, la nuit serait belle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Dim 27 Mar - 2:35

La lumière dansait devant ses yeux grands ouverts devant ce spectacle magique. Jamais elle n'aurait cru voir une chose aussi belle ! On aurait dit les lucioles qui virevoltaient parfois dans les airs, à Naïa, les beaux soirs d'été, lorsque le temps se rafraichissait et devenait agréable. Ces mêmes lucioles qui avaient bercées toute son enfance, lorsqu'elle essayait de les attraper en plein vol, sautillant après elles. Les larmes lui montèrent aux yeux en s'en rappelant... Qu'il était beau, l'ancien temps...

Sa vue se brouillant, elle secoua sa tête, chassant les larmes par la même occasion. Quand apprendra-t-elle à ne pas se souvenir des choses douloureuses ? Les lumières pulsaient à nouveau devant elle. Mais attendez... Ce n'est pas une lumière mais des pierres ! Oui c'est bien cela, des pierres ! Jamais elle n'aurait cru la personne qui lui aurait dit que des pierres pouvaient expulsé de la lumière...

Elle l'aurait prise pour une folle ou aller savoir quoi. Même elle avait de la peine à y croire. Mais le spectacle restait beau bien qu'elle ne comprenait pas pourquoi les pierres renvoyaient tant de lumières scintillantes sans être éblouissante ou agressive pour les yeux. Les couleurs variaient mais le spectacle restait extraordinaire. Elle vit danser des papillons autours et le spectacle charma ses yeux orangés, lui faisant presque oublier l'étrange animal qu'elle avait aperçu. Presque.

Lorsqu'elle retourna sa tête, elle vit l'animal s'éloigner encore bien plus vite qu'avant. Déjà qu'il était rapide... Le voilà partit à un rythme effréné qu'elle aurait du mal à suivre ! C'est pourquoi elle se remis immédiatement en route, courant après lui aussi vite que possible, sa cape claquant de plus belle au vent. Elle rattraperait l'animal coûte que coûte, vaille que vaille !

Même si celui-ci allait vite et que ces jambes peinait à le rattraper. Elle observait bien ou il allait et elle irait là bas également ! Elle ne le lâcherait pas avant de savoir ce qu'était cet animal ! Elle était tenace et l'avait toujours été. Il le fallait bien pour chasser. La patience, la ténacité, la vivacité... Tant de qualité requises pour vivre en pleine nature...

Alors qu'elle s'était laissée distancée par la créature, elle la vit s'arrêter, doucement, tranquillement. L'homme qui la montait en descendit et l'attacha. Elle en déduisit donc que l'animal était tout à fait inoffensif si il se laissait manipulé de la sorte. Elle n'était pas de nature peureuse mais soudainement, elle eut peur... Peut-être se trompait-elle du tout au tout ?

Peu lui importait ! Elle voulait savoir et elle le saurait ! Elle s'approchait doucement des pierres scintillantes dans la pénombre. Oh bien sur, pour elle, rien ne vaudrait la beauté lumineuse des étoiles et de la lune mais elle devait avouer que le spectacle était également agréable. Le soleil, avait bientôt fini sa course, lui, il dépérissait peu à peu, encore quelques minutes et il disparaitrait entièrement, cédant sa place à la nuit et ses merveilles.

La lumière était différente, à présent. Plus pâle qu'avant et plus rapide, peut-être. C'était donc ça, le champ d'obélisque ? Elle n'avait jamais eu l'occasion d'y aller et c'était sûrement la seule chose pour laquelle elle manifestait de l'intérêt, à Kalei.

Ah ! Voilà qu'elle atteignait la bête sans un bruit. Aussi furtive et silencieuse qu'un félin, elle s'approcha de sa démarche si élégante. Sa peau, dans la lumière des pierres, ressemblait à celle d'un fantôme, pâle comme la porcelaine. Elle contourna doucement l'animal, l'observa sous toutes ses coutures.

La première chose qu'elle nota c'était... Son odeur. L'animal avait une forte odeur. Mais elle ne c'était pas trompée. Certaines physes lui ressemblaient beaucoup. Du moins, pour le bas du corps... Ses muscles saillaient sur son pelage, ses pattes étaient terminées par une sorte de corne sombre qui semblait dur. L'animal était grand et peut-être pas si inoffensif que cela, pour finir... Une coup de patte et elle se savait en péril...

Du coin de l'œil, elle observa alors l'homme qui l'avait monter. L'odeur de l'animal était présente sur lui mais il y'avait également autre chose, pleins d'odeurs qui se mêlaient entre elles et qu'elle ne sut identifier. Il avait très sûrement beaucoup voyager. Il portait des habits étrange, mais elle pouvait parler elle, habillée de sa cape brune foncée, de son bustier verte très sombre assorti à son short et ses bottes de voyages. Elle s'approcha alors de l'étranger brun aux yeux bleus, doucement, intriguée, et lui demanda sur un ton léger et doux :

-Bonsoir. Sauriez-vous quel est cet étrange animal ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mar 29 Mar - 22:58

Tynelad se reposait un peu, regardant les papillons et se détendant. Il avait enfin la paix, ici, et se trouvait dans un état bien différent de celui qu'il avait connu depuis son départ. Il dodelinait légèrement de la tête, mais ne devait pas se laisser aller... après tout, la tente le protégerait de la pluie. La lumière ternissait peu à peu, et s'éteignait presque.

Le Chrysalide trouvait le spectacle ravissant, et retardait le moment où il devrait se relever pour combiner les parties composant l'outil de torture en 158 pièces : La maison de camping. Il allait tout juste essayer de comprendre comment la construire... mais il le sentait mal. D'ailleurs, ce sentiment l'empêchait de dormir et de se reposer, cela le tenait par les tripes et l'agaçait, l'empêchait de respirer un tant soi peu.
Il fallait se dire que cela embêtait beaucoup le jeune homme de devoir peut-être abandonner une construction pouvant se révéler difficile après un moment stressant et épuisant... pour finalement devoir dormir sur une herbe froide et mouillée. Un grand moment de frustration qui s'annonçait.

Il commença donc à se relever, et alla voir sa monture pour trouver la tente...
Du moins, il allait essayer le faire, avant qu'une fille ne soit présente, à côté de l'endroit où était attaché son cheval.


_____________________________________________________

-Bonsoir. Sauriez-vous quel est cet étrange animal ?

...
Le voyageur s'arrêta, ne comprenant pas ce que voulait dire l'étrange personne qui venait d'arriver. Il la regarda... une teinture violette, une peau pale... surement une folle échappée d'un asile. Ou une de ses personnes "à la mode". Il avait vu des personnes comme ça assez souvent à l'Académie... mais la majorité avait des ailes. Les autres étaient des filles normales...

Il recula un peu, ne comprenant pas. Il tenta de se calmer, mais la lumière provenant des Obélisques venait de s'estomper. Les pierres étaient redevenues ternes.
Un mauvais présage. La nuit s'annonçait mal. Très mal.


"...Euh, comment ? Quel animal ? Je ne vois rien ici qui soit étrange... par contre, vu votre teint... vous vous sentez bien ? Je ne comprends pas..."

Il bafouillait, et était vraiment confus. Cependant, la lumière de la lune l'empêchait de voir la réaction de l'inconnue. Il sentait qu'elle allait s'énerver... Une chaleur montait au niveau de son torse, vers l'endroit où son médaillon trônait. C'était étrange, mais diffus. Chose incompréhensible...

Il tenta de jauger celle qui se tenait face à lui, peu aidé par la faible lueur. Il aurait bien voulu de la lumière. A ce souhait, la chaleur augmenta, légèrement. Sans qu'il comprenne pourquoi, d'ailleurs.
Un vent commençait à se déclarer, phénomène pour le moins inhabituel...



"...Mais que faites vous là ? Vous allez prendre froid... et puis, nous sommes trop loin d'une ville... Et vous n'avez même pas de cheval pour voyager, si vous êtes en voyage..."

Tout cela devenait bien bizarre.
Si son père l'avait averti qu'il rencontrerait de tels énergumènes, il ne l'aurait pas cru.
Une faible lumière rougeâtre sorti de son manteau, sans que le Chrysalide ne remarque rien, tout concentré sur la femme qui venait d'arriver.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mer 30 Mar - 0:19

Alors que le jeune homme s'avançait vers sa monture, il s'arrêta lorsqu'il aperçu Niènor. L'avait-elle effrayé ? Oh ce n'était pas du tout son but ! Elle avait fait attention de ne pas approcher en faisant du bruit- donc en douceur pour elle- dans le but de ne pas le surprendre, justement... Mais apparemment, c'était fichu, vu l'expression qu'il arborait.

Il l'observait, un air perplexe dessiné sur son visage. Elle se demanda ce qu'elle avait encore bien pu faire lorsque l'homme recula toujours décontenancé. Elle se demanda si elle ne ferait pas mieux de lui sourire pour lui faire comprendre que ses intentions n'étaient pas mauvaises mais elle se souvint que ses crocs pouvaient effrayés de nombreux gens... Elle s'abstint donc. Autour d'eux, la lumière faiblissait jusqu'à s'estomper, redonnant leurs aspect premiers aux pierres.

La femme décida de rester ou elle était pour ne pas effrayer encore plus le jeune homme perdu dans la confusion. Elle réfléchi, repensant à ce qu'elle avait dit. Voilà la solution ! Peut-être que lui non plus, ne savait pas qu'est qu'était cette drôle de créature ! Mais sa théorie vola en morceau lorsque le jeune ouvrit la bouche.

- ...Euh, comment ? Quel animal ? Je ne vois rien ici qui soit étrange... par contre, vu votre teint... vous vous sentez bien ? Je ne comprends pas...

Elle fronça les sourcils. Son teint ? Elle était pâle, certes, mais était en pleine forme... Peut-être bien que c'était lui qui se sentait mal et qu'elle le dérangeait... Elle se réprimanda intérieurement de gêner l'homme, qui malgré sa confusion, prenait le temps de s'inquiéter pour elle.

Cela dis, grâce à sa réponse, elle comprit une choses. L'animal que montait le jeune homme était commun puisqu'il ne comprenait pas que la créature étrange qu'elle désignait était en réalité, sa monture... Elle avait encore bien des choses à apprendre sur les humains et leurs coutumes, vraisemblablement !

- ...Mais que faites vous là ? Vous allez prendre froid... et puis, nous sommes trop loin d'une ville... Et vous n'avez même pas de cheval pour voyager, si vous êtes en voyage...

Un vent léger fit voler ses longs cheveux bouclés et sa cape. Elle ne put retenir un sourire, si délicat, qu'il ne découvrit pas ses longues canines. Le jeune homme était décidément bien prévenant ! Un mot attira son attention. Cheval ? Qu'est ce donc que ça, encore ?

Son air intrigué se fit plus intense, sur son doux visage lorsqu'elle aperçu, sous le manteau de l'inconnu, une faible lueur aux couleurs rouges. Mais le jeune homme ne sembla pas s'en rendre compte, trop concentré sur elle. Soudain, elle sortit de ses réflexions et se rappela que le jeune homme lui avait posé des questions et il valait mieux y répondre avant que l'inconnu ne perdre définitivement son calme.

- Excusez moi si je vous ai pris au dépourvu, je ne voulais pas vous effrayé... Eh bien, je parlais de cet animal là.

Elle désigna alors ce qu'elle appelait " l'étrange bête" qui n'était autre que le cheval. Lorsqu'elle regardait la noble monture, son regard se faisait curieux.

-Est-ce que c'est ça, un cheval ? Excusez-moi encore de vous avoir pris au dépourvu, mais j'étais si curieuse de découvrir quel était cet animal que je n'ai pas pu m'empêcher de vous suivre lorsque je vous ai aperçus au loin ! Voilà pourquoi je suis ici... Je suis effectivement en voyage, je retourne chez moi, à Naïa. J'étais allée à Jeyna pour y chercher une plante, et comme je n'aime pas vraiment la civilisation, j'emprunte les chemins de campagnes... Et je vais bien, ne vous en faites pas, je n'aurai pas froid, non plus mon manteau me protège. S'il vous plait, pourriez vous m'en dire plus à propos du... Cheval ? Oh et aussi, est-ce normal, cette lueur rougeâtre sous votre manteau ?

Elle le regarda, tranquille et fini par s'asseoir en s'accotant au mur. Elle leva la tête vers les cieux, observant quelques instants l'astre solitaire qu'on appelait lune. Elle aimait tant les étoiles qui brillaient là-haut. Non seulement elles étaient belles mais en plus de ça, elle pouvait indiqué la direction à emprunté lorsqu'on était perdu. Elle fini par reporter son attention sur le jeune homme, espérant ne pas l'avoir encore plus effrayé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mar 5 Avr - 16:31

Tynelad regardait l'étrange dame. Elle portait en effet un manteau ainsi qu'une cape... qui semblait chaude. Mais, si il pleuvait ? ...Nul nuage ne masquait la lune. Il n'y avait pas de risque de pluie dans l'immédiat...

Il sourit légèrement, voyant ceci. Oui, l'inconnue ne devrait pas prendre froid... cependant, quelque chose clochait. Il releva la tête et vit le sourire de celle qui se tenait devant lui. De belles dents, blanches, dans laquelle la lune se reflétait. Des dents d'ivoires, acérées et pointues, tranchantes et saillantes. Des machines de mort. Des armes naturelles dévastatrices... dans lesquelles luisait légèrement un éclat rougeâtre. Sanguin... sanglant.

Le temps se suspendit autour du Chrysalide, en même temps que ses pensées. Il blanchit à nouveau, effrayé par cette fille aux cheveux noirs de jais... à la peau si pâle qu'elle rendait blanche celle du garçon... et aux crocs d'ivoire réfléchissant une lumière n'existant nulle part ailleurs... une si sanglante... irréelle.


- [...] Si je vous ai effrayé... Eh bien, je parlais de cet animal là. [...] Voilà pourquoi je suis ici... Je suis [...], je retourne chez moi, à Naïa [...] comme je n'aime pas vraiment la civilisation, j'emprunte les chemins de campagnes... Et je vais bien, ne vous en faites pas, je n'aurai pas froid, non plus mon manteau me protège. [...] lueur rougeâtre [...]

Le jeune homme n'écoutait presque pas. Il était sourd aux douces paroles de son interlocutrice... et si dans ses yeux se reflétaient des étoiles, il n'y voyait que sang et destruction. La peur est, en effet, parfois bien forte, et rends les esprits confus. La terreur qu'inspirait les dents de la dame au voyageur était renforcée par la dure journée qui venait de s'écouler, et qui l'avait forcé à fuir une foule de gens en colère, et à mener son cheval au galop pour éviter de se perdre dans le noir.

La peur se déclarait alors, plus forte que tout. Il ne pouvait pas écouter le "monstre" qui lui faisait face, et regrettait fort de ne pas avoir son arc à portée de main. Bien qu'il ne fut expert dans le tir, une telle arme aurait sans doute empêche la créature à forme humaine de l'approcher. Il n'aurait pas tiré, mais... il aurait eu un rempart. Et à présent, il se sentait vulnérable.
Le vent s'arrêta, la chaleur disparut... et la lueur ne fut plus. La tourmaline redevenait une simple pierre.

Tynelad ne savait pas quoi faire. Dans la sainte-ville, le respect était omniprésent et il n'avait jamais eu de problèmes dangereux. Jamais il n'avait vu de fille aux crocs d'ivoire. Jamais. Il se rappelait bien de quelques théories, mais sans pouvoir les appliquer. De plus, le combat lui était assez inconnu. L'idée de partir lui semblait finalement bien étrange, et il apparut au garçon que son père avait eu une bien drôle d'idée. "Connaître le monde"... A quoi cela servait il si il devait finir dévoré ou poursuivi ?

Il pouvait supplier l'étrangère de le laisser en vie, de l'épargner, mais doutait du résultat. Il pourrait sans doute feindre de n'avoir rien vu mais se tenir sur ses gardes, mais n'avait jamais été bon pour mentir... et ne l'avait, selon lui jamais fait. Tout au plus éludé certaines questions, ou ignoré certains camarades. Fuir ? Impossible. La créature était bien trop rapide. Se battre ? Non. Tout allait bien trop vite. Appeler à l'aide ? Mais il n'y avait personne !


Le voyageur vacilla légèrement et s'appuya sur une pierre à côté. Il avait eu le tournis un bref instant, sans que cela ne le paraisse. Il n'avait plus qu'un choix...


"...Parlez moins vite... Je n'ai pas compris..."

Attendre. Il ne mentirais pas, mais il était trop fatigué pour entreprendre quoi que ce soit. Il grimaça légèrement et regarda longuement la bouche de la femme face à lui. Il ne se laisserait pas avoir, et se tiendrais prêt.
Le visage livide de Tynelad se ferma. Il ne devait rien laisser voir. Il devait se calmer. Peut-être que le monstre partirait ? Il en doutait, mais devait se ressaisir.
Esquissant un court geste et marmonnant imperceptiblement une brève prière, il se tint prêt à tout, et surtout au pire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mer 6 Avr - 0:50

Bon d'accord... Là c'était foutu ! Elle lui avait fait peur sans rien avoir dit d'effrayant. Elle ne l'avait pas menacé et son ton était pourtant doux... Elle ne comprenait pas ce qu'elle avait bien pu faire de mal. Peut-être qu'elle lui faisait pensé à une personne qu'il détestait ? Oui, bon, son sourire avait l'étrange pouvoir, parfois, de faire blêmir les gens, elle devait l'avouer. Cela lui apprendra à vouloir montrer un visage avenant- de son point de vu, tout de moins !

Il lui semblait que le jeune homme ne l'écoutait qu'à moitié. Depuis qu'il avait vu son sourire, il s'était pétrifié. Comme si, par le simple fait d'avoir souri-dévoilant au passage ses longues canines- elle avait eu le pouvoir de transformer l'inconnu peureux en véritable statue humaine.

Plus le temps s'écoulait et plus il semblait se décomposer. Niènor cessa de sourire et se fit la plus petite possible. Allons, elle n'était pas si grande, était fine et avait un teint de porcelaine ! Elle était très loin d'être effrayante. Et à cause de cela, elle était sujette aux embuscades. Heureusement pour elle, elle était bien souvent sous-estimée et les brigands en prenaient pleins les dents. Si sa pierre ne lui permettait pas d'être très agressive pour le moment, le maniement du sabre n'avait quasiment plus aucun secret pour elle. De plus, sa musculature était peut-être discrète mais non moins négligeable.

Mais un souvenir la fit soudain se plonger dans ses pensés.

Son regard se voilà de tristesse. Une tristesse si grande et profonde qu'elle semblait ouvrir une brèche dans son cœur, le faisant battre douloureusement, comme à chaque fois qu'elle pensait à un souvenir qu'elle aurait préféré effacé...

C'était il y a longtemps, alors que sa mère lui peignait les cheveux avec toute la tendresse qu'une maman pouvait offrir à sa petite fille de sept ans. Elles discutaient, justement, de la méchanceté des gens. Sa tendre mère lui disait qu'elle semblait si douce que jamais personne n'aurait peur d'elle, ce qui était un avantage mais également un désavantage,. Sa génitrice lui jura qu'un jour, elle saurait tirer profit de cet air si fragile. Niènor n'avait alors pas très bien comprit les paroles de sa mère. Comment un avantage pouvait être un désavantage et vice versa ?

Mais à présent, elle gardait ce souvenir comme la dernière fois ou sa mère lui avait brosser les cheveux... Elle ne se rappelait plus du visage des ses parents ni de leurs voix. C'est pourquoi elle chérissait tant ces derniers réminiscences bien qu'elle enfouissait ses souvenirs au plus profonds de son être ne les déterrant qu'involontairement. La mort de ses parents, à huit ans, l'avait marquée à vie.

Alors qu'une larme coulait le long de sa joue, bientôt suivie par plusieurs autres perles étincelantes, elle reporta son attention sur le jeune homme, laissant derrière elle ses souvenirs tant aimé, les enterrant encore une fois. Oh la situation ne s'était elle donc pas arrangée ? N'y avait-il donc plus une lueur d'espoir ? Même l'étrange lueur rouge s'était éteinte. Bonne ou mauvaise nouvelle, elle n'aurait su le dire !

D'ailleurs, l'étranger semblait perdu... Il ne savait plus quoi faire ni comment agir. Osait-il seulement encore respirer ? Ah la curiosité était vraiment mauvaise conseillère ! Elle s'en souviendra à l'avenir ! Elle se releva, doucement cette fois. Elle se lesta de son sabre qu'elle jeta au loin et enleva sa cape, dénudant ses épaules aussi blanches que son teint, se faisant, de ce fait, inoffensive. Seul ses bourses remplies d'herbes restaient pendues à sa ceinture.

Oh, elle n'était pas idiote ! Elle savait pertinemment qu'il mourrait de peur. Et à voir son visage au teint si livide qu'il en devenait cadavérique- non mais sans blague, il était bientôt plus pâle qu'elle ! - elle comprit qu'il était mal. La fatigue, peut-être... Ou la peur ? Les gens la traitait parfois d'abominations de la nature. Ses yeux, ses dents, ses cheveux, sa peau de porcelaine... Il n'y avait pas grand chose de bien normale chez elle, mais elle éprouvait des sentiments et avait un esprit vivace. Elle s'offusquait quand on la traitait ainsi ! Encore une raison qui avait fait qu'elle s'était isolée de tous.

Le jeune homme s'appuya sur une pierre, comme si il était malade. Et si il l'était, il ne laissait en tout cas rien paraître. Soudain, il parla, et au ton de sa voix, Niènor comprit qu'il se sentait acculé.

-...Parlez moins vite... Je n'ai pas compris...

La peur lui embrouillait-elle l'esprit ? IL ne semblait pas assuré du tout... Avec un ton de voix aussi doux que possible et une lenteur toute volontaire, elle tenta de le calmer, mais la mission s'annonçait ardue...

- Je ne vous veux absolument aucune mal, calmez vous. Vous n'avez pas l'air bien, je peux faire quelque chose pour vous ?

Elle espéra que ces simples paroles réconforterait le jeune homme... Elle savait bien comment les choses pouvait tourner lorsque la peur aveuglait une personne. Et la lutte, dans ce genre de situation, s'avérait bien souvent sanglante. Elle repensa alors à une leçon que lui avait donner son père : Les conséquences d'un acte était parfois bien pire que ses causes... Une leçon qu'elle aurait dû retenir ! Elle s'approcha du jeune homme et essuya alors une larme qui errait encore sur sa joue... Elle avait honte d'avoir laisser traverser ses émotions. D'habitude, son regard la trahissait, mais jamais, ô grand jamais, elle n'avait verser de larmes devant une personnes. Elle détestait ça d'ailleurs ! Elle attendit de voir la réaction du garçon. Allait-il la croire ? Allait-il l'attaquer ? Seule la lune, sur leur tête, serait témoin de leur conflit. Un témoin silencieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mer 6 Avr - 12:42

Calme... Sérénité... Apaisement... Tranquillité... Zen.... Calme... Paix...
Tynelad se répétait incessamment ces paroles, tentant de redevenir serein, et de ne plus céder à la panique. Il regardait un papillon... ou plutôt son ombre, car rien n'était certain, dans cet univers nocturne. Les minutes s'étaient égrenées bien vite, et il était perdu. Il devait réfléchir, et ne rien faire. Surtout ne rien faire.

L'inconnue... n'avait que des dents acérées. Il était allé trop vite, s'était pressé... Délaissait il tout le reste ? Était il intolérant, tout à coup ? Grand Kalei ! Qu'est il dur de se retrouver dehors, loin de chez soi ! ...Laissait il de côté un danger ? Ou, au contraire, une preuve d'humanité, dans la personne en face de lui... ou du moins, à présent, à ses côtés ?
Dans l'herbe, la lune se reflétait sur un sabre, reflet démarquant une cape, trainant aux côtés de cette arme dévastatrice.

Une fille. Un simple fille... il y avait pire sur Az-mary. Serait il devenu lâche ? Il devait se ressaisir. Oui... il avait juste vu un effet de lumière... et dans le pire des cas, peut-être n'était-ce qu'une maladie ? Ou une spécificité d'une tribu ayant élu domicile dans le coin ? Il n'en savait pas grand chose... Et puis, une voix si douce ne devait pas appartenir à une personne monstrueuse...

Calme, Sérénité...

Le rire est le propre de l'homme. Les pleurs le sont aussi... et à ne pas s'y tromper, de fines gouttelettes tombaient, dévalant les joues de l'inconnue. L'avait il blessé, de part sa nature peureuse ? Et pourtant... elle cherchait à le réconforter.
La méfiance du Chrysalide vola en éclat. Il avait été fatigué, paniqué, et avait cédé à un instinct ridicule... et ce, trop tôt. A cause de deux crocs... Il avait fait de la peine à une gentille damoiselle, usant de préjugés...

Des crocs d'ivoires, et des larmes étincelantes... qu'était le plus important, pour ce jeune homme élevé dans le respect, les traditions et le savoir ? Il ne pouvait faire de chagrin à une personne, fut elle étrange... si la dite-personne se dévoilait à lui et se désarmait ?


Tynelad ne répondit rien. Il semblait gêné, mais moins peureux, bien que pâle. Il se dégoutait... avoir eu peur, soit... mais repousser une inconnue à cause d'un détail... ses parents ne seraient pas fiers de lui. Il n'osait pas ouvrir la bouche.
Ôtant son manteau, il le tendit à l'étrangère. Elle risquait d'avoir froid, sans cape... pour lui, la fraicheur de l'air lui rappellerait d'être plus réfléchi.
Il voulait lui demander de l'excuser, mais n'osait pas parler. Même si la preuve d'humanité était faite, une partie en lui avait peur. Peur du son de sa voix... peur des dents, d'une manière inconsciente.

Les habits que portait le voyageur étaient assez légers. Tissu fin. Le froid le mordit, mais il n'en laissa rien paraître. Aussi étrange que cela puisse sembler, il appréciait la fraicheur. La chaleur l'endormait et l'oppressait. Le froid, lui, était d'une violente douceur. Il vous entourait et vous apaisait, et avec lui venait le silence.
De plus, il ne faisait pas trop froid. Du moins, pas encore, mais il y avait bien pire.

Regardant ses pieds, il écoutait les sons nocturnes. Grincements, hululements.
Le souvenir des crocs était présent, ainsi que celui des larmes. Que croire ? Avait il posé son manteau aux côtés d'un monstre, ou d'une personne exclue ? Les couleurs revenaient, mais il restait pale. Indécis. Changeant.
Son pendentif, posé sur sa chemise, restait de marbre. Joli, mais inactif, ornement sans grande valeur, à part celle sentimentale. La lumière n'avait pas du exister...

Pourtant, il n'avait pas rêvé.

Froid... Paix... Sérénité... Fraicheur.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Mer 6 Avr - 15:02

Au loin, le hululement d'une chouette attira l'attention de Niènor. Elle chercha l'invitée des yeux, se coupant quelques instants de la réalité à laquelle elle appartenait. Lorsqu'elle vit les yeux ronds de la petite chouette effraie, un léger sourire se dessina sur ses lèvres, infime. Il disparut bien vite du visage mélancolique de la femme chat. Elle s'était souvenue de la réaction du jeune homme et ne voulait pas l'effrayer une nouvelle fois avec ses canines !

Oh, d'ailleurs, ou il en était, avec ses émotions ? Il se dépatouillait toujours, hésitant. L'indécision était parfois un véritable fléau et pouvait parfois mener à des catastrophes ! Surtout quand la peur rendait fébrile, embrouillant les idées, développant l'imagination rendant tout effrayant. Alors, si en plus, la précipitation s'en mêlait !

D'ailleurs, la précipitation, ça elle connaissait bien. C'était elle-avec la curiosité- qui lu avait soufflé de suivre le jeune homme et son étrange animal. Dont elle ne connaissait toujours pas le nom, d'ailleurs... Mais elle ne voulait pas poser la question, de peur d'effrayer le jeune homme.

D'ailleurs, il semblait se calmer, peu à peu. Les larmes qu'elle avait versées, comme son sourire précédemment, avaient eu l'étrange faculté de l'apaiser. En partie, tout du moins. Le danger que la peur de l'étranger faisait courir à Niènor était toujours présent, car le doute se lisait encore dans les yeux du jeune homme. Un seul écart, un seul faux pas, et la peur l'envahirait à nouveau, et cette fois, nuls mots, nulles larmes n'apaiseraient le jeune homme.

Elle s'efforçait au calme, elle aussi, retenant tant bien que mal son malaise. Les souvenirs étaient parfois durs à enterrés et les lucioles qui virevoltaient autours d'elle en un ballet élégant n'arrangeaient pas les choses ! Elle ne les chassa pourtant pas. Les insectes ravisaient ses yeux et éclairaient un peu la nuit d'encre. Même si sa vision était adaptée au noir et qu'elle y voyait plutôt bien.

Elle se détourna des lucioles et des papillons qui continuaient leurs balades nocturnes et se concentra à nouveau sur l'homme qu'elle avait à ses côtés. Il semblait gêné bien que la peur semblait le dépossédait peu à peu. Mais Niènor ne relâcha pas son attention. Le jeune homme lui tendis son manteau. Avait-il toujours peur qu'elle aille froid, surtout que maintenant, elle n'avait plus sa cape ? Elle décida de lui répondre doucement, toujours avec lenteur :

- Vous êtes bien gentil, mais je n'ai pas froid.

Bon, peut-être bien que si, un peu, vu les frissons qui la parcouraient à intervalles irrégulier. Mais une fois arrêtée, elle préférait enlever sa cape qui la dérangeait plus qu'autre chose. Sur la lancée, elle décida de se présenter. Peut-être qu'avec un peu de chance, cela achèverait les derniers restant de peur du voyageur.

- Au fait, je me nomme Niènor Aslinn.

Mais ça ne l'empêcherait pas de rester sur ses gardes. Les couleurs revenaient peu à peu sur le visage de l'étranger, mais le doute était encore fort. Sur son visage à elle, on pouvait voir les fantômes du passé la hanter, son regard était si mélancolique qu'il aurait pu faire pleurer la personne qui s'y serait plonger. Et le jeune homme après l'avoir regardée, aurait compris que son cœur souffrait et il n'aurait plus eu peur d'elle. Quoi que... De sa bouche entrouverte, ses canines pointaient légèrement, comme une menace qu'on aurait soufflée à demi-mot. Mais Niènor ne s'en inquiéta pas, elle n'y faisait pas attention, d'ailleurs.

Serait-ce une erreur ? Car même si la peur semblait avoir quitter le jeune homme, les faux semblant pouvait vite arriver. Et bien qu'il semblait frêle, il pouvait très bien être dangereux ! Qui sait, ce qu'il cachait ? Après tout, ne dit-on pas que les apparences sont trompeuses ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tynelad Lyesen



Messages : 14
Date d'inscription : 13/03/2011
Age : 19

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: Tourmaline Rouge [Chaos]
Niveau: 1

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Jeu 14 Avr - 18:09

Ne pas parler était une règle que s'imposait Tynelad. Il regardait ses pieds et l'herbe, n'étant pas disposé à relever la tête. Le silence était un ami qui était cher au Chrysalide : il aide à la concentration, calme et apaise. Même les silences gênés ne l'embêtaient point... ils l'aidaient à réfléchir et à penser à d'autres choses...
Mais nul calme ne s'offrait à lui. Crissements et bruits nocturnes l'arrachaient à toute réflexion... et il ne voyait pas quelle voix il devait écouter.

Celle, primale, l'incitait à fuir, malgré la fatigue. Elle l'oppressait, lui hurlait de fuir, et était agressive. Une autre, due à son éducation, lui soufflait de ne pas se fier à ses préjugés, d'attendre et d'écouter. Là où tout clochait, c'était que cette voix était elle aussi pressante et peu sympathique. Il ne savait pas du tout ce qu'il devait faire, et tout restait malheureusement confus.

Pire encore : les effets de lumière des lucioles virevoltant non loin de là étaient assez agaçants et le stressaient... Des lucioles ?
Des... lucioles.
Qui avaient virevolté, quelques temps plus tôt autour de l'inconnue... un bref détail qu'il avait pu retenir. Pourtant... les animaux fuyaient les grands prédateurs. Même si il gardait quelques doutes sur le fait que des insectes puissent former une nourriture pour une femme, fut elle un monstre...


Ne reprenant point son manteau, mais écoutant tout de même la personne à ces côtés, le voyageur ne prononça mot. Il regardait l'herbe éclairée de temps à autre par les insectes luminescents. L'effet était fort joli, mais n'aidait en rien une quête vers la paix. Le vert se succédait au noir, qui se suivait le vert éclairé par une lueur des plus jaunâtres... le rythme n'avait pas de fin et la boucle se répétait inexorablement. Le ballet était des plus féériques mais ne se voulait guère apaisant d'une quelconque manière. Pourtant... cela l'aidait à se concentrer. La salve lui permettait de se concentrer sur quelque chose de moins dérangeant que la présence d'une fille pourvue de dents coupantes comme des épées et éfilées comme des faux. Il fallait dire aussi qu'il était fort ardu de trouver quelque chose de plus dérangeant.


Surtout quand l'indécision se mêlait au problème évident que posait sans le vouloir une telle personne. Rien ne semblait prêt de se préciser...

Le vert se succédant au noir dévoilant une lumière éclairant la verdure se fondant dans la noirceur qui recelait une parcelle de vie végétale... Le ballet n'avait pas de fin. Et il arrachait Tynelad au monde extérieur. En fait, le changement perpétuel se voulait des plus reposant. Noir, lumière, vert, noir, lumière, vert, noir...
Il ne répondait rien, mais écoutait l'étrangère présente à côté de lui. Il était malgré tout en alerte, au cas où il risquait de se faire surprendre.

Il hésita un petit moment, ouvrit la bouche... et la referma sans prononcer mot, en regardant toujours l'herbe, et les changements de couleurs. Ne rien faire. Ne rien dire. Rester alerte.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Niènor Aslinn
necrolide


Messages : 47
Date d'inscription : 02/02/2011
Age : 23
Localisation : Dans les étoiles~

Qui est notre héros ?
Pierre [et pouvoir]: onyx noir [Félin]
Niveau: 3

MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Sam 16 Avr - 0:53

Le silence. Le bruissement du vent, la course folle d'un campagnol à travers les champs, puis, à nouveau le silence. Il se faisait pesant, inquiétant, ce silence. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, il ne semblait nullement déranger son jeune interlocuteur. Même si celui-ci gardait sa tête baissée, regardant le sol comme si il y trouvait là toutes les réponses à ses questions- pourtant quand elle regardait le sol, elle n'y trouvait nuls réponses ! Juste de l'herbe et des fleurs.

Ce mutisme volontaire de sa part, comme si il était gêné la dérangeait un peu. Peut-être réfléchissait-il, tout simplement. Ou encore luttait-il contre ses émotions ? Ou éventuellement, pesait-il le pour ou le contre. Mais ce silence la laissait pantoise. Et surtout, c'était une chose fort désagréable de son point de vue. Elle était sensible au son et n'avait plus rien sur quoi se
concentrer, laissant ses oreilles lui indiquer le moindre petit bruit. Rien ne lui échappait, ne serait-ce juste la chute d'un feuille morte.

Le chant des criquets l'enchantait presque, emplissant ses oreilles de milliers de carillons repris par le bruissement de l'herbe sous les coups du léger vent. Au sol, les lucioles continuaient de décrire leurs élégantes arabesques compréhensible uniquement d'elles. Elles illuminaient à tour de rôle la nuit de leurs joyeuses couleurs, un spectacle très agréable à regarder, jusqu'à ce que... Une luciole heurte brusquement le front de la nécrolide qui écarquilla les yeux, étonnée.

Avant de partir dans un ravissant éclat de rire. Un rire cristallin, doux et joyeux. Un éclat de joie aussi soudain qu'inattendu puisqu'il y avait à peine quelque instant, la femme pleurait... Mais la petite bête qu'il l'avait heurtée avait eu le don de la rendre heureuse. Peut-être bien que ce n'était pas normal, mais après tout, il valait mieux en rire que de s'en énerver. Et puis il fallait dire aussi qu'elle n'avait plus envie de pleurer.

Alors que la petite bête reprenait sa course, Niènor décida de la poursuivre comme elle le faisait lorsqu'elle était enfant. C'était un jeu auquel elle adorait participer. Même si elle avait vingt-deux ans, à présent et qu'elle était grande. La luciole décrivait d'immenses et élégantes arabesque et la nécrolide la poursuivait, sautillant pour l'attraper. Le spectacle était assez drôle à voir !

Oh mais elle allait l'avoir, cette luciole, elle allait l'avoir ! Et ce fut chose faite quand elle s'élança et referma sa main sur l'insecte sans pour autant lui faire du mal. Un sourire éclaira son visage tandis que ces yeux pétillaient de malice. Que cette nuit était agréable ! Oh... c'est vrai... Elle cessa de sourire lorsqu'elle se rappela la présence du jeune homme, elle ne voulait plus l'effrayer. D'ailleurs, elle se rapprocha de lui. Mais qu'avait-il a toujours regarder fixement le sol ?

La jeune femme décida d'aller le déranger dans sa contemplation en lui présentant ses mains, toujours refermée sur la luciole qu'elle retenait captive. Avec un sourire plein de malice et des yeux pétillants de vie elle lui demanda doucement :

- Saviez vous que les rassemblements importants de lucioles signifiait un bon état de la naturalité de l'environnement nocturne ? Lorsque j'étais enfant, mes parents m'ont appris à faire des lampes avec les lucioles comme éclairage. On suspendaient ensuite les lampes à la toiture de notre maison. Cela éloignait les gens aux mauvaises intentions, soi-disant, et faisait revenir les lucioles en plus grands nombres encore. C'était un spectacle magnifique à regarder ! Mais voilà une chose bien insignifiante que je vous raconte...


Elle relâcha alors la luciole qui virevolta loin d'elle et du jeune homme. Peut-être bien qu'elle ne lui apprendrait rien mais ça ne lui importait peu. Elle espérait juste le faire sortir de son mutisme étouffant. elle suivi la luciole des yeux, un léger sourire flottant sur son visage. Elle hésita un instant. Devait-elle le saluer même si il ne s'était pas encore présenter, lui ? Elle allait attendre encore un instant... Advienne que pourra !

Enfin... Ça c'était son idée première... Elle se rappela que sa salutation déclenchait toujours une réaction chez son interlocuteur- bonne et parfois... Mauvais ! Et comme le jeune homme semblait tout à fait calme, maintenant, pourquoi ne pas le saluer ? Elle espérait juste ne pas le terroriser encore une fois de plus. Parce que il fallait le dire, le caractère peureux du jeune homme lui tapait un peu sur les nerfs. Mais il avait également un côté aimable qu'elle appréciait. Il lui avait tendu sa veste- et la tendait toujours- pour ne pas qu'elle aille froid, chose que peu de gens avait fait pour elle. Voir même jamais.

Elle s'approcha alors de lui, doucement et sans mouvements brusques, alla déposé sur ses lèvres un baiser aussi léger que les ailes du papillons- sa manière de saluer, étrange, certes mais pas pour elle. Si elle aurait été invisible, il n'aurait absolument rien senti. Elle s'écarta alors de lui, regarda virevolter quelques papillons de nuit et attendit. Sa réaction mais également qu'il parle. Elle craignait que le silence ne la rende folle, tôt ou tard.

[Edité par Katia : aïe le copier/coller ! xD]
[Nouvel edit par Niènor Aslinn à 15h46: Merci Katia ! Je n'avais pas encore fini, hier soir, et j'ai posté sans rien pour l'indiqué, manque de temps, désolée !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]   Aujourd'hui à 10:55

Revenir en haut Aller en bas
 
Repos et Rencontre. [PV Niénor + Une personne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» A quand l'arrestation de Lucifer en personne?
» MON REPOS 50 CARREFOUR!!! SOS!
» SURFEY ••• je n'ai besoin de personne en Harley Davidson - TERMINER
» Plus rien, ni personne. (libre)
» Un mariage avec une personne très spéciale... MOI !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Az-Mary :: Administration :: Ancienne version :: Anciens Rp-
Sauter vers: